Jump to content
Plutonium

Le PLD appelle à voter Sarkozy

Recommended Posts

Question 1 : vais-je prendre parti dans le duel Obama-Romney?

Question 2 : si oui à la question 1, lequel vais-je soutenir?

Peut-on considérer que ceux qui répondent non à la question 1 (dont je suis) n'ont pas trop de légitimité à débattre de la question 2?

C'est une vraie question que je me pose hein, pas du trolling grossier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question 1 : vais-je prendre parti dans le duel Obama-Romney?

Question 2 : si oui à la question 1, lequel vais-je soutenir?

Peut-on considérer que ceux qui répondent non à la question 1 (dont je suis) n'ont pas trop de légitimité à débattre de la question 2?

C'est une vraie question que je me pose hein, pas du trolling grossier.

Personnellement je ne rêve que d'une chose c'est de voir Obama être battu, par conséquent par defaut oui je préférerais Romney.

Mais entre "préférer" et "soutenir activement" il y a une différence notable.

Ce n'est en tout cas pas une raison pour couvrir d'éloges Romney et encore moins le dépeindre comme un libertarien, ce qui est une erreur factuelle, sans parler du discours guerrier employé sur l'Iran qui ressemble comme deux gouttes d'eau à du Guy Millière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement je ne rêve que d'une chose c'est de voir Obama être battu, par conséquent par defaut oui je préférerais Romney.

Mais entre "préférer" et "soutenir activement" il y a une différence notable.

Ce n'est en tout cas pas une raison pour couvrir d'éloges Romney et encore moins le dépeindre comme un libertarien, ce qui est une erreur factuelle, sans parler du discours guerrier employé sur l'Iran qui ressemble comme deux gouttes d'eau à du Guy Millière.

Je partage cette analyse en fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Voter Romney-Ryan pour ouvrir la voie au renouveau occidental".

Je suis outré par l'usage nauséabond du terme occidental, il dénote encore une fois que des usurpateurs se servent du concept de civilisation pour véhiculer une rhétorique visiblement raciste contre les arabes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue comprendre de moins en moins les libéraux français, qui se plaignent des interventions de l'Etat et l'arbitraire du pouvoir politique ici (notamment en matière de politique étrangère) et, dès qu'il s'agit des Zétats-zunis, abandonnent tout esprit critique. Je ne comprends pas la mansuétude dont bénéficie les républicains, qui défendent un warfare state dont les implications dépassent très largement les frontières des Etats-Unis, qui, il y a encore quelques années défendaient la nullité absolue de toute loi internationale face à leur sacro sainte constitution (protégée par un pouvoir exécutif de moins en moins lié au contrôle des autres pouvoirs) et qui ne conçoivent les relations avec leurs alliés que sur le mode de maître à serviteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis outré par l'usage nauséabond du terme occidental, il dénote encore une fois que des usurpateurs se servent du concept de civilisation pour véhiculer une rhétorique visiblement raciste contre les arabes.

Une autre ! Une autre ! :bleusaute:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est surtout que non seulement ils ont défendu le warfare state mais ils ont contribué aussi au welfare state. Jamais aucun président républicain n'a eu dans son programme la suppression de medicare et medicaid par exemple, et au niveau local idem.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutafé. Mais j'ajouterais qu'en termes de libertés publiques, les années Bush jr ont été catastrophiques, et que vouloir absolument se positionner dans le débat à la kon entre Obama et Romney alors qu'aucun des deux partis ne proposent de défaire ce qui a été fait à quelque chose de farcesque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement je ne rêve que d'une chose c'est de voir Obama être battu, par conséquent par defaut oui je préférerais Romney.

Mais entre "préférer" et "soutenir activement" il y a une différence notable.

Ce n'est en tout cas pas une raison pour couvrir d'éloges Romney et encore moins le dépeindre comme un libertarien, ce qui est une erreur factuelle, sans parler du discours guerrier employé sur l'Iran qui ressemble comme deux gouttes d'eau à du Guy Millière.

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutafé. Mais j'ajouterais qu'en termes de libertés publiques, les années Bush jr ont été catastrophiques, et que vouloir absolument se positionner dans le débat à la kon entre Obama et Romney alors qu'aucun des deux partis ne proposent pas de défaire ce qui a été fait à quelque chose de farcesque.

On a l'impression que les auteurs ne se positionnent qu'en termes pro-business, c'est bien gentil de baisser les impots mais ne rien dire du Patriot Act ou de la War on Drugs par exemple c'est un peu dommage.

Si les anti-libéraux voulaient se convaincre que les libéraux ne pensent qu'à l'argent et à la puissance, cet article va dans leur sens.

