Jump to content
Gio

Agriculture et libéralisation

Recommended Posts

Les dernières famines dans le monde n'ont justement strictement rien à voir avec l'invasion des produits agricoles européens, au contraire, étant moins chers, les produits de première nécessité auraient été plus facilement accessibles. Ce sont bien les pays qui ferment leurs frontières et subventionnent une agriculture défaillante qui souffrent le plus de famine. D'autre part, ne pas oublier le facteur inflation qui a touché les matières premières sur les marchés internationaux, consécutif à la planche à billet des principales banques centrales.

Tu as en partie raison et en partie tord. Il y a bien l'inflation due à la planche à billet, mais pour le reste, tu te trompes. Le Niger n'est absolument pas un pays protectionniste, pas du tout, au contraire, l'économie agricole de toute la région est basée sur des avantages comparatifs (millet chez l'un, sorgo ailleurs). La famine n'est pas du à un protectionnisme (de par son existence ou sont absence), c'est nouveau ça.

La question était, faut-il avoir une agriculture nationale pour sortir sa population de la famine, la réponse est non, et je t'ai donné des exemples.

Ah, parce que le Lichtenstein ou Monaco sont des exemples de sortie de famine sans agriculture ?

Pour Singapour ou Honk Kong, c'est pareil, c'est absolument pas comparable. Ce sont de cités-Etats qui doivent leur seule réussite économique à leur fiscalité et à leur emplacement stratégique (fleuve, mer, …).

C'est peut être par la qu'il faudrait commencer.

Pourquoi encourager l'agriculture a tout prix, dans un contexte ou en plus les autres pays la subventionnent, plutôt que l'entreprise ?

Il faut effectivement commencer par là, je n'ai jamais dit le contraire. Il ne s'agit pas pour ces pays d'encourager "a tout prix", loin de là, et même au contraire, il suffit de jeter un oeil sur les programmes économiques des pays Africains.

Il y a aussi les pays qui ne peuvent pas avoir d'agriculture et qui n'en ont jamais eut, comme Singapour.

Mais sans aller dans ces extrêmes, tout le pays importent de la nourriture a plus ou moins grande échelle.

Attends, Singapour ça fait 10km² et il n'y a que des entreprises ou que des tours d'habitations, c'est incomparable avec un pays "classique". De plus, sans les Anglais, on peut se demander comment ils s'en seraient tiré.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas sur que l'universalisation du paradis fiscal soit la solution pour se dévelloper.

Exact. Il n'y a qu'à regarder les plus libres économiquement (Hong Kong, Singapour, Australie, Nouvelle-Zélande et Suisse), que des pays pauvres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu affirmes sans savoir en reprenant la vulgate marxiste, ces importations à bas coût n'ont aucun effet destructeur, au contraire elles anéantissent les famines. On a cité des exemples de pays qui se sont toujours passés d'agriculture et qui sont sortis du sous-développement tels Singapour ou Hong Kong. Si l'Afrique est dans une détresse sociale c'est pour plein d'autres raisons, il est peut-être temps qu'ils se sortent les doigts du cul au lieu de venir pleurer.

Tu ne sais pas lire ou quoi ?

Les pays qui se sont toujours passé d'agriculture ne sont pas concernés puisque précisément ils se sont toujours passé d'agriculture, ils ont dès le départ cherché leur subsistance ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La famine n'est pas du à un protectionnisme (de par son existence ou sont absence), c'est nouveau ça.

Ben si, très souvent, les famines en URSS en Chine et d'autres pays du bloc communistes viennent prouver que la fermeture aux échanges internationaux n'ammènent rien de bon.

Ah, parce que le Lichtenstein ou Monaco sont des exemples de sortie de famine sans agriculture ?

La question était: faut-il une agriculture nationale pour éviter une famine? La réponse est non et j'ai cité des exemples.

Pour Singapour ou Honk Kong, c'est pareil, c'est absolument pas comparable.

Ce sont de cités-Etats qui doivent leur seule réussite économique à leur fiscalité et à leur emplacement stratégique (fleuve, mer, …).

Et bien j'aurais pu te citer le Luxembourg ou la Suisse, ces deux pays n'ont pas accès à la mer pourtant. Tu vas me parler encore de la fiscalité? Et bien qu'est-ce qu'attendent les pays africains pour copier ce modèle si partout ça marche? C'est justement ce qu'on est en train de dire, si t'es pas fort dans un secteur, ne persiste pas, reconfigure-toi, trouve un autre moyen de créer de la richesse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah bon c'est quoi la solution, l'enfer fiscal ?

