Jump to content

Arnaud Dassier rallie Bayrou à la grande joie de Marianne


Recommended Posts

De toute évidence Daniel parle de la crise monétaire qui montre l'échec du keynnésianisme, de la crise de confiance envers le monde politique qui n'a rien vu venir et tait le plus gros de ce qui va venir, et peut être aussi de la nouvelle puissance d'Internet et des réseaux sociaux qui modifien considérablement la donne médiatique. Dans le domaine des campagnes électorales tout ceci se concrétise aux USA avec le succès de Ron Paul qui multiplie son score des précédentes élections et se trouve actuellement parmi les 3 grands candidats aux primaires US. Certes les USA dotés de pères fondateurs libéraux sont un terreau plus fertile que la démocratie française dont les pères fondateurs ont été rapidement placés sous la dominante jacobine. Cependant il y a bel et bien une fenêtre historique pour faire progresser le libéralisme en tant qu'alternative à la démocratie sociale.

J'avais compris, ma question était ironique. Mais comme tu l'as toi même signalé, la France et les États-Unis ce sont deux paradigmes totalement différents. Nos médias sont majoritairement socialos-keynesiens et ont donc expliqué la crise comme étant une faillite de l'"ultraliberalisme", et l'opinion publique l'a enregistré comme telle. Les propositions de la majeure partie de nos politiques sont d'ailleurs dans cette veine là, avec la demondialisation, la taxation de la finance etc. En somme, on ne raisonne pas de la même manière des deux côtés de l'Atlantique, et les boucs émissaires de la crise ne sont pas forcément les mêmes. Chez nous, c'est ce qu'ils appellent l'ultralibéralisme qui a été incriminé, et par consequent l'opinion publique l'assoceé au libéralisme. La crise n'est donc, d'après moi, pas forcement un terreau fertile pour nos idées à l'heure actuelle.

Link to comment

Face à la faillite des élites démocrates sociales, les adversaires de la démocratie sociale vont pouvoir s'exprimer plus facilement, quels qu'ils soient. En France ce sont majoritairement des alter mondialistes mais aussi un peu les libéraux et nous avons d'autant plus l'utilité urgente de nous exprimer !

Link to comment

Voilà 13 vidéos intéressantes de Bayrou en 2006 qui m'ont convaincues de voter pour lui comme candidat le moins pire.

En éco, ça n'est pas ça (mais peut-on faire pire que sarko !), sur les institutions, c'est mieux, aujourd’hui je suis plus exigeant encore (démocratie directe).

[dailymotion]xkixf_politic-show-2-1-13-f-bayrou_news[/dailymotion]

[dailymotion]xkjf0_politic-show-2-2-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xkmjo_politic-show-2-3-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xkmor_politic-show-2-4-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xknwo_politic-show-2-5-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xks3s_politic-show-2-6b-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xkpz8_politic-show-2-7-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xkrqb_politic-show-2-8-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xkscd_politic-show-2-9-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xktoo_politic-show-2-10-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xkv2f_politic-show-2-11-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xkwp2_politic-show-2-12-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

[dailymotion]xkwuo_politic-show-2-13-13-f-bayrou_shortfilms[/dailymotion]

Link to comment

Je ne voterai pas pour les présidentielles personnellement, mais de mon point de vue, je préférerai un parti libéral au discours clair et limpide quitte à être hardcore. Le but étant déjà de sortir de l'ombre en exposant nos idées en évitant au maximum de se compromettre. Ensuite adviendra que pourra, mais je trouve cette approche plus productive qu'une approche politique classique à chercher des mandats. En tout cas dans notre cas où nous vivons dans un pays où une hausse de la fiscalité est considéré comme une "double dose d'ultralibéralisme" par MLP.

Je plussoie donc le post d'H16, ce qu'il nous faut, c'est un Ron Paul intransigeant. Tant pis si l'électorat ne suit pas, il faut que nos idées soient visibles, quitte à être choquantes.

Link to comment

Tu ne sens pas la contradiction dans ton propos ?

En fait j'imagine qu'il pense à se concentrer sur les élections dans des régions propices, où un libéral aurait des chances de se faire élire sans se compromettre.

Typiquement une région sans corruption, où il y a du travail, mais ou les gens râlent contre des contrôles administratifs terribles.

Je ne sais pas si cela peut correspondre à une seule région en France, mais c'est l'idée.

Link to comment

Typiquement une région sans corruption, où il y a du travail, mais ou les gens râlent contre des contrôles administratifs terribles.

Je ne sais pas si cela peut correspondre à une seule région en France, mais c'est l'idée.

Le XIIIeme arrondissement de Paris et Le Sentier.

Link to comment

J'ai fait campagne en 2007 avec une bonne équipe et des moyens dans le centre de Paris qui couvre le sentier. Je t'informe que ça ne marche pas. Les électeurs sensés qui votent pour un programme sont peu nombreux, et ils préfèrent le plus souvent un candidat aux idées moyennes mais qui a une chance de percer et de peser grâce à sa notoriété ou sa marque, à un marginal aux bonnes idées. On vote pour la proximité ou pour une marque. La proximité exge de mettre les mains dans le cambouis localement, et de faire des compromis quand on parle dépenses pour l'école, sinon on se fait juste écharper. Et la marque passe par des personnalités reconnues, élues si possible, et des ressources consistantes qui durent. Les personnalités connues ont un pied dans le système, et veulent l'y garder (je pense à Madelin et aux autres figures du libéralisme qui ont eu des postes ministériels) parce qu'ils savent que leur impact y est beaucoup plus fort.

