Jump to content

Prézidentielles 2012, la suite


Présidentielle 2012  

95 members have voted

  1. 1. Si le premier tour des élections présidentielles françaises avait lieu aujourd'hui, pour qui voteriez vous?

    • Nathalie Arthaud (LO)
    • Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche)
      0
    • François Hollande (PS)
      0
    • Eva Joly (EE Les Verts)
      0
    • François Bayrou (Modem)
    • Hervé Morin (Nouveau Centre)
      0
    • Christine Boutin (PCD)
    • Nicolas Sarkozy (UMP)
      0
    • Nicolas Dupont-Aignan (DLR)
    • Marine Le Pen (FN)
    • Frédéric Bastiat (bastiat2012.fr)
    • Vote blanc
    • Je m'abstiendrai de voter
  2. 2. Comment vous déterminez-vous pour le choix du candidat (ou de ne pas voter)?

    • Opinions politiques (le moins éloigné du libéralisme)
    • Sympathie vis-à-vis du candidat
    • Provocation (volonté de perturber le système actuel)
    • Au hasard
    • Le moins pire
    • Autre


Recommended Posts

A mon avis, il s'en cogne, ce qu'il veut, c'est revenir dans le giron du PS avec les honneurs : il est parti du PS parce qu'il s'est aperçu que son courant n'avait aucun avenir tant que Hollande, Ségo et Aubry se partageaient l'appareil. Pour lui, l'élection, c'est un moyen de court-circuiter la structure pour se remettre en selle. Et pour ça, il est prêt à tout, même à faire le mariole pseudo-coco et à susciter l'espoir à la gauche de la gauche. Il y a un signe qui ne trompe pas : il s'est entouré de tous les pires crevards et ambitieux pour atteindre son but (Autain !).

+1

Sinon la voie de phagocyter le PC, c'est aussi une possibilité qui doit lui traverser l'esprit s'il a de grandes ambition à moyen terme. Parcequ'il pourrait faire encore plus machiavélique que ça pour se venger du PS : phagocyter aussi l'aile gauche du PS dans son union des crevards et ambitieux. Et ensuite l'humiliation suprême : ça sera le PS qui devra s'allier avec le FDG, et pas l'inverse. Quelques observateurs de la politique française prévoient de toutes façons la mort programmée du PS dans sa forme actuelle.

Mais ça c'est compter sur le fait que la politique va continuer son petit bonhomme de chemin pendant encore 4-5 ans, et Mélanchon ne doit pas trop y croire, alors un poste de ministrable c'est toujours ça de pris.

Link to comment

Là où je vois que je n'ai pas l'intelligence de Guano et Sarko, c'est cette affaire d'ouverture à gauche qui m'a toujours parue un pari perdant.

Et pourtant, stratégie brillante, ça porte ses fruits 5 ans après. Fadela Amara et Martin Hirsch appelent à voter …

C'est des personnalités qu'on savait gauchisantes donc au niveau de leurs convictions c'est pas tellement une surprise, ça montre leurs ingratitudes ..

Encore que convictions gauchisantes …tu parles girouettitude en fonction du vent qui tourne….

Est-ce qu'ils espèrent avoir de la soupe de cette manière ?

Autant Besson est voué aux gémonies autant Amara et Hirsch la gauche s'est drôlement abstenue..

L'échec de cette ouverture se double du fait que Hollande ne fera pas de concession mode grand seigneur, cette ouverture vers la droite/centre-droit.

Hollande et Sarkozy auront en commun de faire l'ouverture ..à gauche.

A ceci près que l'ouverture (probable) à gauche d'Hollande : les verts et les copains de Mélenchon risquent d'être une autre paire de manches..

Ce qui me choque plus, c'est précisément le cas de Chirac ( si c'est bien vrai) , de certains membres de sa famille, de certains chiraquiens et de certains villepinistes

qui donnent leurs "bénédictions" à Hollande.

Bon ok, Chirac était Rad-Soc et dans sa jeunesse communiste et en tant que président il a comparé le libéralisme au communisme

mais il a privatisé en masse et supprimé l'ISF dans une autre vie et instauré plus tard ( en premier on l'oublie ! le bouclier fiscal) ….J'explique ce vote moins pour des raisons politiques que pour des raisons personnelles et faire chier/payer Sarkozy..

Link to comment

C'est des personnalités qu'on savait gauchisantes donc au niveau de leurs convictions c'est pas tellement une surprise, ça montre leurs ingratitudes ..

