Jump to content
Chitah

Attentat à Oslo

Recommended Posts

On passe notre temps a demander aux mouslims qui ne font que publier des textes de condamner les terroristes musulmans, et de ne pas faire comme si il n'y avait rien en commun entre eux, leur discours, et les terroristes, ben pour nous c'est pareil, on ne peut pas se cacher derrière notre petit doigt et dire 'ah mais non, l'expression d'idées n'a aucune influence'.

Et je n'ai pas changé d'avis sur le marxisme culturel sous prétexte qu'un type a massacré des jeunes sur une ile, mais je ne vais pas prétendre qu'il n'y a aucun rapport entre mon avis et ses actes, il y a bien un rapport.

D'après ce que j'ai lu sur des blogs peu fréquentables, Abébé n'est vraiment pas populaire chez la plupart de ses "alliés" en ce moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ho je suis bien conscient que ma question est débile.

Tu ne sembles malheureusement pas comprendre que c'est la suite logique de ton intervention. Ben voui, j'aimerais bien savoir si je suis ou non responsable des attentats d'Oslo.

Visiblement, cela n'a pas permis de te montrer que ton postulat était débile aussi, tant pis pour moi.

Je me doutais que c'était cela, mais j'ai évité de le mentionner trop directement pour éviter de personnaliser le débat. Cependant, je peux répondre, même si je ne te connais pas. Je doute fort que tu sois du niveau de Spencer et Geller.

C'est pourtant simple bon sang : ce n'est pas seulement la nature des convictions qui est importante, c'est leur portée, leur impact, leur diffusion, leur façon d'être présentée qui compte. Ainsi, un type qui serait violemment islamophobe, même plus que Geller et Spencer réunis puissance mille, mais qui reste accoudés au bar à éructer devant deux ou trois poivrots n'est évidemment pas responsable de cette tuerie, ni de près ni de loin. As simple as that.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On passe notre temps a demander aux mouslims qui ne font que publier des textes de condamner les terroristes musulmans, et de ne pas faire comme si il n'y avait rien en commun entre eux, leur discours, et les terroristes, ben pour nous c'est pareil, on ne peut pas se cacher derriere notre petit doigt et dire 'ah mais non, l'expression d'idées n'a aucune influence'.

Et je n'ai pas changé d'avis sur le marxisme culturel sous pretexte q'un type a massacré des jeunes sur une ile, mais je ne vais pas prétendre qu'il n'y a aucun rapport entre mon avis et ses actes, il y a bien un rapport.

La non plus, je ne suis pas d'accord. Même si j'étais en phase à 100 % avec les idées de ce type, ce n'est pas mes idées qui ont tué. C'est lui avec son fusil.

Alors, c'est vrai que l'amalgame est facile: les djihadiste, Hop, super on va pouvoir taper sur les musulmans ; Un médecin qui pratique les IVG se fait assassiner, hop, on peut taper sur les fondamentalistes chrétiens, Chirac fait exploser une bombe dans le pacific, chic une séance de french bashing etc…

Donc ABB, pouf on tape sur les conservateurs. C'est à la limite compréhensible, mais c'est tout à fait erroné. Et - tout comme demander aux musulmans de se démarquer sans cesse des terroristes n'a sans doute fait que renforcer leur définition identitaire, cela ne fera pas bouger d'un pouce les convictions - et le nombre - des conservateurs.

Et je ne peux que remarquer que malgré une action très violente, il a fait finalement bien peu de victimes collatérales.

Heu…

Il n'y a QUE des victimes collatérales ! Je ne pense pas que quand on a 16 ans, manifester pour la Palestine, voir même avoir sa carte au parti socialiste mérite la peine de mort !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un effet "positif" de l'attentat serait que certains prennent un peu de recul de recul vis-à-vis de leurs thèses, ou les formulent avec moins d'intransigeance.

J'ai plutôt peur de l'inverse: hystérisation des débats, reductio ad Breivikium à tour de bras, et surveillance accrue des médias parallèles.

Je suppose que c'est ce qu'on est en train de réclamer dans les médias mainstream, je n'ose pas regarder.

C'est pour cela que la recherche de responsables "idéologiques"est périlleuse, surtout pour un acte a priori isolé, on peut toujours en trouver et ça risque de tomber sur n'importe qui au gré des faits divers…

Cette réserve est parfaitement recevable.

