Jump to content

Belgique, garnaalkroketten, stoemp & mitraillette


Recommended Posts

Ben si tu défonces la rentabilité des actions, les flux devraient plus s'orienter vers les obligations, faisant augmenter leur valeur pour ceux qui en détiennent déjà. Et c'est qui qui détient des obligations en masse ?

 

Ce que je pige pas avec cette loi, c'est qu'on pourrait essayer de construire des produits dérivés un peu fumeux, qui se substitueraient à une action, mais qui n'en seraient pas une parce qu'ils auraient une garantie pipeau au dessus. Tu vends ça et les mecs contournent la loi sur les plus-value, non ?

En somme le gouvernement peut dire "nous l'avons fait" tout en protégeant les intérêts financiers...

Link to comment

Les "intérêts financiers" ne sont pas concerné par cet impôt.

Le vrai trading est effectué pour le compte de société et les bénéf (dividendes + plus-values) sont taxés à l’impôt des sociétés.

Ce nouvel impôt ne frappe que les personnes physiques, c'est-à-dire les spéculateurs du dimanche*. C'est purement symbolique et c'est pour ça que c'est encore plus innacceptable de la part d'un gvt de droite.

 

* d'où l'importance de la déductibilité des moins-values. Si on pouvait les déduire, je suis sûr que l'État perdrait de l'argent.

Link to comment

 

Philippe Olivier pointe les "conséquences en terme de santé publique" puisque "les voies d'accès n'étaient pas libres, le blocage n'avait pas été annoncé, il n'était d'ailleurs pas autorisé".

Grâce l'aide d'un motard de la police, le chirurgien s'extirpe finalement de l'embouteillage. Il arrive toutefois à l'hôpital avec trois quarts d'heure de retard. Il opère alors la patiente mais celle-ci décède quelques heures après.

"Il y a un lien de cause à effet effectivement des mouvements sociaux et du délai anormal du transport du médecin vers son lieu de travail" explique Philippe Olivier. Selon le directeur médical, le retard pris par le chirurgien, causé par le blocage de l'autoroute, a diminué les chances de survie de la patiente: "On peut dire qu'il y a eu une perte de chance qu'il faudra démontrer et chiffrer surtout".

Egalement interrogé par nos confrères du service public, Francis Gomez, qui s'exprime pour la FGTB Liège-Huy-Waremme, estime que "si cet hôpital n'est pas capable de dédoubler un chirurgien de garde, alors c'est cet hôpital qui a un problème de fonctionnement".

A cela, l'hôpital répond que "c'est une excuse un peu facile". "Déclarer que bloquer les autoroutes autour de Liège ne va pas désorganiser gravement le fonctionnement des institutions, notamment hospitalières, c'est de la mauvaise foi." Le Centre Hospitalier a également expliqué que les gardes des médecins étaient organisées selon les normes nationales contrôlées par la Région wallonne et non gérées comme bon leur semble. L'excuse d'avoir dû prévoir un autre médecin ne tient donc pas la route par rapport à l'organisation contrôlée des médecins de garde notamment. 

Le Centre Hospitalier Chrétien maintient sa volonté de déposer plainte contre X pour homicide involontaire.

 

Effectivement, c'est génial, personne n'est responsable. Ni ceux qui ont bloqué, ni les syndicats, ni la police qui n'a vraisemblablement pas fait son travail, ni la région wallonne et ses normes à la con et pas non plus l'hôpital qui peut se retrancher derrière le respect des normes à la con.

Link to comment

Effectivement, c'est génial, personne n'est responsable. Ni ceux qui ont bloqué, ni les syndicats, ni la police qui n'a vraisemblablement pas fait son travail, ni la région wallonne et ses normes à la con et pas non plus l'hôpital qui peut se retrancher derrière le respect des normes à la con.

 

J'ai pris ta phrase comme inspiration pour un court billet sur Facebook, accompagné de:

http://www.contrepoints.org/2014/11/14/188104-cinq-raisons-de-doter-les-syndicats-belges-de-la-personnalite-juridique

Link to comment

Le gouvernement le plus à droite que la Belgique ait connu depuis que je suis né va passer une des propositions phares du PS.

Remarquons que les moins-values ne seront pas déductibles. Pile je gagne, Face tu perds.

 

(et puis, parce que la Belgique est le pays du surréalisme, les actions, c'est spéculatifs, mais les produits dérivés, faut encore y réfléchir, parce qu'on sait pas trop...)

Reçu de Keytrade Bank

Cher client,

 

Le gouvernement belge a décidé qu'à partir de 2016, les plus-values réalisées sur la vente, par une personne physique, de certains produits financiers seront taxées à 33%.  Cette taxe concernerait les actions individuelles cotées en bourse, les options et les warrants détenus depuis moins de 6 mois.