Ce ne sont pas des girouettes, ce sont des gens qui ont voté Royal en 2007 très certainement, à part Besson peut-être (mais lui votera Sarkozy). On leur a offert un poste au gouvernement, ils y sont allés mais ils n'ont jamais promis qu'ils deviendraient UMPistes, ils sont toujours restés de gauche. Si à l'UMP ils se sentent trahis, je dis qu'ils ont été d'abord bien naïfs mais surtout qu'ils n'ont rien compris.

Ce qui me choque plus, c'est précisément le cas de Chirac ( si c'est bien vrai) , de certains membres de sa famille, de certains chiraquiens et de certains villepinistes

qui donnent leurs "bénédictions" à Hollande.

Bon ok, Chirac était Rad-Soc et dans sa jeunesse communiste et en tant que président il a comparé le libéralisme au communisme

mais il a privatisé en masse et supprimé l'ISF dans une autre vie et instauré plus tard ( en premier on l'oublie ! le bouclier fiscal) ….J'explique ce vote moins pour des raisons politiques que pour des raisons personnelles et faire chier/payer Sarkozy..

Chirac dans sa carrière a toujours aimé mettre du caca dans le ventilo, mais si tu veux faire chier quelqu'un, en politique il y a des manières beaucoup plus fines de le faire, car je crois que Sarko s'en tamponne vraiment le coquillard.

Mais bon Chirac est devenu sénile et il ne fait plus dans la stratégie politicienne, donc il va voter directement pour l'adversaire, c'est-à-dire Hollande, c'est plus simple comme ça, et puis de toute manière Chirac a fait du Hollande pendant toute sa carrière, donc ça ne lui posera pas de problème de voter pour lui.

Link to comment

Le Monde, mesdames z'et messieurs, Le Monde :

http://www.lemonde.f…tor=AL-32280258

C'est avec modestie mais une immense conviction que je m'élève contre la tribune appelant à voter François Hollande signée par certains universitaires et "experts" économiques (Le Monde du 18 avril) .

C'est au nom du vécu quotidien des entrepreneurs que je réfute et m'inquiète de ce choix. Oui, "il faut mettre un terme à la course absurde contre le moins-disant social" mais qui par définition constitue une course mondiale. A la lecture de cette tribune, on pourrait croire que les plus à même de faire cesser cette course seraient ceux qui multiplient les contraintes pour les entreprises ; ceux qui nous ont imposé les 35 heures sans avoir fait le constat d'un échec, ceux qui multiplient les contraintes et les contrôles aveugles et punitifs ou encore ceux dont les alliés prônent les 32 heures et un smic à 1 700 euros. Si la seule façon de développer la croissance consiste à multiplier les emplois aidés, les emplois publics et les subventions, alors oui : la course s'arrêtera… car la France ne sera plus dans la compétition.

Link to comment

Je note qu'encore une fois, Onfray se retrouve malgré lui à la pointe du combat libertarien pour le vote blanc, il suffit de remplacer dans son couplet "libéral" par "socialiste".

Pourquoi il est possible de s'abstenir ou de voter blanc

LE MONDE | 17.04.2012

Par Michel Onfray

L'élection présidentielle au suffrage universel direct représente une formidable fête pour les passions tristes. Rappelons ce qu'elles sont pour Spinoza : haine, honte, mépris, douleur, mélancolie, horreur, aversion, dérision, désespoir, dédain, crainte, humilité, déception, respect, pitié, appréhension, indignation, pudeur, envie, stupeur, colère, vengeance, blâme, cruauté, repentir, dépréciation de soi, jalousie…

Qui ne reconnaît là ce qui mène le bal depuis des mois qu'on dissimule cette foire aux vanités, cet exhibitionnisme des ego, sous les grands mots : le peuple, la nation, la justice, la liberté, l'égalité, la fraternité, la laïcité ?

L'extrême gauche veut exproprier, déposséder, interdire, défendre, proscrire, elle décoche ses flèches à un troupeau de boucs émissaires : le propriétaire, le bourgeois, le capitaliste, le patron, l'employeur, le banquier, le journaliste.

