Jump to content
Stephdumas

Mexique ! T'es qui là et sombre héros...

Recommended Posts

L'élection mexicaine de 2012 est chaud, avec Enrique Peña Nieto qui essaie de ramener le PRI au pouvoir et Obrador qui retente sa chance.

http://www.courrierinternational.com/article/2012/06/21/le-printemps-etudiant-fera-t-il-le-president

Citation

L’élection présidentielle du 1er juillet 2012 a longtemps semblé jouée d’avance. Le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) croyait la victoire assurée [et revenir au pouvoir, perdu en 2000 après soixante et onze ans de règne ininterrompu], grâce à son candidat, Enrique Peña Nieto (EPN). Le 11 mai dernier, après un entretien avec la journaliste Carmen Aristegui, celui-ci était d’ailleurs toujours en bonne position dans les sondages. C’est à l’étape suivante, l’Université ibéroaméricaine [uIA, dite “l’Ibero”, une université privée très chic et réputée], que cela s’est gâté. Des étudiants l’attendaient avec des masques de l’ancien président Carlos Salinas de Gortari [1988-1994] aux cris de “Dehors ! dehors ! L’Ibero ne veut pas te voir !”, “Assassin !”, “On n’a pas oublié Atenco !” [du nom d’un village devenu pour les ONG et l’opposition le symbole de la répression policière et de l’impunité depuis des incidents violents ayant eu lieu en mai 2006, alors que Peña Nieto était gouverneur de l’Etat de Mexico]. Au même moment, Twitter bruissait de messages tels que #Jemecachedanslestoilettes commeEPN ou #EPNl’IberoNeT’aimePas.

Les étudiants disent non au retour du PRI

Marquant son parti pris pour le candidat du PRI, le duopole télévisuel [Televisa et TV Azteca, les deux principales chaînes de télévision privée] n’a consacré à ces messages Twitter et à l’incident que quelques secondes d’antenne. Le leader national du PRI (et ancien étudiant de l’Ibero), Pedro Joaquín Coldwell, a affirmé ensuite sur les mêmes chaînes que les étudiants étaient manipulés par ses adversaires politiques et que certains des participants ne faisaient même pas partie de l’UIA. C’est cela qui a suscité l’indignation. Les étudiants ont alors répliqué en mettant en ligne une vidéo où ils montraient leurs cartes d’étudiant, prouvant qu’ils appartenaient bien à l’université en question. Et c’est ainsi qu’est né le mouvement connu aujourd’hui sous le nom de #Yo Soy132 [#JeSuis132, car 132 étudiants ont affiché ce jour-là leur identité sur les réseaux sociaux] et qui bouleverse la campagne.

Qu’est-ce qui a amené les étudiants à prendre position contre la manipulation des deux chaînes de télévision ? Et pourquoi maintenant ? Est-ce le contexte électoral qui a fourni le détonateur ? Pourquoi contre Enrique Peña Nieto, et non contre le président Felipe Calderón, sa guerre, ses morts, ses violations des droits de l’homme ? Quels sont les facteurs qui expliquent cette synergie étudiante ayant pour chef de file non pas l’Unam [l’Université nationale autonome du Mexique, la très réputée université publique du Mexique, connue pour son activisme politique et d’où est partie la contestation en 1968], l’UAM [université autonome métropolitaine] ou le Politécnico [institut public d’enseignement supérieur et de recherche très réputé], mais l’UIA jésuite, l’université Anáhuac (Légion du Christ), ainsi que l’Institut technologique autonome de Mexico, pépinière technique des administrations fédérales ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

In barely four years, a little-known criminal gang has grown to challenge the world's most notorious drug lord, Joaquin "El Chapo" Guzman, for domination of the Mexican underworld, unleashing a new tide of violence.

Once minions of Guzman's Sinaloa Cartel, traffickers of the Jalisco New Generation Cartel (CJNG) have turned on their former masters, seizing territory and buying off thousands of corrupt police.

Led by former policeman Nemesio Oseguera, aka "El Mencho", the gang soon carved out an empire at the expense of weaker rivals.

