Jump to content
Chitah

Attentat à Oslo

Recommended Posts

@F.mas : merci pour cette excellente explication, et pour la source qui a l'air fort intéressante.

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ajoute que je lis souvent par-ci par-là que l'Occident, la France, ne doit pas verser dans la repentance, qu'il est injuste de nous rappeler le colonialisme, les guerres, les massacres, etc. Apparemment ce n'est pas valable pour toutes les civilisations, et des faits divers qui se sont passés il y a 1400 sont encore mis sur le dos de l'islam. :online2long:

Sinon, pour les niouzes sur Mohammed Ibn Massoud Anders Behring Brevik :lol: :

- il veut être examiné par un psychiatre japonais, qui le comprendra mieux apparemment (dans son manifeste, il explique son admiration pour la société japonaise et coréenne, son idéal d'homogénéité culturelle)

- Lars von Trier s'implique dans l'histoire (je n'ai pas compris pourquoi)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ajoute que je lis souvent par-ci par-là que l'Occident, la France, ne doit pas verser dans la repentance, qu'il est injuste de nous rappeler le colonialisme, les guerres, les massacres, etc. Apparemment ce n'est pas valable pour toutes les civilisations, et des faits divers qui se sont passés il y a 1400 sont encore mis sur le dos de l'islam. :online2long:

Sinon, pour les niouzes sur Mohammed Ibn Massoud Anders Behring Brevik :lol: :

- il veut être examiné par un psychiatre japonais, qui le comprendra mieux apparemment (dans son manifeste, il explique son admiration pour la société japonaise et coréenne, son idéal d'homogénéité culturelle)

- Lars von Trier s'implique dans l'histoire (je n'ai pas compris pourquoi)

sur la même page : Massacre en Norvège : Des jeux vidéos bannis

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ajoute que je lis souvent par-ci par-là que l'Occident, la France, ne doit pas verser dans la repentance, qu'il est injuste de nous rappeler le colonialisme, les guerres, les massacres, etc. Apparemment ce n'est pas valable pour toutes les civilisations, et des faits divers qui se sont passés il y a 1400 sont encore mis sur le dos de l'islam. :online2long:

Ce n'est pas franchement le fil approprié, mais je pense que la question porte sur la nécessaire prise de conscience des crimes passés, évidemment que les musulmans actuels ne sont en rien responsables des crimes de l'empire Ottoman et de l'esclavage arabo berbère, pas plus que les norvégiens ne sont responsables des innombrables raids Vickings, mais si un musulman défends la grandeur et la tolérance de l'empire Ottoman, alors il est bon de rappeler la réalité des faits, tout comme il est bon de rappeler aux identitaires nordiques ce qu’étaient réellement les monstres dont ils se réclament.

Ah oui, et je doute tout autant que la mythologie nordique ai le moindre rapport avec les exactions multiséculaires des Vickings que l’Islam n’en a avec l’esclavage arabe (par exemple, et pour comparer ce qui est le plus comparable), et le silence relatif sur ces deux maux monstrueux qui ont terrorisé des populations pendant des siècles par rapport a l’esclavage par des occidentaux nous dit bien plus de choses sur l’occident actuel que sur les vikings et les arabes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme le tueur utilisait des couteaux et des fourchettes pour manger, on se doute que l'interdiction des ustensiles de cuisines, du PQ, des slips en coton et des cotons-tiges suivra.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@F.mas : merci pour cette excellente explication, et pour la source qui a l'air fort intéressante.

+ 1

N'oublions pas aussi et plus simplement qu'en gros jusqu'au XVème siècle, la puissance militaire dépend de la puissance démographique ou du génie stratégique et diplomatique d'un chef d'exception. En leurs temps Alexandre, Mohammed ou Temüdjin (qui, jusqu'à ce jour, détient le record du plus vaste empire contigu jamais unifié) parviennent à agréger des puissances colossales à partir de tribus isolées. Cela signifie dans l'histoire de l'humanité que pendant des millénaires des peuples de guerriers nomades on pu conduire des razzias ou envahir des contrées plus riches et techniquement plus avancées. A partir de le Renaissance, les armes modernes (à poudre) donnent un avantage définitif à ceux qui peuvent les industrialiser, c'est-à-dire aux pays les plus développés. Plus de déferlement de hordes turco-mongoles sur l'Europe. Plus de menace ottomane. Le riche marchand flamand ne craint plus le barbare à catogan, il est juste emmerdé par son voisin français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@neuneu2k : oui je suis assez d'accord avec toi. Restons sereins sur ce sujet. :blushing:

Oui, c'est naze, mais bon, pour des raisons d'image, si c'est un magasin de distribution positionné sur le créneau familial et pas hardcore gamers, ça se comprend.

