Aller au contenu
Wallcroft

Contrefaçon

Messages recommandés

Bonjour,

Ma question est simple, qu'est-ce que les libéraux pensent des produits de contrefaçons ?

Les voient-ils comme nuisibles et détériorant l'activité économie avec une sorte de dumping ou alors comme un élément moteur à l'innovation, la concurrence et la baisse des prix ?

Merci de vos réponses.

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un problème d'escroquerie, surtout. Une contrefaçon, c'est vendre un produit lambda en prétendant qu'il a la qualité, l'assurance produit et les processus de fabrication des produits X.

S'il est vendu en tant que contrefaçon ouverte (copie), en connaissance de cause, ok.

Sinon, c'est de l'escroquerie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est clair que payer le prix d'un sac vuitton (beuh, je trouve que c'est moche et vraiment trop ostentatoire), une copie made in china, c'est de l'escroquerie et un peu de connerie aussi ! surtout si on l'achète sur le marché le dimanche matin

autrement, pourquoi pas ? ça fait de la pub pour les vrais, et contrairement aux jérémiades que l'on entend, de toute façon, le gars qui achète une copie n'aurait pas les moyens de se payer l'authentique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(beuh, je trouve que c'est moche et vraiment trop ostentatoire)

Je crois que tu n'as pas bien saisi le concept de "produit de luxe".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que tu n'as pas bien saisi le concept de "produit de luxe".

Ben si : moche et ostentatoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dis juste que je trouve moche le logo vuitton, c'est tout. En revanche, j'aimerais bien un sac ou un bijou hermès… j'ai rien contre le luxe, ça va pas la tête ? :P c'est pas parce que c'est luxueux que ça doit me plaire, non mais !

donc je vois pas en quoi je n'ai pas compris le concept de luxe… je dis simplement que penser acheter du vrai vuitton (ou autre) à pas cher sur un marché, faut être un peu naïf…, non ?

Et y a des choses plus graves dans la vie, la France a encore perdu l'Eurovision ! Marie Myriam, reviens !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Ma question est simple, qu'est-ce que les libéraux pensent des produits de contrefaçons ?

Les voient-ils comme nuisibles et détériorant l'activité économie avec une sorte de dumping ou alors comme un élément moteur à l'innovation, la concurrence et la baisse des prix ?

Merci de vos réponses.

Cordialement

Seuls les biens matériels, donc limités, peuvent faire l'objet de propriété.

On ne peut pas posséder une idée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Seuls les biens matériels, donc limités, peuvent faire l'objet de propriété.

On ne peut pas posséder une idée.

On peut donc pirater tous les films et les logiciels qu'on veut ? :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut donc pirater tous les films et les logiciels qu'on veut ? :)

Je ne trouve pas ça immoral.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc si je te donne l'exemple de World of Goo, tu devrais apprécier.

Les types ont créé un jeu. Qui a fait fureur, dans le monde entier. Il s'est "distribué" à des millions d'exemplaires. Sauf que plus de 95% des jeux étaient piratés. Les recettes n'étaient même pas suffisantes pour payer les développeurs…

Toi, tu trouves ce genre de situation normale ?

Personnellement, je vois ça comme du vol du travail fourni. Autant la protection intellectuelle ne devrait pas justifier d'interdire de copier des logiciels ou fonctions dans le sens où on les refait soi même, autant la diffusion de l'originel doit être un préservée.

Pour les musiques c'est pareil, le choix de la distribution devrait rester à l'artiste, ce qui n'empêche pas de faire des parodies où autres sur YouTube.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toi, tu trouves ce genre de situation normale ?

Le business model n'est donc pas bon.

(et si tu veux savoir, il existe, hic & nunc, des systèmes qui permettent d'éviter de façon totale toute copie de jeu)

Personnellement, je vois ça comme du vol du travail fourni.

Non. C'est juste une dramatique erreur de mise sur le marché. ça arrive tous les jours à des douzaines de boîtes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le business model n'est donc pas bon.