Et tiens, appliquons ma théorie à moi-même : supposons que je lance un blog critiquant Spencer, Geller, et compagnie, que je les pointais directement du doigt en les accusant de tous les maux, etc., et que celui-ci reçoive un écho favorable d'un lectorat important.

Si un jour, un type va dans une réunion du club des islamophobes, qu'il s'en prend à Geller et Spencer, et qu'on retrouve chez lui qu'il est un de mes lecteurs, alors je serais en partie responsable de son acte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heu…

Il n'y a QUE des victimes collatérales ! Je ne pense pas que quand on a 16 ans, manifester pour la Palestine, voir même avoir sa carte au parti socialiste mérite la peine de mort !

Quelle peine te semble appropriée ? :music:

:modo:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour tout te dire, c'est ce que j'ai compris des propos de neuneu2k : quand il dit "nous", je crois qu'il parle des libcons, pas de tous les libéraux!

Principalement oui, mais sur l'approche du fait politique, sur l'interet, sur la volonté de se taper des volumes entiers de textes appuyant ses thèses, sur l'approche hors mainstream et café du commerce de l'information, sur l'aspect "political nerd", ça va plus loin que ça, et non, ce n'est pas du tout le cas de la plupart des terroristes, memes si leur motivation est politique, la plupart sont 'primitifs' et l'on peut facilement les mépriser intellectuellement autant qu'idéologiquement, la, non, quand je dis que c'est un des notres, c'est avant tout en tant que libcon, mais c'est aussi en tant que victime du mème "Internet Politics Is Serious Business".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour tout te dire, c'est ce que j'ai compris des propos de neuneu2k : quand il dit "nous", je crois qu'il parle des libcons, pas de tous les libéraux!

Je pense qu'on trouve aussi beaucoup de libertariens qui se retrouvent dans le combat contre le marxisme culturel (j'en fais partie), et des anarcaps bien en vue ont déjà fait de belles envolées lyriques à ce sujet (et pas seulement HHH, hein ! :mrgreen:). La différence c'est que jamais un libertarien n'affirmera que la fin justifie les moyens, un libertarien type se fait des nœuds au cerveau pour savoir si la participation aux élections est morale pour faire avancer ses idées, donc il a vite déterminé la moralité d'une tuerie…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Principalement oui, mais sur l'approche du fait politique, sur l'interet, sur la volonté de se taper des volumes entiers de textes appuyant ses thèses, sur l'approche hors mainstream et café du commerce de l'information, sur l'aspect "political nerd", ça va plus loin que ça, et non, ce n'est pas du tout le cas de la plupart des terroristes, memes si leur motivation est politique, la plupart sont 'primitifs' et l'on peut facilement les mépriser intellectuellement autant qu'idéologiquement, la, non, quand je dis que c'est un des notres, c'est avant tout en tant que libcon, mais c'est aussi en tant que victime du mème "Internet Politics Is Serious Business".

D'accord, très intéressant point de vue. C'est de profil psychologique dont tu parles. En fait, on pourrait presque dire que Breivik serait un péheffe qui a mal tourné.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Laissons de côté A. Coulter, qui n'est pas citée par Breivik et qui n'est visiblement pas une source d'inspiration importante pour lui. J'ai fait une recherche sur R. Spencer, j'ai trouvé des livres polémiques et des propos virulent contre l'islam, mais pas de propos haineux ou appellant à la violence. Tu peux me donner un exemple de tels propos, citation en contexte ? J'ai trouvé aussi des propos virulents de Guy Milière qui parle d'une Europe "musulmane et vieillissante",concept proche de celui d'Eurabia. J'aimerais juste, puisque tu fais une typologie entre ces auteurs et que tu semble bien les connaitre, que tu donnes quelques exemples en contexte pour permettre de rendre ta pensée intelligible.

+1

Je ne connais pas ces auteurs. En revanche je connais un peu David Horowitz auquel est associé R. Spencer. A vue d'oeil je dirai : un nécoconservateur avec les mêmes qualités et mêmes défauts que Guy Milliere. Un soutient fervent à Israel et plus généralement à la cause juive avec en extension une alliance avec les républicains US, une attaque frontale de l'islamisme et de son substrat islamique intolérant, archaïsant et/ou (envers le jihad) complaisant, mais aussi du gauchisme avec au passage une intéressante déconstruction du marxisme culturel y compris ses réseaux orchestrés par le KGB durant la guerre froide.

[countertroll]Je soupçonne Chitah de faire son intéressant et d'en rajouter sur ce coup.[/countertroll]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dites, rassurez-moi, vous avez oublié les smiley ?

