Jump to content
Plutonium

Le PLD appelle à voter Sarkozy

Recommended Posts

Il faudra bien un jour que le PLD prenne position en matiére d'immigration.

S'il ne le fait pas nos adversaires l'y forceront à cout de polémiques nauséabondes et d'amalgames.

Note que c'est conforme au slogan "ni droite ni gauche", finalement.

Bon mais s'il y a des anarcaps dans son équipe, alors on peut laisser passer ce dérapage.

 

(ok oui, je plaide pour Gary becker)

Celui qui propose de sélectionner les immigrés les plus méritants en leur vendant des titres de séjour? Je me demande si c'est conforme aux valeurs de la république citoyenne & festive, même si libéralement kasher.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Celui qui propose de sélectionner les immigrés les plus méritants en leur vendant des titres de séjour? Je me demande si c'est conforme aux valeurs de la république citoyenne & festive, même si libéralement kasher.

c'est ça

http://online.wsj.com/article/SB10001424127887323375204578271531542362850.html

et

bien que je propose une approche légèrement différente, ou c'est la commune de résidence qui fixe son prix et ou le titre est revendable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai passé un excellent week-end à Aix, c'était vraiment encourageant et très motivant. Et il y avait du beau monde.

 

Je regrette simplement l'absence d'éléments de discours patriote, qui fait à mon avis cruellement défaut pour la motivation des troupes. Dans une moindre mesure, je regrette également une certaine défiance face à l'avant-garde souverainiste en Europe qu'est UKIP (mais bon, je m'y attendais).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas sûr que ce soit en participant au système politique qu'on fera entendre quoi que ce soit à notre peuple un poil buté par la rhétorique du "et l'gouvern'ment y fait quoi pour nous hein ?".

Je pense que des actions civiles porteuses sont beaucoup plus efficaces. (encore que aucun média français n'a osé préciser que Snowden était libertarien)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je regrette simplement l'absence d'éléments de discours patriote...

 

Patriotism is the last refuge of the scoundrel.

 

qxa3.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Patriotism is the last refuge of the scoundrel.

 

qxa3.jpg

 

Désaccord, le nationalisme, oui, c'est naze (et vite nazi), le patriotisme, non.

 

Aimer son pays n'est pas la meme chose que de venerer son état-nation, on peut etre patriote sans etre statolatre (meme si en effet, la majorité des patriotes tombent dans le piege du nationalisme).

 

En meme temps, j'aime pas mon pays donc je m'en fout, je fais juste mon white knight...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désaccord, le nationalisme, oui, c'est naze (et vite nazi), le patriotisme, non.

 

Bien sûr : le nationalisme, c'est l'ennemi méchant ; le patriotisme, c'est les gentils (g)nous.

On connaît cette théorie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne vois pas vraiment de patriotes ne tombant pas dans le nationalisme. Je pense que ce serait risqué de se réclamer du patriotisme.

Après, JackieV ne parle que "d'éléments de discours patriote". Si ça ne consiste qu'à demander l'arrêt des aides aux pays étrangers par exemple et ainsi séduire un électorat plus à droite, je ne vois pas vraiment le soucis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Maryse Joissains, mairesse d'Aix, s'est surtout ridiculisée au soir de la victoire de François Hollande en refusant de le reconnaître comme légitimement élu sous prétexte qu'elle trouvait le climat trop hostile à Sarko durant la campagne. Elle a dit qu'elle entamerait des démarches pour contester l'élection, ou je ne sais plus trop quoi, j'ai la flemme de chercher :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne vois pas vraiment de patriotes ne tombant pas dans le nationalisme. Je pense que ce serait risqué de se réclamer du patriotisme.

Après, JackieV ne parle que "d'éléments de discours patriote". Si ça ne consiste qu'à demander l'arrêt des aides aux pays étrangers par exemple et ainsi séduire un électorat plus à droite, je ne vois pas vraiment le soucis.

 

Non je parle simplement d'aimer la France et d'en faire profession, de parler de son pays avec enthousiasme, ce qui est le minimum pour un parti politique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Patriotism is the last refuge of the scoundrel.