Ca n'a rien à voir avec le business model. C'est juste une question de puissance des fonctions antipiratages, et forcément un studio n'a pas les capacités d'une grosse boîte pour tout blinder.

Est-ce que les cambriolages sont considérés comme normaux si la victime avait une bête porte de bois plutôt qu'une porte blindée ? Ici le piratage du logiciel reste une action illégale, que les devs ne soient pas des génies de la protection ne change rien au fait.

Les éditeurs pro ont effectivement trouvé une solution "business" model pour protéger leurs jeux : identification cryptée par internet, donc impossible d'y jouer autrement qu'en ligne. C'est une diminution des fonctions du jeu en réponse aux trop nombreux piratages.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc si je te donne l'exemple de World of Goo, tu devrais apprécier.

Les types ont créé un jeu. Qui a fait fureur, dans le monde entier. Il s'est "distribué" à des millions d'exemplaires. Sauf que plus de 95% des jeux étaient piratés. Les recettes n'étaient même pas suffisantes pour payer les développeurs…

Toi, tu trouves ce genre de situation normale ?

Personnellement, je vois ça comme du vol du travail fourni. Autant la protection intellectuelle ne devrait pas justifier d'interdire de copier des logiciels ou fonctions dans le sens où on les refait soi même, autant la diffusion de l'originel doit être un préservée.

Pour les musiques c'est pareil, le choix de la distribution devrait rester à l'artiste, ce qui n'empêche pas de faire des parodies où autres sur YouTube.

Simple question de vision du monde. Je ne trouve pas que producteur de jeux vidéo soit une fonction tellement importante qu'elle doit être protégée par la violence d'état.

La musique c'est encore plus simple : c'est carrément indécent. Un type qui a bossé pour produire de l'art une fois dans sa vie va pouvoir vivre des années comme un rentier le restant de ses jours ? Un artiste peut très bien vivre de concerts. A croire qu'il n'y avais pas d'art avant les droits d'auteurs.

Le problème si on admet la propriété intellectuelle c'est d'en fixer les limites de façon entièrement "générale et impersonnelle". Un livre est soumis à la propriété intellectuelle, ok. Mais où ça s'arrête ? Est-ce qu'une phrase que j'ai écrite peut aussi y être soumise, et est-ce que je peux faire payer quiconque voudrait me citer ?

Bien entendu, le droit est extrêmement précis sur la question, et une "oeuvre" peut être citée "partiellement" pour des motifs "légitimes".

En d'autres mots, on fait du positivisme, puisqu'il est impossible de traduire cela en droit naturel.

Du constructivisme au final, et pas vraiment de la morale.

Or, je dis : tout droit appliqué doit être du droit naturel, et donc moral.

Donc : Le droit de propriété s'applique sur les objets matériels.

Autrement, on ne sait plus où s'arrêter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ben si : moche et ostentatoire.

Voilà. Le luxe automobile (donc moche et ostentatoire), ça commence avec Mercedes et BMW, et ça va jusqu'à Porsche et Ferrari. La classe automobile, c'est plutôt Aston Martin, Maserati, éventuellement Maybach et Lotus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc : Le droit de propriété s'applique sur les objets matériels.

Donc pas de brevet d'invention, et dans le meilleur des cas mort de tous les inventeurs mis à part quelques multinationales capables d'encaisser les coups… Désolé, je ne vois pas ce qu'il y a de moral à permettre à n'importe qui d'exploiter sans contrepartie le travail des autres.

Pour les livres, bien entendu tu peux les citer partiellement. Ce qu'il ne faut pas, c'est le copier en entier et le revendre/mettre à disposition. On n'est pas non plus obligé d'être binaire en choisissant entre "protection totale" et "aucune protection". Il faut savoir chercher les compromis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc pas de brevet d'invention, et dans le meilleur des cas mort de tous les inventeurs mis à part quelques multinationales capables d'encaisser les coups… Désolé, je ne vois pas ce qu'il y a de moral à permettre à n'importe qui d'exploiter sans contrepartie le travail des autres.

