Jump to content

Marxisme Culturel


Recommended Posts

Pour le terme "marxisme culturel" :

Cultural Marxism refers to a category within cultural studies, popular mainly in the 1960s. Its purpose is to apply analytical techniques developed by Karl Marx (see dialectic materialism) to discover power structures within cultural artefacts like family composition, gender, race, or cultural identity within Western society.

Link to comment

Je perçois aussi cet ensemble un peu flou. En général j'appelle ça le femino-freudo-marxisme, car ces trois courants me semblent les plus représentatifs du phénomène. Les points commun que j'identifie sont

-la croyance en l'existence de variables cachées déterminant le réel.

-la croyance en la capacité de pouvoir décrypter cette vérité par une méthode intellectuelle réservée à une certaine élite.

En conséquence de ça, la rationalité humaine est niée au profit d'une explication faisant intervenir une variable cachée, ce qui rend toute confiance impossible et une vision nécessairement conflictuelle des rapports sociaux.

Link to comment

phénomène. Les points commun que j'identifie sont

-la croyance en l'existence de variables cachées déterminant le réel.

-la croyance en la capacité de pouvoir décrypter cette vérité par une méthode intellectuelle réservée à une certaine élite.

 

Ça me semble définir un ensemble plus large que le marxisme culturel, qui inclus le marxisme culturel, mais également un bon nombre de mouvements culturellement pathologiques qui n'ont pas de rapport avec l'analyse marxiste.

Link to comment

 

 
C'est marrant, c'est plutôt la fin de ton post que je prends comme adressée à moi :

C'est marrant, ce n'est pas du tout cela que je reprocherai au libéral moyen. C'est plutôt par exemple d'ériger la figure de l'entrepreneur et le capitalisme comme étant l'alpha et l'oméga de tout. Mais bref. Revenons à nos moutons.

 

Sur le point "chez les libéraux tout est politique". J'avoue que ceci me surprend, car dire qu'en France tout est politique est une observation élémentaire de la réalité. Tout est politisé (médias, les soi-disant syndicats, etc.). Mais peut-être ai-je mal compris.

 

Sur le point "l'économisme". Je prends cela pour moi. Et je sais que je suis mal compris lorsque je livre mes analyses basées sur l'analyse des intérêts des uns et des autres. Disons que je préfèrerais le reproche plus large de "praxéologisme". Et si je suis comme ça, c'est parce que je ne peux pas faire autrement, j'ai arrêté l'histoire-géo en 3ème, et ces disciplines ne m'intéressent pas, je n'ai donc pas la possibilité de parler de cette histoire longue chère à free jazz.

 

Par exemple, parlons de burqa. Ici on me parlera de l'histoire longue de l'islam (pas de séparation politique/religieux, patati et patata), d'autres parleront de l'histoire longue de la France (les protestants de la Rochelle préfigurent les musulmans de Seine Saint-Denis.

Moi j'ai une autre explication : les filles qui portent la burqa sont de grosses frustrées, probablement bourrées de complexes. Elles se sont toujours senties "différentes" des autres, sans savoir pourquoi, ni rien savoir de ces différences. Elle se sentent en permanence raillées, pointées du doigt. Elles ont mal et ne savent pas pourquoi.

En mettant une burqa, elles se sentent différentes mais elles savent exactement pourquoi. Elles se sentent pointées du doigt et raillées, mais elles savent exactement pourquoi. Objectivement, leur situation personnelle s'est considérablement améliorée à leurs propres yeux. Elles ont donc absolument raison de porter une burqa.

 

Autre exemple, l'histoire du film ordurier sur l'islam, et la tempête qui s'en est ensuivie dans la "rue arabe" : des manifestants arabes s'en sont immédiatement pris à des ambassades. Les explications que j'ai entendues, les arabes :

- ont du mal avec la liberté d'expression sur l'islam

- ne voient pas la séparation entre vie civile et leur religion

- attendent la guerre des civilisations,

- etc.

 

L'explication est selon moi totalement différente, mais pour pouvoir produire ce que je produis il faut s'être débarassé de ses préjugés. Pour l'arabe lambda, tout ce qu'il voit à la TV ou sur Youtube (quand il le peut) est nécessairement passé sous les fourches caudines de la censure. Ainsi, tel show a la TV égyptienne a forcément reçu l'aval direct de Moubarak. C'est comme ça que ça marche dans leur pays, ils le savent, c'est structurel.

