Jump to content

Les métiers d'avenir


John Connor

Recommended Posts

Je viens de lire la chronique de H16 , qui se termine par la citation de Clarke " a teacher that can be replaced by a computer … should be. » (un enseignant qui peut être remplacé par un ordinateur … doit l’être). Bien que je pense que le rôle de l'enseignant en tant que conseiller pédagogique reste primordial , le billet du matador 16 a le mérite de la clarté. Le processus de destruction créatrice s'accélerera au rythme des découvertes humaines. Alors je me permets audacieusement de poser une question à vos esprits éclairés : Quels sont pour vous , les métiers d'avenirs de ce XXIème siècle.

Link to comment

Tout ce qui a trait à la création, l'imagination. Et bientôt, ça aussi va disparaître.

Il faut bien comprendre qu'à mesure que les ordinateurs et les automatismes vont gagner en autonomie et en adaptabilité, le travail humain laborieux va se réduire de plus en plus. Il n'est pas impossible que la notion même de travail tel qu'on le conçoit actuellement soit modifiée dans les 50 à 100 ans à venir…

Link to comment

Tout ce qui a trait à la création, l'imagination. Et bientôt, ça aussi va disparaître.

Il faut bien comprendre qu'à mesure que les ordinateurs et les automatismes vont gagner en autonomie et en adaptabilité, le travail humain laborieux va se réduire de plus en plus. Il n'est pas impossible que la notion même de travail tel qu'on le conçoit actuellement soit modifiée dans les 50 à 100 ans à venir…

Je vais faire mon vieux réac de base, mais la transition risque d'être douloureuse si c'est le cas.

Link to comment

Mon gamin se lance dans la domotique.

Je pense que le mieux serait qu'il fasse une thèse sur une double thématique, la domotique et l'intelligence artificielle.

Tout ce qui a trait à la création, l'imagination. Et bientôt, ça aussi va disparaître.

Il faut bien comprendre qu'à mesure que les ordinateurs et les automatismes vont gagner en autonomie et en adaptabilité, le travail humain laborieux va se réduire de plus en plus. Il n'est pas impossible que la notion même de travail tel qu'on le conçoit actuellement soit modifiée dans les 50 à 100 ans à venir…

Il faut savoir que la gestion de projet en informatique doit en être au même stade, formellement, que la gestion de projet dans le domaine du BTP était aux alentours du 17ème siècle ou quelque chose comme cela. Le rattrapage nécessite encore du boulot.

Il existe, comme dans beaucoup de domaines, des invariants, des erreurs à encore corriger.

Link to comment
[…] Il faut savoir que la gestion de projet en informatique doit en être au même stade, formellement, que la gestion de projet dans le domaine du BTP était aux alentours du 17ème siècle ou quelque chose comme cela.

C'est supposé être un exemple négatif ?

Exemple de bâtiment construit au XVIIème siècle sans méthodologie projet et sans informatique:

386px-Chiesa_Corpus_Domini_Torino.JPG

Exemple de projet étudiant ayant mal tourné:

250px-Tux.svg.png

Link to comment

Chitah a raison, si les projets informatiques tournent bien, c'est du bol, et malgré la méthodologie.

Sinon le GM du XXI° siècle : la société qui va vendre les plans des objets à mettre dans les imprimantes 3D. Comme métier, ça veut dire : savoir modéliser en 3D, et prendre des cotes :).

Link to comment

Chitah a raison, si les projets informatiques tournent bien, c'est du bol, et malgré la méthodologie.

Moui bon ça dépend du modèle, si c'est du dev en interne pour un produit de la boite ça se passe plutôt bien en général.

C'est quand il y a un client qui achète le soft et non pas juste un produit que sa commence à déconner. Qu'il faut valider chaque étapes auprès d'un client qui s'en fout pourvu que ça marche à la fin.

Link to comment

Mon gamin se lance dans la domotique.

Bien vu. La domotique est en plein boum et sa croissance est exponentielle. La technique est enfin au point (Wifi, CPL, Bluetooth) et avec iBidules tactiles qui se vendent comme des petits pains, tout le monde veut s'y mettre. Il y a encore quelques dinosaures en place (Global caché, etc.) mais à mon avis, il y a moyen de passer devant.

Je trouve ce domaine passionnant.

Link to comment

Quand à moi je pense que les métiers de contrôle qualité vont continuer à se développer dans tous les domaines ainsi que les métiers de la gestion de risque.

Mouais le contrôle qualité. En agro-alimentaire un ingénieur débutant doit s'estimer heureux à 24k brut dans ce domaine.

Le contrôle qualité c'est vu en interne comme un centre de coûts peuplé de casse-couilles.

Après en consulting je ne sais pas.

Link to comment

Il faut savoir que la gestion de projet en informatique doit en être au même stade, formellement, que la gestion de projet dans le domaine du BTP était aux alentours du 17ème siècle ou quelque chose comme cela. Le rattrapage nécessite encore du boulot.

Il reste du boulot, oui. Cela ne prendra certainement pas 3 siècles. 30 ans peut-être, probablement moins.

Sinon le GM du XXI° siècle : la société qui va vendre les plans des objets à mettre dans les imprimantes 3D. Comme métier, ça veut dire : savoir modéliser en 3D, et prendre des cotes smile.gif.

Même pas. Y'aura une vague de quelques années pendant laquelle oui, on vendra des plans. Puis le copyright tombera parce qu'il sera impossible à "enforcer".

Link to comment

Mouais le contrôle qualité. En agro-alimentaire un ingénieur débutant doit s'estimer heureux à 24k brut dans ce domaine.

Le contrôle qualité c'est vu en interne comme un centre de coûts peuplé de casse-couilles.

