Jump to content

Rôle de l'Etat dans la conquète spatiale  

114 members have voted

  1. 1. Selon vous, quelle place doit prendre l'Etat dans la conquète de l'espace ?

    • La conquète de l'espace est l'un des rares domaines dans lequel l'intervention de l'Etat prend tout son sens.
      2
    • L'Etat peut intervenir mais il ne doit pas empêcher les initiatives privées
      29
    • L'Etat peut intervenir mais il doit cesser d'envoyer des hommes. Leur utilité est négligeable par rapport au coùt exorbitant des missions habitées. Les sondes d'exploration et grands observatoires doivent être privilégiés.
      3
    • L'Etat ne doit pas intervenir opérationnellement mais peut apporter une aide scientifique à travers les universités
      14
    • L'Etat ne doit pas intervenir du tout. Ceux qui veulent explorer l'espace doivent le faire par leurs propres moyens. Et tant pis si les résultats obtenus seront inférieurs à ceux obtenus jusqu'ici grâce à l'intervention de l'Etat.
      66


Recommended Posts

 

Outre le fait que la vidéo est super cool à regarder, elle fait prendre conscience que SpaceX va baisser les coûts de la mise en orbite d'une manière inouïe avec sa rocket réutilisable.

 

 

Pour la conquête spatiale comme partout, privé > public.

 

Il m'a semble voir plusieurs fois dans ce thread que la conquete spaciale, c'est le mal.

Pas parce que c'est etatique non.Parce que c'est le mal.Comme le mariage civil entre personnes d'appareil uro-genitaux similaires.( j'introduis de la controverse de maniere subtile )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Snif, j'aurais bien voulu lancer ce fil qui traversera les âges de lib.org. 

 

Interview de Bas Lansdorp sur LaLibre.be

 

 

Vous estimez le coût de cette opération à 6 milliards de dollars. C’est 10 fois moins que les estimations de la NASA pour coloniser Mars. Comment expliquez-vous un tel écart ?

Vu que nous collaborons avec les mêmes sociétés en aéronautique (Thales, Lockheed Martin,…), la NASA pourrait d’ailleurs parfaitement faire la même chose que nous. La différence, c’est que nous allons coloniser la planète à partir de moyens techniques existants. Dès 2018, nous enverrons des petits modules inhabités qu’il faudra par la suite assembler et développer. La NASA, elle, étudie la possibilité de revenir. C’est ce trajet du retour qui fait flamber ses coûts, car elle doit développer une fusée beaucoup plus grande et puissante, ainsi que trouver un moyen d’atterrir sur Mars avec plusieurs tonnes de matériel.

Êtes-vous certain de trouver ces 6 milliards de dollars pour financer Mars One ?

Dès le départ, nous devions trouver la réponse à cette question. Lorsque nous avons vu que le Comité Olympique International a rassemblé plus de 4 milliards de dollars en droits de retransmissions et en sponsoring, nous avons compris que notre projet était réaliste. Souvenez-vous, lorsque Neil Armstrong a fait le premier pas sur la Lune, toutes les personnes qui avaient accès à la télévision l’ont regardé. En 2024, plus de 4 milliards d’humains auront accès à Internet. Cela nous offrira une audience incroyable, car notre projet est plus ambitieux et beaucoup plus long que des Jeux olympiques. C’est clairement un modèle économique attrayant. Avant d’obtenir ses recettes, nous sommes en discussions avec de très grands investisseurs pour nous permettre d’avancer sur le projet et de payer les coûts à venir. Dans le même temps, nous avons lancé des appels aux dons. Des petits montants commencent à nous parvenir. Cela devrait s’accélérer…

 

 

Que dites-vous à ceux qui vous accusent d’aller polluer Mars, comme si la pollution sur Terre ne suffisait pas ?