Ma thèse: ces arabes pensent que le film anti-islam a été validé au plus haut niveau aux USA, ce n'est pas juste un pauvre fou dans son coin, c'est toute l'Amérique qui s'attaque à l'islam. C'est impossible autrement, parce que aux USA, dans leur esprit, c'est comme chez eux.

 

Mes questions :

- ces analyses sont-elles à la rue selon vous?

- s'agit-il de marxisme culturel?

- Chitah est-il obsédé par l'islam?

 

La TV au moyen orient

 

 

Je découvre le fil et je remonte la discussion.  Je suis très intéressé par ton explication sur la croyance que l'aval a été donné par le pouvoir sur le film aux Usa. Le contexte permet de comprendre la réaction de départ même si ça n'excuse pas les violences qui ont suivi! 

 

Ensuite,  pour en revenir sur les analyses des intérêts des uns et des autres, je suis persuadé que c'est le moteur essentiel de l'action des hommes. 

Link to comment

Je découvre le fil et je remonte la discussion.  Je suis très intéressé par ton explication sur la croyance que l'aval a été donné par le pouvoir sur le film aux Usa. Le contexte permet de comprendre la réaction de départ même si ça n'excuse pas les violences qui ont suivi! 

 

C'est ma modeste connaissance du monde arabe (et d'un petit pays arabe en particulier dont le nom commence par T) qui m'a fait échafauder cette hypothèse à mon sens plausible.

Link to comment

Ça me semble définir un ensemble plus large que le marxisme culturel, qui inclus le marxisme culturel, mais également un bon nombre de mouvements culturellement pathologiques qui n'ont pas de rapport avec l'analyse marxiste.

C'est juste, néanmoins je pense que ces pensées pathologiques entretiennent un rapport indirect dans le sens où elles se marient et se combinent plutôt bien et l'adoption de l'une d'elle peut servir de terreau fertile à une autre.

Link to comment

Je ne prétends pas exposer autre chose que mon humble et arbitraire point de vue.

 

C'est ton point de vue que je questionnais, et ta réponse me semble un peu...évasive. "C'est pathologique parce que c'est mon point de vue."

Link to comment

Je perçois aussi cet ensemble un peu flou. En général j'appelle ça le femino-freudo-marxisme, car ces trois courants me semblent les plus représentatifs du phénomène. Les points commun que j'identifie sont

-la croyance en l'existence de variables cachées déterminant le réel.

-la croyance en la capacité de pouvoir décrypter cette vérité par une méthode intellectuelle réservée à une certaine élite.

En conséquence de ça, la rationalité humaine est niée au profit d'une explication faisant intervenir une variable cachée, ce qui rend toute confiance impossible et une vision nécessairement conflictuelle des rapports sociaux.

 

Peut-être serait-il plus honnête intellectuellement de signaler que l'on doit cette typologie "FMS"(Freudisme-Marxisme [Féminisme est un sous-ensemble du marxisme]-Structuralisme") à Raymond Boudon. :icon_wink:

Ce dernier nous explique que ces courants théoriques (parmi d'autres) légitiment le relativisme en tant qu'idéologie dans nos sociétés (dans la mesure où ils remportent l'adhésion du plus grand nombre, en plus d'être largement diffusés par l'université et autres médias). Or, on s'est rendu compte que le relativisme (en tant qu'idéologie) conduit dogmatiquement à la défense d'un seul point de vue, c'est-à-dire celui du progressisme et de l'égalitarisme.

Link to comment

C'est ton point de vue que je questionnais, et ta réponse me semble un peu...évasive. "C'est pathologique parce que c'est mon point de vue."

Mon point de vue est assez faiblement argumenté, il ne résistera pas à beaucoup de questionnement, mais on peut essayer.

J'ai discuté avec pas mal de gens adhérant à ces idéologies, et globalement je les trouve insupportables. Cette propension à nier la rationalité au profit d'autres mécanismes engendre ni plus ni moins que la mort du débat. Je qualifie volontiers cette cécité intellectuelle comme pathologique, même si le terme est sûrement impropre et exagéré.

Link to comment

Mon point de vue est assez faiblement argumenté, il ne résistera pas à beaucoup de questionnement, mais on peut essayer.