 

Pas vraiment, non. Par contre si ça consiste à envahir les Belges pour leur apporter la civilisation, là je suis carrément nationaliste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas vraiment, non. Par contre si ça consiste à envahir les Belges pour leur apporter la civilisation, là je suis carrément nationaliste.

 

Rendez-nous la Belgique et la Lorraine!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas vraiment, non. Par contre si ça consiste à envahir les Belges pour leur apporter la civilisation, là je suis carrément nationaliste.

 

Il y a déjà Charleroi qui s'inspire de la France :lecon:

 

 

 

Maryse Joissains, mairesse d'Aix, s'est surtout ridiculisée au soir de la victoire de François Hollande en refusant de le reconnaître comme légitimement élu sous prétexte qu'elle trouvait le climat trop hostile à Sarko durant la campagne. Elle a dit qu'elle entamerait des démarches pour contester l'élection, ou je ne sais plus trop quoi, j'ai la flemme de chercher :)

 

Oui

 

Le maire UMP d'Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini, a adressé aujourd'hui une requête au Conseil constitutionnel demandant l'annulation de l'élection présidentielle, trois jours après avoir contesté "la légitimité" de François Hollande, a-t-on appris dans un communiqué. Dimanche le députée-maire avait contesté "la légitimité" du président élu, dénonçant "un danger pour la République" dans des propos tenus devant des médias locaux et réitérés mardi à l'AFP.

 

 

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/09/97001-20120509FILWWW00599-hollande-illegitime-pour-une-maire-ump.php

 

 

Mais il y a mieux:

 

 

La maire d'Aix-en-Provence, une élue qui prend soin des siens

 

Procédure administrative en cours, perquisitions de la brigade financière: le traitement accordé à des proches de Maryse Joissains, la première magistrate UMP, fait des vagues.

 

Les soirs de conseil municipal à Aix-en-Provence, Alain Joissainsprend souvent place sur une chaise, juste derrière la maire en exercice, Maryse Joissains-Masini, son épouse. "Mais à quel titre s'assoit-il là, je vous le demande?" s'énerve un conseiller municipal aixois. Alain Joissains, 73 ans, retraité, reste très présent à l'hôtel de ville. "Comme conseiller politique bénévole", confirme un autre membre du conseil. "Il est surtout une sorte de conseiller municipal déguisé, l'ordonnateur des basses manoeuvres politiciennes, cultivant des réseaux d'influence et d'intérêt", affirme un élu d'opposition.

 

"Pour moi, non... Pour ma fille, oui !"

Cette mairie, Alain Joissains la connaît par coeur. Maire (UDF) de 1978 à 1983, il est condamné cette année-là pour "recel d'abus de biens sociaux": il a en partie financé une villa personnelle avec l'argent de la municipalité. 

Bien plus tard, lors de la mandature 2001-2008, Alain Joissains finit par revenir en mairie, cette fois comme directeur de cabinet de sa femme. En 2008, son contrat de travail a été jugé illégal par le tribunal administratif. Les juges ont estimé sa rémunération excessive: 167 806 euros de trop-perçu sur sept ans. Le début d'un long combat judiciaire puisque la municipalité gagne en appel en 2011, mais que le Conseil d'Etat casse la décision en mai 2013. Le dossier reviendra devant la cour administrative d'appel dans les prochains mois.

 

[...]

 

 

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-maire-d-aix-en-provence-virtuose-de-la-pratique-du-favoritisme_1266528.html

 

 

 

 

Sinon cela valait bien la peine de prendre la mouche concernant l'héritage familiale Joissains et la fille sur le sujet de l'université si c'est pour finir avec une tribune de la mère ( qui doit avoir chaud au cul à l'approche des municipales, ayant déjà perdue son mandat de députée), un soutien politique ( d'après le journaleux) et une banderole de soutien de la part du PLD 13 ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non je parle simplement d'aimer la France et d'en faire profession, de parler de son pays avec enthousiasme, ce qui est le minimum pour un parti politique.

Ouais, ok. Tu veux tout simplement te montrer patriote ; pourquoi pas, mais comme dit précédemment, patriotisme et nationalisme sont aujourd'hui le plus souvent confondus.

