Jump to content
Bisounours

Salaire complet

Recommended Posts

Ce sujet a sans doute été déjà débattu sur ce forum, mais j'ai pas trouvé

Mes interrogations :

Quel intérêt pour l'employeur de me payer mon salaire complet ? Exemple

Dans le système actuel, mon salaire net est de 2000euros, mon salaire complet de 3500euros

L'employeur règle donc pour moi 1500euros de charges dites sociales, réparties entre les salariales et les patronales (oui, j'ai compris le tour de passe passe et je suis bien d'accord pour dire que ces dispositifs sont ineptes)

Dans le système libéral défendu ici, entre autres, on explique que la somme globale de 3500euros est la somme qu'il dépense pour moi et qui serait mieux dans ma poche, certes

Donc, ce serait à la signature du contrat de travail que se définiraient ces conditions de salaire

Le postulat de dire que mon salaire complet est de 3500euros que j'aurais dans mon portefeuille ne me semble par conséquent pas tout à fait réel

Me trompe-je ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Quel intérêt pour l'employeur de me payer mon salaire complet ?

Aucun

Donc, ce serait à la signature du contrat de travail que se définiraient ces conditions de salaire

Comme actuellement quoi

Le postulat de dire que mon salaire complet est de 3500euros que j'aurais dans mon portefeuille ne me semble par conséquent pas tout à fait réel

Ba si

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne comprends pas ce que tu ne comprends pas.

:) je m'en doutais, je suis brouillon ! Je recommence :

Salaire net = 2000euros

Salaire complet = 3500euros

L'employeur dépense 3500euros pour bibi, dont 1500euros de charges dont je ne vois pas la couleur

Dans un monde meilleur :

Je me débrouille de mes cotisations, l'employeur ne se substitue pas à moi

Pourquoi me filerait il 3500euros ? Pourquoi pas 2000euros auquel cas je perds du pognon

Le salaire complet tel qu'il est décrit dans certains articles, c'est cette équation là justement, où je percevrais les 1500euros de charges au lieu qu'elles aillent, via l'employeur, remplir les caisses de la sécu ou autres. Ce que je lis, c'est un peu comme si, automatiquement, cette somme de 1500euros se trouverait dans ma popoche

Euh, c'est moins pire comme explication, ou c'est toujours aussi pâteux ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sujet a sans doute été déjà débattu sur ce forum, mais j'ai pas trouvé

Mes interrogations :

Quel intérêt pour l'employeur de me payer mon salaire complet ? Exemple

Dans le système actuel, mon salaire net est de 2000euros, mon salaire complet de 3500euros

L'employeur règle donc pour moi 1500euros de charges dites sociales, réparties entre les salariales et les patronales (oui, j'ai compris le tour de passe passe et je suis bien d'accord pour dire que ces dispositifs sont ineptes)

Dans le système libéral défendu ici, entre autres, on explique que la somme globale de 3500euros est la somme qu'il dépense pour moi et qui serait mieux dans ma poche, certes

Donc, ce serait à la signature du contrat de travail que se définiraient ces conditions de salaire

Le postulat de dire que mon salaire complet est de 3500euros que j'aurais dans mon portefeuille ne me semble par conséquent pas tout à fait réel

Me trompe-je ?

Du point de vue de l'employeur, tu ne lui coûtes pas 1500 euros et en plus, 1500 euros de charges sociales, mais tu lui coûtes 3000. Après, si tu lui dis "ne vous enquiquinez pas avec les feuilles de salaires et les calculs, donnez moi tout et ensuite, moi, je ferai les répartitions", il sautera à pieds joints sur la proposition (pour lui, c'est exactement la même chose). -- évidement, il y a les question légales derrières qui empêchent complètement cette affaire là de fonctionner, on est bien d'accord, mais c'est la source des pb en France : la déconnexion des salariés entre ce qu'ils rapportent et ce qu'ils touchent.

