Jump to content
Plutonium

Le PLD appelle à voter Sarkozy

Recommended Posts

Plus encore, la période dite de chasse aux signatures est en fait dédiée à la quête de promesses de signatures. La concrétisation de ces promesses et la récoltes des vraies signatures, elle, doit se faire en deux ou trois semaines tout au plus, ce qui suppose une organisation logistique assez forte... ou quelques militants prêts à passer six mois à faire tout ça à temps plein.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas tant que ça ! Se présenter comme libéral aujourd'hui en France, c'est chaud. "libertarien" par contre, les gens ne connaissent pas, ça sonne mieux. Et comme les gens diabolisent le "libéralisme" sans avoir la moindre idée de ce que c'est, les idées libertariennes continueront à moins choquer, même si c'est la même logique.

 

En ce qui me concerne, je préfère me présenter comme libertarien plutôt que comme libéral (ce qui ne m'empêche pas d'être inscrit au PLD pour les soutenir).

1/ Je ne vois pas l'intérêt de se présenter libertarien en ayant en tête que les gens ne savent pas du tout ce que c'est.

2/ S'ils se renseignent un minimum (ce qui serait bien), ils verront très vite que ça a rapport avec le libéralisme, et on en revient au même problème.

Share this post


Link to post
Share on other sites

PS : dsl pour les accents je viens de passer en qwerty finlandais et je connais pas les combinaisons pour les faire.

Espérons que tu t'occupes des Finlandaises aussi bien que le rival de Georges Abitbol s'occupe des ménagères.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne faut pas oublier les précieuses paroles d'Hayek, le combat intellectuel se mène dans les milieux intellectuels, car eux seuls peuvent influencer de manière profonde plusieurs générations. Bien sûr, c'est un moyen qui verra manifester ses résultats dans plusieurs décennies. Mais l'expérience, à moins d'une révolution improbable, nous oblige à prendre en compte cette réalité. Un parti politique peut aller dans ce sens s'il joue un rôle didactique.

 

Tout à fait.

Des volontaires pour tracter les facs de droit, de médecine qui vont de fait former des libéraux ?

Des volontaires pour tracter les facs de socio, histoire, lettres, et se battre (sur le plant des idées bien sûr) avec les gauchistes en place ?

Des volontaires pour tracter devant les lycées prestigieux, les prepas, futures élites de la nation ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue avoir un léger doute, car un certain point me chagrine. Comment dire...

 

"Bonjour monsieur le maire, je viens vous voir pour obtenir votre signature pour me présenter à la présidentielle. Oh, au fait, si je suis élu je vous coupe toutes les subventions, je vous oblige à la transparence complète et je réduis le nombre de fonctionnaires par 10. Bonne journée !"

 

Pour un parti anti-système, ce serait chaud, je pense.

 

bcp de maires sont des types normaux qui ont un job par ailleurs.

Ils ne sont pas moins rétifs que le reste de la population.

Après, j'ai pas non plus dit que c'était facile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est ce que EF aurait pu faire et qu'il n'a pas fait.

On ne peut pas lui enlever le fait d'avoir essayé, l'expérience aurai pu être globalement positive si il y avait eu plus de transparence sur les difficultés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que la situation française est très différente de la belge par son système électoral. 

Dans notre système proportionnel, nous devons faire du bruit dans le public pour avoir une chance de percer.

Mais je serais en France, je m'y prendrais tout à fait autrement. En fait, je ne m'occuperais absolument pas des médias et du grand public.

J'investirais tout pour rentrer en contact avec les maires. Un seul objectif les signatures pour la présidentielle et, là, c'est le gros lot. Obligation pour toutes les chaînes télé de me faire passer à égalité avec les autres. C'est vraiment une action de commando qui peut se monter en petit groupe.

 

Le problème chez nous est quand-même le seuil des 5%. Quand tu vois que des partis comme le PTB (qui a une base militante autrement plus importante que la notre) arrive à peine à 4%, tu te dis que ça va être chaud pour le parti libertarien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

1/ Je ne vois pas l'intérêt de se présenter libertarien en ayant en tête que les gens ne savent pas du tout ce que c'est.

2/ S'ils se renseignent un minimum (ce qui serait bien), ils verront très vite que ça a rapport avec le libéralisme, et on en revient au même problème.

 

Quand on explique les idées, les gens sont souvent beaucoup plus curieux et intéressés que ce qu'on pourrait croire. Je suis très agréablement surpris de la manière dont on est reçus. Il ne faut pas oublier que les gens détestent le libéralisme sans vraiment savoir de quoi il s'agit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà, moi j'aime bien ce qu'écrit Tremendo (on n'est pas toujours d'accord), inflexible sur le fond, mais bienveillant quand même, même si il n'ose pas le dire encore. :) Laissons sa chance au produit, mais restons vigilants.