Carnage and corruption: upstart Mexican cartel's path to top

http://uk.reuters.com/article/idUKKCN12B0FZ

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mise à jour : Mexique 2017

Citation

Le rapport démontre qu’à Coahuila, nous ne sommes pas face à une situation de violence sporadique ou due uniquement aux cartels de la drogue. Il met en lumière l’existence d’une politique délibérée des autorités officielles de l’État de Coahuila visant à laisser commettre, voire à appuyer activement, les attaques contre la population civile. Toutes les informations analysées ont permis aux auteurs du rapport de conclure qu’entre 2009 et 2011/2012 les autorités de l’État de Coahuila responsables de la sécurité ont commis des crimes contre l’humanité de connivence avec le cartel de Los Zetas. Et qu’entre 2011/ 2012 et 2016, ces mêmes autorités ont commis des crimes contre l’humanité directement par le biais des forces spéciales.

https://www.fidh.org/fr/regions/ameriques/mexique/mexique-assassinats-disparitions-et-actes-de-torture-a-coahuila-de

 

Un Etat (fédéral) qui assume complètement d'être une mafia comme une autre ...

 

Qu'en dit @José ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

hum....

Je préfére cet article là...plus fidèle à ce que je vois autours de moi ( des gens pauvres super débrouillards toujours en train de s'entraider) Les fonctionnaires à qui j'ai eu affaire   sont plutôt impecc...http://zetatijuana.com/2017/09/gobierno-rebasado-por-la-sociedad-o-el-verdadero-milagro-mexicano/

extrait traduit: 

Quote

 

Le vrai miracle mexicain:

...La classe gouvernementale mexicaine, la classe politique, a été submergée par la société qui a pris les rênes des opérations de secours, nettoyant et répondant aux besoins des centaines de milliers de volontaires et de victimes du tremblement de terre. Le Mexique se tient debout, non par son gouvernement, mais par sa société.(civile dirait on en france)

 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Bon vu que vous relancez le sujet, j'ai modifié le titre pour qu'il soit plus neutre. Ca me donne l'occasion de tester mes nouveaux super-pouvoirs.  

 

 Si quelqu'un a une meilleure blague, je prends. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Nigel a dit :

 J'adore le dernier. Je prends ! :P 

 

Essaie quand même d'avoir une pensée pour ceux qui chercheront à retrouver ce fil plus tard ;)

 

edit : ok, Never mind ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2018/01/07/world/americas/mexico-state-corruption.html

Quote

Losing Faith in the State, Some Mexican Towns Quietly Break Away

Quote

Monterrey’s experience offered still more evidence that in Mexico, violence is only a symptom; the real disease is in government. The corporate takeover worked as a sort of quarantine. But, with the disease untreated, the quarantine inevitably broke.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le NY Times qui n'a que 4 ans de retard, au calme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Wayto said:

Le NY Times qui n'a que 4 ans de retard, au calme.

Mais qui est un peu plus lu que la littérature spécialisée qui en a certainement parlé avant !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, cedric.og a dit :

Mais qui est un peu plus lu que la littérature spécialisée qui en a certainement parlé avant !

Cartel Land est sortie en 2015, il a eu l'oscar du meilleur documentaire, a été diffusé très largement, en France il est passé plusieurs fois sur canal + par exemple. 
Quand je dis que NY Times a 4 ans de retard, c'est concernant les milices et la prise en main de de la sécurité par les citoyens.
Le fait que l'état mexicain soit corrompu (des municipalités aux plus hautes sphères de l'état) c'est connu depuis au moins le mandat de Salinas (1988-1994).

C'est bien qu'ils en parlent hein, je dis pas le contraire, mais ils font la promotion du PRD qui est un partie socialiste (le PRI est plus soc-dém on va dire) et qui proposent encore plus d'état et d'interventionnisme comme solutions aux problèmes existants... 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est qu'on voit partout, c'est que dit Zeta Tijuana (qui est plus que digne de confiance) donc ça a l'air d'être vrai.
Maintenant le hic c'est qu'on a pas de décompte de victimes précis. C'est pas possible d'en faire un (enfin l'état pourrait le faire s'il n'était pas corrompu et gangrené, mais le problème n'existerait donc pas :mrgreen:).

