Aller au contenu
Barem

Question Sur Le Libertarianisme

Messages recommandés

Je ne sais plus exactement. Peut être que No Name pourra vous aider.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bastiat était pour les grands travaux. Sale keynésien.

 

Il ne voulait pas laisser l'État gérer les routes également ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3 secondes de recherche.

 

site:bastiat.org/fr/ grands travaux

 

http://bastiat.org/fr/funestes_illusions.html

"

L'école qu'on appelle économiste propose la destruction immédiate de tous les privilèges, de tous les monopoles, la suppression immédiate de toutes les fonctions inutiles, la réduction immédiate de tous les traitements exagérés, une diminution profonde des dépenses publiques, le remaniement de l'impôt, de manière à faire disparaître tous ceux qui pèsent sur les consommations du peuple, qui enchaînent ses mouvements et paralysent le travail. Elle demande, par exemple, que l'octroi, l'impôt sur le sel, les taxes sur l'entrée des subsistances et des instruments de travail, soient sur-le-champ abolis.

 

Elle demande que ce mot liberté, qui flotte avec toutes nos bannières, qui est inscrit sur tous nos édifices, soit enfin une vérité.

 

Elle demande qu'après avoir payé au gouvernement ce qui est indispensable pour maintenir la sécurité intérieure et extérieure, pour réprimer les fraudes, les délits et les crimes, et pour subvenir aux grands travaux d'utilité nationale, le peuple garde le reste pour lui."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un passage où il en parle aussi façon traitement social du chômage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3 secondes de recherche.

 

site:bastiat.org/fr/ grands travaux

 

http://bastiat.org/fr/funestes_illusions.html

"

L'école qu'on appelle économiste propose la destruction immédiate de tous les privilèges, de tous les monopoles, la suppression immédiate de toutes les fonctions inutiles, la réduction immédiate de tous les traitements exagérés, une diminution profonde des dépenses publiques, le remaniement de l'impôt, de manière à faire disparaître tous ceux qui pèsent sur les consommations du peuple, qui enchaînent ses mouvements et paralysent le travail. Elle demande, par exemple, que l'octroi, l'impôt sur le sel, les taxes sur l'entrée des subsistances et des instruments de travail, soient sur-le-champ abolis.

 

Elle demande que ce mot liberté, qui flotte avec toutes nos bannières, qui est inscrit sur tous nos édifices, soit enfin une vérité.

 

Elle demande qu'après avoir payé au gouvernement ce qui est indispensable pour maintenir la sécurité intérieure et extérieure, pour réprimer les fraudes, les délits et les crimes, et pour subvenir aux grands travaux d'utilité nationale, le peuple garde le reste pour lui."

Merci. Dommage, il ne nous dit pas ce qu'il entend par là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un passage où il en parle aussi façon traitement social du chômage.

https://fr.wikisource.org/wiki/Ce_qu’on_voit_et_ce_qu’on_ne_voit_pas/Chapitre_5

C’est loin d’être du keynésianisme hein. Bastiat dit juste que l’état peut financer par l’impôt la construction des routes. Il n’était donc pas anarcap. Grande découverte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un passage où il en parle aussi façon traitement social du chômage.

Oui tout à fait

Incapable de me rappeler ou c'était exactement mais dans un écrit, il dit qu'il accepterait de supporter un léger travail public pour l'embauche en cas de crise grave et seulement de manière passagère, mais vraiment du bout des lèvres et c'est plus présenté comme une mesure de paix sociale je crois qu'autre chose

Mais il ne faut pis oublier que

- c'était pas dans ses ouvrages de fin je crois

- Bastiat a connu plusieurs révolutions et l'agitation qui va avec, faudrait matcher la date de sortie écriture avec les vêtements sociaux du temps

Il me semble que c'est dans les harmonies économiques qu'il dit ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surtout quand on lit que Koening est au niveau de Besancenot !

 

Le revenu  universel c'est de la merde et Koenig raconte de la merde. Hayek se goure sur ce point mais personne n'est parfait.