Ca c'est gentil, je retourne le compliment. Simplement je voulais mettre en avant le fait que la stratégie du PLD n'est pas non plus la fin du monde, puisqu'elle n'engage que le parti et ses membres dont je pense encore que la majorité ont des idées générales en accord avec les miennes. L'important est de rester solide sur les principes et fidèle aux idées libérales, tant qu'il y aura ça le PLD aura ma voix, mais pas le politicien lambda de l'UDI. Si la stratégie marche, je serai le premier à m'excuser et le reconnaitre, mais je pense que le PLD persiste dans l'erreur.

 

De toute façon, le malentendu vient du fait que les membres de ce forum pensaient pouvoir être représentés par le PLD. Je crois que c'est impossible. La plupart ici sont bien trop extrémistes pour accepter un quelconque compromis. Et à vrai dire, on s'en fout : le PLD fait un taff ; lib.org et Contrepoints en font un autre.

L'idéal serait d'avoir en plus du PLD un parti libertarien français.

Voilà +1

N'opposons pas les uns et les autres, le libéralisme est une galaxie, on ne peut pas demander à tout le monde de suivre la même stratégie, ce serait justement pas très libéral comme attitude. Ce que nous devons faire c'est mettre en concurrence différentes stratégies et s'imposeront celles qui permettront à terme de mieux diffuser les idées libérales. Nous en sommes encore qu'au tout début de ce processus de sélection du marché, les acteurs tatonnent et c'est normal.

 

Pas tant que ça ! Se présenter comme libéral aujourd'hui en France, c'est chaud. "libertarien" par contre, les gens ne connaissent pas, ça sonne mieux. Et comme les gens diabolisent le "libéralisme" sans avoir la moindre idée de ce que c'est, les idées libertariennes continueront à moins choquer, même si c'est la même logique.

 

En ce qui me concerne, je préfère me présenter comme libertarien plutôt que comme libéral (ce qui ne m'empêche pas d'être inscrit au PLD pour les soutenir).

 

Se présenter comme libéral en France c'est être vu par nos adversaires comme ultra-libéral, de la droite décomplexée, du capitalisme de connivence. Etre libertarien c'est être un OVNI, mais un OVNI amusant et qui attire la curiosité, puisque pour le journaliste lambda le libertarien cumulerait des réflexes de gauche à des réflexes de droite. Par conséquent comme il attire la curiosité, et bien il a la parole et il peut s'adresser à un auditoire plus large.

 

Dans les reportages ou les articles de la presse mainstream européenne, je n'ai pas eu le sentiment que les libertariens aux Etats-Unis étaient présentés de la même manière que les "ultra-conservateurs", qu'on associe souvent aux "ultra-libéraux" d'ailleurs. Ron Paul et l'aile libertarienne du tea-party n'ont pas reçu les mêmes critiques aussi dures que les républicains lambda ou l'aile conservatrice de la droite américaine, tout juste de la curiosité et de l'interrogation pour avoir des positions telles que la fin de la guerre contre la drogue mais en même temps une réduction du poids de l'Etat.

Par conséquent je crois que le terme libertarien a plus d'avenir, même en France, et surtout en France où le terme libéral est devenu une insulte.

 

Je pense que la situation française est très différente de la belge par son système électoral. 

Dans notre système proportionnel, nous devons faire du bruit dans le public pour avoir une chance de percer.

Mais je serais en France, je m'y prendrais tout à fait autrement. En fait, je ne m'occuperais absolument pas des médias et du grand public.

J'investirais tout pour rentrer en contact avec les maires. Un seul objectif les signatures pour la présidentielle et, là, c'est le gros lot. Obligation pour toutes les chaînes télé de me faire passer à égalité avec les autres. C'est vraiment une action de commando qui peut se monter en petit groupe.

Certe il faut investir du temps au niveau local: premier bon point, mais je crois que nous devons aussi faire du bruit en public pour attirer l'attention. Il est très important d'investir les plateaux télé, les émissions radio, les tribunes dans les journaux mainstream, mais aussi fonder nos propres revues de diffusion. Que le fassent des membres du PLD ou des économistes libéraux a peu d'importance.

