Jump to content

Sécurité sociale


Recommended Posts

Un risque reste un risque, mais n'est pas une contrainte. Toi, tu veux imposer une contrainte à quelqun parce que tu ne supportes pas le risque qu'il te fait courir.

Le fait d'être assuré ne te protège pas du risque, mais permet de réparer les conséquences. Donc, tu veux imposer à quelqun de provisionner l'hypothèse où le risque qu'il te nuise se réalise. Ce n'est pas libéral, c'est tout.

Une assurance permet d'amortir le risque non le supprimer, ce qui est impossible mais c'est déjà pas mal de l'amortir. Une assurance est nécessaire quand on est amené à prendre un risque de manière répétitive.

Mais quand une personne prend une bagnole et conduit à 200 sur l'autoroute sans être assuré et que je suis dans le coin, oui elle fait peser une contrainte sur moi, je n'ai pas choisi de prendre le risque de conduire à côté de fous irresponsables, ce risque m'a été imposé, on n'est donc plus dans la même situation.

Si on a un accident tous les deux monsieur n'a pas d'assurance c'est moi qui doit assumer tous les frais de réparation (ou mon assurance mais rien n'oblige mon assurance à le faire si elle évacue sa responsabilité dans le contrat d'assurance pour ce genre de cas). Donc oui l'irresponsabilité des uns peut être une contrainte pour les autres. Ce n'est pas libéral, c'est tout.

Link to comment

Une assurance permet d'amortir le risque non le supprimer, ce qui est impossible mais c'est déjà pas mal.

Quand une personne prend une bagnole et conduit à 200 sur l'autoroute sans être assuré et que je suis dans le coin, oui elle fait peser une contrainte sur moi, je n'ai pas choisi de prendre le risque de conduire à côté de fous irresponsables, ce risque m'a été imposé.

Si on a un accident tous les deux monsieur n'a pas d'assurance c'est moi qui doit assumer tous les frais de réparation (ou mon assurance mais rien n'oblige mon assurance à le faire si elle évacue sa responsabilité dans le contrat d'assurance pour ce genre de cas). Donc oui l'irresponsabilité des uns peut être une contrainte pour les autres. Ce n'est pas libéral, c'est tout.

Si tu considères que c'est irresponsable de conduire à cette vitesse, tu es favorable à une limitation de vitesse. C'est sans rapport avec une assurance. De même que la conduite en état d'ivresse.

L'assurance n'est pas destiné à couvrir les irresponsables.

Link to comment

Une assurance permet d'amortir le risque non le supprimer, ce qui est impossible mais c'est déjà pas mal.

Quand une personne prend une bagnole et conduit à 200 sur l'autoroute sans être assuré et que je suis dans le coin, oui elle fait peser une contrainte sur moi, je n'ai pas choisi de prendre le risque de conduire à côté de fous irresponsables, ce risque m'a été imposé.

Si on a un accident tous les deux monsieur n'a pas d'assurance c'est moi qui doit assumer tous les frais de réparation (ou mon assurance mais rien n'oblige mon assurance à le faire si elle évacue sa responsabilité dans le contrat d'assurance pour ce genre de cas). Donc oui l'irresponsabilité des uns peut être une contrainte pour les autres. Ce n'est pas libéral, c'est tout.

Ne pas avoir d'assurance ne signifie pas éluder sa responsabilité hein. C'est juste une manière de réparer plus facilement les dommages qu'on a causé. Dans ton cas, le gars qui roule à 200 sera responsable si il a causé l'accident, il devra donc payer le domage crée, assurance ou non. C'est uniquement si il n'a pas les fonds nécessaires que tu l'as dans l'os, pas parcequ'il n'est pas assuré.

Link to comment

Ne pas avoir d'assurance ne signifie pas éluder sa responsabilité hein. C'est juste une manière de réparer plus facilement les dommages qu'on a causé. Dans ton cas, le gars qui roule à 200 sera responsable si il a causé l'accident, il devra donc payer le domage crée, assurance ou non. C'est uniquement si il n'a pas les fonds nécessaires que tu l'as dans l'os, pas parcequ'il n'est pas assuré.

Tout à fait, c'est une nuance supplémentaire à ajouter.

Link to comment

Concernant les endroits où il n'y a pas d'assurance auto ni d'assurance santé, je ne sais pas, mais je doute qu'ils existent. Ou chez les Schtroumpfs peut-être. :lol:

Bah, si tu le prends comme ça. L'assurance auto est obligatoire depuis 1958 en France. Je n'ai pas le temps de chercher mais je suis à peu près sûr qu'un certain nombre de pays ne l'ont pas rendu obligatoire, et que dans d'autres, une majorité de conducteurs n'en ont pas les moyens (une assurance auto, ça coûte cher).

Bon, on va arrêter là.

Ce que je dis est pourtant simple : je ne vois pas la nécessité de rendre obligatoire une assurance (sous-entendu par une contrainte étatique bien évidemment).

Soit l'assurance est vraiment utile, et tout le monde s'assure.

Soit son intérêt se discute, et les individus choisissent de le faire ou pas.

Je ne vois pas au nom de quel principe libéral, il faudrait imposer à tous d'assurer tel ou tel risque.

Link to comment

Quand un type ne s'assure pas sur sa bagnole il fait peser des risques sur les autres automobilistes en cas d'accident

Quel risque?

C'est celui qui ne s'assure pas qui prend tous les risques. Ne pas s'assurer ne rend pas pour autant plus dangereux au volant.