Le brevet n'est pas le seul moyen de se protéger. La recette du Coca n'a jamais été brevetée. Pourtant une foule d'individus ont essayé de la copier sans jamais l'égaler.

Heureusement, la propriété intellectuelle n'existait pas quand un homme a eu l'idée de créer le feu, ses congénères ont pu copier sa technique et atteindre un nouveau stade de développement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc si je te donne l'exemple de World of Goo, tu devrais apprécier.

Les types ont créé un jeu. Qui a fait fureur, dans le monde entier. Il s'est "distribué" à des millions d'exemplaires. Sauf que plus de 95% des jeux étaient piratés. Les recettes n'étaient même pas suffisantes pour payer les développeurs…

125k ventes rien que le premier mois sur ipad, a 10$ la pièce: total 1M$ en gros. Plus quelques centaine de milliers de ventes sur iphone, steam, wii etc.

World of Goo ça se développe avec 100k$, si avec plusieurs millions de revenu ils arrivent pas a payer leur développeurs c'est qu'ils ont géré n’importe comment.

Alors oui quand une entreprise claque 20 fois plus de thune que nécessaire elle peut avoir des problèmes de trésorerie: c'est normal.

La réalité c'est que même avec le piratage plein de gens arrivent a faire de chouettes profits.

D'autres échouent et prétendent ensuite que c'est a cause du piratage, c'est pitoyable: se trouver des excuses n'est jamais constructif.

Donc pas de brevet d'invention, et dans le meilleur des cas mort de tous les inventeurs

Il n'y avait pas d'inventions avant que les brevets existent ?

La mort du jeu vidéo prédite il y a 20 ans si on continuait a copier:

"Welcome to the end of the computer age" :)

N'en déplaise a MC Double Def, après des décennies de copie l'industrie du jeu vidéo n'a jamais été aussi florissante.

Et de toute façon même si ce n’était pas le cas la loi n'est pas la pour rendre un secteur profitable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc si je te donne l'exemple de World of Goo, tu devrais apprécier.

Les types ont créé un jeu. Qui a fait fureur, dans le monde entier. Il s'est "distribué" à des millions d'exemplaires. Sauf que plus de 95% des jeux étaient piratés. Les recettes n'étaient même pas suffisantes pour payer les développeurs…

Après vérification World of Goo a bien coûté 100k$, mon estimation était bonne :)

http://wii.ign.com/a…5/965440p1.html

100k$ c'est ce qu'il ont gagné en juste 1 semaine, 1 an après la sorti du jeu: http://www.rockpapershotgun.com/2009/10/20/world-of-goo-sale-provides-fascinating-results/

Ou as tu lu qu'ils n'avaient pas pu payer les développeurs ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca n'a rien à voir avec le business model. C'est juste une question de puissance des fonctions antipiratages, et forcément un studio n'a pas les capacités d'une grosse boîte pour tout blinder.

Taratata, rien à voir.

Si je dis qu'il existe des business models qui leur permettent de résoudre leur problème, c'est que je sais de quoi je parle.

Est-ce que les cambriolages sont considérés comme normaux si la victime avait une bête porte de bois plutôt qu'une porte blindée ? Ici le piratage du logiciel reste une action illégale, que les devs ne soient pas des génies de la protection ne change rien au fait.

Rien à voir. Il ne s'agit pas de protection ici, mais de méthode de distribution. Si tu changes habilement la méthode de distribution, tu peux obliger le consommateur à être captif, d'autant plus que ton jeu est bon.

Donc pas de brevet d'invention, et dans le meilleur des cas mort de tous les inventeurs

Lol. Je t'encourage à fouiller dans le forum pour te renseigner plus avant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part je défend pleinement la contrefaçon tant que l'acheteur n'est pas trompé.

D'ailleurs, j'ai déjà été trompé, j'ai acheté http://www.discogs.com/Vlad-Tepes-La-Morte-Lune/release/1366559

Se faire passer pour un original est largement immoral, contrairement à offrir un album piraté en affichant clairement la couleur.

