Jump to content

L'emploi et le smic en Allemagne


Recommended Posts

Lu sur CP : Angela Merkel envisagerait d'instaurer un smic allemand… sous la pression des partenaires sociaux

Le reproche que l'on entend régulièrement est que le taux de chômage teuton est certes faible, mais les salaires très bas, donc les pauvres beaucoup plus nombreux. Est ce une réalité ?

Lorsqu'on évoque avec un français l'éventualité de supprimer le smic, c'est l'incompréhension totale

Si maintenant, en prime, l'exemple allemand est battu en brèche… par les allemands eux mêmes…

Link to comment

Je suis contre l'idée d'un SMIC mais cela ressemble en Allemagne à une manoeuvre tactique de Merkel en direction de l'électorat centriste. Après tout dépend du niveau du SMIC : si il s'agit d'un salaire horaire en dessous de la moyenne européenne tu continues à être plus compétitif que tes voisins. Je les crois assez intelligent pour mettre un SMIC bien inférieur au nôtre. De plus ce SMIC ne concerne pas les branches professionnelles qui ont déjà un salaire minimum négocié par les syndicats et le patronnat.

Link to comment

Le reproche que l'on entend régulièrement est que le taux de chômage teuton est certes faible, mais les salaires très bas, donc les pauvres beaucoup plus nombreux. Est ce une réalité ?

Avec ce stupide taux de pauvreté qui mesure l'inégalité plutôt que la pauvreté réelle, certainement.

Mais à salaire équivalent, les Allemands vivent bien mieux que nous. J'ai vu des rapports parlant effectivement d'une certaine paupérisation, d'autre disant qu'au contraire les choses se passaient plutôt bien. Il faut vraiment être sur place pour pouvoir en témoigner, j'imagine…

Ceci dit, s'il n'y a pas de smic, le système allemand comporte quand même des salaires minima par branche professionnelle.

Link to comment

Ceci dit, s'il n'y a pas de smic, le système allemand comporte quand même des salaires minima par branche professionnelle.

Comme en Belgique, d'ailleurs.

Link to comment

L'arbitrage est le suivant:

- Ne pas avoir de SMIC et faire baisser le chomage.

Certe, des gens peuvent être payés à nouveau pas cher et on a donc des gens plus pauvres que d'autres, mais comme il y a moins de chomage tout ceci pèse moins sur les systèmes sociaux et les comptes de l'Etat, on peut donc se permettre de baisser les cotisations sociales à terme, donc de relancer le pouvoir d'achat.

Et comme tout le monde ou presque retrouve un travail, l'activité économique repart et à terme les salaires remontent en fonction de la productivité (hausse du pouvoir d'achat), et dans l'autre sens les recettes de l'Etat repartent à la hausse, il peut donc même se permettre de baisser d'autres impôts.

Au final, le pouvoir d'achat de l'ensemble des actifs augmente.

-Instaurer un SMIC dont les effets indésirables augmentent au fur et à mesure où il augmente ou se retrouve en en inadéquation avec la productivité des entreprises.

Alors certe, globalement, les actifs au travail sont mieux payés au départ, mais avec le SMIC le chomage augmente et les possibilités de retrouver un emploi diminuent. Par conséquent, des gens se retrouvent avec un pouvoir d'achat diminué, mais en plus cela pèse sur les comptes sociaux de l'Etat qui -comme à chaque fois en social-démocratie- compense en dégradant les prestations ou en augmentant les cotisations sociales ( ce qui fait diminuer d'autant plus le pouvoir d'achat).

Au final, le pouvoir d'achat de l'ensemble des actifs diminue.

Link to comment

-Instaurer un SMIC dont les effets indésirables augmentent au fur et à mesure où il augmente ou se retrouve en en inadéquation avec la productivité des entreprises.

Alors certe, globalement, les actifs au travail sont mieux payés au départ, mais avec le SMIC le chomage augmente et les possibilités de retrouver un emploi diminuent. Par conséquent, des gens se retrouvent avec un pouvoir d'achat diminué, mais en plus cela pèse sur les comptes sociaux de l'Etat qui -comme à chaque fois en social-démocratie- compense en dégradant les prestations ou en augmentant les cotisations sociales ( ce qui fait diminuer d'autant plus le pouvoir d'achat).

Au final, le pouvoir d'achat de l'ensemble des actifs diminue.

Je profite de ce topic et de cette remarque de Tremendo pour m'assurer d'avoir tout bien compris aux effets néfastes du SMIC.

