Jump to content

Rôle de l'Etat dans la conquète spatiale  

114 members have voted

  1. 1. Selon vous, quelle place doit prendre l'Etat dans la conquète de l'espace ?

    • La conquète de l'espace est l'un des rares domaines dans lequel l'intervention de l'Etat prend tout son sens.
      2
    • L'Etat peut intervenir mais il ne doit pas empêcher les initiatives privées
      29
    • L'Etat peut intervenir mais il doit cesser d'envoyer des hommes. Leur utilité est négligeable par rapport au coùt exorbitant des missions habitées. Les sondes d'exploration et grands observatoires doivent être privilégiés.
      3
    • L'Etat ne doit pas intervenir opérationnellement mais peut apporter une aide scientifique à travers les universités
      14
    • L'Etat ne doit pas intervenir du tout. Ceux qui veulent explorer l'espace doivent le faire par leurs propres moyens. Et tant pis si les résultats obtenus seront inférieurs à ceux obtenus jusqu'ici grâce à l'intervention de l'Etat.
      66


Recommended Posts

À moins de découvrir un moyen révolutionnaire pour envoyer des milliers de tonnes de matériaux en orbite, même une colonisation 100% robotique nécessite l'auto-suffisance. Il faut donc pouvoir extraire et se contenter des ressources disponibles tout en résistant aux environnements les plus hostiles. Le corps humain est trop spécialisé à l'environnement terrestre pour que la machine ne puisse pas être un meilleur choix. De telles machines seraient déjà tellement utiles sur Terre qu'on y travail depuis longtemps déjà ; pas besoin d'un programme pharaonique pour que l'humanité progresse au mieux, parfois sans même s'en rendre compte.

Je reste cependant persuadé que l'usage de l'orbite terrestre serait déjà rentable dans plusieurs domaines (GPS, météo, télécoms) et qu'il le sera de plus en plus (principalement par baisse des coûts mais Google Earth offre par exemple tout un tas de possibilités).

Je mentionnerait aussi la sécurité : les météorites constituent un risque (ça peut être un simple tsunami, hein) et il nous est aujourd'hui possible de le prévenir. Je suis certains que si un astéroïde nous fonçait dessus, nombreux sont ceux qui consentiraient à mettre la main au portefeuille, quand bien même les États ne manqueraient-ils pas de jouer les gros bras...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reste cependant persuadé que l'usage de l'orbite terrestre serait déjà rentable dans plusieurs domaines (GPS, météo, télécoms) et qu'il le sera de plus en plus (principalement par baisse des coûts mais Google Earth offre par exemple tout un tas de possibilités).

 

Serait ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les satellites actuels génèrent très certainement une énorme richesse mais j'admet ignorer la part des coûts passés et actuels prise en charge par les États. Sans prix librement consentis, difficile de dire si on y gagne plus qu'on y perd, surtout au vu de la dépendance du privé envers des technologies conçues voire fabriquées sur fonds publics.

Mais si tout devait être refait de A à Z, le privé pourrait s'en charger seul (c'est plus facile aujourd'hui, surtout quand on peut déjà chiffrer les bénéfices...).

PS : En me relisant, je me rend compte que les libéraux sont bien incapables de fournir du rêve pour le court terme. Les gens sont trop impatients pour être sensibles à ce que seuls leurs petit-enfants connaitront...

Share this post


Link to post
Share on other sites

De vendre du rêve gratuit oui. Les gens peuvent participer à des levées de capital.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui voilà, politiquement c'est la seule chose qu'on peut leur dire. Les socialiste peuvent leur promettre de faire participer tout le monde au nom du Grand Rêve, et les livres d'Histoire célèbreront l'Aventure Humaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les satellites actuels génèrent très certainement une énorme richesse mais j'admet ignorer la part des coûts passés et actuels prise en charge par les États.

Il me semble quand même que SpaceX est rentable, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

SLA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rapport Poussée/Poids, Etage Unique de Mise en Orbite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci. Parce que le TWR, ça aurait aussi pu être un Réacteur à Onde Progressive.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"The bill also claims that "any resources obtained in outer space from an asteroid are the property of the entity that obtained such resources.""

 

Les USA se battent contre le collectivisme international et pour la prospérité et l'avenir !