Ce que je dis est pourtant simple : je ne vois pas la nécessité de rendre obligatoire une assurance (sous-entendu par une contrainte étatique bien évidemment).

Soit l'assurance est vraiment utile, et tout le monde s'assure.

Soit son intérêt se discute, et les individus choisissent de le faire ou pas.

Je ne vois pas au nom de quel principe libéral, il faudrait imposer à tous d'assurer tel ou tel risque.

+1000

Link to comment

Ca ne me choque pas que les assurances de responsabilité civiles soient obligatoires.

Celles qui ne couvrent que l'individu et ses biens on peut se passer d'un régime d'obligation. Il y aura toujours des obligations qui apparaitront ça et là (les banques n'accepteront pas de prêter si tu n'es pas assuré, tu ne pourras pas pratiquer tel ou tel sport si tu n'as pas une couverture etc etc).

Mais là encore, même en cas d'assurance obligatoire comme la RC auto, il faut laisser le marché s'en charger, ca se passe plutôt bien en France.

Ce qui me gêne davantage c'est au niveau des sanctions: si le mec n'est pas assuré car il n'a pas suffisamment de fric, je ne suis pas sur que le sanctionner financièrement l'arrange vraiment. Il y aura toujours des débiles qui préfèreront s'acheter une TV LED plutôt que se couvrir avec leur famille en RC, et en cas d'accident et d'insolvabilité, la victime l'a dans l'os. A voir si le droit se placerait alors dans une perspective de défense de la victime ou d'un beaucoup plus simple "c'est pas de bol, t'auras pas de thunes".

EDIT> Ah oui, en Australie la RC auto est payable en même temps que les frais d'immatriculation et de registration (fréquence semestrielle ou annuelle, ca dépend). Ca garantit une couverture quasi totale du parc automobile, mais en contrepartie tu n'as aucun choix de tes garanties.

Link to comment
Guest rogermila

Je ne vois pas au nom de quel principe libéral, il faudrait imposer à tous d'assurer tel ou tel risque.

Comment se fait-il que dans le discours libéral, les conceptsde risque et de responsabilité reviennent sans arrêt ?

Avec aussi le pari (je suis prêt à parier que…etc)

Link to comment

Ce que je dis est pourtant simple : je ne vois pas la nécessité de rendre obligatoire une assurance (sous-entendu par une contrainte étatique bien évidemment).

Soit l'assurance est vraiment utile, et tout le monde s'assure.

Soit son intérêt se discute, et les individus choisissent de le faire ou pas.

Je ne vois pas au nom de quel principe libéral, il faudrait imposer à tous d'assurer tel ou tel risque.

Parceque la liberté et la responsabilité sont indissociables. Et ce n'est pas loin d'être un principe libéral.

Sur l'ile d'Utopia libertarienne, il y aurait sans doute des routes privées qui imposeraient que leurs clients soient en mesure de dédommager les autres, soit par une caution, soit par une assurance, en cas d'accident.

Dans le monde réel, pour beaucoup de libéraux classiques, il parait normal que lorsque tu cohabites dans un espace public dans une tonne de métal lancée à 100 km/h, il soit exigé des dispositions pour dédommager l'autre en cas d'accident.

Link to comment
Comment se fait-il que dans le discours libéral, les conceptsde risque et de responsabilité reviennent sans arrêt ?

Parce que la vie est risquée, dans tous les actes que l'on fait.

Et surtout parce que la liberté va toujours avec la responsabilité, et inversement, comme les deux faces d'une même médaille. Si tu n'as pas compris ça, tu n'as pas ta place ici.

Link to comment

En fait, je crois qu'on ne se comprend pas : on est tous d'accord pour dire que la contrainte étatique etc. On est d'accord pour dire qu'en anarcapie :

1 - certains s'assureront, d'autres pas.

2 - certains prestataires (autoroutes, écoles, etc.) demanderont que leurs clients soient assurées, mais d'autres ne demanderont rien.

Et là, on en est à l'expression de nos préférences personnelles. La seule différence, c'est de savoir, dans les cas 1 et 2, quelles sont les proportions relatives des pro-assurances et des pas-assurances. C'est du pilpoul. Donc :

</thread>

Link to comment

Et là, on en est à l'expression de nos préférences personnelles. La seule différence, c'est de savoir, dans les cas 1 et 2, quelles sont les proportions relatives des pro-assurances et des pas-assurances. C'est du pilpoul. Donc :

</thread>

Oui, le thread peut s'arrêter là pour les anarcapiens.

Pour les libéraux classiques, les minarchistes, dans leur société qui n'est pas parfaitement sphèrique avec des individus qui ne sont pas parfaitement cubiques, il peut encore remplir quelques dizaines de pages…

Ca nous apprendra à vouloir d'un Etat.

Link to comment

Oui, le thread peut s'arrêter là pour les anarcapiens.

Pour les libéraux classiques, les minarchistes, dans leur société qui n'est pas parfaitement sphèrique avec des individus qui ne sont pas parfaitement cubiques, il peut encore remplir quelques dizaines de pages…

Ca nous apprendra à vouloir d'un Etat.

:lol: C'est bien de prendre tout ça avec humour. :icon_bravo:

Link to comment

Comment se fait-il que dans le discours libéral, les conceptsde risque et de responsabilité reviennent sans arrêt ?

Avec aussi le pari (je suis prêt à parier que…etc)

Tiens, roger s'interroge sur le libéralisme. Peut-être vient-il de découvrir quelque chose ? Il n'y a pas d'âge pour évoluer, mais là, on touche à la performance.

Applaudissons.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...