Jump to content
tautelle

Poutine et la Russie

Recommended Posts

50 minutes ago, Domino said:

J'ai déjà vu des communistes s'en servir comme argument.

 

Mais, du coup, l'URSS c'est le vrai communisme ?

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Pourquoi pas mais bon ,est-ce qu'on ne pourrait pas dire que la légitimité de la démocratie repose sur un ad populum à ce compte-là ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Domino a dit :

Pourquoi pas mais bon ,est-ce qu'on ne pourrait pas dire que la légitimité de la démocratie repose sur un ad populum à ce compte-là ?

 

Je suis démocrate mais force est de constater que la plupart des arguments avancés en faveur de la démocratie ne sont pas très bons. En particulier (je laisse de côté Rousseau) les arguments de type épistémologiques, qui au fond admettent la prémisse de Platon suivant laquelle le meilleur dirigeant est celui qui sait le mieux, mais qui place ce savoir dans l'ensemble des citoyens plutôt que dans une élite. C'est en gros l'argument principal avancé par Aristote (enfin c'est plus compliqué que ça parce qu'Aristote une sorte de pluraliste politique. Mais disons que lorsqu'un régime où le grand nombre peut être légitime pour exercer le pouvoir existe, il tire cette légitimité de son aptitude à savoir collectivement ce qui est bon):


"Qu'il faille que la masse soit souveraine plutôt que ceux qui sont les meilleurs mais qui sont peu nombreux, cela semblerait apporter une solution qui certes fait aussi difficulté, mais comporte aussi sans doute du vrai. Car il est possible que de nombreux individus, dont aucun n'est un homme vertueux, quand ils s'assemblent soient pourtant meilleurs que les gens dont il a été question, non pas individuellement, mais collectivement, comme les repas collectifs sont meilleurs que ceux qui sont organisés aux frais d'une seule personne. Comme ils sont nombreux, en effet, chacun possède une part d'excellence et de prudence, et quand les gens se sont mis ensemble, de même que cela donne une sorte d'homme unique aux multiples pieds, aux multiples mains et avec beaucoup d'organes des sens, de même en est-il aussi pour les qualités éthiques et intellectuelles. C'est aussi pourquoi la multitude est meilleur juge en ce qui concerne aussi bien les arts que les poètes: en effet, les uns jugent une partie, les autres une autre, et tous jugent le tout. [...]
C'est pourquoi, au moyen de ces considérations, on pourrait résoudre à la fois la difficulté exposée plus haut et celle qui la suit: sur quoi les hommes libres, c'est-à-dire la masse des citoyens (tous ceux qui ne sont ni riches ni pourvus d'aucun titre à aucune excellence) doivent-ils être souverains ? D'un côté, en effet, les admettre aux plus hautes magistratures n'est pas sans péril, du fait que leur injustice et leur déraison leur feront commettre, l'une des actes injustes, l'autre des erreurs. Mais, d'un autre côté, ne leur concéder aucune part du pouvoir est redoutable: quand beaucoup de ses membres sont privés des honneurs publics et misérables, il est inévitable qu'une cité soit remplie d'ennemis. Il reste donc à faire participer ces gens-là aux fonctions délibérative et judiciaire. Voilà aussi pourquoi Solon et certains autres législateurs leur assignent la désignation aux magistratures et la vérification des comptes des magistrats, mais ils ne les laissent pas gouverner individuellement. En effet, quand ils sont tous réunis, ils possèdent une juste perception des choses, et mélangés aux meilleurs ils sont utiles aux cités, comme un aliment impur mélangé à un aliment pur rend le tout plus profitable qu'une trop petite quantité d'aliment pur. Par contre, pris individuellement, chacun a un jugement imparfait.
" (p.253-255)

"Certes chacun y sera plus mauvais juge que les spécialistes, mais tous ses membres réunis soit seront meilleurs juges qu'eux, soit ne seront pas plus mauvais." (p.256)
-Aristote, Les Politiques, Livre III, trad. Pierre Pellegrin, Paris, GF-Flammarion, 2015, 591 pages.

 

C'est un argument assez peu convaincant je trouve (mais ce n'est pas un sophisme ad populum. L'ad populum est absolu: le peuple a forcément raison parce qu'il est plus nombreux).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Johnathan R. Razorback a dit :

"Certes chacun y sera plus mauvais juge que les spécialistes, mais tous ses membres réunis soit seront meilleurs juges qu'eux, soit ne seront pas plus mauvais." (p.256)
-Aristote, Les Politiques, Livre III, trad. Pierre Pellegrin, Paris, GF-Flammarion, 2015, 591 pages.

