Jump to content

Halte à la surconsommation ! Courons tout nu dans les bois !


Recommended Posts

Bonsoir à tous,

Personnellement, avec mon entourage, avec les articles de journaux, les reportages télé, je commence à faire une overdose de "surconsommation". Les arguments, selon lesquels nous consommons trop, que nous faisons du mal à notre gentille planète, qu'il faut repenser notre mode de vie, me lassent. Toutes ces (pseudo) idées liberticides et abracadrantes qu'on nous propose au nom de l'écologie et de la protection de l'environnement m'insupportent.

Quand cette discussion tombe avec mes proches, je leur dis bien qu'ils sont bien contents d'avoir internet, le téléphone, l'eau courante…etc…, que plutôt de prôner la décroissance, une consommation bridée, on devrait faire en sorte que les personnes, qui n'ont pas ces biens et ces services, puissent s'enrichir et en bénéficier au lieu de tout faire pour nous culpabiliser, nous préparer moults barrières à la consommation, bref de vouloir nous appauvrir en fait. S'ils le veulent vraiment, ils peuvent toujours aller courir tout nu dans les bois et vivre de la cueillette. Mais bon, en vain, je n'arrive pas à être assez convaincant.

Voilà un petit lien, déjà paru à la Taverne d'ailleurs, qui résume parfaitement ce qui me (vous) fait horreur. http://www.democrati…sition/2//votes.

a) Donc, ma 1ère question est la suivante : quel(s) argument(s) béton auriez-vous à me proposer pour étoffer ma répartie ?

b )Personnellement, Quel regard portez-vous sur l'état actuel de la Terre ? Selon vous, l'activité humaine dite néfaste hors réchauffement climatique (marée noire, déforestation, braconnage…) influe-t-elle sur notre planète au point de tirer sans cesse la sonnette d'alarme ?

c) Un exemple précis : en libéralie, un entrepreneur écolo qui investirait dans des installations "durables" dans son entreprise serait par conséquent moins compétitif que son concurrent qui ne le ferait pas, non (je pars d'un principe que ces installations sont plus onéreuses que les installations basiques) ? En d'autres termes, dans un contexte de concurrence, libéralisme et écologie sont-ils compatibles ?

Merci :) !

P.S.1: Je ne parle pas ici de réchauffement climatique.

P.S.2 : je n'ai pas trouvé de topic sur ce sujet. S'il y en avait un, j'en suis désolé.

Link to comment

c) Un exemple précis : en libéralie, un entrepreneur écolo qui investirait dans des installations "durables" dans son entreprise serait par conséquent moins compétitif que son concurrent qui ne le ferait pas, non (je pars d'un principe que ces installations sont plus onéreuses que les installations basiques) ? En d'autres termes, dans un contexte de concurrence, libéralisme et écologie sont-ils compatibles ?

Libéralie ou pas libéralie, le marché "nature-friendly" marche bien actuellement quand c'est bien marketé. Une bonne com' ça fait bien vendre.

Après ça peut pas toucher tous les segments du marché.

Link to comment

De l'aveu même de Marx, la nature même du capitaliste le porte à recycler (ou au moins optimiser) toutes les ressources possibles. Là encore, le marché fait un meilleur job que l'Etat.

Il y'a eu un article hallucinant de mauvaise foi dans le Monde à ce sujet, où l'auteur reconnaissait en filigrane que les améliorations technologiques permettront de produire plus en consommant moins de ressources… Et de conclure qu'en fait le but est, malgré tout, "d'arrêter la recherche effrénée du profit". On a simplement affaire avec des mongoliens gavés de Yann Arthus Bertrand et d'Avatar, rien qui n'empêcherait de rire s'ils ne gagnaient pas une telle influence.

Link to comment

Le décroissant est pour la décroissance du PIB. Or le PIB n'est pas une mesure parfaite.

Il me semble que, pour te mettre dans la poche un décroissant pas trop borné, il faut commencer par ce point. Puis ajouter que, fondamentalement, le problème c'est que le coût des externalités négatives rentrent dans le PIB. Si je met du mercure dans une rivière, sa décontamination "enrichira le pays", du point de vue du PIB. C'est bien cette part là qu'il veut voir décroître… Pas vous ? C'est pourtant un faux enrichissement ! C'est le sophisme de la vitre cassée.

Comment régler ça ? Le PIB on s'en fiche, ce n'est qu'une mesure.