 

http://motherboard.vice.com/en_ca/read/congress-doesnt-have-the-power-to-make-asteroid-mining-legal?trk_source=homepage-lede

 

Encore une foi on voit que le droit international fait chier et est furieusement socialiste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout le monde se félicite que le gouvernement indien ait cramé 73 millions de dollars pour rien en allant sur Mars alors que l'état du pays est encore assez alarmant quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

NASA says that Orbital Sciences Corporation (the builders and operators of the Cygnus and Antares), the US FAA, and NASA are investigating what happened to the Antares rocket when it was destroyed at 6:22 pm EDT. It suffered a “catastrophic anomaly” 10 to 12 seconds after launch, after which the range safety officer activated the rocket’s autodestruct. No injuries were reported and all personnel have been accounted for, with damage confined to the south end of Wallops Island, though there was some debris was scattered over the water.

 

The explosion also destroyed a piggyback cargo from the asteroid mining start up, Planetary Resources. The company was sending up its Arkyd 3 demonstrator, but in a statement Planetary Resources said that it had already met its objectives by delivering the miniature space telescope to the launch pad and that another launch of its Arkyd 6 is scheduled to launch next year.

 

"While NASA is disappointed that Orbital Sciences' third contracted resupply mission to the International Space Station was not successful today, we will continue to move forward toward the next attempt once we fully understand today's mishap. The crew of the International Space Station is in no danger of running out of food or other critical supplies.

"Orbital has demonstrated extraordinary capabilities in its first two missions to the station earlier this year, and we know they can replicate that success. Launching rockets is an incredibly difficult undertaking, and we learn from each success and each setback. Today's launch attempt will not deter us from our work to expand our already successful capability to launch cargo from American shores to the International Space Station."

 

http://www.gizmag.com/antares-press-conference/34477/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les satellites actuels génèrent très certainement une énorme richesse mais j'admet ignorer la part des coûts passés et actuels prise en charge par les États. Sans prix librement consentis, difficile de dire si on y gagne plus qu'on y perd, surtout au vu de la dépendance du privé envers des technologies conçues voire fabriquées sur fonds publics.

 

Faut bien voir un truc dans l'organisation du secteur spatial: les agences type NASA, CNES, ESA sont des gestionnaires de projets avant tout. Elles vont voir les scientifiques, leurs demandent ce qu'ils veulent observer, en déduisent des spécifications d'instrument, font un appel d'offre aux fabricants privés, en choisissent un, puis encore délèguent la gestion du satellite à un privé.

Du coup, privatiser l'agence en lui retirant ses fonds, ça ne revient ni plus ni moins qu'à annihiler d'un coup la quasi-totalité du secteur spatial. Ne resteront que les satellites commerciaux. Sans compter l'onde de choc sur l'industrie avec la disparition de la quantité énorme de sous-traitants associés.

 

Avant d'arriver à une libéralisation du secteur, il ya donc pas mal de choses à faire. Typiquement, d'énormes économies pourraient être faites en éliminant les doublons et en assurant le recentrage sur la gestion de projet (pour éviter les gusses qui au sein de leur agence tiennent absolument à développer leur truc dans le coin, vont le montrer tout frétillants à leurs partenaires pour s'apercevoir que l'entreprise privée a fait 3 fois mieux pour 4 fois moins cher).

Après, reste le problème du financement des projets scientifiques, d'autant que les agences ont généralement un gros tas de partenariats avec les universités&Cie. Le coeur du problème reste là, et les SpaceX&cie ont beau être performants et avoir un bel avenir, ils en dépendent aussi, pour l'instant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le secteurs est aussi très régulé, une déréglementation serait un premier pas pour avoir un secteur privé spatial vibrant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, en commençant par le traité de l'espace qui les empêche de commercialiser leurs échantillons et exploiter leurs droits de propriété extraterrestre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, en commençant par le traité de l'espace qui les empêche de commercialiser leurs échantillons et exploiter leurs droits de propriété extraterrestre.

 

+1, les USA y travaillent. Quelle connerie tiers-mondiste ce traité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l'instant sur twitter

 

 

Le vaisseau SpaceShip 2 de Virgin Galactic s'est écrasé avec son équipage dans le désert de Mojave (Californie)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle connerie tiers-mondiste ce traité.

 

:glare:  Oui enfin bon faut aussi comprendre le contexte dans lequel il a été écrit... (1967...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est officiel, Rosetta fait désormais partie de la légende de l'Histoire Spatiale, au même titre que le premier pas de l'Homme sur la Lune.

 

Elle a en effet désormais ses complotistes: 

Le mensonge de la mission ROSETTA

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on se dit que ISS à couté 100 milliards. Des missions Rosetta, Gaia, ... ont aurait pu en faire.

L'ISS est un énorme gaspillage a mon sens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...