C’est tout le contraire ! Une telle mission va permettre aux gens de réaliser que l’air et l’eau sont précieux. Ils verront à quel point la vie est difficile sur une autre planète. Dans le même temps, nous pourrons démontrer l’efficacité de certaines méthodes de recyclage, développer de nouveaux moyens pour produire de l’énergie, utiliser l’énergie solaire autrement,… Je crois donc que notre projet va au contraire doper les technologies sur Terre et faire évoluer les mentalités face à l’environnement.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce serait tellement énorme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis intimement persuadé que le jour où une entreprise privée emmènera un homme sur la lune et en fera quelque chose de rentable on aura plus rien à prouver.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Des amateurs vont reprendre le contrôle d'un vaisseau spatial

La sonde ISEE-3, lancée dans l'espace en 1978, était laissée à l'abandon depuis dix-sept ans. Une équipe d'amateurs a reçu l'autorisation de la Nasa pour tenter de la réutiliser et lui faire poursuivre sa mission.

 

http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/06/17/01008-20140617ARTFIG00286-des-amateurs-vont-reprendre-le-controle-d-un-vaisseau-spatial.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis intimement persuadé que le jour où une entreprise privée emmènera un homme sur la lune et en fera quelque chose de rentable on aura plus rien à prouver.

 

Naïf. Par ailleurs : faut il encore que cela arrive : "laisser aux grands groupe la conquête spatiale me semble trop dangereux car c'est une entreprise qui doit servir toute l'humanité" tout ça tout ça...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il m'a semble voir plusieurs fois dans ce thread que la conquete spaciale, c'est le mal.

Pas parce que c'est etatique non.Parce que c'est le mal.Comme le mariage civil entre personnes d'appareil uro-genitaux similaires.( j'introduis de la controverse de maniere subtile )

 

Non. Ce qui est mal, c'est de voler. A fortiori de voler (par le truchement de lois) de l'argent d'individus afin de financer avec la conquête spatiale.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non. Ce qui est mal, c'est de voler.

 

 

mechants, mechants oiseaux ! :icon_non:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Naïf. Par ailleurs : faut il encore que cela arrive : "laisser aux grands groupe la conquête spatiale me semble trop dangereux car c'est une entreprise qui doit servir toute l'humanité" tout ça tout ça...

 

Euh, ouais, et sinon un vrai truc à répondre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

mechants, mechants oiseaux ! :icon_non:

 

Bon ok d'accord. C'est mal, sauf si c'est pour aider autrui.  :icon_wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh, ouais, et sinon un vrai truc à répondre ?

 

Un truc qui te convienne, veux-tu dire ? :icon_wink: Non. Mais je peux développouiller.

 

Je suis intimement persuadé que le jour où une entreprise privée emmènera un homme sur la lune et en fera quelque chose de rentable on aura plus rien à prouver.

 

Par on j'imagine que tu entends les libéraux, et que le truc à prouver le serait une fois pour toutes aux gens qui ne sont pas convaincus que le libéralisme c'est bien. Right ? Pour le reste, je dis que c'est naïf (ce n'est pas péjoratif, car moins aussi j'aimerais que ce genre d'exploit suffise) car tu prétends qu'un grand succès (quel qu'il soit, mais hypothétique, j'y reviendrai) suffirait à convaincre les gens du bien-fondé de faire baisser le curseur étatique du socialisme alors qu'on vit dans un monde où le "you didn't build that" est profondément encré.

 

1) Imagine que ça arrive, les collectivistes te diront que c'est certes arrivé, mais grâce à une dernière touche privée ayant capitalisé sur des décennies de recherche publique spatiale, oubliant (ne les connaissant même pas) les partenariats avec des boîtes privées ayant permis ces recherches, et tu va te finir à compter qui a fait quoi pour avoir raison, et le succès sera noyé. Ca ne sera pas striking. Tu ne peux rien faire contre la mauvaise foi des gens, ou contre les croyances d'ici. Si tu veux, tu parles à des gens et tu n'as pas les mêmes axiomes qu'eux. C'est donc quasi peine perdue.

 

2) Ca, c'est si tu y arrives. Imagine le genre de régulations auxquelles sera soumise la boîte réalisant l'exploit Ces régulations seront là pour du contrôle étatique, mais seront vendues aux gens comme de la prévention : "il faut pas laisser la boîte faire n'imp's etc etc" comme je disais. Des Etats voudront entrer dans son capital (déjà pour Alstom now), contrôler etc etc...