Les patrons rémunèrent leurs employés en fonction de ce que leurs travails leur rapportent. Un emploi non-qualifié rapporte vraisemblablement moins à l'employeur qu'un emploi qualifié ou de cadre par exemple. Dès lors, l'instauration d'un SMIC par l'Etat pénalise les employés non qualifiés, les exclut du marché du travail dans la mesure où la valeur de leur travail est inférieure au salaire imposé par l'Etat.

Je ferai une autre remarque ; j'espère pouvoir l'exprimer clairement :

Il y a 10 ans à peu près, je me rappelle d'un maçon, la 50aine bien tassée, déglingué de partout, 35 ans de métier me dit (en résumé) :

"j'attends avec impatience ma retraite dans quelques années, je suis usé jusqu'à la corde."

"Ah ? Ca approche, et par curiosité combien un maçon en fin de carrière comme toi peut-il gagner ?" lui ai-je demandé.

"8500 frs (!!!) soit 1300 E" me répondit-il laconiquement.

Ca m'a coupé le sifflet. Moi, en mission intérim en tant que manoeuvre, je touchais déjà environ 1000 E (si mes souvenirs sont bons). Ce qui m'amène à penser que l'augmentation régulière du SMIC en plus de son instauration porte atteinte à l'évolution des salaires des plus "anciens" et dérègle la hiérarchisation desdits salaires en les nivelant par le bas.

Link to comment

Pour avoir quelques maçons dans ma famille, ça gagne mieux (bc mieux) en Belgique. Mais j'ai vraiment l'impression que de manière générale, les ouvriers sont mieux payés ici. Mon meilleur ami est mécanicien en poids lourds, il se fait 1800net par mois. En France, ça me semble impossible.

Link to comment

Je serai tenté de dire qu'en France bon nombre de métiers manuels sont mal payés voire sous-payés pour les salariés qualifiés, à plus fortes raisons dans les petites entreprises. C'est peut-être une idée reçue mais j'ai cette impression. J'ignore à quoi c'est dû et si c'est un mal français, mais il faut bien avouer que tous ces métiers souffrent d'une image négative et peu attractive.

Link to comment

En France les ouvriers employés sont mal payés, mais les indépendants gagnent bien voire très bien. Un maçon de 50 ans encore salarié c'est louche. Il devait malheureusmeent avoir une très mauvaise expression orale, et rater du coup le pré-requis pour trouver des clients.

Enfin, je n'ai pas de chiffres pour étayer ce constat, donc biais de perception, etc.

Link to comment

Un maçon de 50 ans encore salarié c'est louche. Il devait malheureusmeent avoir une très mauvaise expression orale, et rater du coup le pré-requis pour trouver des clients.

Il était le parfait exemple du cliché, si j'ose dire, que l'on peut se faire d'un maçon : négligé, bourru, éloquence nulle, absence totale de subjonctif dans ses phrases (" 'faut que je va", "fais telle chose pour que tu peux faire telle autre"….). Il faisait malgré tout un peu de black pour dépanner en échange d'une bouteille.

Link to comment

En France les ouvriers employés sont mal payés, mais les indépendants gagnent bien voire très bien. Un maçon de 50 ans encore salarié c'est louche. Il devait malheureusmeent avoir une très mauvaise expression orale, et rater du coup le pré-requis pour trouver des clients.

Enfin, je n'ai pas de chiffres pour étayer ce constat, donc biais de perception, etc.

+1

Link to comment

Je suis contre l'idée d'un SMIC mais cela ressemble en Allemagne à une manoeuvre tactique de Merkel en direction de l'électorat centriste. Après tout dépend du niveau du SMIC : si il s'agit d'un salaire horaire en dessous de la moyenne européenne tu continues à être plus compétitif que tes voisins. Je les crois assez intelligent pour mettre un SMIC bien inférieur au nôtre. De plus ce SMIC ne concerne pas les branches professionnelles qui ont déjà un salaire minimum négocié par les syndicats et le patronnat.

ils mettront un smic très bas et puis aux élections suivantes ils promettront de l'augmenter puisqu'il est si bas puis ça fera comme en France. il s'est passé la même chose au Royaume Uni

Link to comment

"Un maçon de 50 ans encore salarié c'est louche. Il devait malheureusement avoir une très mauvaise expression orale, et rater du coup le pré-requis pour trouver des clients."

Beaucoup d'artisans sont en fait très dépendants de la capacité de leur épouse à manager l'affaire: contact téléphonique, organisation, comptabilité basique sur un cahier, etc !