Et la social démocratie ne tue pas. Elle pourrit les vies, elle limite les liberté, mais bon… On ne vit pas en Corée du Nord quand même !

Oui, certain enragés s'en plaignent d'ailleurs

Blague à part, un candidat socialistes n'aime pas les riches et moi je n'aime pas socialistes

Share this post


Link to post
Share on other sites

[countertroll]Je soupçonne Chitah de faire son intéressant et d'en rajouter sur ce coup.[/countertroll]

Non ce n'est pas le cas. Il ne vous aura pas échappé par ailleurs que je ne suis pas le seul à développé cette thèse. Quoi, on se serait concertés à plusieurs pour troller? Soyons raisonnables.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quoi, on se serait concertés à plusieurs pour troller? Soyons raisonnables.

:icon_bravo2:

C'est pas du tout le genre de la maison !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme on dit dans ces cas là, ce n'est pas un complot mais une convergence d’intérêts. :devil:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, comme le disait un de mes profs, un homme normal est quelqu'un qui a toutes les pathologies, alors qu'un fou n'en a qu'une seule (qui domine). Seulement, pour juger de la folie d'un individu, il me semble que ladite névrose doit être suffisamment dominante pour le rendre incapable de se conforter aux relations sociales qu'on entretient d'ordinaire avec les autres, d'où ma remarque sur différence de degré et différence de nature.

Un psychiatre ne dit pas de quelqu'un qu'il est "fou", parce que ça ne signifie rien. Ce n'est pas un diagnostic, "fou".

Il discrimine avant tout selon l'absence ou la présence de délire. Le délire consiste à devenir coupé de la réalité, à passer vers un monde qui n'existe pas. Le délire ne se raisonne pas : le patient voit, entend, éprouve réellement ce qu'il désigne. Par ex. il croit qu'un bras lui pousse dans le ventre. Même si on lui démontre que c'est impossible, qu'on le confronte à ses propres radios, qu'on lui apporte toutes les preuves possibles, il éprouve toujours cette sensation et bien entendu sa vie en est gravement affectée.

Ca, ça penche vers la schizophrénie. Il n'y a pas de guérison définitive contre cela. Il existe traitements chimiques supprimant les pensées délirantes. Si on interrompt le traitement, les hallucinations reviennent.

En revanche les névroses sont accessibles à la raison, ce qui autorise des méthodes thérapeutiques variées. Ex : des phobies modérées ; certains les maîtrisent seuls, d'autres recourent à une confrontation progressive.

Voilà pour ce que j'en sais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et tiens, appliquons ma théorie à moi-même : supposons que je lance un blog critiquant Spencer, Geller, et compagnie, que je les pointais directement du doigt en les accusant de tous les maux, etc., et que celui-ci reçoive un écho favorable d'un lectorat important.

Si un jour, un type va dans une réunion du club des islamophobes, qu'il s'en prend à Geller et Spencer, et qu'on retrouve chez lui qu'il est un de mes lecteurs, alors je serais en partie responsable de son acte.

Tu serais donc responsable du manque d'esprit critique de tes lecteurs ? Voyons, un peu de sérieux… :online2long:

Je ne vois pas en quoi, même un blog des plus virulents tel que fdesouche, puisse partager une quelconque responsabilité si un illuminé venait à prendre les armes pour décimer des Musulmans. Sauf cas rares, chacun est libre de ses actes, de ses croyances, et je crois même que sans ce pilier, le libéralisme ne serait qu'une totale utopie.

Si un quidam moyen ouvre le feu sur un rassemblement de sans-papiers après une lecture d'un tel blog, vouloir faire retomber la responsabilité du massacre sur les lectures en questions, ainsi que leurs auteurs, ne peut ouvrir la porte qu'à la censure. Ce qui ne pourrait qu'encore aggraver la situation, cette solution créant de fait des martyrs, fussent-ils virtuels.

Le jour où un blogueur capturera la petite amie d'un ABB en devenir et le fera chanter, usant de ce moyen de coercition pour le force à aller abattre d'autres hommes, ce blogueur portera une part de responsabilité. Sans cette coercition, il n'appartient qu'à chaque individu de savoir garder raison et ne pas commettre de crimes, et nulle autre personne que lui-même ne peux porter la responsabilité de ses actes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si un quidam moyen ouvre le feu sur un rassemblement de sans-papiers après une lecture d'un tel blog, vouloir faire retomber la responsabilité du massacre sur les lectures en questions, ainsi que leurs auteurs, ne peut ouvrir la porte qu'à la censure.