Pourquoi me filerait il 3500euros ? Pourquoi pas 2000euros auquel cas je perds du pognon

Parce que de ton point de vue, à ce prix, tu n'es plus assurée et tu le lui dis. Et personne n'acceptera de travailler non assuré (ou alors, c'est du black et dans ce cas, on n'est plus dans les mêmes paradigmes).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel intérêt pour l'employeur de me payer mon salaire complet ?

Perspective longue - vivre dans un contexte entrepreneur-friendly, plus libéral moins étatiste. Si une telle réforme se faisait (versement du salaire complet), les mentalités changeraient en deux ans et une majorité deviendrait libérale. Les gens ne savent pas ce qu'ils paient et comme ils ne le voient pas, ils pensent à tort que cela est gratuit ou payé par les autres.

Dans le système actuel, mon salaire net est de 2000euros, mon salaire complet de 3500euros

L'employeur règle donc pour moi 1500euros de charges dites sociales, réparties entre les salariales et les patronales (oui, j'ai compris le tour de passe passe et je suis bien d'accord pour dire que ces dispositifs sont ineptes)

Dans le système libéral défendu ici, entre autres, on explique que la somme globale de 3500euros est la somme qu'il dépense pour moi et qui serait mieux dans ma poche, certes

Donc, ce serait à la signature du contrat de travail que se définiraient ces conditions de salaire

Le postulat de dire que mon salaire complet est de 3500euros que j'aurais dans mon portefeuille ne me semble par conséquent pas tout à fait réel

Me trompe-je ?

Le versement d'un salaire complet n'implique pas un enrichissement pour vous mais la liberté de choisir quelles charges vous souhaitez payer, à quel moment dans votre vie, en termes d'assurance maladie, assurance chômage, formation pro, retraite, etc…Cela implique donc un système très libéral dans lequel chaque individu choisit quel risque il veut couvrir et à quel moment, donc un système souple, libre et responsable, donc une horreur complète pour tous les politiques qui nous dirigent, la perte de leurs prérogatives et de leurs pouvoirs.

A la place de ça, en France on a l'URSSAF (URSS à la française) et autres panzer-administrations qui vous disent là où vous devez faire et comment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perspective longue? vivre dans un contexte entrepreneur-friendly, plus libéral moins étatiste. Si un telle réforme se faisait (versement du salaire complet), les mentalités changeraient en deux ans et une majorité deviendrait libérale. Les gens ne savent pas ce qu'ils paient et comme ils ne le voient pas, ils pensent à tort que cela est gratuit ou payé par les autres.

Le versement d'un salaire complet n'implique pas un enrichissement pour vous mais la liberté de choisir quelles charges vous souhaitez payer, à quel moment dans votre vie, en termes d'assurance maladie, assurance chômage, formation pro, retraite, etc…Cela implique donc un système très libéral dans lequel chaque individu choisit quel risque il veut couvrir et à quel moment, donc un système souple, libre et responsable, donc une horreur complète pour tous les politiques qui nous dirigent, la perte de leurs prérogatives et de leurs pouvoirs.

A la place de ça, en France on a l'URSSAF (URSS à la française) et autres panzer-administrations qui vous disent là où vous devez faire et comment.

Je suis bien d'accord pour dire que je veux pas m'enrichir, mais pas perdre non plus

Et choisir librement son contrat d'assurance et les risques couverts, au même titre que la mutuelle ou l'assurance automobile est un préalable de base. Malheureusement, quand on discute de ça avec des proches, c'est l'incompréhension totale et les vieux discours à la c… qui ressortent

Du point de vue de l'employeur, tu ne lui coûtes pas 1500 euros et en plus, 1500 euros de charges sociales, mais tu lui coûtes 3000. Après, si tu lui dis "ne vous enquiquinez pas avec les feuilles de salaires et les calculs, donnez moi tout et ensuite, moi, je ferai les répartitions", il sautera à pieds joints sur la proposition (pour lui, c'est exactement la même chose). -- évidement, il y a les question légales derrières qui empêchent complètement cette affaire là de fonctionner, on est bien d'accord, mais c'est la source des pb en France : la déconnexion des salariés entre ce qu'ils rapportent et ce qu'ils touchent.