La bataille des idées est la première des batailles, et communiquer (mais communiquer bien) est fondamental, sinon on atteindra personne. Qu'un parti libéral s'impose tout en restant fidèle à ses idées ou que les partis en place se laissent gagner par les idées libérales a peu d'importance, les deux sont bien. Pour ma part je pense que pour l'instant, un parti libéral doit rester pleinement indépendant et jouer le troll de compétition dans les médias, y aller franco dans les débats d'idées, à la kalachnikov.

Je salue d'ailleurs que des Charles Gave, Pascal Salin, Charles Beigbeder -ou même Sabine Herold il y a peu- aient investi de leur temps pour cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très simple. Il n'y a strictement aucune chance de parvenir à obtenir un député.

Mais c'est pas le but, non plus.

 

  Pour ma part je ne pense pas que la diffusion des idées libérales soit un sprint  mais plutôt une course d'endurance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand il faut expliqué a un membre d'un forum qui s’appelle liberaux.org qu'hervé morin est libérale , ça montre bien que certains membre de ce forum campe dans un ghetto de l'information assez  restreint,

je ne vois pas en quoi le sectarisme fera avancé plus rapidement les idée libérales je persiste et signe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est simple je vois Morin faire une Novellite.

 

je ne crois pas que c'est que j'ai relevé , 

ce que je relève en l’occurrence c'est que les motions libérales qui ont rejoint le centre bien avant le Pld  ont été totalement ignoré , pourquoi  , ça c'est une autre question .

et  c' est vraiment curieux de ce concentré sur Borloo comme si c'étais sont parti personnel et qu'il n'existais pas de motion libéral  à l'udi, il me semble bien pourtant que le pitch un peu grossier du parti c'est bien des libéraux  et des centristes, alors pourquoi on a parlé que de Borloo  quand on a abordé l'udi ?

 

et je vois beaucoup de critique sur une  sorte d'entrisme que les libéraux aurait effectué dans l'histoire politique française, la gauche a pratiqué le noyautage pendant des décennies et on voit bien que ça étais une stratégie concluente pourquoi les liberaux-minarchiste n'aurait pas le droit d'utilisé ces méthode ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand il faut expliqué a un membre d'un forum qui s’appelle liberaux.org qu'hervé morin est libérale , ça montre bien que certains membre de ce forum campe dans un ghetto de l'information assez  restreint,

 

Je n'ai toujours pas vu l'explication. Et oui, il faut expliquer, il n'y a pas de raison a priori de le croire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

  Pour ma part je ne pense pas que la diffusion des idées libérales soit un sprint  mais plutôt une course d'endurance.

 

Voilà, moi aussi, je crois qu'il faut avoir une vision à très, très long terme...comme en jardinant..

 

:

 

Parfois; ici, j'ai l'impression de voir des gosses semer des haricots dans du coton, en s'étonnant de ne pouvoir déguster des cerises issues de leur pot à yaourt...

 

Moi, je vois la France comme un superbe jardin, fort bien situé, bonne terre, bon climat; mais à l'abandon depuis des lustres... envahi de végétation hostile, genre abords du château de la belle au bois dormant...

 

Je vois lib.org comme ma cabane de jardin:

 

les articles contrepoints   comme de bons outils,houes,  faux, sécateurs...  pour défricher, combattre et dégager les idées  indésirables, ronces, orties, prunelliers...

 

Le wiki, c'est ma réserve de bonnes graines, la serre avec les petites boutures pleines d'avenir, semées dans une terre  fertile

 

Le forum, un formidable tas de compost, toutes les idéologies même les plus fétides peuvent y être disséqués, digérés, mélangées, arrosées d'une bonne dose d'affectivité, pour se transformer en meilleur terreau prêt à libérer ses nutriments pour les plantes les plus délicates...

 

Les vieux partis, UMP, PS, comme des reliquats de vergers , productifs autrefois, mais complètement parasités, aujourd'hui ne portent plus  que des avortons de fruits pleins de vers, pourris avant d'être mûrs...Pour moi, il n'y a pas photo, toute l'ancienne classe politique est obsolète, à dégager,comme un verger de goldens Inra des années  70...Un petit coup de tronçonneuse...

 

Les autres petits partis? des pépinières, où il est toujours intéressant de venir jeter un oeil, au cas ou notre voisin  aurait obtenu des espèces intéressantes... ce qui compte, c'est le jardinier...(moi;de même  que je surveille Joël Robin http://www.neoflore.com/  David Austin http://www.davidaustinroses.com/french/Advanced.asp et la famille Kuentz http://www.kuentz.com/ , ) j'ai rencontré des spécimens intéressants au Modem, , pourquoi pas  à l'UDI?  