N'oublions pas aussi et plus simplement qu'en gros jusqu'au XVème siècle, la puissance militaire dépend de la puissance démographique ou du génie stratégique et diplomatique d'un chef d'exception. En leurs temps Alexandre, Mohammed ou Temüdjin [..] parviennent à agréger des puissances colossales à partir de tribus isolées.

Toutafé, cependant une petite précision, ce sont surtout les successeurs de Mohammed et la dynastie ommeyyade qui ont grave cartonné en termes d'expansion géographique!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les scandinaves sont amateurs de jeux ultra-violents, c'est dans leur culture : ce sont eux qui ont créé Angry Birds.

:lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, je viens de penser à un truc : personne n'a fait de jeu vidéo sur ABB, où il est mis en scène faisant son attentat?

Dans le même genre : je parie qu'un film ne va pas tarder à sortir sur ce mec.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tiens, je viens de penser à un truc : personne n'a fait de jeu vidéo sur ABB, où il est mis en scène faisant son attentat?

Et une version porno, tu a oublié la règle 34.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et une version porno, tu a oublié la règle 34.

:online2long: Ah oui. Et une sonnerie de téléphone ABB.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mohammed Ali est triste :

"J'ai le coeur brisé, non seulement à cause de la mort insensée de tant de victimes innocentes, y compris de nombreux jeunes gens, mais aussi à cause du prétendu raisonnement qu'il y a derrière ces actes haineux", écrit le boxeur américain dans sa lettre reproduite par le quotidien Verdens Gang (VG).

"La peur du multiculturalisme démontre un manque de compréhension à l'égard de tous les points communs qui existent entre les gens au-delà des lignes ethniques, raciales et religieuses", ajoute l'ex-triple champion du monde, âgé de 69 ans et atteint de la maladie de Parkinson.

Share this post


Link to post
Share on other sites

+ 1

N'oublions pas aussi et plus simplement qu'en gros jusqu'au XVème siècle, la puissance militaire dépend de la puissance démographique ou du génie stratégique et diplomatique d'un chef d'exception. En leurs temps Alexandre, Mohammed ou Temüdjin (qui, jusqu'à ce jour, détient le record du plus vaste empire contigu jamais unifié) parviennent à agréger des puissances colossales à partir de tribus isolées. Cela signifie dans l'histoire de l'humanité que pendant des millénaires des peuples de guerriers nomades on pu conduire des razzias ou envahir des contrées plus riches et techniquement plus avancées. A partir de le Renaissance, les armes modernes (à poudre) donnent un avantage définitif à ceux qui peuvent les industrialiser, c'est-à-dire aux pays les plus développés. Plus de déferlement de hordes turco-mongoles sur l'Europe. Plus de menace ottomane. Le riche marchand flamand ne craint plus le barbare à catogan, il est juste emmerdé par son voisin français.

Avec le renversement récent en faveur des guerres asymétriques, depuis un demi-siècle, les américains et les européens foirent presque toutes leurs opérations extérieures qui s'embourbent lamentablement face à des guérillas très inférieures quant aux moyens stratégiques, tactiques et au nombre. Les yankees sont revenus des illusions de la guerre technologique et de la doctrine du zéro mort, leurs F22 et F35 ne volent quasiment plus tellement leurs coûts de production et d'entretien sont prohibitifs (idem pour le fleuron avionique Rafale), leurs troupes sont démoralisées à force d'être employées dans une contre-insurrection inefficace et de se faire exploser par des kamikazes, les engins blindés sont usés et dispersés aux 4 coins du monde, les munitions françaises et US, délocalisées, font rire les talibans et les troupes de Kadhafi. Bref, il ne faut pas surestimer l'avantage technologique de nos armées face à des groupes qui n'ont pas peur d'y laisser leur peau pour défendre leur identité ou leur idéologie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

*kof* le F35 ne vole pas -encore- *kof*

Sur le fond, oui, la doctrine militaire et l'équipement associé développé durant la guerre froide est à chier pour les guerres fortement asymétriques et transforme toute guerre conventionnelle en guerre asymétrique de toute façon (comme on va vite s’en rendre compte en Lybie une fois que les dernières pièces d’artillerie seront détruites par les Rafales).