Je pense qu'il s'agit d'une confusion sur la polysémie de responsabilité, comme dit esperluette, les mots, ça rends fou.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu serais donc responsable du manque d'esprit critique de tes lecteurs ? Voyons, un peu de sérieux… :online2long:

Je ne vois pas en quoi, même un blog des plus virulents tel que fdesouche, puisse partager une quelconque responsabilité si un illuminé venait à prendre les armes pour décimer des Musulmans. Sauf cas rares, chacun est libre de ses actes, de ses croyances, et je crois même que sans ce pilier, le libéralisme ne serait qu'une totale utopie.

Si un quidam moyen ouvre le feu sur un rassemblement de sans-papiers après une lecture d'un tel blog, vouloir faire retomber la responsabilité du massacre sur les lectures en questions, ainsi que leurs auteurs, ne peut ouvrir la porte qu'à la censure. Ce qui ne pourrait qu'encore aggraver la situation, cette solution créant de fait des martyrs, fussent-ils virtuels.

Le jour où un blogueur capturera la petite amie d'un ABB en devenir et le fera chanter, usant de ce moyen de coercition pour le force à aller abattre d'autres hommes, ce blogueur portera une part de responsabilité. Sans cette coercition, il n'appartient qu'à chaque individu de savoir garder raison et ne pas commettre de crimes, et nulle autre personne que lui-même ne peux porter la responsabilité de ses actes.

Je suis entièrement d'accord. Là où je pense qu'il y a un malaise, c'est qu'une partie de l'ED a appliqué ce raisonnement sur les musulmans : vous êtes musulmans, les djihadistes se réclament de l'islam, vous êtes responsable des djhadistes. Du coup, il se sente assez mal vis à vis d'ABB.

Si j'étais optimiste, on pourrait espérer une certaine modération dans l'avenir sur ces amlagames faciles. Mais, je n'y crois pas beaucoup, vu que c'est le quand d'en face qui peut maintenant les pratiquer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il s'agit d'une confusion sur la polysémie de responsabilité, comme dit esperluette, les mots, ça rends fou.

Je pense que c'est ça. J'use du terme "porte une part de responsabilité", moins fort que "est responsable".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si un quidam moyen ouvre le feu sur un rassemblement de sans-papiers après une lecture d'un tel blog, vouloir faire retomber la responsabilité du massacre sur les lectures en questions, ainsi que leurs auteurs, ne peut ouvrir la porte qu'à la censure.

J'ai bien dit que le pétage de cable d'ABB était multifactoriel, et que l'un de ces facteurs est son abrutissement intellectuel dû à la lecture d'une certaine littérature islamophobe.

Explique-moi un peu ta phrase soulignée ci-dessus : tu penses que ce que j'écris, ce que d'autres écrivent, au sujet de la part de responsabilité, peut inciter des gens à demander la censure de Spencer?

Ce que je dis moi, c'est que ce que certains écrivent sur les musulamns peut inciter des gens à la violence.

Quelle est la différence entre ces deux assertions?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et - tout comme demander aux musulmans de se démarquer sans cesse des terroristes n'a sans doute fait que renforcer leur définition identitaire

:lol:

comme dit esperluette, les mots, ça rends fou.

Oui, je dis souvent ça mais je l'écris sans faute d'ortho. :blushing:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, je dis souvent ça mais je l'écris sans faute d'ortho. :blushing:

Espèce d'obscurentiste réac !

Share this post


Link to post
Share on other sites
More about the apprehension: http://www.nrk.no/nyheter/norge/1.7729467

Police was a second away from shooting him when they first saw him because it looked as if he had explosives in his clothes. But one officer saw that this was not the case, and shouted to prevent any shooting.

Breivik was held on the island for a few hours. First in the forest where he was found, and later in the main building. He talked a lot, and tried to justify himself to the police. He also came with various demands, but we don't know what these were. He had hung several objects from trees, and police kept him on the island while they checked if these objects were explosives.

Si seulement…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si seulement…

On remarquera la différence de procédure entre les policiers norvégiens et les américains à Abotabad.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il s'agit d'une confusion sur la polysémie de responsabilité, comme dit esperluette, les mots, ça rends fou.