Ce qui peut aider à résoudre le problème de l'environnement pollué, c'est le principe pollueur-payeur. Aujourd'hui une entité privée pollue et, parce qu'elle n'est pas identifiée ou noyée dans la masse, c'est la collectivité qui paye la dépollution et qui assume le coût de ces externalités négatives. Pas toujours, mais trop souvent.

Avec le principe-pollueur payeur, la collectivité, non-coupable, n'assume plus ce coût. Et finalement ça ne fait qu'aller dans le sens de prix qui reflètent les véritables coûts.

Ces deux points (PIB et PPP) te permettront de montrer que tu comprends mieux les enjeux et que tu as des solutions qui valent celles des décroissants (aux yeux de tes interlocuteurs), tout en restant dans une optique libérale.

Link to comment

La "décroissance" est un rhabillage des attaques contre la "société de consommation " qui avaient fleuri dans les milieux bourgeois/hippies à la fin des sixties ,en moins rigolo et moins sympathique -- le côté libertaire un peu débile a été remplacé par une hargne suffisante, pseudo'scientifique et franchement méchante.

Link to comment

Avant de consommer, il faut épargner. La crise actuelle est due largement à l'illusion keynésienne et de la "relance" par la consommation. La sur-consommation est due au keynésianisme, pas au capitalisme.

Le système capitaliste, dans lequel les droits de propriété sont bien définis, est le meilleur défenseur de la nature. Une ressource qui appartient à tout le monde n'appartient en fait à personne, cela va être la course au premier à l'utiliser. Quand elle a un propriétaire défini, celui-ci va être dans une optique de long-terme et de non-gaspillage. La rareté se mesure avec les prix, et ceux-ci ne peuvent être obtenus que dans un libre-marché. La ressource devient rare=> les prix augmentent=> recherche de technologies plus économiques ou de ressources alternatives.

Voici quelques liens sur le sujet (mais il y en a beaucoup d'autres sur Contrepoints) :

http://www.liberaux….le-liberalisme/

http://www.contrepoi…uez-un-elephant

Link to comment

Seulement s’il n'a pas engendré de descendance, sinon, ça reste un mauvais décroissant.

Qu'est-ce que le bon et le mauvais décroissant?

Bon en tout cas avec la crise et le recul du PIB ils doivent être contents les décroissants, ils ont ce qu'ils voulaient, ils ont enfin réussi à bien nous pourrir, mais faudra leur dire que les gens là, la plèbe dans la rue elle n'a pas l'air très satisfaite pour le moment. Du coup j'irai chier devant leur porte puisque c'est écolo.

Link to comment
Qu'est-ce que le bon et le mauvais décroissant?

Le bon décroissant, il commence par lui même, et une fois qu'il a suffisamment décru, il emmerde plus personne parce qu'il est mort.

Le mauvais décroissant, il commence par les autres, et on a une furieuse envie de le transformer en bon décroissant malgré lui…

Link to comment

Le bon décroissant, il commence par lui même, et une fois qu'il a suffisamment décru, il emmerde plus personne parce qu'il est mort.

Le mauvais décroissant, il commence par les autres, et on a une furieuse envie de le transformer en bon décroissant malgré lui…

:lol:

Link to comment

Le bon décroissant, il commence par lui même, et une fois qu'il a suffisamment décru, il emmerde plus personne parce qu'il est mort.

Le mauvais décroissant, il commence par les autres, et on a une furieuse envie de le transformer en bon décroissant malgré lui…

:dentier:

Link to comment

Le bon décroissant, il commence par lui même, et une fois qu'il a suffisamment décru, il emmerde plus personne parce qu'il est mort.

Le mauvais décroissant, il commence par les autres, et on a une furieuse envie de le transformer en bon décroissant malgré lui…

:D

a) Donc, ma 1ère question est la suivante : quel(s) argument(s) béton auriez-vous à me proposer pour étoffer ma répartie ?

A mon humble avis, la vraie sagesse c'est de ne plus vouloir convaincre cette armée d'imbéciles, sans cesse plus nombreux, soit parce qu'ils vont crever dans la tranchée de leur propre bêtise comme le souligne Neuneu2K avec beaucoup d'humour, soit parce qu'ils vont trouver un vrai sens à leur vie et/ou comprendre la place micro-microbienne qu'ils occupent face à cette salope de Mère Nature et donc lâcher la grappe des gens normaux qui suivent l'évolution humaine sans se croire investis d'un quelconque rôle à jouer.