Share this post


Link to post
Share on other sites

FreeJazz : La filiation avec les guerres démocratiques et plus largement humanitaires est effectivement assez claires. Par contre, l'explication par les passions mimétiques ne me convainc pas trop. Ça sent trop les théories girardiennes pour moi. :)

Sur la révolution dans les affaires militaires, je ne suis qu'à moitié d'accord : l'idéologie rma est loin d'avoir du plomb dans l'aile : j'ai plus l'impression que c'est le développement des drones de combat qui est en train de plomber le développement des chasseurs de 5ème génération, et pas une remise en cause fondamentale des principes fondamentaux du airland battle (on mise tout sur le renseignement et les communications, on entretient le gap technologique entre nous et le reste du monde, l'infanterie n'est là que pour amuser la galerie) qui s'était déjà largement accommodé du passage des guerres conventionnelles aux conflits asymétriques. On a beaucoup parlé (enfin surtout chez les militaires et peut être plus encore chez les politiques) de revenir à la guerre contre-subversive, au grand retour de la contre-insurrection genre Galliéni-Galula-Trinquier : j'y vois de l'enfumage, du storytelling pour ménager les opinions publiques occidentales.

Share this post


Link to post
Share on other sites

*kof* le F35 ne vole pas -encore- *kof*

Sur le fond, oui, la doctrine militaire et l'équipement associé développé durant la guerre froide est à chier pour les guerres fortement asymétriques et transforme toute guerre conventionnelle en guerre asymétrique de toute façon (comme on va vite s’en rendre compte en Lybie une fois que les dernières pièces d’artillerie seront détruites par les Rafales).

Oui, enfin son prototype vole en essai mais ne passera pas au stade de la production, il est beaucoup trop coûteux pour les temps de vache maigre budgétaire qui viennent et il a un ennemi redoutable, le sénateur Mac Cain. Concernant l'aventure Libyienne, c'était tout vu dès le départ par les gens à qui il reste un peu de lucidité.

A l'intérieur, pour cause de restriction budgétaire et aussi par peur de déclencher des insurrections, les flics n'osent plus tirer, voire ne sont pas armés comme en Norvège, contrairement aux gangs des zones de non-droit ou aux terroristes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur la révolution dans les affaires militaires, je ne suis qu'à moitié d'accord : l'idéologie rma est loin d'avoir du plomb dans l'aile : j'ai plus l'impression que c'est le développement des drones de combat qui est en train de plomber le développement des chasseurs de 5ème génération, et pas une remise en cause fondamentale des principes fondamentaux du airland battle (on mise tout sur le renseignement et les communications, on entretient le gap technologique entre nous et le reste du monde, )

Jusque la, 100% d'accord

l'infanterie n'est là que pour amuser la galerie

Faux. C'est comme au rugby, les avants gagnent le match et les ailiers font le score final. Avec les drones à l'avant et l'infanterie en 3/4.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je connais cette théorie.

:lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai bien relu ton message, puis mon message, et je crois que tu t'es trompé de message auquel répondre. Dommage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La méthode qui marche pour conquérir c'est celle des romains, ou des genghis khan, ou de tous ceux qui ont fait ça en fait.

Elle passe par un certain niveau de barbarie. Et il faut arrêter le romantisme : ça marche super, hyper, bien. Depuis des millénaires.

Mais la vraie question à se poser, c'est : à quoi et à qui ça sert de conquérir ? En ce qui me concerne, je n'ai pas envie d'esclaves.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Anders Breivik serait un fondamentaliste libéral.

http://www.atlantico…ots-156621.html

Jacques de Guillebon avait écrit, sur Atlantico, que le tueur d'Oslo était un fondamentaliste plus "néolibéral" que "chrétien", ce à quoi Daniel Tourre avait répondu en s'insurgeant contre une telle utilisation du mot "libéralisme". Suite de la polémique ici : Jacques de Guillebon persiste et signe.