 

Il y a encore beaucoup d'incertitudes à propos de cette taxe, mais ce qui semble se dégager pour l'instant c'est que:

 

Seules les personnes physiques qui sont soumises à l'impôt des personnes physiques seront taxées, pas les sociétés. Notez donc que les clubs d'investissement sont bel et bien concernés;

Les moins-values ne pourront pas être prises en compte;

Pour des achats successifs, la plus-value devrait être déterminée sur base du principe LIFO (last in first out), c'est-à-dire en tenant compte de la date du dernier achat;

Le contribuable belge lui-même doit déclarer la plus-value à sa charge quand les instruments visés ont été vendus via un intermédiaire étranger;

Les parts de fonds* non cotés en bourse ne tombent pas sous cette mesure.

Sous réserve de confirmation, cette taxe serait applicable aux instruments achetés à partir du 1er janvier 2016 (elle ne serait donc pas rétroactive). Il reste encore beaucoup de questions sur l'application de cette taxe pour certaines opérations (fusions, scissions, ....) et pour certains produits (Turbos, Futures, etc.) . Il est clair que cette taxe est déjà très controversée et nous vous tiendrons bien entendu informés des évolutions.

Link to comment

C'est très bon, y a juste les passages sur la responsabilité qui me font tiquer. A partir du moment où c'est commis dans le cadre de l'association, je ne vois pas pourquoi sa responsabilité ne serait pas aussi engagée :

 

 

 

La personne est morte et l’hôpital porte plainte. Qui attaquer en justice ? Le syndicat ou les individus de l’autoroute ? La logique socialiste, holiste, anti-individuelle et « solidaire » (au sens socialiste, les libéraux ont une définition de la solidarité différente, basée sur la volonté propre), suppose que l’on s’attaque au syndicat, au groupe de cama’ et que donc toute l’organisation réponde à la justice. La logique libérale, dont le principe de base est « liberté et responsabilité », suppose une logique individualiste. Ce sont donc les personnes ayant bloqué l’autoroute qui devraient justifier leurs actes. Bien entendu, par principe de « solidarité volontaire », rien n’empêche l’organisation dont ils dépendent ou leurs camarades de les aider et de les supporter.

 

Link to comment

Les syndicats belges n'ont pas de personnalité juridique, tu ne peux pas les attaquer en justice.

Certains juges ont réussi, notamment pour licenciement abusif (faites ce que je dis pas ce que je fais, toussa), mais parce que dans le schmilblick, les syndicats sont quand même responsables juridiquement pour les salaires qu'ils versent (notamment face à l'ONSS, Office National de Securité Sociale, comme n'importe quel employeur). Donc là dessus, tu peux les attaquer.
Pas pour ce qui des exactions de leurs membres lorsqu'ils agissent sous couvert syndical.

Link to comment

 

 

Les syndicats belges n'ont pas de personnalité juridique, tu ne peux pas les attaquer en justice.

 

Oui, ça j'ai bien compris. C'est plutôt l'opposition logique libérale, logique socialiste.

Link to comment

Ho punaise, j'apprends l'existence de "l'affaire Faust".

Corruption, association de malfaiteurs, blanchiments, faux et usage de faux, travail au noir pour la FGTB.

C'est presque trop beau !

 

http://www.lalibre.be/actu/belgique/l-affaire-faust-un-an-apres-51b880b2e4b0de6db9a964f4

 

http://www.dhnet.be/actu/faits/corruption-travail-en-noir-seisme-a-la-fgtb-51b7cfc5e4b0de6db98f95b9

 

Je le rajoute dans mon article :)

Link to comment

Oui, ça j'ai bien compris. C'est plutôt l'opposition logique libérale, logique socialiste.

 

Ah ok, oui.

Je grossis volontairement un peu le trait.

Mais par exemple, si quelqu'un dit du bien des nazi sur ce forum, la justice s'attaquera non pas à l'association mais à son président.

C'est un peu ça que j'exprimais.

Link to comment

T'as bien vu que c'est une affaire vieille de 10+ ans ?

 

Oui, j'ai cherché un lien avec la Carolorégienne mais j'ai rien trouvé.

 

 

Aucune cour constitutionnelle ou européenne ne s'est jamais penché sur cette anomalie ?

 

Pas que je sache

Link to comment
  • 2 months later...

 

Throughout history, borders have caused unfathomable bloodshed, ageless feuds and decades-old legal disputes, which makes plans for a friendly exchange of land between the Netherlands and Belgium all the more remarkable.

The reason for such magnanimity? “Because it makes sense to do so,” says Marcel Neven, the mayor of Vise, Belgium.

Well, that and perhaps a little help from a headless body.

While Belgium will be losing a splendid piece of nature that juts into the Meuse river dividing the two nations, it will also unburden itself of a jurisdictional nightmare that developed over time as the river meandered to turn the portion of land belonging to Belgium — about 15 soccer fields’ worth — into a peninsula linked only to the Netherlands.

Over time, the area was rumoured to be increasingly lawless, a haven for drug dealers and illicit sexual escapades. Then, three years ago, passersby discovered a headless body. “They alerted Dutch authorities, who told them it was Belgian territory,” said Jean-Francois Duchesne, police commissaire of the Lower Meuse region.