Juste pour dire que l'universalisation du paradis fiscal est une sorte de contradiction interne. Si tout le monde est un paradis fiscal, certains pays arrêtent d'être les lieux privilégiés de dépose du capital puisque le monde entier est équivalent et qu'aucun pays n'a d'avantages comparatifs en matière fiscale. Que ça marche pour un certain nombre de petits pays, c'est très bien pour eux, mais ça ne peut pas être généralisé a priori.

La Hollande par exemple n'a jamais eu un secteur agricole important.

Alors ça c'est la meilleure lol Tu m'as bien fait rire. Le secteur agricole en Hollande est très important et est même une des agricultures les plus efficaces au monde. La valeur ajoutée au mètre carré est très importante. Mauvais exemple. Quand à l'Islande, c'est plutot un mauvais exemple aussi. C'est l'économie halieutique qui a toujours été importante. En plus, l'islande était à l'époque de son industrialisation qu'une région du Danemark.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu ne sais pas lire ou quoi ?

Les pays qui se sont toujours passé d'agriculture ne sont pas concernés puisque précisément ils se sont toujours passé d'agriculture, ils ont dès le départ cherché leur subsistance ailleurs.

Dès le départ de quoi? Le début de l'humanité? Les anglais ont eu une agriculture, mais ils ont vu que c'était bien mieux d'importer et de se recentrer sur autre chose. Je ne vois pas ce qui empêche les pays africains de faire ce raisonnement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les anglais ont eu une agriculture, mais ils ont vu que c'était bien mieux d'importer et de se recentrer sur autre chose.

Vu l'état pathétique de la bouffe en Angleterre, je sais pas si c'était le meilleur choix à faire :) (joke)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, absolument pas. Je ne défend pas le protectionnisme "de l'agriculture", d'autre savent mieux lire que toi :

Il ne s'agit nullement de subventionner l'agriculture en y déversant du pognon mais de taxer (taxer, oui) les produits subventionnés tant que ceux-ci le sont (et non plus une fois que c'est fini, ni les autres).

ah mais l'argumentation de JardinierPensant est basée sur un autre argument classique des protectionnistes, celui qui consiste à vouloir protéger les industries naissantes (voir Friedrich List : http://fr.wikipedia.org/wiki/Friedrich_List#Le_protectionnisme_.C3.A9ducateur ). je veux bien qu'on en débatte mais on est quand même sur liberaux.org et pas sur liberauxmaisunpeuprotectionnistesquandmême.org…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour dire que l'universalisation du paradis fiscal est une sorte de contradiction interne. Si tout le monde est un paradis fiscal, certains pays arrêtent d'être les lieux privilégiés de dépose du capital puisque le monde entier est équivalent et qu'aucun pays n'a d'avantages comparatifs en matière fiscale. Que ça marche pour un certain nombre de petits pays, c'est très bien pour eux, mais ça ne peut pas être généralisé a priori.

Sauf que le capital n'est pas un gateau qui se partage, c'est un gateau qui grossit, plus il y aura de paradis fiscaux, plus le capital investit sera important et plus il générera à son tour du capital et donc de la richesse. Donc il n'y a rien qui empêche la terre entière d'être un paradis fiscal, c'est même préférable.

Alors ça c'est la meilleure lol Tu m'as bien fait rire. Le secteur agricole en Hollande est très important et est même une des agricultures les plus efficaces au monde. La valeur ajoutée au mètre carré est très importante.

Qu'ils soient efficaces ne prouve rien, tant mieux pour eux, mais l'agriculture ne représente que 3% de l'économie hollandaise (37% pour le Malawi)

Quand à l'Islande, c'est plutot un mauvais exemple aussi. C'est l'économie halieutique qui a toujours été importante. En plus, l'islande était à l'époque de son industrialisation qu'une région du Danemark.

Il y a débat, la pêche n'est pas vraiment l'agriculture m'enfin bref, c'est vrai que cela représente 60% des exportations de l'Islande. Ce que je voulais dire c'est que les terres arables ne représentent que 1% du territoire islandais (53% pour la France), l'agriculture y est donc quasi-inexistante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben si, très souvent, les famines en URSS en Chine et d'autres pays du bloc communistes viennent prouver que la fermeture aux échanges internationaux n'ammènent rien de bon.