Par Jacques de Guillebon

La réponse du libéral du temps présent se fait toujours de manière méprisante et grossière. C’est même à ça qu’on le reconnaît. Doué selon toute probabilité d’un complexe culturel, ledit libéral commence par accuser son contradicteur d’ignorance en sa matière fétiche : parce que lui-même a fait vœu de ne lire, sans doute par esprit de rentabilité et par souci d’économie de temps, que la littérature consacrée à l’apologie de son idéologie, il soupçonne le reste du monde de s’adonner de manière compulsive, de jour comme de nuit, à l’étude solitaire et exclusive du premier livre du Capital.

Balayons donc cette accusation ridicule, car pour notre part nous n’avons aucun besoin de passer par le blog à la superfétatoire précision de Daniel Tourre, Le libéralisme pour les nuls, pour connaître de l’intérieur les fondements de la philosophie libérale.

La liberté n'est pas un droit de naissance

Passons rapidement aussi sur le terme néolibéral que nous n’avions employé qu’afin de satisfaire l’insatiable appétit de progrès du libéral, croyant qu’il en serait flatté. Nous partageons en ce point unique les opinions de M. Tourre : il n’y a qu’un libéralisme, d’hier à aujourd’hui. Mais c’est pour diverger incontinent sur la datation de cet hier qui est bien entendu l’aujourd’hui de Machiavel avant d’être celui de Locke, et Daniel Tourre le saurait s’il avait lu Strauss ou Manent par exemple.

De l’addition de nos tendances naturelles au mal, faisons le bien, c’est l’axiome fondamental du libéralisme – que Machiavel a formalisé politiquement avant que les empiristes de type lockéen en déduisent les merveilleuses vertus de la liberté individuelle pour la Cité et surtout pour le marché.

De cette magie noire qui d’apparence marche sont nées des pensées absurdes comme « l’État n’est pas là pour construire une société idéale par le haut, mais pour protéger les droits individuels ». M. Tourre saurait, si la conjugaison des progressismes libéraux et libertaires n’avait assez ravagé l’Education nationale pour qu’il n’ait pu faire ses humanités, qu’il n’y a à l’origine de la société ni Etat ni droits individuels. Il y a des communautés dans lesquelles on entreprend ensemble et que leur assomption finit par lier en des Cités qui se dotent de gouvernements publics. La liberté n’a en ce sens jamais été un droit de naissance mais une donnée métaphysique de l’humain reconnue par la foi et la sagesse, que la Cité organise en vertu. Le droit ne permet pas du tout « à chaque citoyen de savoir ce qu’il peut faire ou ne pas faire », mais il est l’application positive de la sagesse philosophique et religieuse dans la Cité.

Anders Breivik, sans foi ni Dieu

Accordons à M. Tourre que son libéralisme de prospérité, de ventre et de bas-ventre n’est en effet pas un relativisme puisqu’il se prend lui-même pour lumière du monde, ni un nihilisme puisqu’il recherche une seule satisfaction, qui est donc gastrique : ce libéralisme est un matérialisme anhistorique.

Ce qui nous amène donc au cas qui nous préoccupe, celui de M. Breivik : c’est un homme sans foi, qui ne croit ni au Dieu trinitaire, ni même à Thor et à Odin. Il craint l’islam, qu’il ne discute pas de façon théologique mais politique et sociale. Il craint parallèlement le marxisme rampant, qu’il accuse de vouloir détruire les valeurs de liberté individuelle propres à l’occident. Il récuse le racisme. C’est donc un occidentaliste qui estime que sa civilisation se résume le mieux dans les valeurs de « liberté individuelle » qui sont celles que prône M. Tourre – et que donc celles-ci doivent être défendues par tous les moyens.

En aucun cas, je ne crois que M. Tourre ou ses amis soient des terroristes – le libéralisme a bien d’autres moyens de nuire – et c’est en quoi je qualifie Breivik de « fondamentaliste libéral » pour ne pas confondre. Mais quoi ! Nous avons dans l’histoire d’innombrables preuves que la défense du doux commerce s’est faite au son du canon, depuis l’ouverture forcée de la Chine impériale par les navires d’Albion, jusqu’au putsch de Pinochet.

Et il ne serait pas vain de s’interroger sur les racines des mouvements actuels d’extrême-droite d’Europe du Nord et Centrale qui, étrangement, sont toutes libérales.

:facepalm:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faux. C'est comme au rugby, les avants gagnent le match et les ailiers font le score final. Avec les drones à l'avant et l'infanterie en 3/4.