Sans sourciller, le Front national cite Robert Brasillach et le Front de gauche Robespierre, deux fanatiques qui mettent la Terreur à l'ordre du jour, l'un justifiant l'envoi des enfants dans les chambres à gaz nazies, l'autre légitimant Jean-Baptiste Carrier qui assassine lui aussi les enfants lors des massacres de Nantes au nom de la République jacobine. Peu ou prou, ces deux fronts-là ne sont pas loin de faire eux aussi des ennemis de l'extrême gauche leurs adversaires de prédilection. (…)

On peut préférer les passions joyeuses, celles qui augmentent la puissance d'exister, qui créent, assemblent et rassemblent, fédèrent. Elles ne se trouvent pas dans la politique politicienne, mais dans la politique citoyenne. Voilà pourquoi on peut ne pas voter ou voter blanc. Jamais je n'ai eu autant l'impression que Pierre-Joseph Proudhon était d'actualité…

Billet mordant sous la plume d'Aliocha sur l'horreur médiatique de la campagne :

http://laplumedalioc…-drapeau-rouge/

Link to comment

Le Monde, mesdames z'et messieurs, Le Monde :

http://www.lemonde.f…tor=AL-32280258

Très bon article de Sophie de Menton, l'une des seules à défendre des positions libérales -parfois modérées ou seulement conservatrices- sur les ondes.

En revanche, j'ai pas compris comment elle conclue par ça:

Pour sa force de vie, son appétit de faire réussir la France, son énergie de globe-trotter, il faut appeler à voter Nicolas Sarkozy.

Comprends pas, ça gache tout et ça n'a aucun rapport avec son plaidoyer.

Link to comment

Ce qui manque à "Sophie" ou au mec de atlantico, c'est qu'ils font ça tout seul dans leur coin … et dans un article de taille relativement petit..

Si Baverez et une 40 taine d'économistes libéraux ou libéralisants mettaient leurs noms sous un long papier pour dire tout le mal qu'ils pensent de la politique économique de Mélenchon et Hollande, là ça aurait de la gueule et du poids.

Link to comment

Ce qui manque à "Sophie" ou au mec de atlantico, c'est qu'ils font ça tout seul dans leur coin … et dans un article de taille relativement petit..

Si Baverez et une 40 taine d'économistes libéraux ou libéralisants mettaient leurs noms sous un long papier pour dire tout le mal qu'ils pensent de la politique économique de Mélenchon et Hollande, là ça aurait de la gueule et du poids.

Tu veux dire "la politique de Sarkholland, de Le Pénenchon, etc."?

Link to comment

J'ignore si ça été posté mais j'ai pas pu écouter plus de 3 secondes.

Dommage, il manque Thuram & Rokhaya Diallo pour compléter le tableau des demeurés.

Il y a une polémique sur le risque de fuites, dimanche. Le net serait dangereux pour la démocratie. Encore une fois Sarko est loin d'être le plus répressif.

Résultats présidentielle : Hollande "sévère" contre les fuites

La gauche s'indigne de possibles fuites de sondages sur Internet lors du premier tour de la présidentielle dimanche soir, avant la clôture des bureaux de vote à 20h. François Hollande réclame la "sévérité" alors que Nicolas Sarkozy, lui, ne serait "pas choqué". Pour Eva Joly, donner les résultats avant 20h constitue "une rupture de l'égalité"

Nicolas Sarkozy a affirmé sur Europe 1 qu'il ne serait "pas choqué" par une publication des résultats du premier tour de l'élection présidentielle dimanche dès 18h30, comme envisage de le faire Libération. "Non, franchement, ça ne me choque pas, parce que le monde est devenu un village", a répondu le président-candidat à une question sur ce sujet. "Ne recréons pas une ligne Maginot. Nous avons des règles qui parfois sont datées, tout le monde le sait, c'est une forme d'hypocrisie", a affirmé Sarkozy.

Le candidat PS a estimé jeudi qu'il fallait « être sévère à l'égard de ceux qui publieraient » les résultats avant l'heure. La « sévérité » de Hollande contre les fuites était largement partagée, d'ailleurs, à gauche. Eva Joly, candidate d'EELV, a estimé que cela pouvait « influencer le vote », que ce serait « une rupture de l'égalité » entre les électeurs qui pourrait « avoir une influence indue », sachant que « 15% se déterminent dans le bureau de vote ». Pour Eric Coquerel, conseiller de Jean-Luc Mélenchon, diffuser les résultats avant 20h serait « anormal ». Il a d'ailleurs critiqué le fait que « le président, garant des institutions, ne soit pas choqué » par cela. « C'est dans la lignée d'une présidence bien peu républicaine! ».

« Ce n'est pas au président-candidat, à trois jours du scrutin, de donner un blanc-seing à la violation de la loi », a aussi déploré Didier Maus, constitutionnaliste (Aix-Marseille), jugeant « scandaleux » un tel positionnement alors que « le président de la République est théoriquement gardien du respect des lois au titre de l'article 5 de la Constitution ».