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'élection présidentielle aura lieu le 1 juillet au Mexique.
Pour l'instant c'est un candidat de gauche qui est en tête depuis le dernier débat. Il est notamment pour le monopole de l'industrie pétrolière Mexicaine, ouverte à la concurrence depuis 2013, et la re-nationalisation de PEMEX, l'ancienne entreprise pétrolière d'Etat. Il n'a pas vraiment de programme économique, si ce n'est s'inspirer de Chavez, ce qui laisse présager du pire (mais le Mexique est un Etat fédéral, donc à voir s'il est élu). Il veut démanteler les quelques bonnes réformes de Pena Nieto et plus globalement ramener le pays dans les années 80. Les entreprises étrangères et les entrepreneurs locaux flippent.

 

https://www.eleconomista.com.mx/opinion/AMLO-peligro-para-la-economia-de-Mexico-20180424-0031.html

https://www.eleconomista.com.mx/opinion/El-programa-economico-de-Lopez-Obrador-20180426-0034.html


Concernant le narcotrafic il souhaite mettre fin à la politique de répression actuelle (ce qui n'est pas mauvais), mais il envisage même une amnistie (!), ce qui serait pour le coup fort de café pour une "guerre" qui a fait entre 200 000 et 700 000 morts et disparus en 15 ans. Il veut s'inspirer de l'approche italienne dans la lutte contre les mafias pour démanteler les cartels à la place de simplement couper la tête de l'hydre, mais je suis pas convaincu de son potentiel succès au Mexique.

 

 

L'élection est loin d'être jouer, et dans le même temps les arrangements et meurtres entre amis suivent leur cours : https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2018/05/20/36-local-candidates-have-been-assassinated-in-mexico-and-the-election-is-still-2-months-away/?noredirect=on&utm_term=.9c5dd70230e6

 

https://www.reuters.com/article/us-mexico-election/leftists-lead-grows-ahead-of-mexico-presidential-vote-poll-idUSKCN1IJ03

 

HS : pourquoi alt + un chiffre fait apparaître l'espace d'un instant la lettre recherchée avant d'annuler l'action et de me renvoyer vers la page précédente de mon historique ? A cause de Chrome ou du forum ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne vois pas comment on peut sortir d'une guerre civile sans amnestie.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être, mais si j'ai du mal à l'accepter alors que je n'ai perdu personne dans les violences, j'imagine pas la réaction de ceux qui ont un proche enlevé, torturé ou assassiné. Tout ça pour dire que si ça arrive, je ne serais pas du tout étonné de voir des groupes dans le style des autodefensas, ou des pepes se former et chercher à se venger, transformant cette drôle de guerre civile en vendetta de grande ampleur.

 

Edit : et pour être franc, en y pensant un peu plus avant, j'ai l'intime conviction que balancer l'idée de l'amnistie c'est une manière d'influencer les négociations qu'il doit avoir avec un ou des cartels. Sous chaque président, un différent cartel a été épargné par les attaques des forces militaires et de polices, celui de Juarez sous Zedillo, Sinaloa sous Vincente Fox et Calderon, CJNG sous Pena Nieto. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le top ce ne serait pas vraiment d'amnistie, simplement une dispense de peine ou pas loin pour ceux qui se dénoncent et coopèrent pour balancer les gros bonnets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour être honnête, il a également dit qu'une amnistie n'était pas une absolution, ça va dans ton sens. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Wayto a dit :

L'élection présidentielle aura lieu le 1 juillet au Mexique.
Pour l'instant c'est un candidat de gauche qui est en tête depuis le dernier débat. Il est notamment pour le monopole de l'industrie pétrolière Mexicaine, ouverte à la concurrence depuis 2013, et la re-nationalisation de PEMEX, l'ancienne entreprise pétrolière d'Etat. Il n'a pas vraiment de programme économique, si ce n'est s'inspirer de Chavez, ce qui laisse présager du pire (mais le Mexique est un Etat fédéral, donc à voir s'il est élu). Il veut démanteler les quelques bonnes réformes de Pena Nieto et plus globalement ramener le pays dans les années 80. Les entreprises étrangères et les entrepreneurs locaux flippent.