Oui, mais les pays dont on parle ne sont pas aussi fermé que l'était l'URSS. Encore une fois, le Niger n'est pas protectionniste et son économie dépend presque de moitié sur son agriculture. Ne me dis pas que tu penses que la famine de la Corne est due au protectionnisme ? On sait tout les deux que non, c'est bien plus complexe.

Que le fait de pouvoir acheter de la nourriture bon marché permet de limiter l'état de famine, je ne le nie pas, je ne l'ai d'ailleurs jamais nié. Les pays d'Afrique, c'est pas un enfer fiscal ou rien ne rentre ou ne sort hein, les produits bougent énormément, les gens aussi (d'ailleurs)

Dès le départ de quoi? Le début de l'humanité? Les anglais ont eu une agriculture, mais ils ont vu que c'était bien mieux d'importer et de se recentrer sur autre chose. Je ne vois pas ce qui empêche les pays africains de faire ce raisonnement.

Peut-être parce que, quand les anglais ont fait ce choix, leur industrie était développée. L'abolition des Corn Law, c'est la victoire de la bourgeoisie industrielle sur la bourgeoisie terrienne. Et ni l'une ni l'autre n'existe en Afrique. Quand l'agriculture anglaise à été "sacrifiée", les gens n'avaient pas besoin d'elle pour vivre ou travailler, or, ce n'est pas (encore) le cas de la plupart des régions d'Afrique.

Après, si ça se développe, pourquoi pas, oui, on pourrait la supprimer pour faire autre chose. Encore que si on est 10 milliards un jour, il faudra bien des pays avec des agricultures performantes, pourquoi pas l'Afrique.

Et bien j'aurais pu te citer le Luxembourg ou la Suisse, ces deux pays n'ont pas accès à la mer pourtant. Tu vas me parler encore de la fiscalité? Et bien qu'est-ce qu'attendent les pays africains pour copier ce modèle si partout ça marche? C'est justement ce qu'on est en train de dire, si t'es pas fort dans un secteur, ne persiste pas, reconfigure-toi, trouve un autre moyen de créer de la richesse.

Oui, bien sur qu'il faut se reconfigurer. Ais-je dit le contraire ? Ais-je dit que les Africains ne le faisaient pas ? Ais-je dit que les Africains devaient avoir l'agriculture la plus puissante du monde ? Non. Mais a t'entendre, on a l'impression que tout est facile "yaka copier Honk Kong".

La plupart des pays d'Afrique font exactement ça, mais à la manière du Bresil ou de l'Inde, deux modèles qui ont fait leur preuve : se baser sur une révolution agricole (enfin, la révolution agricole, en Afrique, on l'attend encore) pour servir de base à un dvp économique.

ah mais l'argumentation de JardinierPensant est basée sur un autre argument classique des protectionnistes, celui qui consiste à vouloir protéger les industries naissantes (voir Friedrich List : http://fr.wikipedia….–.C3.A9ducateur ). je veux bien qu'on en débatte mais on est quand même sur liberaux.org et pas sur liberauxmaisunpeuprotectionnistesquandmême.org…

Lol. Quand on aura une définition de "libéral" qui englobe tous les libéraux, et quand il sera interdit de ne pas être "100%" quelque chose, on en reparlera.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu l'état pathétique de la bouffe en Angleterre, je sais pas si c'était le meilleur choix à faire :) (joke)

:lol:

Pas faux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suis-je donc le seul à adorer le Fish And Chips ? :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lol. Quand on aura une définition de "libéral" qui englobe tous les libéraux, et quand il sera interdit de ne pas être "100%" quelque chose, on en reparlera.

:lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suis-je donc le seul à adorer le Fish And Chips ? :mrgreen:

C'est pas le problème, le fish n' chips, le problème c'est le pain normal ou "à la fwonçaise" qui est dégeulasse.

Les chips au vinaigre, le nombre d'allumés végétariens, les gâteaux verts et bleus et les "all you can eat" de pizza surgelées.

Bref il suffit de jeter un oeil au ventre des anglaises pour s'avoir qu'il y a un truc qui cloche dans la bouffe de ce pays.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, mais les pays dont on parle ne sont pas aussi fermé que l'était l'URSS. Encore une fois, le Niger n'est pas protectionniste et son économie dépend presque de moitié sur son agriculture. Ne me dis pas que tu penses que la famine de la Corne est due au protectionnisme ? On sait tout les deux que non, c'est bien plus complexe.

