Jump to content
PABerryer

Motivation du mariage gay

Recommended Posts

 

Aller à la messe parce qu'on est catholique, juste comme ça, par automatisme, c'est avoir un sérieux problème.

 

 

Pourquoi par automatisme ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, se demander pourquoi un chrétien va à la messe, c'est à peu près comme se demander pourquoi quelqu'un d'amoureux prend le temps de voir la personne aimée, de se faire beau pour l'occasion et de discuter longuement avec elle.

 

Pour baiser? Vous allez à la messe pour baiser? Vous êtes sûrs?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour baiser? Vous allez à la messe pour baiser? Vous êtes sûrs?

 

Aimer et baiser sont deux choses différentes, non ? Enfin, j'espère que tu vois la différence quand même. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que cela permet d'être en présence du Christ, grâce au sacrement de l'eucharistie.

C'est vrai seulement si le sacrement est encore opératif. Est ce le cas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai seulement si le sacrement est encore opératif. Est ce le cas ?

 

oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui.

 

Comment le sais tu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne s'agit pas d'automatisme, il s'agit d'une preuve d'amour et de fidélité : tous les dimanches, je consacre une heure à rencontrer physiquement mon Dieu, pour ensuite commencer ma semaine sereinement et à son service.

Cela suppose bien sûr de croire en la présence divine dans l'hostie et d'avoir comme désir ardent d'être proche de Dieu.

Le jour où tu mets ta foi au même niveau d'importance que ton amour pour le foot, c'est plus trop la peine d'y aller...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment le sais tu ?

 

C'est un secret.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon arrière grand mère regardait la messe à la TV le dimanche matin (elle ne pouvait pas s'y rendre phys.) et quand je l'ai interrogée sur le pourquoi  (j'ai tjrs été croyante sans pratiquer) elle m'a simplement répondu qu'à ce moment là, elle se sentait liée à tous les gens qui sont à la messe (à la TV mais aussi IRL) par les mêmes valeurs, le même amour de Dieu.

 

Je trouve ça beau qqpart.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben oui parce que j'ai envie de comprendre ! J'ai assisté à de nombreuses messes pendant mon enfance et mon adolescence et je n'ai toujours pas compris.

 

Si je m'en foutait je ne poserai pas la question.

 

Ca n'a pas de sens pour un athée. La Foi est un truc qui le dépasse, et ses impératifs encore plus. Ce n'est pas grave. Tout ne doit pas toujours être compris par tout le monde. Par stupidité ou intelligence, je ne sais trop, je pars du principe qu'un truc comme celui-là, que je ne comprends pas, mais qui semble crucial à plein de gens (et ne fait de mal à personne ni de près ni de loin) mérite un grand respect.

 

Un ami de l'opus dei m'a un jour dit que le jour où je comprendrais la nécessité de la messe, c'est que j'aurais acquis la Foi. En d'autres termes, si tu veux comprendre la messe, à mon avis, cherche à comprendre la Foi catholique. C'est une belle quête, c'est un beau truc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment le sais tu ?

On te défend l'intérêt de la messe pour un chrétien, donc pour quelqu'un qui y croit...

Après, il y a des moments de doute dans une vie spirituelle, mais c'est précisément pour ne pas s'éloigner que ces petits gestes de fidélité quotidienne comme la prière, les sacrements et la messe sont importants

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aimer et baiser sont deux choses différentes, non ? Enfin, j'espère que tu vois la différence quand même. 

 

Je répondais à "voir la personne aimée, de se faire beau pour l'occasion et de discuter longuement avec elle." J'ai entendu dire effectivement qu'on pouvait pouvait discuter longuement avec une fille et en tirer une satisfaction per se, sans arrières pensées,  mais je ne savais pas que des mecs faisaient réellement ça. J'en apprends tous les jours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca n'a pas de sens pour un athée. La Foi est un truc qui le dépasse, et ses impératifs encore plus. Ce n'est pas grave. Tout ne doit pas toujours être compris par tout le monde. Par stupidité ou intelligence, je ne sais trop, je pars du principe qu'un truc comme celui-là, que je ne comprends pas, mais qui semble crucial à plein de gens (et ne fait de mal à personne ni de près ni de loin) mérite un grand respect.