Link to comment

Tu ne sens pas la contradiction dans ton propos ?

Pour le coup, non, les choses sont claires dans mon esprit.

En gros, si nous devions avoir une formation politique, je crois que balancer nos idées quitte à bousculer les idées reçues sur nous et provoquer serait plus productif. Le jour où le mot "libéralisme" servira à désigner nos idées et non un étatisme tout pourri, je crois que ce sera déjà un immense progrès.

Link to comment

Pour le coup, non, les choses sont claires dans mon esprit.

En gros, si nous devions avoir une formation politique, je crois que balancer nos idées quitte à bousculer les idées reçues sur nous et provoquer serait plus productif. Le jour où le mot "libéralisme" servira à désigner nos idées et non un étatisme tout pourri, je crois que ce sera déjà un immense progrès.

Ou on fait comme les anglo-saxons et on devient tous libertariens :)

Bon, certains d'entre eux se demandent comment ils ont pu laisser dériver le terme de "liberal" maintenant.

Dans tous les cas, on est encore loin de pouvoir espérer faire un score décent aux élections présidentielles. Commencer par des élections locales semble déjà plus raisonnable pour le moment.

Link to comment

Ou on fait comme les anglo-saxons et on devient tous libertariens :)

Bon, certains d'entre eux se demandent comment ils ont pu laisser dériver le terme de "liberal" maintenant.

Dans tous les cas, on est encore loin de pouvoir espérer faire un score décent aux élections présidentielles. Commencer par des élections locales semble déjà plus raisonnable pour le moment.

Exactement, et encore, réussir à réunir les signatures suffisantes pour pouvoir se présenter suppose d'avoir un minimum d'appuis localement.

Link to comment
Le XIIIeme arrondissement de Paris et Le Sentier.

Les gens qui travaillent dans le Sentier n'habitent pas le Sentier. Et donc ne votent pas dans le Sentier. En revanche, à Sarcelles et à Saint-Mandé, Madelin réalisait ses plus hauts scores, supérieurs même à sa bonne ville de Redon.

Link to comment

Les gens qui travaillent dans le Sentier n'habitent pas le Sentier. Et donc ne votent pas dans le Sentier. En revanche, à Sarcelles et à Saint-Mandé, Madelin réalisait ses plus hauts scores, supérieurs même à sa bonne ville de Redon.

Sur la Côte d'Azur ou dans les Hauts-de-Seine aussi il y a un électorat réceptif à certaines idées libérales.

Link to comment

Messer : Dans la comparaison avec Ron Paul, tu oublies quelque chose , c'est qu'il fait parti du parti Républicain : et que sans ce parti il ne serait pas parvenu à avoir la carrière politique qu'il a eu ! indépendamment des nombreuses divergences qu'il a pu avoir avec eux.

Je pense qu'il faut certes être "intransigeant", du moins rester ferme dans nos idées,

mais l'idée d'un candidat intransigeant sans machine politique (élus,argent etc ) à contre courant total , sans possibilité d'atteindre les leviers du pouvoirs : ça dessert la cause…

C'est clairement ce que font LO et d'autres partis : et au final passer pour des orthodoxes dogmatiques sectaires et relou…tout juste bon à amuser la galerie avec 1 %

C'est ça ce que tu préconises!?

Jospin trotskiste paf de l'entrisme au ps, Madelin libéral paf de l'entrisme au rpr.

Tout cela pour dire qu'en dehors de l'UMPS voire Modem ( et encore) ba c'est mort ..Tout comme aux USAs en dehors des éléphants et des ânes…(c'est peut être même pire chez eux)

c'est un peu cynique mais en même temps tactiquement dans le relatif, c'est le mieux.

Link to comment

Ou on fait comme les anglo-saxons et on devient tous libertariens :)

Bon, certains d'entre eux se demandent comment ils ont pu laisser dériver le terme de "liberal" maintenant.

Je me disais que l'appellation "libéral modéré" pourrait peut être bien marcher en France. Cela empêcherait les accusation "d'ultra-libéralisme". D'ailleurs il existe un Mouvement libéral et modéré en France, mais je ne sais pas quelle est leur ligne politique.

Link to comment

C'est clairement ce que font LO et d'autres partis : et au final passer pour des orthodoxes dogmatiques sectaires et relou…tout juste bon à amuser la galerie avec 1 %

C'est ça ce que tu préconises!?

Oui, parce que même si ils font moins de 5%, leurs idées sont là. Et on en pâtit tous les jours.

Link to comment

LO ? C'est une blague ? C'est surtout le résultat de la stratégie des verts et le PCF devenu Front de gauche, avec une exception Besancenot pendant 7 ou 8 ans. Je vous rappelle que le principe de précaution, l'interdiction des OGM, l'interdiction progressive des voitures dans les villes, les taxes dites "vertes et hygiéniques" et maintenant la remise en question progressive du nucléaire, ce sont les Verts, pas LO. En revanche, LO a un avantage : Arlette nous a bien fait marrer pendant des années, surtout grâce aux Guignols de l'Info.

Link to comment

parce qu'il y a une différence fondamentale entre les idées d'un LO ou d'un front de gauche ou d'un parti x ou y d'extreme gauche?

Oui, il y a des différences notables,même si on dirait pas quand on se tient à l'extérieur de la mouvance. Tiens, un petit aperçu via le compte rendu d'un très bon livre sur le sujet intitulé "l'extrême gauche plurielle" de Philippe Raynaud : http://rsa.revues.org/498

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...