Mais en politique il faut faire des choix, et le coté catégorique de l'article rend sans doute le message plus clair, plus accrocheur et plus original face à un monopole médiatique pro-Obama.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue comprendre de moins en moins les libéraux français, qui se plaignent des interventions de l'Etat et l'arbitraire du pouvoir politique ici (notamment en matière de politique étrangère) et, dès qu'il s'agit des Zétats-zunis, abandonnent tout esprit critique. Je ne comprends pas la mansuétude dont bénéficie les républicains, qui défendent un warfare state dont les implications dépassent très largement les frontières des Etats-Unis, qui, il y a encore quelques années défendaient la nullité absolue de toute loi internationale face à leur sacro sainte constitution (protégée par un pouvoir exécutif de moins en moins lié au contrôle des autres pouvoirs) et qui ne conçoivent les relations avec leurs alliés que sur le mode de maître à serviteur.

Cette petite tirade de F.Mas m'encourage à faire mon outing : si j'avais à choisir ce serait plutôt Obama. Pas envie de revoir la clique des néocons américains au pouvoir. Et puis bon si les républicains n'ont personne d'autre à aligner qu'un Romney (certes moins pire que Mc Cain mais enfin quand même c'est un néo Bush) eh ben c'est grave !

L'alpha et l'oméga de mon propos c'est la question de l'impérialisme ou de l'isolationisme. Je pense que les américains ont besoin de se recentrer sur eux-mêmes pour retrouver leur âme. L'impérialisme américain est une fuite en avant qui leur coûtera plus chère qu'elle ne leur rapportera si ils continuent.

Enfin j'aurais préféré et de loin Ron Paul mais il n'est pas assez populaire, il ne sera jamais élu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette petite tirade de F.Mas m'encourage à faire mon outing : si j'avais à choisir ce serait plutôt Obama.

Écris un article pour Contrepoints.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu récemment je ne sais plus où que l'Oncle Sam était présent militairement dans 130 pays dans le monde. :o

Je ne sais pas si c'est vrai.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu récemment je ne sais plus où que l'Oncle Sam était présent militairement dans 130 pays dans le monde. :o

Je ne sais pas si c'est vrai.

J'avais lu le Manifesto de Paul et dans le chapitre sur la politique extérieure, je me souviens d'un chiffre similaire.

Je chercherais ça ce soir si j'y pense.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trolljazz

Celui qui a des yeux pour voir entend le bruit de bottes dans cette sinistre formule de "renouveau occidental", qui rime avec ordre nouveau.

J'avoue comprendre de moins en moins les libéraux français, qui se plaignent des interventions de l'Etat et l'arbitraire du pouvoir politique ici (notamment en matière de politique étrangère) et, dès qu'il s'agit des Zétats-zunis, abandonnent tout esprit critique. Je ne comprends pas la mansuétude dont bénéficie les républicains, qui défendent un warfare state dont les implications dépassent très largement les frontières des Etats-Unis, qui, il y a encore quelques années défendaient la nullité absolue de toute loi internationale face à leur sacro sainte constitution (protégée par un pouvoir exécutif de moins en moins lié au contrôle des autres pouvoirs) et qui ne conçoivent les relations avec leurs alliés que sur le mode de maître à serviteur.

On peut rester très critique envers l'interventionnisme américain de la dernière décennie, Obama s'étant finalement montré un continuateur pragmatique des ambitions de l'administration précédente pour redessiner le grand jeu du Moyen Orient, et en même temps refuser la doctrine relativiste consistant à dire que tout se vaut. Pour ma part je conteste qu'il n'existe pas de choix du moindre mal. En un sens ce genre de point de vue me rappelle la pensée hypercritique de Chomsky, pour qui les changements de gouvernement, de personnes et de politique étrangère, sont des leurres du même impérialisme dirigé par des officines à Washington, source de toutes les oppressions.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui ? C'était quand, ça ? Et pourquoi ça arrive maintenant, je t'ai vendu un truc qui n'a pas cuit ?

Par exemple, quand tu affiches sans complexes ton nationalisme sioniste, tout en traitant les nationalistes européens de fachos. Double standard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut rester très critique envers l'interventionnisme américain de la dernière décennie, Obama s'étant finalement montré un continuateur pragmatique des ambitions de l'administration précédente pour redessiner le grand jeu du Moyen Orient, et en même temps refuser la doctrine relativiste consistant à dire que tout se vaut.

Pour ma part je conteste qu'il n'existe pas de choix du moindre mal. En un sens ce genre de point de vue me rappelle la pensée hypercritique de Chomsky, pour qui les changements de gouvernement, de personnes et de politique étrangère, sont des leurres du même impérialisme dirigé par des officines à Washington, source de toutes les oppressions.