Parce qu'il y a aussi les guerres ou simplement l'insécurité quotidienne qui limitent les approvisionnements. Il y a aussi les aléas climatiques, l'agriculture africaine y est moins préparée.

Peut-être parce que, quand les anglais ont fait ce choix, leur industrie était développée. L'abolition des Corn Law, c'est la victoire de la bourgeoisie industrielle sur la bourgeoisie terrienne. Et ni l'une ni l'autre n'existe en Afrique. Quand l'agriculture anglaise à été "sacrifiée", les gens n'avaient pas besoin d'elle pour vivre ou travailler, or, ce n'est pas (encore) le cas de la plupart des régions d'Afrique.

Je n'ai pas dit que la transition allait se faire d'un coup, la transition s'est faite en plus d'1 siècle en France entre une économie basée sur l'agriculture et une autre basée sur l'industrie, puis plus d'1 demi-siècle pour passer d'une économie industrielle à une économie de service. Mais justement, mettre en place un certain protectionnisme retarde cette mutation, elle retarde les prises de décision, privilégiant la stagnation.

Oui, bien sur qu'il faut se reconfigurer. Ais-je dit le contraire ? Ais-je dit que les Africains ne le faisaient pas ? Ais-je dit que les Africains devaient avoir l'agriculture la plus puissante du monde ? Non. Mais a t'entendre, on a l'impression que tout est facile "yaka copier Honk Kong".

Hong Kong était plus pauvre que bien des pays d'Afrique en 1950, avec aucune ressource naturelle, une sur-densité de population et un ennemi chinois communiste à ses portes lui coupant une bonne partie de son commerce qu'elle entretenait jusque-là avec lui. Bref, si Hong Kong l'a fait, l'Afrique peut le faire à sa manière.

Lol. Quand on aura une définition de "libéral" qui englobe tout les libéraux, et quand il sera interdit de ne pas être "100%" quelque chose, on en reparlera.

Tu avoueras tout de nême, sans remettre en cause bêtement ton libéralisme, que penser que le libre-échange c'est très bien sauf pour la moitié de la planète est un peu contradictoire. C'est un peu comme le libéralisme de gauche qui pense que pour exercer pleinement sa liberté il faut avoir mis tout le monde dans les mêmes conditions et réduit les inégalités, libéralisme que je ne partage pas mais que je crois respectable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le libre-échange, l'ouverture des frontières sont positifs pour une économie capitaliste, le problème c'est que l'économie de beaucoup de pays d'Afrique n'en est pas à ce stade.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voudrais juste rappeler qu'Adam Smith lui-même n'était pas contre des mesures de protectionisme exceptionelles. C'est toute la nature de ma position.

Adam Smith n'est pas exempt de tout reproche, mais depuis son époque il y a suffisamment d'auteurs libéraux qui ont les mis les choses au point pour pouvoir conclure que non, le protectionnisme "même un tout petit peu dans les cas vraiment exceptionnels" n'est pas compatible avec une approche libérale. Mais ce n'est pas une tare de ne pas être libéral.

Le protectionnisme implique un état intrusif, interventionniste, avec une clique de fonctionnaires et de politiciens qui se mêlent de la vie des entreprises et se servent au passage, et un Etat policier qui doit lutter contre la contrebande, c'est-à-dire surveiller et punir les individus qui cherche à échanger et commercer librement en contournant les taxes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce qu'il y a aussi les guerres ou simplement l'insécurité quotidienne qui limitent les approvisionnements. Il y a aussi les aléas climatiques, l'agriculture africaine y est moins préparée.

Oui, c'est vrai, mais le tout se mélange. Les guerres sont dues parfois au manque d'approvisionnement agricole, aux famines. Parfois elles sont en amont (Dar Four), parfois en aval (Rebellions Touaregs, enfin, en partie). Les aléas climatiques, c'est en partie vrai, mais il en faut pas perdre de vue que sur la cote ouest Africaine, grosso modo entre les deux Guinées (Bissau et Equatoriale), le climat n'est pas rude (au sens sec), il est humide et chaud et très propice à l'agriculture.

Je n'ai pas dit que la transition allait se faire d'un coup, la transition s'est faite en plus d'1 siècle en France entre une économie basée sur l'agriculture et une autre basée sur l'industrie, puis plus d'1 demi-siècle pour passer d'une économie industrielle à une économie de service. Mais justement, mettre en place un certain protectionnisme retarde cette mutation, elle retarde les prises de décision, privilégiant la stagnation.