 

C'est un argument assez peu convaincant je trouve (mais ce n'est pas un sophisme ad populum. L'ad populum est absolu: le peuple a forcément raison parce qu'il est plus nombreux).

Aujourd'hui, on sait que ça dépend très largement des institutions utilisées pour l'agrégation des connaissances. La "wisdom of the crowds" est un phénomène réel, mais qui n'émerge que dans certaines conditions (réunies lors de la célèbre foire de Plymouth, narrée par Surowiecki).

 

Aristote avait donc une intuition brillante mais qu'il était incapable de justifier, parce qu'il n'avait pas les outils conceptuels pour le faire, pas plus que les conditions de validité de son intuition.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Rincevent a dit :

Aujourd'hui, on sait que ça dépend très largement des institutions utilisées pour l'agrégation des connaissances. La "wisdom of the crowds" est un phénomène réel, mais qui n'émerge que dans certaines conditions (réunies lors de la célèbre foire de Plymouth, narrée par Surowiecki).

 

Aristote avait donc une intuition brillante mais qu'il était incapable de justifier, parce qu'il n'avait pas les outils conceptuels pour le faire, pas plus que les conditions de validité de son intuition.

 

Tu allonges la liste de mes lectures à faire ;)

 

Toujours est-il que je pense qu'il y a de meilleurs arguments à faire valoir en défense de la démocratie. Même l'argument de la paix civile qu'Aristote glisse en passant et qu'on trouve chez Mises et Hayek est loin d'être solide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

Toujours est-il que je pense qu'il y a de meilleurs arguments à faire valoir en défense de la démocratie.

Qui a dit que l'argument que je citais était valable pour la démocratie ? 😇

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moldavie 97eme en liberté économique et élit un président socialiste.

Estonie 15ème et plus libéral..

 

Pas étonnant que Staline/l'URSS soit plus regretté dans le premier que le second (nostalgie, jeunesse..)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique fake news ; le mot démocratie n’apparait pas une seule fois dans le corps de l’article

 

Le Monde - Poutine juge les idées prônées par les démocraties « obsolètes », Tusk contre-attaque
 
Dans un entretien au « Financial Times » publié vendredi, le président russe a également vanté la politique migratoire du président Donald Trump.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/06/28/poutine-juge-les-idees-pronees-par-les-democraties-obsoletes-tusk-contre-attaque_5482454_3210.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

La une du FT, c'est les idées "liberal" qu'il qualifie d'obsoletes.

 

Donc si tu n'es pas de gauche progressiste, tu n'es pas démocrate. Être pour la démocratie, c'est être pour les idées bisous. Ce n'est plus les extrêmes mais aussi les conservateurs et les libéraux qui sont un danger pour la démocratie. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Hayek's plosive a dit :

 Être pour la démocratie, c'est être pour les idées bisous.

 

Les citoyens en armes contemporains de Périclès étaient des types tout à fait bisous et Charlie, c'est bien connu.

 

Inversement les partisans des idées-bisous sont beaucoup moins démocrates lorsque les peuples votent "mal" (Trump, Brexit, etc.).

 

C'est dire si le moquage de visage du centre gauche va loin.

Ces gens-là se veulent l'autorité morale autoproclamée (mais sous perfusions étatiques parce que c'est ça la vraie liberté de la presse hein). Des curés de gauche numérique en quelque sorte. L'alliance du Trône centriste et de l'Autel journalistique.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Johnathan R. Razorback a dit :

L'alliance du Trône centriste et de l'Autel journalistique.

QFT.

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Johnathan R. Razorback said:

L'alliance du Trône centriste et de l'Autel journalistique.

Joli !

Share this post


Link to post
Share on other sites

En France, faute de l'implantation solide d'un centre-droit démocrate-chrétien, le centre a toujours été plutôt à dominante centre-gauche, c'est ce qu'on appelait le radicalisme.

 

ça nous a d'ailleurs donné des choses aussi magnifiques que la colonisation (Ferry), l’éducation nationale (Ferry toujours), une politique anti-cléricale jusqu'à la bêtise (Combes) ou encore la doctrine solidariste dont se réclame aujourd'hui Macron.

 

Et après on nous dit de voter "raisonnable" et "utile".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Hayek's plosive a dit :

La une du FT, c'est les idées "liberal" qu'il qualifie d'obsoletes.