 

https://www.eleconomista.com.mx/opinion/AMLO-peligro-para-la-economia-de-Mexico-20180424-0031.html

https://www.eleconomista.com.mx/opinion/El-programa-economico-de-Lopez-Obrador-20180426-0034.html

Le Venezuela est également un état fédéral. Cependant, sa constitution chaviste est particulière avec 5 pouvoirs et un fonctionnement dont on constate l’omnipotence du président. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

2 militantes politiques ont été tués lors des élections mexicaines portant le nombre à au moins 145 personnalités politiques assasinés. http://www.journaldemontreal.com/2018/07/01/mexique-elections-deux-militants-politiques-tues-par-balles

 

À moins d'une grosse surprise, Orbrador sera le nouveau président après 2 tentatives, un proverbe anglais disait "3rd time the charm". 

Share this post


Link to post
Share on other sites

dans mon quartier, tout s'est passé normalement, sérieusement et calmement, vote, dépouillement (camino réal, banlieue de La Paz, BCS)....Ici, c'est Obrador qui arrive en tête alors que lors de la campagne, les militants des autres partis s'affichaient  et s'activaient beaucoup plus....(Mais en fait il semble que "les militants" étaient en fait payés)...Je suis plutôt optimiste et pense qu 'AMLO est le moins pire des candidats et que le raz le bol de la corruption politicienne ici est vraiment très profond....

J'avoue être plutôt contente, ce soir!

Ici aussi les vieux clivages gauche droite semblent totalement obsolètes 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment, il y existerait au Mexique un paradis libéral, qui aurait été mis en place par des femmes déterminées.

 

https://www.zerohedge.com/news/2018-10-09/people-give-orders-and-government-obeys

 

L'article commence par des banalités, mais mérite d'être lu jusqu'au bout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/09/2019 à 12:52, Liber Pater a dit :

Le Mexique veut décriminaliser les drogues et négocier pour que les US fassent de même

C'est plus probablement une tentative d'AMLO de remonter dans les sondages après la chute de ces derniers mois, alors que le Mexique connaît un pic d'insécurité sans précédent (pire que durant le mandat de Calderon et sa guerre contre le narcotrafic). Sans compter les accusations de corruption d'AMLO par le cartel de Sinaloa durant la campagne présidentiel de 2006 qui sont revenus sur le devant de la scène lors du procès d'El Chapo.

 

J'aimerais être enthousiaste, mais je vois très bien les choses se passer de la manière suivante : les négociations pour la décriminalisation de toutes les drogues vont échouer pour X raisons côté américain (avec de très grosses pressions des différents cartels côté mexicain pour qu'elles échouent). AMLO rejette la faute sur Trump et joue du côté anti-immigration de ce dernier. Trump saute sur l'occasion de continuer à occuper le devant de la scène médiatique, balance deux ou trois injures sur AMLO, ou le Mexique, ou les mexicains. Shitstorm internationale, la côte de popularité d'AMLO remonte, rien n'a changé, fin de l'histoire. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien de bien nouveau au Mexique.

Tout part d'une demande d'extradition des US pour Ovidio. A priori deux des fils d'El Chapo avaient été capturé (Ovidio et Ivan).

27 prisonniers se sont évadés de la prison de Culiacan dans la même journée suite à une attaque du cartel de Sinaloa. Le timing est très louche.

 

Il y a quelques vidéos de rencontres entre militaires et cartels qui traînent, mais de ce que j'ai vu c'était chill.

 

En bref, ça fait du bruit parce que c'est la famille d'El Chapo / il y a son procès, mais à part la déclaration d'AMLO, rien qui sorte de l'ordinaire malheureusement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donald Trump veut classer les cartels mexicains de la drogue comme "organisations terroristes"

 

Lu sur wikipedia :

 

Citation

Official designation of a group as a Foreign Terrorist Organization also triggers more robust means of combat under the Authorization for Use of Military Force act enacted in 2001, which is still in force today.[6]

 

Bientôt des bombardements américains au Mexique ? Des frappes de drones ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...