Link to comment

"Un maçon de 50 ans encore salarié c'est louche. Il devait malheureusement avoir une très mauvaise expression orale, et rater du coup le pré-requis pour trouver des clients."

Beaucoup d'artisans sont en fait très dépendants de la capacité de leur épouse à manager l'affaire: contact téléphonique, organisation, comptabilité basique sur un cahier, etc !

Complétement, mais tout de même de moins en moins puisque la compta est souvent externalisée. Reste l'élaboration des devis/factures à faire.

Link to comment

Pour avoir quelques maçons dans ma famille, ça gagne mieux (bc mieux) en Belgique. Mais j'ai vraiment l'impression que de manière générale, les ouvriers sont mieux payés ici. Mon meilleur ami est mécanicien en poids lourds, il se fait 1800net par mois. En France, ça me semble impossible.

Mon obserbations personnelle est que les petits salaires sont plus bas en France qu'en Belgique, les moyens et gros salaires sont plus élevés en France qu'en Belgique.

Autre observation, en France, parmis les artisants, il y a un club d'élites (typiquement des compagnons mais pas seulement) et une grosses masse d'amateurs pas fiable pour un sous (timing, prix, qualité). En belgique, il y a presque pas d'élite et une grosse masse de professionels moyens.

Donc en général les artisant belges gagnent mieux leur vie chez nous.

Après, mon obervation n'a absolument rien de scientifique, c'est juste une impression laissée par ma propre expérience en Belgique et en France et l'expérience des personne que je connais en France et en Belgique.

Link to comment

Il me semble que le salaire moyen est quand même plus élevé en Belgique, non ? Quelque chose comme 2800€ brut en Belgique pour 2300 en France (la flemme de vérifier).

Mais pour le reste, je suis d'accord, il n'y a pas cette "élite" de l'artisanat en Belgique, il n'y a tout simplement pas de formation. Mes soeurs sont allées se former pour des trucs en équitations en France, un ami de primaire à fait ses études en maroquinerie en France, les tailleurs de pierres qui ont refait un château je ne sais plus ou en Wallonie venaient de France aussi (le gars au JT se lamentait qu'on ne trouvait pas de bonne MO comme ça chez nous). Mais derrière ces gens très qualifiés, pour "la masse", je pense que ça se vaut.

Link to comment
  • 1 year later...

Il me semble que le salaire moyen est quand même plus élevé en Belgique, non ? Quelque chose comme 2800€ brut en Belgique pour 2300 en France (la flemme de vérifier).

 

Des amis belges me disaient que les français avaient en proportion plus de cotisations patronales que les belges. Ca donne la même différence si on parle de salaire complet ?

 

Après, comparée à la France, la Belgique est très urbanisée ; c'est un facteur d'augmentation des salaires.

Link to comment

En Belgique, il faut peut-être compter les impôts aussi. S'ils sont plus élevés, le salaire peut bien l'être aussi, ça change pas grand chose.

 

L'Allemagne c'est mieux, la différence est plus appréciable. Ma boite me paie un peu moins que la précédente, et mon salaire net après impôts a augmenté de 50%. :)

Link to comment

Oui, aussi. Je divise mon budget bouffe par deux, et pour le même prix j'ai plus que doublé ma surface habitable, alors que je suis dans une ville considérée comme chère. Je dois pas être loin du +50% de pouvoir d'achat.

 

Généralement quand je balance ces faits aux gens qui viennent expliquer que les Allemands sont pauvres, je n'ai que des "oui, baaah euuuuh mais ça compte presque pas, quoi !"

Link to comment

Je me rappelle de cotisations santé et retraite complétement abusées en Allemagne au point que j'aurais regretté ma fiche de paye française si je les avais pas faites sauter '-- (de l'ordre de 20%, et les abattements sur les 400 premiers euros n'existaient pas).

Je viens de faire le comparatif, rien que les charges salariales sont plus élevées que mes charges allemandes. Mon impôt sur le revenu est deux fois plus élevé, mais les charges sont clairement ce qui fait le différentiel de salaire.

Link to comment

Intéressant, ça doit être des histoires de statut qui voulaient ça ; j'étais sensé payer un truc de l'ordre de 150€ de charges sur 800€ de salaire en tant que stagiaire hors cursus, ce qui faisait vraiment mal par rapport aux charges que je payais en France en première partie de césure.

Mais ça doit être plus vivable avec des salaires plus élevés ^^.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...