Je ne dis pas que tout se vaut, je dis que la politique étrangère de cette dernière décennie a été catastrophique, et qu'elle est un symptôme du tournant décisionniste pris par l'exécutif américain sous l'influence des républicains. Cette réapparition de l'arbitraire au sommet de l'Etat fédéral n'est pas seulement un danger pour les américains, mais pour l'ensemble des individus qu'il soumet ou se propose de soumettre.

La position "hyper-critique" de Chomsky est assez différente : quand l'Etat souverain américain est engagé dans un conflit, il est systématiquement le coupable et l'agresseur, et son ennemi systématiquement innocent. J'ai encore en tête son bouquin sur la propagande qui parle de la violation de souveraineté du vietnam, présenté comme un petit pays pacifiste et gentillet face à l'ogre américain. Le manichéisme, très peu pour moi, théologiquement ou politiquement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Écris un article pour Contrepoints.

ouh c'est chaud. Déjà je suis pas sûr que libéralement parlant mon point de vue tienne la route, ensuite écrire un bon article dur dur. J'y réfléchirai :) !

Disons que le patriot act, l'ingérence permamente, la tentation impérialiste, l'alliance avec des régimes aussi corrompus que les séouds pour des raisons géopolitiques … pas très libéral tout ça !

Au moins Obama n'a pas cédé aux sirènes d'une attaque contre l'Iran, même si un embargo a été décrété ce qui n'est pas folichon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très intéressant tout ça, merci je lirai la référence.

J'ai juste un souci avec tout ça : mis dans de mauvaises mains, ces réflexions sont dangereuses. Elles peuvent conduire l'idiot du village à en déduire que les arabo-musulmans ne sont pas doués de raison.

quand je lis ta réponse, je dois me frotter les yeux car j'ai du mal à croire qu'on puisse raisonner comme ça. Et puis je ne peux pas m'empêcher de penser à cette phrase "que peut-il sortir de bon de Nazareth …"

A la réflexion, il y a une ligne de fracture entre ceux qui pensent que la vérité peut être universellement annoncée et que, ne la recevront que ceux qui ont des oreilles pour l'entendre … et ceux qui pensent que la vérité n'est pas bonne à prononcer à toutes les oreilles et qu'elle soit réservée à une bande d'initiés.

C'est justement la réflexion contenue dans le texte proposé en lien par F.Mas.

Marrant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la réflexion, il y a une ligne de fracture entre ceux qui pensent que la vérité peut être universellement annoncée et que, ne la recevront que ceux qui ont des oreilles pour l'entendre … et ceux qui pensent que la vérité n'est pas bonne à prononcer à toutes les oreilles et qu'elle soit réservée à une bande d'initiés.

Tu caricatures ce que j'ai écrit. C'est juste un appel à la responsabilité de ceux qui prennent la parole en public.

Je vais te parler d'un exemple avec lequel j'imagine que tu seras d'accord : à une époque (c'est moins le cas maintenant) les Verts fustigeaient les 4x4 et autres véhicules réputés très polluant, les rendant responsables de tous les maux. Ils étaient très véhéments, et les media ont suivi. Résultat : pendant cette campagne anti-4x4 on a observé une augmentation substantielle des dégradations sur ce type de véhicules lorsqu'ils sont garés dans la rue. http://www.ladepeche.fr/article/2012/06/20/1382487-un-commando-anti-4x4-a-toulouse.html

Etre mesuré et pédagogue, quelle que soit son opinion, c'est toujours une bonne posture selon moi. Toujours garder à l'esprit que ses propos peuvent être mal interprétés, empathie toussa toussa.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu caricatures ce que j'ai écrit.

pas possible.Ce site devrait s'appeler Tucaricaturescequej'aiécrit.Org

Share this post


Link to post
Share on other sites

On n'est quand même pas sorti de l'auberge si on doit penser à toutes les interprétations débiles faites par des débiles de nos propos.

Faut-il par exemple s'abstenir de dire "on est bien entre nous" parce que des débiles entendent "tuons tous les autres" ?

Je reconnais volontier que je ressentirai de la culpabilité en pareil cas, mais bon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vraiment indifférenciable du blabla partisan de politicien standard cet article.

Par ailleurs, on n'avait pas besoin d'un papier pour expliquer que le libéralisme est indifférenciable du néo-conservatisme de l'establishment républicain. N'importe quoi. Ou comment faire plus de dégats en un op-ed que les campagnes maladroites du collectif main invisible ne pourront jamais faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...