Parce que de ton point de vue, à ce prix, tu n'es plus assurée et tu le lui dis. Et personne n'acceptera de travailler non assuré (ou alors, c'est du black et dans ce cas, on n'est plus dans les mêmes paradigmes).

Oui, ok, je lui coûte 2000euros + 1500euros, c'est pas ça, plutôt ?

Je suis bien d'accord sur le principe, mais je vois pas l'ombre d'une amorce de réforme à ce propos, au contraire :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et de toute façon même si tu gagne au final 2500 euros au lieu de 2000 nets actuellement, tu devras aller chercher une assurance maladie et une retraite/prévoyance chez les assureurs et ce sera largement plus cher que 1500 euros (pour avoir les mêmes garanties qu'aujord'hui).

Chacun sais qu'en situation de concurrence, les prix montent, y'a qu'a voir comment c'était mieux avec les PTT, comme ça me manque cette belle économie administrée…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest rogermila

Je suis bien d'accord pour dire que je veux pas m'enrichir, mais pas perdre non plus

Tu perdras automatiquement de l'argent.

De nombreux employeurs ne te verseront jamais un salaire complet, vu qu'ils ont déjà du mal à payer les charges à l'URSSAF qui a des tas de contentieux avec des entreprises qui ne les ont pas payé.Tu penses bien qu'actuellement l'URSSAF est plus puissante qu'un petit salarié face aux employeurs alors qu'est-ce que tu voudras réclamer, tu te feras rembarrer.

Il te dira simplement "je n'ai plus l'obligation de cotiser ni à votre maladie ni à votre retraite, mais comme je suis gentil, je vais vous donner 200 euros de plus que ce que vous aviez en net avant, le reste ce n'est plus mon problème."

Actuellement ta protection sociale est garantie par l'URSSAF même si ton employeur rechigne à payer les cotisations patronales, tu n'en subi aucune conséquence.

Donc tes 1500 euros que tu croiras pouvoir récupérer, tu ne les verras pas ou tu n'en auras qu'une infime partie si l'entreprise veut accroitre ses bénéfices et les reverser aux actionnaires; tu n'auras rien à dire, tu prendras ce qu'il voudra bien te donner..

Et de toute façon même si parviens à gagner au final 2500 euros (au lieu de 2000 nets actuellement), tu devras aller souscrire une assurance maladie et une retraite/prévoyance chez les assureurs et ce sera largement plus cher que 1500 euros (pour espérer avoir les mêmes garanties qu'aujord'hui).

Share this post


Link to post
Share on other sites

et ce sera largement plus cher que 1500 euros (pour espérer avoir les mêmes garanties qu'aujord'hui).

Non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest rogermila

Selon les taux de cotisations patronales donnés par les sites officiels

http://www.juritravail.com/chiffres-et-indices/taux-cotisations-patronales-securite-sociale-2012-cadres-non-cadres.html

on voit très bien qu'un non-cadre qui gagne 3000 euros bruts

son patron paye en charges patronales à l'URSSAF

12,80% pour la maladie soit 384 euros

8.20% pour la retraite de base soit 249 euros

5,40% pour les allocations familiales soit 162 euros

4% pour le chomage soit 120 euros

Ce qui fait un total de 915 euros qui ne dépasse pas 1000 euros donc on est dejà loin des 1500 euros annoncés.

Tu ne trouveras pas beaucoup d'assureurs qui te couvriront en maladie pour 384 euros par mois sachant que la journée d'hospitalisation (simple) tourne aujourd'hui autour de 750 euros par jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu ne trouveras pas beaucoup d'assureurs qui te couvriront en maladie pour 384 euros par mois sachant que la journée d'hospitalisation (simple) tourne aujourd'hui autour de 750 euros par jour.