Un ami de l'opus dei m'a un jour dit que le jour où je comprendrais la nécessité de la messe, c'est que j'aurais acquis la Foi. En d'autres termes, si tu veux comprendre la messe, à mon avis, cherche à comprendre la Foi catholique. C'est une belle quête, c'est un beau truc.

+1

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aller à la messe parce qu'on est catholique, juste comme ça, par automatisme, c'est avoir un sérieux problème.

 

Non.

 

Imaginons que j'aime le foot , que je joue au foot, que je vais voir des matchs  parce que c'est cool et tout.

 

La religion ne relève pas de l'activité de loisir. Et la foi se situe au delà du tangible, donc ton analogie est vaseuse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ne doit pas toujours être compris par tout le monde. Par stupidité ou intelligence, je ne sais trop, je pars du principe qu'un truc comme celui-là, que je ne comprends pas, mais qui semble crucial à plein de gens (et ne fait de mal à personne ni de près ni de loin) mérite un grand respect.

 

+1 :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, se demander pourquoi un chrétien va à la messe, c'est à peu près comme se demander pourquoi quelqu'un d'amoureux prend le temps de voir la personne aimée, de se faire beau pour l'occasion et de discuter longuement avec elle.

 

Aaah, mais c'est pourtant très intéressant de le faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je répondais à "voir la personne aimée, de se faire beau pour l'occasion et de discuter longuement avec elle." J'ai entendu dire effectivement qu'on pouvait pouvait discuter longuement avec une fille et en tirer une satisfaction per se, sans arrières pensées, mais je ne savais pas que des mecs faisaient réellement ça. J'en apprends tous les jours.

Dans un mariage, il y a plus de moments de discussion ou e simple présence que de baise, quand même. Ne serait-ce que pour des questions d'endurance.

Après tu peux faire toutes les comparaisons triviales que tu veux, nous autres humains sommes condamnés au trivial, faute de mot adéquat pour décrire la beauté de la foi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi par automatisme ? 

 

Ben c'est ce qu'il semble dire, il va à la messe parce que c'est le propre d'un catholique, comme le propre d'une fleur fleurir, ... c'est l'argument le plus bizarre que j'ai entendu.

 

Je crois que mon erreur c'est de tenter de trouver une explication rationelle à ça.

Mais c'est triste, parce que ça voudrais dire qu'un catholique prtaiquant n'est pas rationel et je refuse d'accepter cette explication.

 

Celui qui va à la messe doit y trouver un intérêt sinon il n'y irait pas.

Et ce que semble m'expliquer mes interlocuteurs est qu'il s'agit d'un rite.

Ils ne se posent pas la question de ce que ça leur apporte concrètement.

Ils utilisent d'ailleur pour le justifier un vocabulaire hémétique, spécifique à la religion, qui est incompréhenssible au non initié, ou alors des figures de style  subliminales du type "rencontrer Dieu", "nourir son ame", ...

 

J'ai l'impression que les pratiquant vont à la messe par peur.

Peur de perdre la foi, peur que leur foi ne devienne que théorique, (d'où l'expression pratiquer).

 

Et cette peur est irrationelle. Je reste convaincu qu'on peut garder la foi sans aller à la messe parce qu'on peut tout simplement trouver la messe chiante et pratiquer chez soit ou en commité restreint en lisant la bible par exemple et menant une vie pieuse et en conformité avec sa religion.

 

La discussion, la prière, le partage, le communion, je comprend.

Le rite hebdomadaire (qu'il soit religieux, paien, républicain ou que sais-je) je comprend très peu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La baise c'est l'unio mystica, et c'est reservé à certains seulement, aux VIP.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un mariage, il y a plus de moments de discussion ou e simple présence que de baise, quand même. Ne serait-ce que pour des questions d'endurance.

Après tu peux faire toutes les comparaisons triviales que tu veux, nous autres humains sommes condamnés au trivial, faute de mot adéquat pour décrire la beauté de la foi.

 

Qu'est-ce que c'est que ce langage ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La baise c'est l'unio mystica, et c'est reservé à certains seulement, aux VIP.