Je pense qu'il s'agit surtout d'une confusion entre la responsabilité et le sentiment de responsabilité. Dans son exemple, Chitah aurait très bien pu affirmer se sentir responsable, et ça ne m'aurait pas choqué, mais il ne peut soutenir être responsable, ne serait-ce qu'en partie (et d'ailleurs, quelle partie ? la grosse, la petite ?). Les mots ne rendent pas fous, mais leur emploi dans des circonstances hasardeuses rendent certaines affirmations bel et bien totalement folles

Si j'étais optimiste, on pourrait espérer une certaine modération dans l'avenir sur ces amlagames faciles. Mais, je n'y crois pas beaucoup, vu que c'est le quand d'en face qui peut maintenant les pratiquer.

L'ennui n'est pas tant la pratique de la rhétorique fallacieuse que la propension des incultes à l'accepter pour vérité. Et si un individu est trop sot pour isoler le sophisme de l'argument rationnel, là encore, nulle autre personne que lui-même ne peut en supporter la responsabilité.

Revenir sur ce point ouvre la porte à tous les relativismes sociétaux et fait le jeu des constructivistes. Accepter qu'un tiers, qu'il soit réel ou symbolique, puisse porter une part de la responsabilité d'un crime, n'est ni plus ni moins qu'une resucée de la mystique nihiliste propre aux gauchistes lorsqu'ils affirment que "la société" puisse être responsable de délits ou de crimes. Elle ouvre la porte à la volonté de transformation de cette société, indépendamment des acteurs qui la compose, fusse-t-ils sains et rationnels.

C'est d'ailleurs ce que l'on va retrouver en filigrane dans toutes les analyses de cet événement : c'est la faute à Internet, qu'il faut civiliser parce qu'on y déverse trop de haine, c'est la faute au jeux vidéos, dont il faut contrôler la violence et l'addictivité pour ne pas faire de nos gosses des no-lifes dangereux, c'est la faute à la société, qu'elle est trop méchante, etc…

Alors que dans les faits, non, ce n'est pas de la faute de Blizzard, ni des blogueurs, ni de la société, ni des illustres auteurs libéraux qui ont été cités par ce fou. Tout ça n'est que pure foutaise et il est le seul responsable du massacre.

J'ai bien dit que le pétage de cable d'ABB était multifactoriel, et que l'un de ces facteurs est son abrutissement intellectuel dû à la lecture d'une certaine littérature islamophobe.

Oui, et tu as d'ailleurs ajouté que les rédacteurs de cette littérature sont en partie responsables des actes d'ABB. C'est ce point que je conteste : il est le seul responsable de son "abrutissement intellectuel". Personne ne l'a forcé à lire ces écrits islamophobe, personne ne l'a forcé à y adhérer, et personne ne l'a forcé à en conclure la nécessité d'un meurtre de masse pour promouvoir ces thèses.

Explique-moi un peu ta phrase soulignée ci-dessus : tu penses que ce que j'écris, ce que d'autres écrivent, au sujet de la part de responsabilité, peut inciter des gens à demander la censure de Spencer?

Ce que je dis moi, c'est que ce que certains écrivent sur les musulamns peut inciter des gens à la violence.

Et je ne te contredis pas sur ce point. Le problème, c'est que l'incitation à la violence est pénalement répréhensible de nos jours, et qu'en commençant à classer tout et n'importe quoi dans cette catégorie, on ne peut ouvrir la porte qu'à une pénalisation à outrance de tous les avis qui puissent être jugés comme "violents", et, in fine, à la censure de ceux-ci.

Car, à ce moment-là, les limites entre les écrits "pouvant inciter", et les écrits "incitant" à la violence, que tu sembles être capables de fixer, et dont la ségrégation découle de ton esprit critique, seront fixés par voie légale, sur la base d'une pseudo-jurisprudence ABB. L'émotion qu'un tel drame suscite n'est jamais bonne conseillère dans ce genre de cas, et l'on risque de voir des associations réclamer et obtenir la censure de nombreux espaces de discussion sur cette base.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, à propos de la responsabilité, on est responsable de ses paroles comme de ses actes. Il y a des paroles, des idées, qui ont une action néfaste sur les individus, qui les portent à faire le mal, à la violence. La répétition de ces idées, de ces paroles, produit nécessairement un effet sur un esprit faible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au vu de la liste de ses ouvrages de références (Locke, Mill, Rand, Smith etc…), le libéralisme semble faire largement partie de son "corpus idéologique cohérent", que faut-il en conclure?

Bonne question. Je l'ai posée par deux fois sans réponse sérieuse.