Ce que je dis c'est qu'on a la volonté de régler en premier lieu les soucis du pays (ce qui est normal), mais si les moyens mis en oeuvre pour cela ne sont pas clairement définis, on tombe vite dans du protectionnisme et de l'Etat-nation fort ; le message est même brouillé (on peut le voir avec certains qui ont voulu se réapproprié la notion de patriotisme économique).

Faut pas oublier la question de la décentralisation. J'en connais qui s'identifient plus à leurs régions qu'à la France (sans volonté de séparatisme pour autant).

Faut juste faire preuve de réalisme sur son pays (enthousiasme ?). Si c'est pour être dans le chauvinisme, non merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les moyens mis-en-oeuvre sont déjà définis, c'est le libéralisme. Mais le libéralisme, ce n'est qu'un moyen précisément, le but, c'est la France.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut juste faire preuve de réalisme sur son pays (enthousiasme ?). Si c'est pour être dans le chauvinisme, non merci.

 

Le chauvinisme est ce qui reste aux peuples à qui les gouvernements ont enlevé tout sentiment de fierté et toute envie de résistance, réduits à un troupeau ventripotent d'individus veules et serviles, le dernier soupir des habitants d'un non-pays comme la Belgique par ex, qui ont encore une longueur d'avance sur la France en matière de délitement.

 

:dents:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les moyens mis-en-oeuvre sont déjà définis, c'est le libéralisme. Mais le libéralisme, ce n'est qu'un moyen précisément, le but, c'est la France.

 

Non.

Le but du libéralisme c'est la liberté et l'individu.

 

"Liberty is not a means to a higher political end. It is the highest political end." Lord Acton

 

L'idée de nation sert déjà à justifier d'innombrables atteintes aux libertés. Dont bien sûr l'état.

 

ama les nations sont une structure désormais obsolète, donc nuisible, et dont l'obsolescence va encore en s'accélérant.

On est déjà du mauvais coté de la courbe de Laffer des états-nations depuis un bon moment. Et ça va continuer.

Les hommes réellement libres (ie qui cherchent à exercer leur liberté) se baladent (volens nolens) et fuient les états-nations.

Ils finiront bien par trouver un havre de paix qui achèvera de ringardiser complètement les états-nations, prisons en plaqué-or.

 

La richesse, c'est l'information. L'information circule. Malgré toutes les tentatives, emprisonner l'information va devenir de plus en plus dur.

 

Je ne critique pas l'idée de nation dans l'absolu. C'est une structure qui a probablement eu son utilité pendant un bail.

L'arbalète et la règle à calcul sont aussi des trucs sympas. Mais faut pas avoir de nostalgie du passé quand mieux est à portée de main.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai passé un excellent week-end à Aix, c'était vraiment encourageant et très motivant. Et il y avait du beau monde.

 

Je regrette simplement l'absence d'éléments de discours patriote, qui fait à mon avis cruellement défaut pour la motivation des troupes. Dans une moindre mesure, je regrette également une certaine défiance face à l'avant-garde souverainiste en Europe qu'est UKIP (mais bon, je m'y attendais).

Nan, tu y étais aussi ? Mince, j'ai raté la plupart des liborgiens ou quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

...le but, c'est la France.

 

Bardaf, c'est l'embardée !

Patriotism is the last refuge of the scoundrel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non.

Le but du libéralisme c'est la liberté et l'individu.

 

J'ai un peu du mal avec l'affirmation selon laquelle le but c'est la liberté. La liberté est un principe éthique intangible mais c'est aussi le moyen vers une fin, à savoir la prospérité de chacun. En tout cas on ne séduira pas grand monde avec un tel discours.

Par contre je ne crois pas que la nation emballe les foules, ce qui nous intéresse chacun c'est d'abord notre situation économique et c'est en cela que le discours libéral doit s'orienter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non.

Le but du libéralisme c'est la liberté et l'individu.

 

 

Vincent vous êtes un idéaliste, heureusement du genre inoffensif.

 

Sinon le problème de la liberté, c'est dans quelle cité. La nation est une forme moderne de la Cité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un auteur comme Emile Faguet justifie bien le libéralisme par patriotisme. Bref, il n'y a pas lieu de se pincer le nez en pensant que le proclamé patriote s'écarte de l'orthodoxie libérale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un peu du mal avec l'affirmation selon laquelle le but c'est la liberté. La liberté est un principe éthique intangible mais c'est aussi le moyen vers une fin, à savoir la prospérité de chacun.

re pas d'ac.