 

2) et surtout 1) me font donc dire que c'est naïf.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha bah non. Le jour ou un un gadsden flag se trouve planté sur la Lune, ça sera la preuve que même dans la conquête spatiale, le privé fait mieux que le public. Et si le privé peut faire mieux que le public pour coloniser l'espace, alors il n'y a rien que le privé ne ^puisse faire mieux que le public.

 

Que les autres nous croient c'est autre chose, mais question possibilité réelle, effectivement, on aura plus rien à prouver. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne comprend pas ta réflexion, c'est pas comme si les socialistes avaient déjà pas amplement prouvé que le socialisme ne marchait pas. En imaginent que les voyages interplanétaires soient un domaine ou le public ferait mieux, c'est cool ça veut dire qu'au pire le seul truc à garder public c'est les voyages sur Mars.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha bah non. Le jour ou un un gadsden flag se trouve planté sur la Lune, ça sera la preuve que même dans la conquête spatiale, le privé fait mieux que le public. Et si le privé peut faire mieux que le public pour coloniser l'espace, alors il n'y a rien que le privé ne ^puisse faire mieux que le public.

 

Que les autres nous croient c'est autre chose, mais question possibilité réelle, effectivement, on aura plus rien à prouver. 

 

Je ne vais pas me répéter. Je te conseille vivement d'aller convaincre un petit d'échantillon de ceux à qui il reste encore des choses à prouver que si une boite privée arrive à un faire un business rentable basé sur le fait d'aller sur la Lune (ce qui était ton hypothèse de départ) ça prouve que le libéralisme ça fonctionne (plus light que "c'est bien") et de revenir me dire si tu avais l'impression que ça mordait ou pas. Tu vas être déçu. Mais déçu.

 

Par ailleurs, j'aime beaucoup la disctinction entre prouver et croire, genre on a plus rien à prouver aux mêmes que ceux qui nous croient pas. Fine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne comprend pas ta réflexion, c'est pas comme si les socialistes avaient déjà pas amplement prouvé que le socialisme ne marchait pas. En imaginent que les voyages interplanétaires soient un domaine ou le public ferait mieux, c'est cool ça veut dire qu'au pire le seul truc à garder public c'est les voyages sur Mars.

 

Oui, j'ai même failli faire cette comparaison dans ma réponse détaillée. C'est pas comme si l'histoire entière du XXème siècle (et j'suis encore narrow dans mes bornes) n'avait pas prouvé que le socialisme ne fonctionnait pas. La preuve est triviale, et se trouve depuis fort longtemps dans "Economic calculation in the socialist commonwealth" de LvM. Tu peux la formuler au chaland en termes simple, il trouvera toujours à redire. Pourtant, il reste manifestement encore des choses à prouver, non, puisque d'aucuns tentent en France un grand bon en avant v2 à coups de protectionnisme, etc etc.

 

No name est naïf de croire que c'est une histoire de raison et de preuve. On vit dans un monde où une certaine majorité a pri le pouvoir intellectuel, et a imposé ses idées dans tous les domaines durant plusieurs générations, si bien que les idées socialistes (voire communistes) sont présentes et parasitent l'esprit de beaucoup de gens, gens qui n'ont les mêmes axiomes que toi, que moi, ou que no name.

 

No name est d'autant plus naïf qu'il parle de prouver quelque chose à des gens qui ne tolèrent même presque pas notre existence (le libéralisme c'est mal, machin tout ça). On sent bien que l'argumentation (avec nos axiomes) avec des gens comme ça, ça va payer fastoche, pourvu qu'on décroche la Lune... Seriously. 100 millions de morts, ça torche quand même plus la Lune non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que Spoutnik a fait quelque chose pour le communisme ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça a certainement impressionné des tas d'idiots utiles à l'époque. Qui sait combien sont devenus comme ça des informateurs voire des agents complets du bloc soviétique...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, j'ai même failli faire cette comparaison dans ma réponse détaillée. C'est pas comme si l'histoire entière du XXème siècle (et j'suis encore narrow dans mes bornes) n'avait pas prouvé que le socialisme ne fonctionnait pas. La preuve est triviale, et se trouve depuis fort longtemps dans "Economic calculation in the socialist commonwealth" de LvM. Tu peux la formuler au chaland en termes simple, il trouvera toujours à redire. Pourtant, il reste manifestement encore des choses à prouver, non, puisque d'aucuns tentent en France un grand bon en avant v2 à coups de protectionnisme, etc etc.