Tu parles de la responsabilité de gens qui partagent (et expriment) la même opinion qu'un meurtrier.

On peut aller loin avec ce concept, ça ne me semble pas très libéral, ou alors nous n'avons pas la même définition de "responsabilité".

Dans cette optique, on peut même aller jusqu'à la censure du net et la chasse au sorcière, qui semble-t-il, est ouverte: on dresse déjà des listes de suspects par degré de dangerosité phobique.

On a (grosso modo) un lecteur d'Ayn Rand (et autres) qui veut lutter contre le "marxisme" ("culturel" et autre) et qui tue des socialistes, pourquoi "oublier" ça?

Ça sonne presque aussi bien qu'un islamophobe qui tue des membres d'un parti "multiculturel".

Les deux histoires se vendent.

Bonne question, twice. D'ailleurs il s'appelle lui-même "tueur de marxistes". Y aurait-il un continuum du libéralisme au terrorisme, sur le mode "pas de liberté pour les ennemis de la liberté" ?

En mettant le doigt dans l'engrenage afin de démoniser ou nazifier l'adversaire, la conséquence sera un retour de boomerang brutal dans la figure sous la forme de nouvelles mesures prophilactiques souriantes.

J'ai moi même été un no-life pendant une période non négligeable de ma jeunesse, j'en garde d'excellent souvenirs. Je suis également musulman. Ça me serai donc très facile de céder à la psychose en prétendant que ABB n'est motivé que par la haine de types dans mon genre, que l'islamo-scepticisme ou l'anti-multiculturalisme sont frappés du sceau de l'infamie, sont phobiques, irrationnels et haineux à la racine, puisque leur aboutissement ultime est le meurtre. Sauf que je suis convaincu que si je me met à penser ainsi, je m'emprisonne dans la même illusion que ceux qui pensent que le terrorisme islamiste est relié à ma personne par je ne sais quel lien gradué, qui justifient qu'on intervienne sur ma propre vie pour prévenir le mal qui sommeille soi-disant quelque part dans mon esprit.

Certains n'hésitent pas à franchir le mur du son, on entend déjà dire à l'extrême gauche que Finkielkraut serait l'inspirateur de A.B.B, et plus avant toute critique du marxisme culturel ou du multiculturalisme, en tenant exactement le même raisonnement holiste que ceux dont le crédo est d'affirmer la continuité entre islam et terrorisme.

D'autre part, cela supposerait une absence totale de libre-arbitre du public, on est dans l'illusion d'une parole toute-puissante.

Selon moi, l'aboutissement ultime de toute idéologie est le meurtre ou le suicide, donc ça ne veux rien dire. Ça ne peut pas être un argument pour ou contre.

+ 1, c'est pourquoi je me méfie comme de la peste de toutes les idéologies et fanatismes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'interprétation personnelle et les conditions dans lesquelles on lui a enseigné ce qu'il sait lorsqu'il a rédigé son pamphlet sont des éléments essentiels pour comprendre un tel acte. Le fait qu'il soit faible d'esprit vient ensuite, mais si j'ai bien compris, il était tout de même assez intelligent pour lancer une planification digne d'un fin stratège.

Je ne dis pas que c'est un liborgien, mais il n'est pas si éloigné de nous, je suis convaincu qu'un pourcentage non négligable des gens içi meme, si ils étaient tombé par hasard sur les péheffes plutot que sur lib.org dans leur premier contact, auraient le meme type de discours, ça ne ferait bien entendu pas d'eux des terroristes, mais oui, il y a une commonalité d'approche entre ce type et nous, et ça fait mal au fion.

http://www.liberaux.org/topic/48766-le-liberalisme-est-une-nevrose

Funny, ain't it?

Un effet "positif" de l'attentat serait que certains prennent un peu de recul de recul vis-à-vis de leurs thèses, ou les formulent avec moins d'intransigeance.

Exactement, les idées sont faites pour être mises à mal, étudiées par notre sens commun et broyées par des dialogues constructifs. Dans l'ombre de leurs certitudes, elles prennent vite la poussière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si seulement…

Si seulement quoi ? C'était après le massacre, pas avant. En toute honnêteté je préfère qu'il se soit fait chopper vivant pour essayer d'y voir un peu plus clair.

Share this post


Link to post
Share on other sites

+ 1, c'est pourquoi je me méfie comme de la peste de toutes les idéologies et fanatismes.

Y compris tes propres idéologies ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...