J'exagère un peu, j'avoue. :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur la révolution dans les affaires militaires, je ne suis qu'à moitié d'accord : l'idéologie rma est loin d'avoir du plomb dans l'aile : j'ai plus l'impression que c'est le développement des drones de combat qui est en train de plomber le développement des chasseurs de 5ème génération, et pas une remise en cause fondamentale des principes fondamentaux du airland battle (on mise tout sur le renseignement et les communications, on entretient le gap technologique entre nous et le reste du monde, l'infanterie n'est là que pour amuser la galerie)

Je ne veux pas faire du mauvais esprit, mais je crois que tu succombes un peu à la propagande yankee autour de cette révolution. La guerre purement aérienne théorisée par Staro comme une généralisation du Blitz est un mythe. Elle a connu une seconde fortune dans le sillage des guerres préventives, conçue comme une sorte de jeu vidéo sans morts, des cibles verrouillées par guidage laser avec renfort de drones high tech pour le renseignement et paralysie des réseaux de communication, une infanterie posant pour la télé, quelques dégâts collatéraux compensés par le contrôle de l'information & des médias.

Mais cette théorie est un fantasme de science-fiction. En Irak (guerre très sale en définitive), en Somalie, en Afghanistan et maintenant en Libye (où ses partisans croyaient que Kadhafi allait s'enfuir devant la démonstration de maîtrise du ciel) , on a vu que cette doctrine de guerre froide est dépassée dans les conflits asymétriques du XXIè s. Résultat: des bourbiers coûteux, des stratégies inadaptées aux théâtres d'opérations, un scepticisme des états-majors puis une démoralisation des troupes, un renforcement du terrorisme et finalement, des défaites en rase campagne par rapport aux buts de guerre annoncés.

Anders Breivik serait un fondamentaliste libéral.

http://www.atlantico…ots-156621.html

il n’y a qu’un libéralisme, d’hier à aujourd’hui. Mais c’est pour diverger incontinent sur la datation de cet hier qui est bien entendu l’aujourd’hui de Machiavel avant d’être celui de Locke, et Daniel Tourre le saurait s’il avait lu Strauss ou Manent par exemple.

De l’addition de nos tendances naturelles au mal, faisons le bien, c’est l’axiome fondamental du libéralisme – que Machiavel a formalisé politiquement avant que les empiristes de type lockéen en déduisent les merveilleuses vertus de la liberté individuelle pour la Cité et surtout pour le marché. (…)

Il craint l’islam, qu’il ne discute pas de façon théologique mais politique et sociale. Il craint parallèlement le marxisme rampant, qu’il accuse de vouloir détruire les valeurs de liberté individuelle propres à l’occident. Il récuse le racisme. C’est donc un occidentaliste qui estime que sa civilisation se résume le mieux dans les valeurs de « liberté individuelle » qui sont celles que prône M. Tourre – et que donc celles-ci doivent être défendues par tous les moyens.

(…) Le droit ne permet pas du tout « à chaque citoyen de savoir ce qu’il peut faire ou ne pas faire », mais il est l’application positive de la sagesse philosophique et religieuse dans la Cité.

Et il ne serait pas vain de s’interroger sur les racines des mouvements actuels d’extrême-droite d’Europe du Nord et Centrale qui, étrangement, sont toutes libérales.

Pan sur le bec. C'était prévisible dans le climat de chasse aux coupables idéologiques.

Sinon j'aimerais bien savoir si les Eglises de Norvège ressemblent à leurs prisons, c'est-à-dire des centres de loisir festifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne veux pas faire du mauvais esprit, mais je crois que tu succombes un peu à la propagande yankee autour de cette révolution. La guerre purement aérienne théorisée par Staro comme une généralisation du Blitz est un mythe. Elle a connu une seconde fortune dans le sillage des guerres préventives, conçue comme une sorte de jeu vidéo sans morts, des cibles verrouillées par guidage laser avec renfort de drones high tech pour le renseignement et paralysie des réseaux de communication, une infanterie posant pour la télé, quelques dégâts collatéraux compensés par le contrôle de l'information & des médias.

Mais cette théorie est un fantasme de science-fiction. En Irak (guerre très sale en définitive), en Somalie, en Afghanistan et maintenant en Libye (où ses partisans croyaient que Kadhafi allait s'enfuir devant la démonstration de maîtrise du ciel) , on a vu que cette doctrine de guerre froide est dépassée dans les conflits asymétriques du XXIè s. Résultat: des bourbiers coûteux, des stratégies inadaptées aux théâtres d'opérations, un scepticisme des états-majors puis une démoralisation des troupes, un renforcement du terrorisme et finalement, des défaites en rase campagne par rapport aux buts de guerre annoncés.