In short, the Dutch could not go there because it was Belgian, and Belgian police and judicial authorities found it tough to get there. They are not allowed to cross into the Netherlands without permission and the peninsula had no proper landing zone for boats or equipment coming in by water.

“So we had to go there by boat with all that was needed — the prosecutor, the legal doctor, the judicial lab — we had to do round trips over the water. It really was not very practical,” Duchesne said.

And beyond that, Neven remembered: “You had to jump from the boat on to the shore. You needed to be in shape for this.”

But soon there will be no more wading in water, and a peaceful swap should be reality.

“We should have done it a long time ago,” Neven said.

Preparatory work has been done and the two countries’ parliaments should be able to complete a deal some time in 2016, Neven said, almost two centuries after the 1843 border posts were set. And all with a smile on everyone’s face, even though Belgium will get only a tiny part around a lock that has been built to promote traffic between the two countries.

“In essence, it is very rare but it can happen,” said barrister Malcolm Shaw, an expert on international border disputes. He highlighted how complicated history has woven the borders in the area close to where Belgium, the Netherlands and Germany touch, leaving enclaves and strangely twisted borders.

Border swaps can happen but mostly after bitter quarrels.

On the Indian-Bangladeshi border this summer, a dispute that raged since India’s independence from British colonialists in 1947 was settled when the countries swapped more than 150 pockets of land.

Earlier this month, it took the United Nations’ highest court to settle a dispute between two Central American nations. The court ruled that Nicaragua violated Costa Rica’s territorial integrity in a longstanding fight over a small chunk of land near the shores of the Caribbean Sea.

Belgian military historian Luc De Vos said that friendship between neighbours makes all the difference.

“It is possible between Belgium and the Netherlands because these countries have a lot of ties for centuries and after the second world war territory was no longer that important,” De Vos said.

http://www.theguardian.com/world/2015/dec/30/belgium-and-the-netherlands-exchange-land-because-it-makes-sense?CMP=Share_AndroidApp_Tweet

 

2 États qui s'échange des bouts de terre pacifiquement ...

 

Link to comment

Ouais, c'est à côté de Maastricht ça. Bah, c'est pas super pratique, mais ça reste une frontière compréhensible par un esprit humain normal.

Alors qu'à Baarle... ;) (hat tip à Tibor Machan)

Link to comment

Bizarrement, là il y a moins de monde à l'internationale pour reprendre la nouvelle version de l'affaire:

 

"Partouze" dans un commissariat bruxellois: des policières "jalouses" auraient diffusé de "fausses rumeurs"

 

Un responsable de la police belge a démenti ce mercredi la fameuse histoire de la "partouze" qui aurait été organisée en novembre au commissariat de Ganshoren dans l'agglomération bruxelloise. Il s'agirait de fausses rumeurs diffusées par "certaines policières". 

 

Le 29 décembre dernier, le journal belge La Dernière Heure affirmait qu'au mois de novembre, alors que la capitale belge était en alerte terroriste de niveau 4 à la suite des attentats de Paris, une "partouze" s'était déroulée dans un commissariat de Ganshoren, une commune de l'agglomération bruxelloise. Elle aurait impliquée deux policières et huit militaires, des Chasseurs ardennais venus en renfort qui étaient alors hébergés dans les lieux.

 

Une enquête interne avait alors été ouverte. Johan De Becker, le chef de corps de la zone de police Bruxelles-Ouest, a livré au quotidien La Capitale les premières conclusions. "Contrairement à ce qui avait été dit dans les médias, nous pouvons dire que le commissariat était bien fermé", a-t-il déclaré. "Les militaires avaient été hébergés dans ce commissariat et c’était leur dernier soir. Ils avaient décidé d’organiser une soirée d’adieu et ils ont invité des dizaines de policiers de la zone à la soirée. Il n’y avait donc pas seulement deux policières comme cela avait été écrit. Il y avait des hommes et des femmes de la zone de police. Et ils n’étaient pas en service, il s’agit donc de la sphère privée".

 

"D’après l’enquête, il n’y a jamais eu d’acte sexuel lors de cette soirée"

Pour ce responsable de la police belge, cette "partouze" est tout simplement... une invention. "D’après l’enquête, il n’y a jamais eu d’acte sexuel lors de cette soirée", assure-t-il. Il s'agirait de fausses rumeurs propagées au sein de la police par des agents mécontents de ne pas avoir été convié à la soirée des militaires. "Les premiers éléments de l’enquête montrent que les militaires n’ont pas invité tous les policiers de la zone", explique Johan De Becker. "Certaines policières, jalouses de ne pas avoir été conviées à la soirée, ont diffusé de fausses rumeurs".

 

 

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/partouze-dans-un-commissariat-bruxellois-des-policieres-jalouses-auraient-diffuse-de-fausses-rumeurs-898053.html

 

 

À ce propos, ils auraient pu nous rendre Maas en échange, qu est une ville trop bien.

 

Comme les rois sont des incapables comme les autres, il vous manque la moitié du Hainaut. On peut donc vous refiler Valenciennes (et même la Thiérache).

 

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...