Tu l'as soulevé toi-même, ils sont incapables de se passer de téléphone et d'Internet notamment et chaque seconde de leur misérable vie est un miroir grossissant de leurs contradictions de petits parvenus blasés par le confort que d'autres leur ont offert.

En quoi sont-ils réellement nuisibles au quotidien et t'empêchent-ils de vivre ta vie et de consommer ce que bon te semble ? Oui, ils ont trouvé écho politique chez les maires de grande ville qui se ruinent en projets d'urbanisation bobo-merdiques qui font chier l'automobiliste qui va bosser tous les jours. Mais ça ne durera pas, on ne peut pas durablement nier les besoins réels des gens de se déplacer librement, en sécurité et rapidement. Au pire ils essaieront de s'approprier le bénéfice des futurs moyens de transport qui répondront mieux à ces besoins dans quelques années et alors ?

Tu leur as déjà accordé bien trop de ton précieux temps, et moi aussi d'ailleurs en écrivant ces quelques mots.

Allez file t'acheter un 4x4 et n'en parlons plus ! :)

Link to comment

Aujourd'hui, les économies européennes sont en décroissance. C'est ca qu'ils veulent les gros cons malthusaniens?

Le malthusianisme a été testé par Allende au Chili de 70 a 73. Il y avait un billet de Lucilio dans lequel on avait l'interview d'un des hommes d'Allende ou il expliquait que l'enorme crise economique dans laquelle ils s'etaient retrouvé était pour eux la voie à suivre. Il avait dit un truc du genre "vous y voyez une crise, nous y voyons la solution".

Link to comment

Merci de vos réponses !

Je me disais bien qu'il devait déjà y avoir un fil sur ce sujet. Merci pour ces liens (…et pour ton explication bien entendu) ;)

Le bon décroissant, il commence par lui même, et une fois qu'il a suffisamment décru, il emmerde plus personne parce qu'il est mort.

Le mauvais décroissant, il commence par les autres, et on a une furieuse envie de le transformer en bon décroissant malgré lui…

:lol:

A mon humble avis, la vraie sagesse c'est de ne plus vouloir convaincre cette armée d'imbéciles, sans cesse plus nombreux, soit parce qu'ils vont crever dans la tranchée de leur propre bêtise comme le souligne Neuneu2K avec beaucoup d'humour, soit parce qu'ils vont trouver un vrai sens à leur vie et/ou comprendre la place micro-microbienne qu'ils occupent face à cette salope de Mère Nature et donc lâcher la grappe des gens normaux qui suivent l'évolution humaine sans se croire investis d'un quelconque rôle à jouer.

Tu l'as soulevé toi-même, ils sont incapables de se passer de téléphone et d'Internet notamment et chaque seconde de leur misérable vie est un miroir grossissant de leurs contradictions de petits parvenus blasés par le confort que d'autres leur ont offert.

En quoi sont-ils réellement nuisibles au quotidien et t'empêchent-ils de vivre ta vie et de consommer ce que bon te semble ? Oui, ils ont trouvé écho politique chez les maires de grande ville qui se ruinent en projets d'urbanisation bobo-merdiques qui font chier l'automobiliste qui va bosser tous les jours. Mais ça ne durera pas, on ne peut pas durablement nier les besoins réels des gens de se déplacer librement, en sécurité et rapidement. Au pire ils essaieront de s'approprier le bénéfice des futurs moyens de transport qui répondront mieux à ces besoins dans quelques années et alors ?

Tu leur as déjà accordé bien trop de ton précieux temps, et moi aussi d'ailleurs en écrivant ces quelques mots.

Oui, tu as raison, 'faut que j'arrête de perdre mon temps avec ces gens. Cela dit, ces adeptes de la décroissance ont le don de me "hulkiser" : jouir d'un confort certain et vouloir imposer à tout le monde toutes sortes d'inepties liberticides et vouloir encadrer, réglementer la consommation, j'avoue que ça me dépasse. En fait, je me demande s'ils sont vraiment convaincus par ce qu'ils proposent et s'ils se rendent compte des conséquences que cela pourrait engendrer si leurs idées étaient appliquées. Mais bon….