 

 

C'est aussi ce que j'avais lu sur Reuters.

 

Moi c'est plutôt les déclarations de Tusk qui m'interpellent. As t'il réellement parlé de démocratie progressiste et de progressisme? Ou bien est-ce une traduction foireuse de "liberal"?

 

 

Edit: bingo! c'est du liberalisme que Tusk parlait, pas du progressisme.

 

Même si a mon avis Poutine parlait du libéralisme au sens socdem et que Tusk du libéralisme classique.

A force d'avoir laissé les socdem bouffé le mot libéral on se retrouve à des incompréhensions.

 

Je me pose néanmoins la question du pourquoi cette déformation flagrante des discours (qui est du niveau fake news)? Volonté de coller au discours de Macron ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Johnathan R. Razorback a dit :

En France, faute de l'implantation solide d'un centre-droit démocrate-chrétien, le centre a toujours été plutôt à dominante centre-gauche, c'est ce qu'on appelait le radicalisme.

 

ça nous a d'ailleurs donné des choses aussi magnifiques que la colonisation (Ferry), l’éducation nationale (Ferry toujours), une politique anti-cléricale jusqu'à la bêtise (Combes) ou encore la doctrine solidariste dont se réclame aujourd'hui Macron.

 

Et après on nous dit de voter "raisonnable" et "utile".

combes était un rad soc, ferry un modéré. Je me rappelles lire des morceaux de lui où il dit très clairement que la mise au ban des conservateurs modérés par les éléments les plus laïcards des radicaux est un danger et une erreur intellectuelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, NoName a dit :

combes était un rad soc, ferry un modéré. Je me rappelles lire des morceaux de lui où il dit très clairement que la mise au ban des conservateurs modérés par les éléments les plus laïcards des radicaux est un danger et une erreur intellectuelle

 

Je t'accorde ce point.

Néanmoins, même sans Ferry, le parti radical a été un fer-de-lance de la colonisation. Au sens large ce sont les centres qui ont colonisés, pas les socialistes (tendance anti-colonialistes inside), ni les droites nationalistes (tendance revanchisme anti-allemand inside).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

l’éducation nationale (Ferry toujours)

Non, on parlait seulement d'instruction publique, à l'époque. Le concept d' "éducation nationale" (beaucoup plus fort, puisque prétendant donner à la "nation" le rôle de transmettre des valeurs, au lieu de seulement proposer un service "gratuit" de transmission de connaissances) vient de Mussolini. Le terme a été importé en France par un certain Anatole Monzie dans les années 30, qui était bien entendu de gauche, mais admirateur du modèle fasciste, et qui a voté les pleins pouvoir à Pétain.

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Zagor a dit :

 

C'est aussi ce que j'avais lu sur Reuters.

 

Moi c'est plutôt les déclarations de Tusk qui m'interpellent. As t'il réellement parlé de démocratie progressiste et de progressisme? Ou bien est-ce une traduction foireuse de "liberal"?

 

 

Edit: bingo! c'est du liberalisme que Tusk parlait, pas du progressisme.

 

Même si a mon avis Poutine parlait du libéralisme au sens socdem et que Tusk du libéralisme classique.

A force d'avoir laissé les socdem bouffé le mot libéral on se retrouve à des incompréhensions.

 

Je me pose néanmoins la question du pourquoi cette déformation flagrante des discours (qui est du niveau fake news)? Volonté de coller au discours de Macron ?

 

Ca me surprendrait qu'un politique centriste parlant couramment anglais comme Tusk fasse une confusion entre libéralisme classique (quand bien même il aurait une idée de ce que ça signifie) et liberalism. Il parle de liberalism sans doute.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/06/2019 à 23:20, Mégille a dit :

Non, on parlait seulement d'instruction publique, à l'époque. Le concept d' "éducation nationale" (beaucoup plus fort, puisque prétendant donner à la "nation" le rôle de transmettre des valeurs, au lieu de seulement proposer un service "gratuit" de transmission de connaissances) vient de Mussolini. Le terme a été importé en France par un certain Anatole Monzie dans les années 30, qui était bien entendu de gauche, mais admirateur du modèle fasciste, et qui a voté les pleins pouvoir à Pétain.

« La transformation de l'instruction publique en education nationale est la plus fasciste de mes réformes.» - Mussolini

https://uplib.fr/wiki/Mussolini

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...