Jump to content
dexter79

Libéralisation du transport de passagers

Recommended Posts

J'aime de plus en plus cette boîte :

How Uber Deceives the Authorities Worldwide

https://mobile.nytimes.com/2017/03/03/technology/uber-greyball-program-evade-authorities.html

Edit : lisez les commentaires, ça a beau être le NYT c'est infiniment plus rafraîchissant que les étatolâtres français

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 19 heures, Neomatix a dit :

J'aime de plus en plus cette boîte :

How Uber Deceives the Authorities Worldwide

https://mobile.nytimes.com/2017/03/03/technology/uber-greyball-program-evade-authorities.html

Edit : lisez les commentaires, ça a beau être le NYT c'est infiniment plus rafraîchissant que les étatolâtres français

 

http://www.letelegramme.fr/economie/cars-macron-la-region-bretagne-hausse-le-ton-face-a-la-sncf-04-03-2017-11421114.php

 

Les commentaires comme cela ? Mon dieu, mon dieu, mon dieu c'est désespérant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et allez, deuxième augmentation en moins d'un an :

 

Le Monde.fr - Ile-de-France : vers une nouvelle hausse du passe Navigo

Le Syndicat des transports d’Ile-de-France pourrait trancher fin mars pour une évolution jusqu’à 3 %.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/03/07/ile-de-france-vers-une-nouvelle-hausse-du-passe-navigo_5090789_823448.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le coût du ticket de métro est encore largement en deçà de ce qu'il devrait être. Je vois pas de quoi tu te plains.

c'est le racket des entreprises qui est scandaleux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Hayek's plosive a dit :

Le coût du ticket de métro est encore largement en deçà de ce qu'il devrait être. Je vois pas de quoi tu te plains.

c'est le racket des entreprises qui est scandaleux.

 

On ne sait pas ce que devrait être le prix du trajet de métro ni même la façon dont les tarifs devraient être segmentés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Hayek's plosive a dit :

C'est pas parce qu'on ne sait pas son prix qu'on ne sait pas qu'il devrait être bien plus élevé.

 

Je suis désolé mais ça dépend pour qui. Y en a qui ne restent que dans une zone ou deux alors qu'il y en a qui en font 6. Et puis y a les tarifs des abonnés et ceux des occasionnels qui sont pour le coup probablement bien trop bas. On ne peut pas séparer la question des prix de la segmentation. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dis-moi, c'est quoi le plus cher entre un mec qui prend la 11 puis la 1 (avec plein d'arrêts) et un mec qui parcourt 15km depuis les Yvelines avec deux fois moins d'arrêts et sans tunnel ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Bézoukhov a dit :

Dis-moi, c'est quoi le plus cher entre un mec qui prend la 11 puis la 1 (avec plein d'arrêts) et un mec qui parcourt 15km depuis les Yvelines avec deux fois moins d'arrêts et sans tunnel ?

 

Ce sont des coûts fixes : il y a un fort effet de levier. La fréquentation des lignes 11 et 1 est incomparable avec le fin fond de la Vallée de Chevreuse et donc le coût par passager suit. Et en plus, il y a plus de concurrence entre les modes transports et les lieux de destination.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En attendant les 2/3 du budget du Stif viennent de subventions, taxes and co. Si tu réduis ca à 1/4 comme à Londres, tu te retrouverais avec un ticket unitaire à 4 euros zone 1/2 et un pass navigo a 130 euros.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Est-ce vraiment la priorité pour une entreprise privée certes mais filiale d'un groupe public lourdement subventionné et généralement déficitaire de financer une équipe de e-sport ? Est-ce aussi la meilleure utilisation de locaux qu'on suppose extrêmement onéreux (hôtel particulier dans le 9e) ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Face à la fronde des taxis, Uber se retire du Danemark

 

Citation

Uber était dos au mur depuis l’adoption, en février dernier, par le Parlement danois d’une réforme des conditions d’exercice des taxis. Celle-ci impose aux chauffeurs particuliers d’installer un compteur et des détecteurs d’occupation de sièges permettant d’activer les airbags.

 

Les taxis français prendront note de ce qu'il faut faire <_<

 

Citation

Au Danemark, Uber revendique près de 2 000 chauffeurs et 300 000 utilisateurs. Jan Villadsen, le président du syndicat des transporteurs danois 3F, estime que le départ d’Uber permettra aux 6 000 chauffeurs de taxi du Danemark de poursuivre leur activité.