« Qui cherche dans la liberté autre chose qu’elle même est fait pour servir ». Tocqueville

 

(on a déjà eu cette discussion ici, donc je réembraye pas.)

 

En tout cas on ne séduira pas grand monde avec un tel discours.

c'est très possible.

Mais la perversion des mots c'est à long terme encore un pire mal.

Le libéralisme c'est pas non plus un gloubiboulga destiné à servir de moyen pour n'importe quoi.

 

Par contre je ne crois pas que la nation emballe les foules, ce qui nous intéresse chacun c'est d'abord notre situation économique et c'est en cela que le discours libéral doit s'orienter.

ah ah, on revient vers l'individu. Je le note ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vincent vous êtes un idéaliste, heureusement du genre inoffensif.

Je n'ai pas d'autre but que d'essayer de contribuer à changer les choses sans contrainte. Donc bel et bien en étant inoffensif.

 

Pas besoin de combattre :

You never change things by fighting the existing reality. To change something,build a new model that makes the existing model obsolete

Bucky

ça parait plus long à 1° vue ... et en fin de compte, c'est ce qui au final marche le plus vite.

 

Sinon le problème de la liberté, c'est dans quelle cité. La nation est une forme moderne de la Cité.

Les nations occidentales (et d'autres) sont autre chose que d'immenses usines à fabriquer des veaux ?

Ouvrons les yeux !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vincent vous êtes un idéaliste, heureusement du genre inoffensif.

 

Manquerait plus qu'il morde !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le but c'est que les institutions politiques arrêtent de péter les couilles des patriotes, des non patriotes, des golfeurs et des fumeurs. Bref qu'elles s'écrasent au maximum. On est loin du compte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le but c'est que les institutions politiques arrêtent de péter les couilles des patriotes, des non patriotes, des golfeurs et des fumeurs. Bref qu'ils'écrase au maximum. On est loin du compte.

"institutions politiques" est en réalité, simplement et profondément consubstantiel de "péter les couilles".

Aux libéraux d'en tirer les conclusions.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En meme temps, j'aime pas mon pays donc je m'en fout, je fais juste mon white knight...

En ce qui me concerne, la detestation se limite au systéme politique. J'aime le reste (pour combien de temps ?).

 

Non je parle simplement d'aimer la France et d'en faire profession, de parler de son pays avec enthousiasme, ce qui est le minimum pour un parti politique.

 C'est vrais que c'est difficile, baffes après baffes.

Celà dit Ayn Rand ne s'en privait pas !

 

Pas vraiment, non. Par contre si ça consiste à envahir les Belges pour leur apporter la civilisation, là je suis carrément nationaliste.

Rendez-nous la Belgique et la Lorraine!

Ha non !

Plus la France est fractionnée, mieux c'est pour la concurrence fiscale !

 

L'idée de nation sert déjà à justifier d'innombrables atteintes aux libertés. Dont bien sûr l'état.

 

ama les nations sont une structure désormais obsolète, donc nuisible, et dont l'obsolescence va encore en s'accélérant.

On est déjà du mauvais coté de la courbe de Laffer des états-nations depuis un bon moment. Et ça va continuer.

Les hommes réellement libres (ie qui cherchent à exercer leur liberté) se baladent (volens nolens) et fuient les états-nations.

Ils finiront bien par trouver un havre de paix qui achèvera de ringardiser complètement les états-nations, prisons en plaqué-or.

 

La richesse, c'est l'information. L'information circule. Malgré toutes les tentatives, emprisonner l'information va devenir de plus en plus dur.

 

Je ne critique pas l'idée de nation dans l'absolu. C'est une structure qui a probablement eu son utilité pendant un bail.

L'arbalète et la règle à calcul sont aussi des trucs sympas. Mais faut pas avoir de nostalgie du passé quand mieux est à portée de main.

Trois possibilités:

Un gouvernement mondial

Une multitude de nations

Aucune nation ou organisation de gestion territoriale nulle part, ni commune, ni association, ni copro.

Chercher les 2 intrus

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...