J'ai discuté avec pas mal de gens adhérant à ces idéologies, et globalement je les trouve insupportables. Cette propension à nier la rationalité au profit d'autres mécanismes engendre ni plus ni moins que la mort du débat. Je qualifie volontiers cette cécité intellectuelle comme pathologique, même si le terme est sûrement impropre et exagéré.

 

Amusant : je lis que votre référence serait "Boudon" ; or ce dernier écrit noir sur blanc que l'on ne doit pas juger les individus (du moins avant de les avoir compris). Deuxièmement, il précise bien qu'il faut étudier les raisons des individus (qui les poussent, par exemple, à adhérer à une idéologie que l'on estime douteuse). Il précise bien que les partisans du système "FMS" postulent comme facteur "explicatif" l'irrationalité de tel individu (avant même de chercher à comprendre ses raisons) ou "une cécité intellectuelle qui serait pathologique". Autrement dit, il n'y a pas d'un côté des individus rationnels et de l'autre des individus irrationnels parce que ces derniers adhèrent à une idéologie qui nous déplaît.

Link to comment

C'est ma modeste connaissance du monde arabe (et d'un petit pays arabe en particulier dont le nom commence par T) qui m'a fait échafauder cette hypothèse à mon sens plausible.

 

Tadjikistan ?

Link to comment

Amusant : je lis que votre référence serait "Boudon" ; or ce dernier écrit noir sur blanc que l'on ne doit pas juger les individus (du moins avant de les avoir compris). Deuxièmement, il précise bien qu'il faut étudier les raisons des individus (qui les poussent, par exemple, à adhérer à une idéologie que l'on estime douteuse). Il précise bien que les partisans du système "FMS" postulent comme facteur "explicatif" l'irrationalité de tel individu (avant même de chercher à comprendre ses raisons) ou "une cécité intellectuelle qui serait pathologique". Autrement dit, il n'y a pas d'un côté des individus rationnels et de l'autre des individus irrationnels parce que ces derniers adhèrent à une idéologie qui nous déplaît.

En tout cas, il semble que je vous déplais! Je ne juge aucunement ces individus, je me permets simplement de contester leurs idées. Ensuite, je ne nie en aucun cas leur rationalité.

Je pense que vous accordez beaucoup trop d'importance à mon point de vue, que je me suis contenté de mentionner avec une certaine légèreté.

Link to comment

Mon point de vue est assez faiblement argumenté, il ne résistera pas à beaucoup de questionnement, mais on peut essayer.

J'ai discuté avec pas mal de gens adhérant à ces idéologies, et globalement je les trouve insupportables. Cette propension à nier la rationalité au profit d'autres mécanismes engendre ni plus ni moins que la mort du débat. Je qualifie volontiers cette cécité intellectuelle comme pathologique, même si le terme est sûrement impropre et exagéré.

Est-il possible que le problème vienne de ton incapacité à faire passer tes idées?

Hier soir j'étais avec deux gauchistes, et j'ai quand même réussi à placer des "mais dans ce crime, qui est la victime?" ou des "ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" sans que mes interlocuteurs ne sursautent, ils étaient même plutôt intéressés.

Link to comment

Est-il possible que le problème vienne de ton incapacité à faire passer tes idées?

Hier soir j'étais avec deux gauchistes, et j'ai quand même réussi à placer des "mais dans ce crime, qui est la victime?" ou des "ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" sans que mes interlocuteurs ne sursautent, ils étaient même plutôt intéressés.

 

C'est surement "l'esprit de Noël".

Link to comment

Je ne suis pas un expert de la question, mais il me semble que le "marxisme culturel" est une pratique et une vision de la sociologie dite "critique" issue de l'Ecole de Francfort. Cette sociologie entend identifier, remettre en question puis subvertir la structure culturelle et morale de la société. L'analogie au marxisme se fait par la représentation de la norme culturelle comme une superstructure qui écrase les faibles, et qui est au service des puissants. De fait, c'est finalement une méthode qui permet à chaque groupe constitué en tant que "minorités" (femmes, homosexuels, immigrés) de légitimer un refus total de la norme de la société où ils vivent, en identifiant cette norme à un produit de la classe dominante (les hommes, les blancs, les hétéros, etc.). Et le terme a eu un regain de popularité depuis que Breivik l'a utilisé (de très nombreuses fois) dans son manifeste, et qui se transforme en terme péjoratif.