Je pense comme toi, mais je rappelle que je n'accepte le protectionnisme que si il s'agit de contrer une politique qui déstabilise volontairement le marché (ie. les subventions).

Hong Kong était plus pauvre que bien des pays d'Afrique en 1950, avec aucune ressource naturelle, une sur-densité de population et un ennemi chinois communiste à ses portes lui coupant une bonne partie de son commerce qu'elle entretenait jusque-là avec lui. Bref, si Hong Kong l'a fait, l'Afrique peut le faire à sa manière.

Peut-être, oui. Sans doute même. Mais l'Afrique à d'autres problèmes que HK.

Tu avoueras tout de nême, sans remettre en cause bêtement ton libéralisme, que penser que le libre-échange c'est très bien sauf pour la moitié de la planète est un peu contradictoire. C'est un peu comme le libéralisme de gauche qui pense que pour exercer pleinement sa liberté il faut avoir mis tout le monde dans les mêmes conditions et réduit les inégalités, libéralisme que je ne partage pas mais que je crois respectable.

J'irai pas jusqu’à la moitié de la planète, mais juste sur certains points très précis et très réduits.

Je voudrais juste rappeler qu'Adam Smith lui-même n'était pas contre des mesures de protectionisme exceptionelles. C'est toute la nature de ma position.

Oui, il parlait aussi de concurrence entre pays de meme dvp, mais bon, Smith est plus un classique qu'un libéral au sens propre du terme.

Le libre-échange, l'ouverture des frontières est positive pour une économie capitaliste, le problème c'est que l'économie de beaucoup de pays n'en est pas à ce stade.

Je pense également un peu pareil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense comme toi, mais je rappelle que je n'accepte le protectionnisme que si il s'agit de contrer une politique qui déstabilise volontairement le marché (ie. les subventions).

Soyons clairs, je ne pense pas que l'ouverture au libre-échange soit la priorité de ces pays. La priorité c'est d'abord remettre de l'ordre en interne: lutter contre la corruption, remettre de l'ordre dans la justice, fournir un cadre légal fort au droit de propriété, faire une réforme bancaire etc..Mais cela ne signifie pas que l'ouverture des échanges doit être remis sine die, cela doit se faire dès que possible. A titre de comparaison, je pense que la priorité pour la France est la réforme du droit du travail, de la protection sociale et la suppression des réglementations inutiles, davantage que le retour à l'étalon-or par exemple.

Tout protectionnisme est nuisant pour les consommateurs et l'accès aux biens des populations. Elle donne un pouvoir démesuré à une minorité au détriment de la richesse nationale.

Oui, il parlait aussi de concurrence entre pays de meme dvp, mais bon, Smith est plus un classique qu'un libéral au sens propre du terme.

Le tiers-monde n'existait pas à l'époque donc l'analyse d'Adam Smith manquait de pertinence. Et d'ailleurs, à partir de quand peut-on dire que deux économies jouent dans la même cour?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je voulais dire c'est que les terres arables ne représentent que 1% du territoire islandais (53% pour la France), l'agriculture y est donc quasi-inexistante.

Tu les sort d'où ces chiffres ?

D'après Wikipédia, les terres arables représentent 0.07 % de l'Islande et 33.46 % de la France. Je sais que c'est un peu HS mais je suis étonné par une si grande différence dans les chiffres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'irai pas jusqu’à la moitié de la planète, mais juste sur certains points très précis et très réduits.

1 milliards d'humains = certains points très précis et très réduits ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
"méthode forte", tout de suite les grands mots, j'ai pas souvenir d'avoir parler de méthode forte.

Si tu veux m'entendre dire du bien de la libéralisation, pas de problème. Oui la libéralisation en offrant un marché plus large est bénéfique. Oui la libéralisation peut aider à nourir des populations, on sait par exemple que le Niger n'aurait pas connu sa dernière famine si il n'y avait pas des embargos entre certains pays d'Afrique ayant empêché les mouvements de productions agricoles vers le Niger.

Mais je maintiens que le comportement de l'UE, ou du FMI, qui consiste à expliquer a ces pays qu'il faut ouvrir leur frontière pour accueillir les productions agricoles subventionnée de l'UE, des USA ou de l'Asie, en créant de cette manière un exode rural, est un comportement scandaleux. Quand ces agricultures à haute technologie sera libéralisée, le problème sera différent. En attendant, on balaie devant sa porte.