 

J'me disais bien que t'étais pas net.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais c'est triste, parce que ça voudrais dire qu'un catholique prtaiquant n'est pas rationel et je refuse d'accepter cette explication.

 

Un être qui agis exclusivement par des motifs de rationalité, on appelle ça une machine.

 

"rencontrer Dieu", "nourir son ame", ...

 

Tu vois, tu commence à piger.

 

J'ai l'impression que les pratiquant vont à la messe par peur.

Peur de perdre la foi, peur que leur foi ne devienne que théorique, (d'où l'expression pratiquer).

 

Ça peut aussi.

 

Et cette peur est irrationelle. Je reste convaincu qu'on peut garder la foi sans aller à la messe parce qu'on peut tout simplement trouver la messe chiante et pratiquer chez soit ou en commité restreint en lisant la bible par exemple et menant une vie pieuse et en conformité avec sa religion.

 

Oui, le concept de religion à la carte a aussi beaucoup de succès.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas concret une rencontre ? Physique la rencontre, puisqu'on te dit que l'hostie est le corps du Christ. Qu'est-ce que tu veux de plus concret comme apport ?

Ça n'est pas concret pour toi parce que tu ne conçois pas ql'on puisse croire en cette présence physique... Ce qui est plutôt normal si tu ne conçois pas qu'on puisse avoir la foi et que tu cherches des explications rationnelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve au contraire qu'il y a beaucoup de beauté et d'art dans les préjugés, dans le goût des formes, et davantage d'intelligence dans la sélection inconsciente des habitudes, par exemple bien nouer une cravate, que dans le travail de lutte consciente contre ces habitudes et ces préjugés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et ça n'est pas possible de vivre "en conformité avec le catholicisme" en pratiquant chez toi...c'est une pratique ecclesiale et entre autres obligations données par l'Église, il y a la messe dominicale.

F.mas a raison, tu comprendras peut-être un jour les protestants, les catholiques j'en doute fort.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben c'est ce qu'il semble dire, il va à la messe parce que c'est le propre d'un catholique, comme le propre d'une fleur fleurir, ... c'est l'argument le plus bizarre que j'ai entendu.

Pourquoi? C'est juste un fait, sur lequel tu n'as pas à t'interroger : il existe un groupe d'humains qui se disent catholiques, et une partie d'entre eux va tout les dimanches à la messe.

Je crois que mon erreur c'est de tenter de trouver une explication rationelle à ça.

Mais c'est triste, parce que ça voudrais dire qu'un catholique prtaiquant n'est pas rationel et je refuse d'accepter cette explication.

:online2long:

Je ne comprends même pas ta question.

 

Sinon : http://lecerveau.mcgill.ca/flash/capsules/outil_bleu27.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben c'est ce qu'il semble dire, il va à la messe parce que c'est le propre d'un catholique, comme le propre d'une fleur fleurir, ... c'est l'argument le plus bizarre que j'ai entendu.

 

Je crois que mon erreur c'est de tenter de trouver une explication rationelle à ça.

Mais c'est triste, parce que ça voudrais dire qu'un catholique prtaiquant n'est pas rationel et je refuse d'accepter cette explication.

 

 

 

Si le catholique va à la messe c'est qu'il en a l'intention et que normalement il en connait les enjeux. Donc parler d'automatisme me semble curieux. 

 

Quand à la relation entre foi et raison, c'est un vaste, très vaste débat, qui remonte à loin, loin, loin. D'abord la question de savoir si la foi et méta, a- ou ir-rationnelle pourrait nous occuper pendant les cinquante prochaines années. Ensuite savoir si la Foi est une croyance, c'est encore autre chose, et enfin en posant l'hypothèse qu'il s'agit d'une croyance, se demander s'il ne s'agit pas de notre mode normal de connaissance en est une autre. 

 

Ca me donne envie de lire De Trinitate, tiens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve au contraire qu'il y a beaucoup de beauté et d'art dans les préjugés, dans le goût des formes, et davantage d'intelligence dans la sélection inconsciente des habitudes, par exemple bien nouer une cravate, que dans le travail de lutte consciente contre ces habitudes et ces préjugés.

 

Par ailleurs j'aimerais bien entendre les explications des porteurs de cravates. Je veux dire, où est la rationalité ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...