 

:facepalm:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle réglementation qui s'applique aussi aux taxis mais comme ce sont les concurrents qui sont éjectés du marché ...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

A la demande de Pékin, la France et la Chine ont renégocié l'accord bilatéral sur les services aériens entre les deux pays. Il autorise le passage de 50 vols par semaine par pavillon (par pays) aujourd'hui à 126 d'ici à 2020 - autrement dit, le trafic va plus que doubler en quatre ans.

Mauvaise nouvelle pour Air France. La concurrence des compagnies aériennes chinoises en France va monter en puissance. Après avoir manifesté l'an dernier à la France sa volonté de voir le nombre de vols entre la Chine et la France augmenter, la Chine a obtenu gain de cause

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/danger-pour-air-france-les-compagnies-chinoises-vont-mettre-les-gaz-en-france-679957.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est rigolo c'est qu'à ce niveau là, c'est vraiment un problème de management pourri. Je me demande comment ils font pour être aussi mauvais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant mais avec une perle journalistique tout de même :

 

 L'Etat français , contrairement à ses homologues allemand ou italien, n'ayant jamais voulu supporter la construction de l'infrastructure ferroviaire comme il le fait pour les routes ou les canaux.

il y a 3 minutes, Bézoukhov a dit :

Ce qui est rigolo c'est qu'à ce niveau là, c'est vraiment un problème de management pourri. Je me demande comment ils font pour être aussi mauvais.

 

Manque d'incitations.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La France fait cavalier seul contre le coavionnage
Je découvre donc le concept de coavionnage qui m'a l'air très enthousiasmant et qui forcément ne rentre pas assez dans les cadres pour les autorités françaises.
 
Citation
L'Aviation civile française n'en démord pas. Alors que tous les autres pays européens ont adopté une position bienveillante vis-à-vis du coavionnage, les autorités françaises continuent d'imposer de sévères restrictions à cette pratique inspirée de BlaBlaCar, qui permet à des pilotes amateurs d'embarquer des passagers recrutés sur Internet, contre une participation aux frais.
 

 

Ironie de l'histoire pour les Français:
 
Citation

L’histoire ressemble à une boutade : “qu’est-ce qui est le comble pour une startup française ? De pouvoir exercer partout sauf dans son pays d’origine.” Ce pourrait même être drôle si cela n’affectait pas le développement d’une startup, pépite de l’économie collaborative, secteur dans lequel l’Hexagone est souvent présenté comme en avance. Après des mois de bataille, Wingly, spécialiste du coavionnage a enfin gagné une bataille. La startup a signé, fin mars, la charte sécuritaire mise en place par l’agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) qui encadre – et, de fait, légalise – le coavionnage.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais apres ils vont devoir bosser à l'aviation civile. Tu ne veux pas ca quand même ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La startup a signé, fin mars, la charte sécuritaire mise en place par l’agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) qui encadre – et, de fait, légalise – le coavionnage.

Journamlistes.
Selon eux le statut par défaut est l'interdiction, tu parles d'un pays ultraliberal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu à la tévé une pub G7, la société de taxis a sorti une application, et vante son super service 

 

Les bienfaits de la concurrence déloyale, qui permet de rendre le service plus sympa, accessible et compétitif, argument pour les partisans du monopole, quel qu'il soit, public ou privé

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bisounours a dit :

Vu à la tévé une pub G7, la société de taxis a sorti une application, et vante son super service 

 

Les bienfaits de la concurrence déloyale, qui permet de rendre le service plus sympa, accessible et compétitif, argument pour les partisans du monopole, quel qu'il soit, public ou privé

 

... Il croit me souvenir que l'appli a été réalisée avec les sous des contribuables.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, h16 a dit :

 

... Il croit me souvenir que l'appli a été réalisée avec les sous des contribuables.

ah bah faudrait pas être trop dans des délires libéraux, non plus :lol: 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Cugieran a dit :

Combien ça coûterait de racheter les licences des taxis ?

200K€ l'unité, sur Paris. Ailleurs, moins. 

Ca fait dans les 8 Md€ pour le total à la louche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, h16 a dit :

200K€ l'unité, sur Paris. Ailleurs, moins. 

Mouarf, on parle de 50 000 taxis en France.

Si on compte une moyenne de 100K€ (ça a l'air d'aller de 50 à 200), ça nous fait tout de même 5 milliards.

5 milliards +/- indispensables pour ne pas que ce soit l'état qui, dans l'autre sens que maintenant, provoque une concurrence déloyale en pénalisant des taxis qu'il a protégés par le passé...

Admettons qu'on ne rembourse pas les licences les plus anciennes. On arrive peut-être à 2.5 milliards.