PAC ou pas PAC, la situation est-elle meilleure pour les Africains si ils ferment leurs frontières ? Pour se tirer une balle dans le pied parce que le voisin l'a fait ? La PAC nuit avant tout aux européens, mais y ajouter une fermeture des frontières nuirait davantage encore aux Africains.

Par ailleurs, qui paie les taxes à l'importation ? Pas les produits importés, mais les consommateurs. Le protectionnisme rendrait la nourriture plus chère pour les Africains, qui n'ont vraiment pas besoin de ça en plus.

L'agriculture est le premier (au sens historique) moyen de subsistance. L'agriculture est ce qui relie l'homme au cosmos, elle n'a pas seulement une dimension économique, mais également culturelle. Un peuple qui perd la capacité de se nourrir, perd d'une certaine manière confiance dans sa capacité à vivre, à survivre.

Et à part des gasconneries New Age, tu as des arguments, pour changer ?

Pour Singapour ou Honk Kong, c'est pareil, c'est absolument pas comparable. Ce sont de cités-Etats qui doivent leur seule réussite économique à leur fiscalité et à leur emplacement stratégique (fleuve, mer, …).

Et au fait que le droit y règne. Et que leurs institutions sont bonnes et stables. Et que l'on n'y fait pas chier les entrepreneurs. Et que l'on n'y punit pas la réussite. Et, et, et… En fait, ils ont réussi économiquement, parce que ce sont des zones de libéralisme relatif par rapport à ce qui les entoure. Et non pas bien que, mais parce que leurs territoires sont trop petits pour être pourvus de ressources naturelles. Oui, le secteur primaire peut être une malédiction (ça s'appelle la maladie hollandaise, si tu veux tout savoir).

Je voudrais juste rappeler qu'Adam Smith lui-même n'était pas contre des mesures de protectionisme exceptionelles. C'est toute la nature de ma position.

C'est vrai (et ce serait plus vrai encore sans faute d'orthographe). Mais il était aussi pour la nationalisation de l'industrie des portes coupe-feu. Je rappelle, à tout hasard, que Smith n'est ni le fondateur du libéralisme ou de l'économie, ni son aboutissement indépassable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu les sort d'où ces chiffres ?

D'après Wikipédia, les terres arables représentent 0.07 % de l'Islande et 33.46 % de la France. Je sais que c'est un peu HS mais je suis étonné par une si grande différence dans les chiffres.

Wikipedia en français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wikipedia en français.

Ah ok, je n'avais regardé que les terres arables.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les agriculteurs, ils veulent bien des subventions, mais surtout pas des règles écologiques.

http://tempsreel.nou…m-la-verte.html

Tu pourrais nous en dire plus sur les revendications parce que l'article n'est pas très clair. Qu'est-ce qu'ils reprochent à NKM exactement? Ca ne peut pas être juste une histoire qu'ils n'aiment pas les lunettes d'Eva Joly :icon_biggrin: et je vois pas très bien le rapport avec la dicution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu pourrais nous en dire plus sur les revendications parce que l'article n'est pas très clair. Qu'est-ce qu'ils reprochent à NKM exactement? Ca ne peut pas être juste une histoire qu'ils n'aiment pas les lunettes d'Eva Joly :icon_biggrin: et je vois pas très bien le rapport avec la dicution.

D'après ce que j'ai cherché, NKM veut mettre des mesures pour pousser à une agriculture plus écolo. Ce qui n'est pas du gout des agriculteurs évidemment :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le libre-échange, l'ouverture des frontières sont positifs pour une économie capitaliste, le problème c'est que l'économie de beaucoup de pays d'Afrique n'en est pas à ce stade.

Ta phrase n'a pas de sens.

Si les pays africains avaient des frontières ouvertes, ils seraient capitalistes. Or ils sont tous socialistes et dictatoriaux. Par conséquent, ils ont, par nature, une économie fermée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ta phrase n'a pas de sens.

Si les pays africains avaient des frontières ouvertes, ils seraient capitalistes. Or ils sont tous socialistes et dictatoriaux. Par conséquent, ils ont, par nature, une économie fermée.

Ca n'empeche qu'ils importent énormément de produits européens subventionnés…. !

Et c'est n'importe quoi cette assertion. La Chine, elle est socialiste, ça ne l'empeche pas d'avoir des frontières ouvertes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...