Et l'idée que ce qui ne pourrait pas fonctionner dans le privé fonctionnerait dans le public est justifiée par…. ?? En outre tu oublies les cotisations salariales.

De nombreux employeurs ne te verseront jamais un salaire complet, vu qu'ils ont déjà du mal à payer les charges à l'URSSAF qui a des tas de contentieux avec des entreprises qui ne les ont pas payé.Tu penses bien qu'actuellement l'URSSAF est plus puissante qu'un petit salarié face aux employeurs alors qu'est-ce que tu voudras réclamer, tu te feras rembarrer.

Il te dira simplement "je n'ai plus l'obligation de cotiser ni à votre maladie ni à votre retraite, mais comme je suis gentil, je vais vous donner 200 euros de plus que ce que vous aviez en net avant, le reste ce n'est plus mon problème."

En suivant ton raisonnement les patrons devraient baisser les salaires y compris dans le système actuel. Ce n'est pas le cas.

En outre si c'est de la transition que tu as peur, rien n'empêche un gel des salaires de deux mois pendant la mise en oeuvre de la mesure, et hop c'est réglé. Bref où est le problème?

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu mens roger

Ben mettez vous d'accord, parce que là, c'est flippant !

Mr RogerMila parle que des cotisations dites patronales, mais y a les autres ? Chuis perdue, là !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Roger oublie la bonne grosse CSG CRDS et d'autres choses. Voilà la répartition perso patron sur un bulletin de salaire type. La proportion des charges /salaire net est bien plus importante qu'il ne le dit.

modele-bulletin-paie1.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne sont pas tant les montants qui me stressent, que le raisonnement qui consiste à dire qu'un employeur rechignera à me payer un peu plus pour que je puisse régler moi même mes cotisations.

Parce que, effectivement, je ne suis pas loin de penser comme ça : pourquoi l'employeur devrait il s'emmerder à me filer plus d'argent directement pour que mon net soit équivalent, ou en tous cas pas inférieur à celui que je percevais lorsqu'il réglait direct mes assurances sociales (et tout le bastringue des joyeux impôts)

Vous partez du principe que ce patron généreux me fera "profiter" de ce dispositif, mais bon, qui me le garantit ?

Je me fais volontairement l'avocat du diable parce que c'est un sujet qui m'intéresse

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne sont pas tant les montants qui me stressent, que le raisonnement qui consiste à dire qu'un employeur rechignera à me payer un peu plus pour que je puisse régler moi même mes cotisations.

Parce que, effectivement, je ne suis pas loin de penser comme ça : pourquoi l'employeur devrait il s'emmerder à me filer plus d'argent directement pour que mon net soit équivalent, ou en tous cas pas inférieur à celui que je percevais lorsqu'il réglait direct mes assurances sociales (et tout le bastringue des joyeux impôts)

Vous partez du principe que ce patron généreux me fera "profiter" de ce dispositif, mais bon, qui me le garantit ?

Je me fais volontairement l'avocat du diable parce que c'est un sujet qui m'intéresse

Dans un monde libéral, il n'y a pas de garantie. La quantité de liberté est inversement proportionnelle à celle de la sécurité.

Non, un patron n'est peut-être pas un être sanguinaire qui mange les enfants tout crus au petit dej et dont le seul souhait est de faire souffrir ses salariés, même si c'est ce que tentent de nous faire croire Mélenchon et consorts

Non, il n'y a pas de garantie sauf la foi qu'on devrait avoir dans la loi de l'offre et de la demande à laquelle répond le salaire (enfin devrait dans un monde libéral)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas une question de générosité, il ne paye pas ton salaire actuel par générosité mais parce que c'est grosso merdo le point de rentabilité, plus cher, tu lui fait perdre du pognon, moins cher, un autre te payera le bon prix pour avoir un employé rentable en plus, donc plus de pognon dans sa pogne de vil capitaliste, et ce calcul se fait sur le cout employeur réel, le patron, ton net il s'en tape les roubignolles, ce qui compte c'est combien tu lui coute.