 

Et maintenant je me sens sale de mentionner Koenig et Hayek dans la même ligne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne s'agit pas de le mettre au niveau de Hayek, ce serait honteux mais le comparer à Besancenot même ici c'est fort en café

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur Hayek et le RU il y a une analyse sur contrepoint où l'auteur de celle-ci prétend que le RU pourrait être une "compensation" a l'État hayekien . Comme si Hayek était peu sur du fondement moral de son projet étatiste et tenait a dédommager les éventuelles victimes de sa construction, un principe de précaution en sorte.

Personnellement j'ai un point de vue plus georgiste , je pense que les ressources pourraient , selon l'appréciation des populations concernées, avoir le statut de bien commun et que l'appropriation ou le commerce de celles-ci pourrait être conditionné a une sorte de monnaie a capital fondant dont la fonte alimenterait le RU.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wouaw, un libéral classique qui pensent que l'Etat peut fournir de gros travaux d'aménagement.

 

Je sais pas si je vais m'en remettre.

 

 

Je vais ragequit le libéralisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non mais ça, passe encore, tu peux aimer les bouchons. Le problème c'est les emplois aidés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ministre de la défense c'est un emploi aidé ou ça passe ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un emploi aidé. Y a déjà un premier ministre et une palanquée de généraux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si on change une lettre à Tramp ça fait Trump. Coïncidence ? Je ne pense pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Halte au politiquement correct !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ministre de la défense c'est un emploi aidé ou ça passe ?

 

 

Moui non, il a dit ça pas dans le sens "si l'état faisait des canaux et des routes ça serait pas mal", ce qui serait logique

il l'a dit dans le sens "si l'état donnait du travail aux chomeurs, ça serait bien", ce qui là ne l'est plus

 

c'était -littéralement- du keynesianisme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais compris, je voulais juste assister à un nouveau jusqu'au boutisme de Tramp et j'ai pas été déçu :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pour éviter que le forum tombe dans le mou.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous n'avez rien compris en insinuant que Bastiat etait pas suffisament liberal avec ses grands travaux.

Tout ce que montre cette phrase de Bastiat, c'est que Keynes etait bien un vrai liberal classique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu peux aussi créer un nouveau fil. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Résumé du développement du mouvement juridique libertarien par un progressiste.

The Rehabilitationists: How a small band of determined legal academics set out to persuade the Supreme Court to undo the New Deal—and have almost won.

Note : je n'arrive pas à voir d'autres endroits où pouvoir le poster ; désolé s'il y avait mieux à faire.

 

tu nous ferais pas un chti résumé en qqs lignes stp ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://fr.wikisource.org/wiki/Ce_qu’on_voit_et_ce_qu’on_ne_voit_pas/Chapitre_5

C’est loin d’être du keynésianisme hein. Bastiat dit juste que l’état peut financer par l’impôt la construction des routes. Il n’était donc pas anarcap. Grande découverte.

Il y a un passage fugace où la première charge de l'Etat selon Bastiat est de veiller à la sécurité intérieure et extérieure, la deuxième de collecter des impôts, et la troisième d'administrer les biens communs (routes, forêts etc...).

C'est pour ça que j'ai toujours pensé que Bastiat n'était pas franchement minarchiste (c'est-à-dire pour un Etat minimal stricte), mais plutôt un libéral classique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un passage fugace où la première charge de l'Etat selon Bastiat est de veiller à la sécurité intérieure et extérieure, la deuxième de collecter des impôts, et la troisième d'administrer les biens communs (routes, forêts etc...).

C'est pour ça que j'ai toujours pensé que Bastiat n'était pas franchement minarchiste (c'est-à-dire pour un Etat minimal stricte), mais plutôt un libéral classique.

Parler de minarchiste à l'époque n'a pas de sens

De fait, il l'est quand même un peu. Les travaux publics privés en France à l'époque de Bastiat ça n'existe pas encore vraiment parce que je tissu industriel et capitaliste privé est trop faible

Pas sûr qu'il aurait tenu le même discours en 1870.

Bastiat tiens plus du minarchiste que du libéral classique à cause de ses positions sur l'école et l'éducation qui Est probablement le sujet où il se démarque le plus des autres libéraux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça m'a effleuré l'esprit, mais ça me gênerait encore plus de créer un fil inutile. ^^

Au pire, si il est vraiment inutile, il glissera paisiblement finir sa vie en page 2. Donc pas de problème. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×