Pour autant, face au problème posé par la possible diffusion sur Internet d'estimations d'instituts de sondages qui seront connues dans les rédactions et partis politiques dès 18h30, François Hollande s'est dit « favorable » à ce qu'à l'avenir la clôture des scrutins se fasse partout en France à 19h. Actuellement, les bureaux de vote ferment à 18h dans les petites communes et 20h dans les grandes villes.

Source Fr.Soir

Link to comment

Hollande souhaite que l'épargne des Français puisse davantage financer la dette

PARIS, 19 avr 2012 (AFP) - François Hollande a affirmé jeudi qu'il souhaitait que l'épargne des Français puisse davantage être "mobilisée" pour financer une partie de la dette, à condition que les modalités d'emprunt soient plus favorables pour le pays.

"Moi, j'ai l'idée que l'épargne des Français, qui est à un niveau très élevé - 17% de nos revenus sont épargnés - puisse être mobilisée pour l'industrie, pour le logement et aussi pour la dette", a-t-il déclaré, interrogé à ce sujet lors du Grand Journal de Canal +. Son intervention avait été enregistrée un peu plus tôt dans la journée, pour cause de meeting dans la soirée à Cenon dans la banlieue de Bordeaux.

"De manière que, plus on empruntera auprès des Français, moins on empruntera auprès des marchés", a-t-il dit

A la question, "vous lancerez des emprunts d'Etat auprès des particuliers ?", il a répondu: "J'y réfléchis. Ca existe déjà. Ce qu'on appelait autrefois les bons du Trésor, les grands emprunts d'Etat. Plus on emprunte sur nos propres marchés avec l'épargne des Français, moins on est dépendant de fonds d'investissements".

"Vous le ferez de manière plus systématique?" Il répond: "plus systématique, oui".

Interrogé sur le fait de savoir s'il l'avait décidé, il a affirmé: "Oui, en fait. Après il faut voir les conditions. Il faut que ce soit un taux qui ne soit pas supérieur à celui du marché. Pas la peine de payer plus cher une dette même si elle est souscrite par les Français".

A la fin 2011, 65,4% de la dette négociable de l'Etat (sous la forme de titres) était détenue par des non-résidents, et 34,6% par des résidents français, selon les données de l'Agence France Trésor, chargée de gérer la dette française.

En juin 2009, le président Nicolas Sarkozy avait souhaité lancer un nouvel emprunt auprès des Français. Il y avait renoncé parce que le coût d'un appel public à l'épargne aurait alors été beaucoup plus élevé que d'aller sur les marchés.

L'initiative de M. Sarkozy était la première opération de ce type en France depuis le fameux "emprunt Balladur" en 1993.

Etonnant, non ? :icon_cool:

Link to comment

Etonnant, non ? :icon_cool:

Euh, ça consiste en quoi exactement :"vous lancerez des emprunts d'Etat auprès des particuliers […]J'y réfléchis. Ca existe déjà. Ce qu'on appelait autrefois les bons du Trésor, les grands emprunts d'Etat. Plus on emprunte sur nos propres marchés avec l'épargne des Français, moins on est dépendant de fonds d'investissements".

Notre épargne reste en notre possession quand même ? Y a-t-il un risque de la perdre ?

Un socialiste qui veut faire joujou avec mes économies, ça ne me rassure pas des masses.

Link to comment

En gros on va te proposer de participer avec tes petites économies à un grand élan de solidarité, citoyenne et festive, au moyen d'un emprunt à un taux moindre que celui du marché. Et à la fin l'état te remboursera en monnaie de singe, parce que l'état c'est pas comme les Lannisters, lui il ne rembourse jamais ses dettes.

Link to comment

Notre épargne reste en notre possession quand même ? Y a-t-il un risque de la perdre ?

Un socialiste qui veut faire joujou avec mes économies, ça ne me rassure pas des masses.

Ben y'a la version optimiste :

- l'état lance un grand emprunt obligataire auquel tu es fortement invité à souscrire, par exemple avec des taux d'intérêts supérieurs au livret A, ou une défiscalisation de tes placements. Par exemple ça serait des placements sur 10 ans, qu'on te rembourserait avec des billets de monopoly dans 10 ans.

Et la version pessimiste :

- ça commence pareil, sauf qu'on ne te rembourse rien du tout dans 10 ans pour cause de banqueroute, et tu peux t'assoir sur tes économies.

Le version ultra-pessimiste :

- ils font une loi qui te force à placer tes économies sur de la dette française, et ils te remboursent pas du tout ou en billets de monopoly.

Voilà mon idée du truc :)

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...