Si on passe en 'salaire complet', meme calcul, meme environnement, memes concurrent: meme salaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest rogermila

Dans le fac-similé de feuille de salaire que donne Hank Rearden c'est encore plus flagrant .Le salarié qui a un "petit" salaire de 946 euros bruts y perdrait beaucoup.

Car on voit qu'avec un brut de 942 euros on a aujourd'hui un net de 762 euros.

Même s'il récupérait les malheureux 180 euros mensuels (942 -762); le pauvre salarié serait "à la rue" avec ce complément salarial pour se payer une assurance maladie, une assurance chomage et avoir deux retraites décentes* auprès d'assureurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le fac-similé de feuille de salaire que donne Hank Rearden c'est encore plus flagrant .Le salarié qui a un "petit" salaire de 946 euros bruts y perdrait beaucoup.

Car on voit qu'avec un brut de 942 euros on a aujourd'hui un net de 762 euros.

Même s'il récupérait les malheureux 180 euros mensuels (942 -762); le pauvre salarié serait "à la rue" avec ce complément salarial pour se payer une assurance maladie, une assurance chomage et avoir deux retraites décentes* auprès d'assureurs.

Et les charges patronales elles compte pour beurre ? C'est pas un coût pour l'employeur ?

Le complément correspondrait à 397-70+180.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Même s'il récupérait les malheureux 180 euros mensuels (942 -762); le pauvre salarié serait "à la rue" avec ce complément salarial pour se payer une assurance maladie, une assurance chomage et avoir deux retraites décentes* auprès d'assureurs.

Moi qui pensais que les anciens avaient appris a lire a a compter a grand coups de regles sur les doigts…

tumblr_kwv4qp4v2Q1qzvu53o1_500.png

Le salaire complet du salarié en question est de 1339.89€, pas 942.86€

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Ce ne sont pas tant les montants qui me stressent, que le raisonnement qui consiste à dire qu'un employeur rechignera à me payer un peu plus pour que je puisse régler moi même mes cotisations.

Parce que, effectivement, je ne suis pas loin de penser comme ça : pourquoi l'employeur devrait il s'emmerder à me filer plus d'argent directement pour que mon net soit équivalent, ou en tous cas pas inférieur à celui que je percevais lorsqu'il réglait direct mes assurances sociales (et tout le bastringue des joyeux impôts)

Vous partez du principe que ce patron généreux me fera "profiter" de ce dispositif, mais bon, qui me le garantit ?

Je me fais volontairement l'avocat du diable parce que c'est un sujet qui m'intéresse

Il n'y a aucune raison pour que lors du passage au salaire complet, le salaire superbrut (brut + cotisations patronales) diminue puisque pour l'employeur le coût restera le même. En revanche le système de sécurité social actuel étant redistributif, en terme de pouvoir d'achat et de niveau de protection social, les salariés à faibles revenus y perdront et ceux à hauts revenus y gagneront alors que pour quelqu'un qui gagne le salaire médian ça sera kifkif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi qui pensais que les anciens avaient appris a lire a a compter a grand coups de regles sur les doigts…

Apparemment les méthodes récentes sont pas si mauvaises que ça, hehe !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un monde libéral, il n'y a pas de garantie. La quantité de liberté est inversement proportionnelle à celle de la sécurité.