Nous ne sommes pas si éloignés que ça en à l'air : je pense que l'idéologie rma est toujours ce qui donne le ton au département d'état et dans le petit cénacle du pouvoir ( l'insistance sur la coordination interarmes plus que sur la division classiquement clausewitzienne des armées, le gap technologique à entretenir entre les usa et ses concurrents, etc.), mais je n'ai pas dis pour autant que tout ça permet de gagner des guerres (en fait, pas trop, mais ça remplit les caisses des marchands d'armes, des lobbyistes, et des politiciens qui acceptent de voter les budgets faramineux consacrés à la recherche militaire). D'ailleurs, c'est assez marrant (ou tragique, c'est selon) de voir les querelles picochrolines des commentateurs autour de la redéfinition des buts de guerre (comment on fait pour voir qu'on a gagné la guerre ? Il semblerait qu'à l'heure actuelle, la définition se fasse en termes d'intensité de violence plus que de paix).

Share this post


Link to post
Share on other sites

La méthode qui marche pour conquérir c'est celle des romains, ou des genghis khan, ou de tous ceux qui ont fait ça en fait.

Elle passe par un certain niveau de barbarie. Et il faut arrêter le romantisme : ça marche super, hyper, bien. Depuis des millénaires.

Mais la vraie question à se poser, c'est : à quoi et à qui ça sert de conquérir ? En ce qui me concerne, je n'ai pas envie d'esclaves.

Certes. Mais après les massacres venait ensuite la pax romana, non ?

Pan sur le bec. C'était prévisible dans le climat de chasse aux coupables idéologiques.

Sinon j'aimerais bien savoir si les Eglises de Norvège ressemblent à leurs prisons, c'est-à-dire des centres de loisir festifs.

Ce Guillebon est un cuistre et un imbécile pontifiant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faux. C'est comme au rugby, les avants gagnent le match et les ailiers font le score final. Avec les drones à l'avant et l'infanterie en 3/4.

L'infanterie est aujourd'hui la cavalerie d'hier.

Elle ne sert plus en rien en terme de défense, puisque on envahie plus l'adversaire.

Et pour la France comme je vois mal qui va nous envahir, vu que les allemands et les anglais ne veulent plus nous faire la guère, elle est un beau joujou fort cher et totalement inutile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Anders Breivik serait un fondamentaliste libéral.

http://www.atlantico…ots-156621.html

"En aucun cas, je ne crois que M. Tourre ou ses amis soient des terroristes – le libéralisme a bien d’autres moyens de nuire "

C’était pas censé être un média libéral atlantico ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le blogueur Fjordman :

How do I feel about knowing that the assumed perpetrator of these atrocities has quoted me in his much-talked about book? Absolutely terrible. What else can I say? I must stress that I have not yet read his very long book or manifest and I have neither the time nor the stomach to do so at the present time. I can only refer to the bits and pieces of it quoted in various news articles and what others keep telling me. He has apparently quoted a great many texts from a variety of public sources, one of them being me. His total lack of respect for human life is not, however, something he can have picked up from me, or from any of the other Islam-critical writers I know such as Robert Spencer or Bat Ye’or. Indeed, the lack of respect for human life is often one of the great shortcomings of Islamic culture that we have consistently pointed out.

C'est-à-dire que là, on est au niveau de l'obsession absolue, il écrit un texte sur le fait que ABB l'ait abondamment cité, il ne peut pas s'empêcher de taper sur l'islam. :facepalm:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Anders Breivik serait un fondamentaliste libéral.

http://www.atlantico…ots-156621.html

Jacques de Guillebon avait écrit, sur Atlantico, que le tueur d'Oslo était un fondamentaliste plus "néolibéral" que "chrétien", ce à quoi Daniel Tourre avait répondu en s'insurgeant contre une telle utilisation du mot "libéralisme". Suite de la polémique ici : Jacques de Guillebon persiste et signe.

:facepalm:

Ce Jacques de Guillebon est un ignorant qui ne sait pas écrire. Les commentaires sur son torchon sont rassurants en tout cas: pas un seul commentaire positif. Zéro.

Quant à Atlantico, le site se range à droite disons, pas dans la catégorie libérale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...