Après en consulting je ne sais pas.

L'ingénieur qualité n'est pas un ingénieur de qualité.

Link to comment

Même pas. Y'aura une vague de quelques années pendant laquelle oui, on vendra des plans. Puis le copyright tombera parce qu'il sera impossible à "enforcer".

Ah, mais je ne dis pas. Mais la situation va ressembler à celle-ci, je pense : tu vas chez NewCastorama ou Leroy-Merlin.2.0 pour acheter tes consommables (granules de plastique, tube d'alliage métalique liquide à température ambiante, encre, bobine de fil, poudre de métal, etc).

Tu regardes au rayon "broyeuse" les modèles, et tu te dis que l'année prochaine, tu achèteras le modèle qui réduit en poudre de plastique les objets plastique à jeter, parce que ça commence à bien faire, de payer les consommables aussi cher ! (et le pouvoir d'achat, saperlipopette !)

Tu rentres chez toi. Tu vas sur le net sur Amazon3D. Tu y achètes les plans de ton couvercle de tondeuse à gazon qui a pété dimanche dernier, et oh, tiens, le plan de ce bouton de tiroir ira très bien pour réparer celui de la commode de la salle de bain. Et les soldes sur les montures de lunettes (or verre), c'est quand même pas mal !

Bon, ton fils de 15 ans se paye ta poire en disant que tu as surpayé quelque chose que tu aurais eu gratuit sur thecorsairecove.org. Tu te dis que la prochaine fois, tu iras voir sur Vtube.com (la spin-off de utube) ce que les utilisateurs ont uploadé comme designs persos. Peut-être que sur fontaineforge ou sur githoubahouba un passionné a sorti un design beaucoup plus costaud que ces pourris d'industriels ont obtenus en exploitant un designer philippin (après les chinois, les vietnamiens sont devenus trop chers) sous-payé.

Mais bon, là, faut aller vite, et puis c'est un magasin connu, avec des designers connus vendus dessus, comme Charles Lagagarfeld avec ses nouveaux vases à remplir par en bas, et Niqué qui vend ses designs d'espadrilles avec les orteils séparés (c'est support dur à créer en 3D de manière esthétique).

Bref, les gens disent vouloir de l'innovant jamais vu alors que ce qu'ils veulent surtout, c'est la même chose qu'avant, mais en mieux, c'est moins dur conceptuellement… ;)

Link to comment

Ah, mais je ne dis pas. Mais la situation va ressembler à celle-ci, je pense : tu vas commandes chez NewCastorama ou Leroy-Merlin.2.0 pour acheter tes consommables (granules de plastique, tube d'alliage métalique liquide à température ambiante, encre, bobine de fil, poudre de métal, etc).Ce sera livré par une camionnette autopilotée dans les trois heures qui suivent, selon tes disponibilités.

Tu regardes au rayon "broyeuse" les modèles, et tu te dis que l'année prochaine, tu achèteras le modèle qui réduit en poudre de plastique les objets plastique à jeter, parce que ça commence à bien faire, de payer les consommables aussi cher ! (et le pouvoir d'achat, saperlipopette !)

Tu rentres chez toi. Tu vas sur le net sur Amazon3D. Tu y achètes les plans de ton couvercle de tondeuse à gazon qui a pété dimanche dernier, et oh, tiens, le plan de ce bouton de tiroir ira très bien pour réparer celui de la commode de la salle de bain. Et les soldes sur les montures de lunettes (or verre), c'est quand même pas mal ! Il y a tous les plans que je veux gratuitement sur OpenPlan3D.com (comme tu le mentionnes plus loin), mais en plus, les derniers logiciels de scan-photos (qui reconstruisent les pièces en 3D sur FacileCAD3D à partir de 3 ou 4 photos numériques sous différents angles) permettent de se passer d'un plan.

Bon, ton fils de 15 ans se paye ta poire en disant que tu as surpayé quelque chose que tu aurais eu gratuit sur thecorsairecove.org. Tu te dis que la prochaine fois, tu iras voir sur Vtube.com (la spin-off de utube) ce que les utilisateurs ont uploadé comme designs persos. Peut-être que sur fontaineforge ou sur githoubahouba un passionné a sorti un design beaucoup plus costaud que ces pourris d'industriels ont obtenus en exploitant un designer philippin (après les chinois, les vietnamiens sont devenus trop chers) sous-payé.

Mais bon, là, faut aller vite, et puis c'est un magasin connu, avec des designers connus vendus dessus, comme Charles Lagagarfeld avec ses nouveaux vases à remplir par en bas, et Niqué qui vend ses designs d'espadrilles avec les orteils séparés (c'est support dur à créer en 3D de manière esthétique).

Bref, les gens disent vouloir de l'innovant jamais vu alors que ce qu'ils veulent surtout, c'est la même chose qu'avant, mais en mieux, c'est moins dur conceptuellement… wink.gif

:)

Link to comment

Tout ce qui a trait à la création, l'imagination. Et bientôt, ça aussi va disparaître.

Il faut bien comprendre qu'à mesure que les ordinateurs et les automatismes vont gagner en autonomie et en adaptabilité, le travail humain laborieux va se réduire de plus en plus. Il n'est pas impossible que la notion même de travail tel qu'on le conçoit actuellement soit modifiée dans les 50 à 100 ans à venir…

J'ai quand même du mal à imaginer la majorité de l'humanité restant sans rien faire (genre en bas du hall tavu).

Pouvoir ne rien faire de toute sa vie qui puisse ressembler de près ou de loin à du travail sans déprimer ou devenir instable, ça existe mais c'est marginal, non ?

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...