 

No name est naïf de croire que c'est une histoire de raison et de preuve. On vit dans un monde où une certaine majorité a pri le pouvoir intellectuel, et a imposé ses idées dans tous les domaines durant plusieurs générations, si bien que les idées socialistes (voire communistes) sont présentes et parasitent l'esprit de beaucoup de gens, gens qui n'ont les mêmes axiomes que toi, que moi, ou que no name.

 

No name est d'autant plus naïf qu'il parle de prouver quelque chose à des gens qui ne tolèrent même presque pas notre existence (le libéralisme c'est mal, machin tout ça). On sent bien que l'argumentation (avec nos axiomes) avec des gens comme ça, ça va payer fastoche, pourvu qu'on décroche la Lune... Seriously. 100 millions de morts, ça torche quand même plus la Lune non ?

 

 

laughing.jpg

 

T'as pas compris ce que j'ai dis mais c'est pas grave.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

T'as pas compris ce que j'ai dis mais c'est pas grave.

 

 

Dis-moi donc ce que tu as pu vouloir dire par là alors :

 

Je suis intimement persuadé que le jour où une entreprise privée emmènera un homme sur la lune et en fera quelque chose de rentable on aura plus rien à prouver.

 

I'm all ears. Et cette fois-ci, ne te gêne pas pour être clair.

 

À moins que peut-être tu n'as... plus rien à prouver !?  :icon_ptdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que Spoutnik a fait quelque chose pour le communisme ?

 

Oui, après, le communisme n'avait plus rien à prouver à personne, même si dans le camp d'en face ils étaient convaincus que c'était une idéologie moisie. #enmodenoname  :icon_ptdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, après, le communisme n'avait plus rien à prouver à personne, même si dans le camp d'en face ils étaient convaincus que c'était une idéologie moisie. #enmodenoname  :icon_ptdr:

T'es hilarant BHL. Tu devrais t'inscrire sur JV.com  :icon_mdr:

 

Ce que j'ai écrit c'est noir sur blanc. Ce n'est pas une question de faire comprendre aux gens que le privé est supérieur au public, parce qu'on ne peut pas convaincre la mauvaise foi. Mais en terme réels, si le privé peut faire un voyage dans l'espace et rendre ça rentable, alors je considérerais ça comme une preuve qu'il n'y a rien que le privé ne puisse faire mieux que le public.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

T'es hilarant BHL.

 

Levis' 501, s'il te plaît.  :icon_wink:

 

 

Mais en terme réels, si le privé peut faire un voyage dans l'espace et rendre ça rentable, alors je considérerais ça comme une preuve qu'il n'y a rien que le privé ne puisse faire mieux que le public.

 

 

En termes réels te concernant, ça te suffirait. Ah ok. D'accord, je m'étais démandé au départ si c'est ça que tu voulais dire, mais j'ai écarté cette hypothèse, j'avoue. Sans doute parce que je ne suis pas très empirique, mais plus a priori. Tu as lu economic calculation in the socialist commonwealth d'ailleurs ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour en revenir à la choucroute  (et pour ceux que cela intéresse) voici une critique libérale d'un ouvrage portant sur la privatisation de l'exploration spatiale : The Privatization of Space Exploration.

 

Ainsi qu'un article démontrant que :

 

1- les entreprises aérospatiales privées sont, relativement aux programmes spatiaux nationalisés, plus efficientes dans l'allocation des ressources;

 

2- la technologie spatiale doit être traitée comme toute autre forme de technologie.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais en terme réels, si le privé peut faire un voyage dans l'espace et rendre ça rentable, alors je considérerais ça comme une preuve qu'il n'y a rien que le privé ne puisse faire mieux que le public.

 

Si aller dans l'espace n'est pas rentable alors le privé fait déjà mieux que le public en rendant service aux gens plutôt qu'en cramant du pognon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La conquéquette spatiale n'est pas une marchandise comme les autres !

Share this post


Link to post
Share on other sites

aller dans l'espace a peu d'interet tant qu'on ne maitrise pas le voyage rapide

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a même pas besoin d'aller dans l'espace pour expérimenter une gravité plus faible. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...