Donc si je te donne l'exemple de World of Goo, tu devrais apprécier.

Les types ont créé un jeu. Qui a fait fureur, dans le monde entier. Il s'est "distribué" à des millions d'exemplaires. Sauf que plus de 95% des jeux étaient piratés. Les recettes n'étaient même pas suffisantes pour payer les développeurs…

Toi, tu trouves ce genre de situation normale ?

Personnellement, je vois ça comme du vol du travail fourni. Autant la protection intellectuelle ne devrait pas justifier d'interdire de copier des logiciels ou fonctions dans le sens où on les refait soi même, autant la diffusion de l'originel doit être un préservée.

Pour les musiques c'est pareil, le choix de la distribution devrait rester à l'artiste, ce qui n'empêche pas de faire des parodies où autres sur YouTube.

Je développe des logiciels, et je ne considère pas que mon travaille mérite automatiquement salaire.

C'est un "droit à", une mentalité purement socialiste. Si personne ne veut payer pour, c'est la faute de celui qui fait les logiciels, pas de ceux qui n'achètent pas.

D'ailleurs, rien que penser que le piratage se traduit automatiquement en ventes perdues, c'est se mettre le doigt dans l'œil.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc pas de brevet d'invention, et dans le meilleur des cas mort de tous les inventeurs mis à part quelques multinationales capables d'encaisser les coups… Désolé, je ne vois pas ce qu'il y a de moral à permettre à n'importe qui d'exploiter sans contrepartie le travail des autres.

Pour les livres, bien entendu tu peux les citer partiellement. Ce qu'il ne faut pas, c'est le copier en entier et le revendre/mettre à disposition. On n'est pas non plus obligé d'être binaire en choisissant entre "protection totale" et "aucune protection". Il faut savoir chercher les compromis.

Pardon, ça n'existait pas les innovations technologiques avant les droits d'auteurs ? Le monde n'a pas évolué entre l'âge des cavernes et le milieu de la Renaissance ?

Le problème avec les compromis en droit c'est que l'on est certain d'appliquer un mal, fut-il moindre. Soyons binaires, c'est plus honnête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'il existait des défenseurs de la propriété intelectuelle aux débuts de l'humanité, on devrait encore payer pour chaque mot qu'on utilise.

Est-ce que les cambriolages sont considérés comme normaux si la victime avait une bête porte de bois plutôt qu'une porte blindée ?

C'est dangereux de comparer la copie de logiciel avec du vol. Si je te copie ta voiture dans la rue, et que je pars avec ma copie. Tu as toujours ta voiture, tu n'as pas été lèsé. En revanche, si je te la prends et que je pars avec, l'original, alors là, oui il y a eu vol. Mais je comprends que tu sois un peu perdu, les mecs qui volent ton pognon tous les jours ont même fait des petites vidéos avec des sacs à main et des télés, c'était très ironique. Le truc, c'est qu'on ordinateur, est un moyen de production. Et avec on peut produire des 0 et des 1, pour copier ou améliorer toute autre suite de 1 et de 0 déjà crée. Mais tu produis, tu ajoutes au stock d'informations dans l'humanité quand tu copies un logiciel. Ce qui n'est pas le cas lorsque tu voles un sac à main, tu ne produis pas de sacs à main. Notre lutte dans l'univers est un combat contre la rareté, la copie d'informations c'est la porte ouverte à l'abondance d'informations. C'est ce qu'on recherche. Si des mecs veulent créer une rareté artificielle supplémentaire dans ce monde déjà pas si facile, juste pour améliorer leur propre sort, ces gens là méritent tout mon mépris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'il existait des défenseurs de la propriété intelectuelle aux débuts de l'humanité, on devrait encore payer pour chaque mot qu'on utilise.

