Jump to content

Du libéralisme (ou pas ?) en Angleterre


Recommended Posts

Je l'ai entendu dans une interview sur une chaîne anglaise en 2014.

Excepté l'Immigration (sujet éternel qui n'est pas pertinent ici), il a plutôt tendance à être laissez faire laissez passer non ?

Link to comment

Ok.

L'ukip est libéral quand il s'agit du pognon. Éventuellement.

Le labour est libéral quand il s'agit des couilles des gens. Éventuellement.

1 partout balle au centre.

Link to comment

Il y a une video d'un autre gars du UKIP qui en met plein la gueule aux députés a propos de l'evasion fiscale au parlement européen en commencant par une citation de Rothbard.

 

J'attends de voir un jour un député francais citer Rothbard.

Forcément, à côté de l'AN française, tout le monde est nanarcap.

Link to comment

Ok.

L'ukip est libéral quand il s'agit du pognon. Éventuellement.

Le labour est libéral quand il s'agit des couilles des gens. Éventuellement.

1 partout balle au centre.

La liberté des couilles suit le pognon pas l'inverse.

Link to comment

 

Les adolescents britanniques battent des records en matière d’illettrisme et savent à peine compter, selon la dernière enquête Pisa. Les réactions sont nombreuses dans la presse locale.

Conduite par l’OCDE, l’enquête Pisa paraît tous les trois ans. Elle a pour objectif d’évaluer les capacités des adultes en matière de compréhension de l’écrit et de calcul. Ses derniers résultats, rendus publics en février, font l’effet d’une bombe au Royaume-Uni. Ils révèlent que les jeunes y ont bien du mal à lire et à compter correctement.

L’International Business Times résume la question :

L’enquête de l’OCDE classe le Royaume-Uni en queue de peloton des pays développés pour la classe d’âge des 16-19 ans : au 22e rang sur 23 pour la lecture et au 23e rang pour le calcul, loin derrière le Japon, les Pays-Bas ou la Corée du Sud, en tête dans les deux matières. Le site d’information économique souligne que 7 % des jeunes Britanniques diplômés ont des compétences en calcul inférieures au niveau 2, considéré comme le minimum indispensable pour se débrouiller dans la vie quotidienne, et que 3,4 % ne dépassent pas ce niveau en lecture. Il relève en revanche que les retraités britanniques se classent parmi les plus compétents de leur classe d’âge. 

 

“Nous avons les jeunes les plus analphabètes du monde développé. Même certains étudiants diplômés n’ont qu’un bagage minimal en langue et en maths. Cela signifie que ces jeunes ont du mal à lire sur la jauge la quantité d’essence qui reste dans le réservoir ou à comprendre les instructions sur un tube d’aspirine.”

La faute aux pédagogues ?

Pour expliquer ces très mauvais résultats, le Times donne la parole à Alan Smithers, directeur du Centre pour l’éducation et l’emploi de l’université de Buckingham, qui met en cause les méthodes pédagogiques. “En Angleterre, l’école a été gâchée par les principes de l’éducation progressive [pédagogie qui prône la participation active des élèves plutôt que l’apprentissage passif], soutient-il. L’ancienne génération a appris sérieusement l’anglais et les maths, puis la pédagogie progressive a pris le dessus et les compétences de base des enfants ont baissé.”

L’hebdomadaire The Spectator souligne que le pays a adopté ces dernières années un ensemble de mesures visant à remédier aux “faiblesses” de son système éducatif, comme le reconnaît d’ailleurs l’OCDE. Ces réformes, entreprises à partir de 2010, ont renforcé l’enseignement des maths et de la lecture et rendu obligatoire la scolarité jusqu’à 18 ans.  

Une question d’ADN ?

“Il n’y a pas de quoi rire”, prévient de son côté Bronwen Maddox dans le Financial Times. A l’heure où le Brexit, le débat sur la possible sortie du Royaume-Uni de l’UE, apparaît comme la question cruciale, il y a même de quoi douter d’un avenir prospère pour le pays. La journaliste pointe une véritable “phobie des maths” chez ses compatriotes. “Le problème commence par une culture dans laquelle il est normal de déclarer : ‘Les chiffres, ce n’est pas mon affaire’, comme si c’était une question d’ADN.”

Le Royaume-Uni a sans doute besoin de 10 000 ou 20 000 instituteurs supplémentaires, conclut Bronwen Maddox, mais “le problème est culturel” et ce dont les Britanniques ont besoin, c’est de “changer de culture”.

“On peut trouver touchant le prince Harry quand il explique : ‘Je pense que j’ai les capacités physiques pour piloter un hélicoptère. Mais il y a les examens et les maths ne sont pas mon truc.’ Gordon Brown, qui a dirigé l’économie britannique pendant une décennie en tant que chancelier, est moins touchant quand il déclare en plaisantant face à des écoliers : ‘J’ai fait des maths pendant un an à l’université, mais je crois que je n’ai jamais été très bon, et certains disent que ça se voit.’”

http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/royaume-uni-un-pays-de-nuls-en-maths?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1460705376

 

Link to comment

c'est à dire qu'il m'est déjà arrivé de corriger l'anglais de mes élèves. Notamment une élève qui confondait "allowed" et "aloud". y'a aussi des gros problèmes de discipline ici, dans un style très différent de la France. En cours c'est le bordel, pas méchamment mais juste les élèves s'en battent quoi.

 

après faut dire que j'assiste qu'aux cours de français et vraiment, c'est le fond du fond du battage de couilles les langues étrangères chez eux.

Link to comment

De ce que j'en sais ça a l'air un peu comme en France, le privé est mieux côté que le public.

Par contre ça coûte une blinde la scolarité et nombreuses sont liées à l'église donc faut aller à la messe et faire des donations pour bien te faire voir.

Et il y a la carte scolaire. Et ils font un tri en fonction de ceux qui habitent le plus près en priorité. Tu es à 250m de l'école? Dommage ils ne prennent que 150m à la ronde.

Link to comment

C'est criminel :

Le Monde.fr - Au Royaume-Uni, grève historique des urgences médicales

Le rapport de force se durcit entre les médecins, largement soutenus par l’opinion, et Jeremy Hunt, le ministre de la santé.

http://www.lemonde.fr/international/article/2016/04/26/au-royaume-uni-greve-historique-des-urgences-medicales_4908846_3210.html

Link to comment

En Angleterre, si tu viens pour bosser, tu as intérêt à réussir:

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/immigration-3-700-euros-par-mois-ou-expulse-de-grande-bretagne_1423873.html#xtor=AL-79-[article_video]-[connexe]

 

(Je prends un lien qui explique mieux car là cela me parait un gros raccourci de journaliste, mais j'ai pas trouvé grand chose avec une recherche rapide).

Link to comment

Bof. Aux US ça fait des années que si tu perds ton job tu te fais dégager au bout de 3 semaines.

Et les US c'est pas encore les pogroms donc on est encore assez loin des années 30.

Oui enfin les 3700 euros c'est du nimp de compet'
Link to comment

Oui enfin les 3700 euros c'est du nimp de compet'

C'est du nimp de compet mais le côté facho je le sens surtout aux US quand on fait crever de faim des mexicains qui veulent traverser la frontière et doivent faire ça au fin fond du désert de l'Arizona.

Et ça c'est pas nouveau. D'ailleurs on tape sur les ricains mais faut pas non plus oublier les responsabilités des gouvernements des autres États americains.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...