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne crois pas que c'est que j'ai relevé , 

ce que je relève en l’occurrence c'est que les motions libérales qui ont rejoint le centre bien avant le Pld  ont été totalement ignoré , pourquoi  , ça c'est une autre question .

et  c' est vraiment curieux de ce concentré sur Borloo comme si c'étais sont parti personnel et qu'il n'existais pas de motion libéral  à l'udi, il me semble bien pourtant que le pitch un peu grossier du parti c'est bien des libéraux  et des centristes, alors pourquoi on a parlé que de Borloo  quand on a abordé l'udi ?

 

et je vois beaucoup de critique sur une  sorte d'entrisme que les libéraux aurait effectué dans l'histoire politique française, la gauche a pratiqué le noyautage pendant des décennies et on voit bien que ça étais une stratégie concluente pourquoi les liberaux-minarchiste n'aurait pas le droit d'utilisé ces méthode ?

 

  1. Tu débarque en insultant tout le monde
  2. Tu ne comprends pas ce qu'on raconte
  3. Je ne suis pas délicat sur les fotes d'aurtographe, mais mon dieu, les accords, pitié !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand il faut expliquer à un membre d'un forum qui s’appelle liberaux.org qu'Hervé Morin est libéral, ça montre bien que certains membre de ce forum campent dans un ghetto de l'information assez  restreint,

je ne vois pas en quoi le sectarisme fera avancer plus rapidement les idées libérales je persiste et signe.

Je ne sais toujours pas ce qu'est un "ghetto de l'information", mais en attendant je vais partir du principe que c'est insultant. Je note donc que selon lord byron la meilleure manière de faire avancer les idées libérales c'est d'insulter des libéraux. Cool.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais toujours pas ce qu'est un "ghetto de l'information", mais en attendant je vais partir du principe que c'est insultant. Je note donc que selon lord byron la meilleure manière de faire avancer les idées libérales c'est d'insulter des libéraux. Cool.

 

 

Voila, c'est ce que j'ai compris aussi de ses interventions, avec des amis comme ça, le PLD n'a pas franchement besoin d'ennemis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un nouveau mot pour le topic des mots valises :

Novellisation : réédition romanesque et haute en couleurs d'une stratégie d'entrisme politique vouée à l'échec.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

belle argument

 

voici le discours d'hervé morin au congrès de valence, un discours clairement libéral:

http://www.hervemorin.fr/idees/44-idees/3076-02122012--discours-dherve-morin-au-congres-de-valence

 

Mais c'est vraiment étrange sur un forum libéral d'expliqué  qu'hervé morin est un libéral , c'est vraiment étrange.

 

ce qui sera déterminent c'est le peut être  ralliement  futur des libéraux de l'ump ,sachant que Charles Beigbeder est au Pld, mais là c'est de la politique fiction on verra ce qui se fera à l'avenir.

Je dois avouer que j'aime beaucoup le discours de Morin. Mais c'est un ralliement tardif et un ralliement tiède: quand il propose de réduire de 10 % la dépense publiques c'est très tiède même.

Pourquoi ne portait-il pas ce genre de discours au gouvernement?

Le problème de l'UDI d'une part s'appelle Borloo, et là ça suffit à m'arrêter parce que le projet du parti n'aura donc rien de libéral. Au-delà de ça j'ai du mal à penser que l'UDI puisse avoir une longue existence, la cohabitation entre sociaux-démocrates, libéraux et chrétiens-démocrate rendra peu lisible le projet pour les électeurs. Ils seront donc forcés de faire une synthèse bancale, une bouillie infâme, du bayrouisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

  j'ai du mal à penser que l'UDI puisse avoir une longue existence, la cohabitation entre sociaux-démocrates, libéraux et chrétiens-démocrate rendra peu lisible le projet pour les électeurs. Ils seront donc forcés de faire une synthèse bancale, une bouillie infâme, du bayrouisme.

 

Est-ce que ce n'était pas le cas de l'UDF en son temps? Ca ne veut pas dire que c'est une bonne idée pour les libéraux hein, mais simplement qu'un tel parti bouillie peut durer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au-delà de ça j'ai du mal à penser que l'UDI puisse avoir une longue existence, la cohabitation entre sociaux-démocrates, libéraux et chrétiens-démocrate rendra peu lisible le projet pour les électeurs. Ils seront donc forcés de faire une synthèse bancale, une bouillie infâme, du bayrouisme.

 

 

Au niveau national, ça dépends de l'homme plus que du parti (c'est un peu bizarre, mais c'est comme ça en France), au niveau local... pareil, sauf qu’en plus les gens se battent moins pour être l'homme.