C'est dangereux de comparer la copie de logiciel avec du vol. Si je te copie ta voiture dans la rue, et que je pars avec ma copie. Tu as toujours ta voiture, tu n'as pas été lèsé. En revanche, si je te la prends et que je pars avec, l'original, alors là, oui il y a eu vol. Mais je comprends que tu sois un peu perdu, les mecs qui volent ton pognon tous les jours ont même fait des petites vidéos avec des sacs à main et des télés, c'était très ironique. Le truc, c'est qu'on ordinateur, est un moyen de production. Et avec on peut produire des 0 et des 1, pour copier ou améliorer toute autre suite de 1 et de 0 déjà crée. Mais tu produis, tu ajoutes au stock d'informations dans l'humanité quand tu copies un logiciel. Ce qui n'est pas le cas lorsque tu voles un sac à main, tu ne produis pas de sacs à main. Notre lutte dans l'univers est un combat contre la rareté, la copie d'informations c'est la porte ouverte à l'abondance d'informations. C'est ce qu'on recherche. Si des mecs veulent créer une rareté artificielle supplémentaire dans ce monde déjà pas si facile, juste pour améliorer leur propre sort, ces gens là méritent tout mon mépris.

Ou plus simplement :

piracyisnottheft.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ou plus simplement :

piracyisnottheft.jpg

Merci d'illustrer clairement ce que je dis laborieusement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien à voir. Il ne s'agit pas de protection ici, mais de méthode de distribution. Si tu changes habilement la méthode de distribution, tu peux obliger le consommateur à être captif, d'autant plus que ton jeu est bon.

Bah c'est Steam, quoi. Mais tout le monde n'a pas les moyens de faire ça.

Surtout, ça ne change toujours rien à l'illégalité de la contrefaçon.

C'est un "droit à", une mentalité purement socialiste.

Non, c'est simplement le droit de propriété privée… Par contre, prétendre qu'il est normal de profiter du travail d'autrui sans lui demander et sans payer, ça c'est une mentalité socialiste.

Le problème avec les compromis en droit c'est que l'on est certain d'appliquer un mal, fut-il moindre. Soyons binaires, c'est plus honnête.

Si on regarde les applications actuelles, les USA sont clairement dans l'excès. Par contre le droit français est, lui, plutôt bien foutu.

Et sans les brevets, oui, les inventeurs seraient bien dans la merde. Dès qu'une invention pointe le bout de son nez, il y a un paquet de monde à tourner autour pour tenter de la copier et s'en emparer. Comment voulez vous que les inventeurs puissent vouloir consacrer des efforts à créer si systématiquement ils se font voler ? Sans brevet, il ne restera guère que les labos des grandes multinationales, qui copieront immédiatement tout ce qui apparaîtra avant que leurs auteurs puissent en profiter.

Au passage je me permets de rappeler que le dépôt d'un brevet fait justement que l'invention est exposée aux yeux du monde entier, et que les concurrents peuvent tenter de pousser la recherche dans la même direction.

S'il existait des défenseurs de la propriété intelectuelle aux débuts de l'humanité, on devrait encore payer pour chaque mot qu'on utilise.

Ce genre de caricature n'aide pas, car il mécomprend le principe de brevet, comme celle du feu. Un brevet concerne une invention non-évidente, pas une découverte.

Et je ne comparais pas avec le vol, je fais très bien la différence vol/contrefaçon. Mon exemple de la porte était pour signifier que la maladresse de la victime n'est en aucun cas une raison pour excuser l'acte. Dire "bah oui je l'ai piraté mais en même temps il était pas bien protégé", c'est comme dire "bah oui je l'ai violée mais elle avait qu'à pas porter une jupe". On se fiche de ce qu'a fait la victime, seul l'acte doit être jugé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et sans les brevets, oui, les inventeurs seraient bien dans la merde. Dès qu'une invention pointe le bout de son nez, il y a un paquet de monde à tourner autour pour tenter de la copier et s'en emparer. Comment voulez vous que les inventeurs puissent vouloir consacrer des efforts à créer si systématiquement ils se font voler ?

Ils n'ont qu'à inventer quelque chose d'encore mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bien sur, ça avait besoin d'être accompagné d'une musique de merde et d'un discours bisounours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×