 

Pour peu que ma description soit juste, un avatar contemporain du marxisme culturel serait la Théorie du Genre. My two cents.

Link to comment

Est-il possible que le problème vienne de ton incapacité à faire passer tes idées?

Hier soir j'étais avec deux gauchistes, et j'ai quand même réussi à placer des "mais dans ce crime, qui est la victime?" ou des "ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" sans que mes interlocuteurs ne sursautent, ils étaient même plutôt intéressés.

Je ne pense pas. Mes interlocuteurs sursautent rarement si ce n'est pas mon but. Je constate simplement que certaines façons de penser sont un terrain plus ou moins favorable à la discussion.
Link to comment

Le tadjik est une langue indo-européenne. Ca m'étonnerait qu'on puisse classer le pays des Tadjiks comme pays arabe (à moins d'encourir leur colère).

Au risque d'enfoncer des portes ouvertes : langue =/= culture =/= ethnie :)

Le fait que nous soyons des locuteurs de langues indo-européennes ne fait en tout cas pas de nous des descendants des Proto-Indo-Européens. Par contre en effet les Tadjiks ne sont clairement pas arabes...

Link to comment
  • 7 years later...

Je fais remonter ce fil 7 ans plus tard car je découvre que selon WP (anglais comme français), le marxisme culturel est désormais une théorie du complot (avec redirection):

 

Citation

Cultural Marxism is a far-right and antisemitic conspiracy theory which claims Western Marxism as the basis of continuing academic and intellectual efforts to subvert Western culture.[1][2][3][4] The conspiracists claim that Marxist theorists and Frankfurt School intellectuals are subverting Western society with a culture war that undermines the Christian values of traditionalist conservatism and promotes the cultural liberal values of the 1960s counterculture and multiculturalism, progressive politics and political correctness, misrepresented as identity politics created by critical theory.[2][5][6][7][8]

 

Le tout avec des références qui ont toutes moins de 7 ans.

Link to comment
il y a une heure, Hayek's plosive a dit :

Cultural Marxism is a far-right and antisemitic conspiracy theory which claims Western Marxism as the basis of continuing academic and intellectual efforts to subvert Western culture.[1][2][3][4] The conspiracists claim that Marxist theorists and Frankfurt School intellectuals are subverting Western society with a culture war that undermines the Christian values of traditionalist conservatism and promotes the cultural liberal values of the 1960s counterculture and multiculturalism, progressive politics and political correctness, misrepresented as identity politics created by critical theory.[2][5][6][7][8]

 

Mais qu'est-ce que c'est con. La théorie critique de l'école de Francfort se donne effectivement comme but de changer la société, ce n'est pas une fabulation, c'est dans "théorie traditionnelle et théorie critique" de Horkeimer. Ce sont, au moins d'un point de vue historique, des marxistes qui se sont détourner de l'analyse économique pour se tourner vers celle de la culture. Le penseur proéminent de la contre-culture des années 60, aux USA, était Herbert Marcuse, de cette école. Même si le terme de "politiquement correct" n'existait pas encore (que je sache), le même Marcuse a coécrit "Une critique de la tolérance pure", dans lequel il s'attaque vivement à la conception libérale de la liberté d'expression. Je ne pense pas que qui que ce soit classerait ce courant et ses héritiers ailleurs qu'à gauche, et donc comme "progressiste" en ce sens, malgré leur critique de l'idée de "progrès" des lumières. Rien de tout ça n'est controversé, que je sache. A la limite, les questions de multiculturalisme et de politique identitaire peuvent être vu comme étant seulement un héritage lointain, ou encore comme découlant plutôt (ou tout aussi bien) de la philosophie politique communautarienne, qui n'a rien à voire.

  • Yea 3
  • Post de référence 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Hayek's plosive a dit :

Je fais remonter ce fil 7 ans plus tard car je découvre que selon WP (anglais comme français), le marxisme culturel est désormais une théorie du complot (avec redirection?

 

 

Le tout avec des références qui ont toutes moins de 7 ans.

 

Le personnel de Wikipedia ne sont pas au courant que le site the Wayback Machine et Archive.today ont archivé des copies de l'entrée Cultural Marxism.

http://archive.vn/Eb7hi

https://web.archive.org/web/20140519194937/http://en.wikipedia.org/wiki/Cultural_Marxism

  • Yea 2
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...