 

Pour moi, si ça permet au PLD de commencer à se faire une assise locale sans avoir besoin de mettre TROP d'eau dans leur vin (qui est déjà pas mal dilué au départ), tant mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand il faut expliqué a un membre d'un forum qui s’appelle liberaux.org qu'hervé morin est libérale , ça montre bien que certains membre de ce forum campe dans un ghetto de l'information assez  restreint,

je ne vois pas en quoi le sectarisme fera avancé plus rapidement les idée libérales je persiste et signe.

En tout cas si le membre en question c'est moi il se trouve que je suis en dessous de la moyenne en ce qui concerne les politiciens : la plupart, je n'ai jamais vu leur tête et je cerne mal leurs idées.

J'ai en revanche la nette impression que tous ceux qui ont un jour eu une parcelle de pouvoir ont participé à l'hystérie étatique ambiante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Est-ce que ce n'était pas le cas de l'UDF en son temps? Ca ne veut pas dire que c'est une bonne idée pour les libéraux hein, mais simplement qu'un tel parti bouillie peut durer.

L'UDI répond à une demande, historiquement le centre-droit ce n'est pas rien en France, la tendance orléaniste. Il y a un peuple de centre-droit.

Mais le centre-droit c'est très vaste, très bancal, de petites choses en commun sur le plan des idées. Ce qui les rapproche surtout (les politicards) c'est le suivisme de leurs copains de droite pour obtenir des marroquins.

C'est quand Bayrou a voulu faire de l'UDF un milieu parfait à mi-chemin entre droite et gauche, voire flirter un peu plus avec la gauche qu'il s'est fait déplumer, que des cadres sont partis, et que les électeurs historiques sont partis voter UMP par incompatibilité.

Alors certe en 2007, on a pu croire que la stratégie Bayrou était la bonne. En réalité il avait profité des désaccords au PS pour donner une nouvelle espérance à un centre gauche qui n'a rien à voir avec le centre droit. Depuis tout le monde est revenu au bercail. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

belle argument

 

voici le discours d'hervé morin au congrès de valence, un discours clairement libéral:

http://www.hervemorin.fr/idees/44-idees/3076-02122012--discours-dherve-morin-au-congres-de-valence

 

Mais c'est vraiment étrange sur un forum libéral d'expliqué  qu'hervé morin est un libéral , c'est vraiment étrange.

 

ce qui sera déterminent c'est le peut être  ralliement  futur des libéraux de l'ump ,sachant que Charles Beigbeder est au Pld, mais là c'est de la politique fiction on verra ce qui se fera à l'avenir.

Oui, le discours a des accents libéraux (mais aussi des orientations piège, d'un point de vue libéral, i.e. l'européisme béat) au milieu du blabla politicien habituel, ce qui il faut bien le dire est très rare sur la scène politique française. Néanmoins, il y a de bonnes raisons de se méfier, comme de n'importe quel politicien professionnel et parti. Je vous invite à vous renseigner sur la démocratie et les incitations qu'elle porte (grâce à la littérature sur le sujet non produite par des politiciens et leurs copains) et sur la nature de la politique et de la liberté en général. Vous verrez peut être alors que ce qui est certes concevable mais très improbable, autrement dit "étrange", c'est qu'un politicien soit vraiment libéral. Comme si on devait s'attendre à ce qu'un professionnel de la politique/des administrations publiques soit authentiquement intéressé à se couper l'herbe sous le pied (à diminuer le pouvoir et les ressources dont sa caste vit) à moins que ce soit pour de pures raisons gestionnaires (en réalisant que si on ne coupe pas des branches pourries, l'arbre risque de tomber entièrement) Sans en savoir plus sur les personnes donc, il y a ainsi de bonnes raisons de penser jusqu'à nouvel ordre qu'une ligne libérale affichée est un outil d'achat d'une clientèle électorale, la niche sympathisante libérale, dans la course au pouvoir et à son exercice (et non à sa poursuite pour ensuite le diluer, diminuer, etc.).

Le simple fait de voir le libéralisme d'abord comme une position sur l'échiquier politique dénote une vision du libéralisme comme technique de gouvernement plutôt que comme principes pour la société civile à opposer à une caste de gouvernants. Dans la deuxième perspective, il sera très logique d'être a priori sceptique d'un Morin ou de n'importe qui ayant des discours avec des éléments de libéralisme affichés. Dans cette perspective aussi, on comprend que c'est d'abord dans la société civile que le travail sur l'opinion se fait et non dans l'agitation et les bricolages entre politiciens. Par conséquent, on regarde les manoeuvres des "libéraux de l'ump" par exemple, au mieux comme une distraction, comme les potins de la cours. Autrement dit, on s'en fout. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...