2.5 milliards qu'on retrouve sous forme :

- de pouvoir d'achat

- de qualité de service

- d'emploi

 

Bordel, c'est cher quand l'Etat fait des conneries.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La loi précise que la creation par l'Etat de nouvelles licences n'est pas un prejudice. Pas question de les racheter, les règles sont claires depuis le début.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By ttoinou
      Salut à tous,
       
      Je vous propose un petit atelier de réflexion libérale appliquée : la sécession et la libéralisation de la plus belle région de france, j'ai nommé l'Alsace. Comme vous le savez probablement déjà, l'Alsace est cette petite enclave coincée entre le Rhin et le Massif des Vosges, peuplée d'1,9 millions d'habitants et regroupant les deux départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. L'Alsace est limitrophe de la Suisse, de l'Allemagne, est située en plein cœur de l’Europe rhénane (mégalopole européenne) et serait une candidate idéale pour devenir le nouveau paradis réglementaire et fiscal que beaucoup cherchent désespérément.
       
      En ces temps politiques troublés, et avec des personnalités charismatiques et capables de ramdamer les sphères médiatiques françaises, un scénario de sécession de l'Alsace n'est pas improbable. Je n'ai pas les chiffres mais j'ai plutôt l'impression que cette région, plutôt riche, est perdante dans son intégration au reste de la France. Elle a toujours eu une culture locale bien prononcée, elle jouit même d'un droit local, sa langue se déprécie de jour en jour, et sa fusion récente avec la Lorraine et la Champagne Ardenne (pour former "Le Grand Est") n'est pas là pour arranger les choses aux yeux de son peuple. Il existe d'ailleurs déjà des mouvements sécessionnistes : Alsace d'Abord ("Le rassemblement des forces régionalistes, européennes et identitaires en Alsace"), Unser Land ("Un parti alsacien pour le peuple alsacien", sur son site a l'air beaucoup plus neutre et présente des arguments économiques en se comparant aux voisins)
       
      Voilà comment je découperais les différents éléments de la discussion :
       
       
      I) t=0
      Aspects légaux de la sécession (est ce que l'autonomie régionale suffirait ou pas ?)
       
      + Comment en parler / se positionner politiquement sur le sujet :
      ne pas s'aligner / être confondu avec des extrémistes ? avoir un discours cohérent par exemple "je me sens français mais aussi alsacien et je veux le meilleur pour mon pays, et ça passera par la sécession car la france est irréformable, nous réclamons le droit de nous déterminer" Comment faire le buzz et faire en sorte que ce sujet de discussion touche tous les français  
      II) t=1an : Premières mesures
       
      Formation légale des institutions de l'état
      Transposition de toute la loi française & européenne (fork dans un premier temps, changement des lois dans un second)
      Accord(s) pour la protection militaire avec la France et/ou l'Allemagne
      Différents accords avec la france pendant la transition : garder la police par exemple ou encore certains types d'inspecteurs
      Déplacer de Bruxelles & Paris à Strasbourg les fonctions les plus importantes
      Instauration de différentes formes de démocratie populaire et locales ?
       
      III) t=2ans : proposition de programme pour l’élection
       
      Organisation de l’élection présidentielle, formation de un ou plusieurs partis libéraux (et autres), vos avis sur le contenu potentiel du programme ? Pourrait-on obtenir un support financier des entreprises en prévisions des bénéfices futurs issus des réformes ?
       
      Le plus urgent ? Les propositions clés ? Les plus efficaces pour la configuration spécifique de cet état ? Questions monétaires et positionnement vis à vis de l'UE :
      Création d'une monnaie nationale ? Si "non" comment faire en sorte que l'état Alsacien puisse ponctionner un impôt ? Autoriser certaines monnaies officiellement et établir une comptabilité multiple ? (euro, dollars, bitcoin...)
      Quel serait le positionnement de l'état alsacien vis-à-vis de l'UE ? Si elle en sort il faudrait déménager le parlement Européen, si elle y reste qu'est ce que l'UE peut bien lui apporter à part la monnai€ ? Les mesures moins urgentes mais qui seraient tout de même appréciables un jour ou l'autre Quels seraient les autres formations politiques à nous faire concurrence ? Quels seraient les points communs / les compromis à faire ?  
      IV) t = 10 ans : votre vision pour l'Alsace
       
      Nouvel eldorado du libéralisme en plein cœur de l’Europe ?
      Comment réagirons les autres pays, l'UE ?
      Réindustrialisation de l'Alsace, Google qui déménagent de Suisse pour s'installer en Alsace ?
×
×
  • Create New...