Non, un patron n'est peut-être pas un être sanguinaire qui mange les enfants tout crus au petit dej et dont le seul souhait est de faire souffrir ses salariés, même si c'est ce que tentent de nous faire croire Mélenchon et consorts

Non, il n'y a pas de garantie sauf la foi qu'on devrait avoir dans la loi de l'offre et de la demande à laquelle répond le salaire (enfin devrait dans un monde libéral)

Le terme de garantie n'est pas forcément le mieux choisi, ok, ensuite, il y a longtemps que je ne crois plus aux ogres, ni au socialisme

Mais l'homme étant ce qu'il est, à savoir, concerné d'abord par son propre intérêt (charité bien ordonnée commence par soi même), un léger doute m'habite sur le bénéfice final que j'en retirerais.

Ce n'est pas une question de générosité, il ne paye pas ton salaire actuel par générosité mais parce que c'est grosso merdo le point de rentabilité, plus cher, tu lui fait perdre du pognon, moins cher, un autre te payera le bon prix pour avoir un employé rentable en plus, donc plus de pognon dans sa pogne de vil capitaliste, et ce calcul se fait sur le cout employeur réel, le patron, ton net il s'en tape les roubignolles, ce qui compte c'est combien tu lui coute.

Si on passe en 'salaire complet', meme calcul, meme environnement, memes concurrent: meme salaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le terme de garantie n'est pas forcément le mieux choisi, ok, ensuite, il y a longtemps que je ne crois plus aux ogres, ni au socialisme

Mais l'homme étant ce qu'il est, à savoir, concerné d'abord par son propre intérêt (charité bien ordonnée commence par soi même), un léger doute m'habite sur le bénéfice final que j'en retirerais.

Comme le disait neuneu2K, toutes choses égales par ailleurs, il n'y a aucune raison que les choses changent significativement (sauf la liberté /responsabilité qui augmente significativement). Si votre problème c'est la transition d'un système à l'autre, on peut mettre en place un garantie légale transitoire obligeant le patron à verser au moins le salaire complet calculé sur la base du salaire net + charges de l'ancien système comme le suggérait JackieV plus haut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi qui pensais que les anciens avaient appris a lire a a compter a grand coups de regles sur les doigts…

roger est aussi con qu'une calculette électronique sans pile.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest rogermila

Et les charges patronales elles compte pour beurre ? C'est pas un coût pour l'employeur ?

Le complément correspondrait à 397-70+180.

Non parce que dans les 397 euros de charges patronales, il y a plein de choses qui ne concernent pas le salarié:

S'ensuit un post hors-sujet et dont les explications sont farfelues. La modération décide de le couper.

Cet abruti réitère.

Il est donc banni.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non parce que dans les 397 euros de charges patronales, il y a plein de choses qui ne concernent pas le salarié:

Hahaha comme :

Maladie

+ Vieillesse

+ Retraie complémentaire

+ Chômage

+ Allocation familiale

+ autre bordel

= ~36% contre 5% pour le reste.

Où on constate que l'état prélève 42% de charges patronales, c'est quand même énorme.

Si on y ajoute les charges payées par le salarié, c'est juste dingue !

Je comprend ton raisonnement même si je ne suis pas d'accord, mais faut être de bonne foi l'essentiel de ces charges concerne l'employé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par exemple accident du travail : c'est typiquement une assurance patronale qui en aucun cas n'a a être reversé au salarié.

Formation professionnelle idem. si le patron veut former son salarié c'est bien à lui, et à lui seul , de payer.

Les professions libérales se paient leur assurance invalidité décès accident du travail. On ne voit pas pourquoi un salarié ne pourrait pas faire de même. idem pour la formation pro.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non parce que dans les 397 euros de charges patronales, il y a plein de choses qui ne concernent pas le salarié:

S'ensuit un post hors-sujet et dont les explications sont farfelues. La modération décide de le couper.

Cet abruti réitère.

Il est donc banni.

ohhhhhhh, un troll ! C'est quoi, concrètement, une andouille bannie ?

Il existe un superbe livre sur les trolls et autres créatures magiques, c'est "Les gnomes", chez albin michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...