Aller au contenu
Hayek's plosive

TIL - today I learnt...

Messages recommandés

Il y a 15 heures, Carl Barks a dit :

Oui, surtout les origines d'Unilever que j'ignorais complètement.

 

A la base des grandes compagnies du XX° siècle, il y a souvent un brevet revendu pour une faible somme. Je crois que c'est pareil pour Coca.

Question : les brevets sont ils libéraux ? favorisent ils le commerce ? ou le contraire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cela dit c'est un peu aller vite. Il y a plein de libéraux qui ont défendu les brevets même si je trouve que leurs arguments tiennent pas la route.

Typiquement un libéral-twitter m'a dit que sans brevets la'innovation médicale n'existerait pas. C'est intéressant parce que l'on observe exactement le phénomène inverse dans tous les autres marchés mais bon, il travaille dans la pharma donc je vais pas le contredire :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ce que ça vaut, j’ai eu vent d’une thèse de doctorat en pharmacie montrant au contraire que les brevets doublaient au bas mot le coût de cette recherche :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'idée simple c'est que si rien ne protège une invention, qui va se faire chier à inventer un truc si c'est pour se le faire piquer par le premier commercial venu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, POE a dit :

L'idée simple c'est que si rien ne protège une invention, qui va se faire chier à inventer un truc si c'est pour se le faire piquer par le premier commercial venu.

Gutenberg

T'il sur Benjamin Franklin , ce libéral sans culotte, révolutionnaire et homme de science, avait dépose toutes ses inventions au domaine public.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, POE a dit :

L'idée simple c'est que si rien ne protège une invention, qui va se faire chier à inventer un truc si c'est pour se le faire piquer par le premier commercial venu.

N'importe quel geek.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, POE a dit :

L'idée simple c'est que si rien ne protège une invention, qui va se faire chier à inventer un truc si c'est pour se le faire piquer par le premier commercial venu.

Ça arrive tout le temps pour des tas de trucs brevetés 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, NoName a dit :

Ça arrive tout le temps pour des tas de trucs brevetés 

 

Oui, le brevet ça ne sert à rien, et en plus ça coûte un fric monstrueux. Je pense sincèrement que ça décourage le petit qui n'a pas les moyens de payer un brevet et qui peut se faire piquer son idée par un gros qui peut le breveter. Et ça finit entre des gros qui se copient, puisque le petit ne peut pas se payer un avocat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le cas de romans j'ai du mal à voir comment l'écrivain ne pourrait pas faire valoir des droits sur la vente de son histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, POE a dit :

L'idée simple c'est que si rien ne protège une invention, qui va se faire chier à inventer un truc si c'est pour se le faire piquer par le premier commercial venu.

 

Idée simpliste surtout. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Mathieu_D a dit :

Dans le cas de romans j'ai du mal à voir comment l'écrivain ne pourrait pas faire valoir des droits sur la vente de son histoire.

 

Moi j’ai du mal à voir comment écrire une histoire te donne un droit sur la propriété des autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Liber Pater a dit :

 

Oui, le brevet ça ne sert à rien, et en plus ça coûte un fric monstrueux. Je pense sincèrement que ça décourage le petit qui n'a pas les moyens de payer un brevet et qui peut se faire piquer son idée par un gros qui peut le breveter. Et ça finit entre des gros qui se copient, puisque le petit ne peut pas se payer un avocat.

 

Beaucoup de recherche médicale est faite par des petits qui ensuite se font racheter à des montants délirants par les gros qui peuvent presser le consommateur grâce au brevet.

Les gros labos c’est à la louche la gestion de la réglementation, le marketing et la production. Le côté recherche, c’est très largement de l’acquisition d’autres. Pour des montants délirants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
9 minutes ago, Mathieu_D said:

Dans le cas de romans j'ai du mal à voir comment l'écrivain ne pourrait pas faire valoir des droits sur la vente de son histoire.

 

S'il ne veut pas être copié ça ne dépend que de lui : il n'a qu'à vendre des bouquins tout écrit en captcha.

 

 

ddla.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4 minutes ago, Tramp said:

Moi j’ai du mal à voir comment écrire une histoire te donne un droit sur la propriété des autres.

Ben donc tu écris une histoire n'importe qui peut la vendre sans que tu aies ton mot à dire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Mathieu_D a dit :

Ben donc tu écris une histoire n'importe qui peut la vendre sans que tu aies ton mot à dire ?

 

Tu peux bien revendre d’occasion non ? L’auteur n’a pas son mot à dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'auteur a quand même un droit sur son oeuvre, pas son support.

 

Comment rémunérer un romancier/ un musicien sans qu'il prenne une part à un moment donné sur le support de son oeuvre?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, Mathieu_D a dit :

Dans le cas de romans j'ai du mal à voir comment l'écrivain ne pourrait pas faire valoir des droits sur la vente de son histoire.

 

il y a 8 minutes, Mathieu_D a dit :

Ben donc tu écris une histoire n'importe qui peut la vendre sans que tu aies ton mot à dire ?

 

 

Faut s’adapter. Ecrire un roman peut te donner accès à d’autres manières de gagner de l’argent : professeur, conférencier, etc. Adapt or die.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore le musicien peut faire des concerts, l'écrivain ne peut pas se rémunérer avec des lectures.

 

On peut imaginer qu'il puisse monnayer sa notoriété à défaut de l'oeuvre, mais là encore il faut que la paternité de l'oeuvre soit respectée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Johnnieboy a dit :

 

 

 

Faut s’adapter. Ecrire un roman peut te donner accès à d’autres manières de gagner de l’argent : professeur, conférencier, etc. Adapt or die.

 

Il reste le feuilleton dans la presse aussi.

@Mathieu_D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, Johnnieboy said:

Adapt or die.

Oui je sais bien qu'on ne peut pas renier la réalité et que forcément, si le marché de la vente d'histoire n'existe plus, il faudra bien faire autrement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×