Je vais suivre tes recommandations et aller m'acheter un 4*4….et un GMC pour bien faire chier !

Link to comment
  • 1 month later...

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/08/11/01016-20120811ARTFIG00275-gard-le-pere-soupconne-d-infanticide-s-est-rendu.php

Selon le magistrat, le jeune père de famille a conscience de la mort de son enfant, «parce qu'il voit qu'il ne bouge pas, mais tout cela ce sont des flashs, il a compris qu'il était mort, mais il ne sait pas comment il est mort, finalement». Après les faits, «il s'en va parce qu'il est en colère et il s'en prend à la société, une “société de merde”», a-t-il dit pendant sa garde à vue pour expliquer sa fuite, qui a duré quatre jours. «Il évoque le fait qu'il y a eu une série d'oppositions avec la mère sur plusieurs choses, le port du bob, l'alimentation par des petits pots, qui ne sont pas naturels, une série de petites choses dont la crème solaire fait partie». Une expertise psychiatrique et une autre médico-psychologique du jeune homme seront effectuées dans les jours ou semaines à venir, a encore précisé le procureur.

Selon les déclarations de la mère du bébé, son compagnon, dont elle était séparée depuis le mois de mai, avait jeté à deux reprises le bébé au sol, mardi vers 16h30, au cours d'une dispute qui a débuté parce qu'elle voulait mettre de la crème solaire à l'enfant. Les constatations médico-légales avaient confirmé que le bébé avait été victime de deux chocs à la tête.

La mère du nourrisson était arrivée dans le Gard le matin même, afin que son ex-compagnon puisse être auprès de son fils, qu'il n'avait pas vu depuis la séparation du couple, en mai. Elle avait l'intention de rester quelques jours. Mais, dès le repas de midi, les dissensions entre les jeunes gens sont réapparues. Lors d'une promenade sur un chemin communal sur les hauteurs de Bessèges, la mère a demandé au père d'enduire la peau du petit garçon de crème solaire. C'est à ce moment que ce dernier, agacé, aurait jeté le bébé au sol à deux reprises.

Désaccord sur l'éducation de l'enfant

Le jeune homme avait aussitôt pris la fuite vers les Cévennes à pied, torse nu, seulement vêtu d'un sarouel noir et de sandales. Ne possédant ni téléphone portable, ni carte bancaire, ni matériel informatique, le suspect était difficilement repérable. Conduisant sans permis, parfaitement capable de vivre plusieurs jours dans une grotte. Il avait été vu pour la dernière fois, mercredi, vers 10 heures, près de Florac, où il avait dérobé un véhicule utilitaire garé sur le parking d'un supermarché.

Végétalien, le jeune père est décrit comme un proche de la philosophie de la décroissance, qui prône une limitation du développement économique pour préserver l'environnement. Les enquêteurs redoutaient qu'il tente de se suicider. Il avait déjà essayé de le faire lors d'un voyage en Inde, alors que sa femme venait de le quitter. Les parents, des étudiants de la région parisienne qui s'étaient rencontrés à l'université parisienne de Tolbiac, n'étaient pas d'accord sur le mode de vie et l'éducation de l'enfant.

La société de merde oblige les parents à polluer pour élever des enfants. Nous n'avons pas d'autre choix que de se débarasser des enfants, là réside la vrai décroissance.

Link to comment

Correction : il pouvait mourir de faim et de soif pendant plusieurs jours dans une grotte. Comme tout le monde, quoi.

Je pense que quand on dit de qqu'un qu'il peut rester pendant des jours dans une grotte, on entend par là qu'il "se plait" à rester des jours dans une grotte. Comme on dirait de qqu'un qu'il peut rester des semaines enfermé chez lui, ou bien qu'il peut passer des heures à contempler la mer… On n'entend pas par là qu'il aurait une quelconque supercapacité à le faire…

Link to comment
On n'entend pas par là qu'il aurait une quelconque supercapacité à le faire…

Du coup ça n'a rien de pertinent dans l'article, si il n'est pas capable de se cacher dans une grotte plus efficacement qu'un autre.

Sinon, il y a bien des pressions de la part des nutritionnistes de cour. D'ailleurs c'est très exagéré de prendre l'obésité pour exemple pour parler de surconsommation. Tous les obèses ne sont pas boulimiques, loin de là (ça tient plus de la qualité de la nourriture et de la manière personnelle de l'assimiler).

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...