Jump to content

Question Sur Le Libertarianisme


Recommended Posts

Les labels, même privés, je doute grandement de leur fonctionnalité.

Tu es sûr de ce que tu avances? Le label ultime étant la marque, tu es en train de dire que les marques ne servent à rien, c'est tout un pan du marketing qui s'écroule.

Link to comment

Ne nous cachons pas que ce que j'appelle les restaurateurs-amateurs ou restaurateurs-escrocs ça existe. Par exemple ces restaurateurs de stations balnéaires qui ne respectent pas la chaine du froid, ces vendeurs de kebabs qui resservent de la viande pourrie sous une couche épaisse d'épices pour masquer le mauvais goût etc...

 

De toute façon donner la chiasse ou empoisonner ses clients c'est une fraude, et cela devrait être poursuivi sévèrement.

Si les contrôles publics et toutes les normes sanitaires n'existaient pas ou très peu, les gens seraient beaucoup plus prudents et exigeants, et en conséquence les restaurateurs beaucoup attentifs à la qualité. En tout cas les clients n'hésiteraient pas à dénoncer un peu plus les restaurateurs amateurs, avec à la clé une interdiction d'exercer, au lieu d'attendre qu'un bureaucrate bouge ses fesses pour venir prendre des échantillons une fois tous les 36 et fermer arbitrairement leur établissement.

 

Link to comment

La dernière du jour : "Vu tous les scandales alimentaires de ces derniers mois, qui s'occupera des contrôles sanitaires des restaurants et de l'industrie alimentaire dans une société libérale ?"

1/ ... ben, sauf erreur, les scandales ont bien lieu actuellement avec notre super syst de contrôle que le monde entier nous envie

2/ j'ai discuté avec un contrôleur.

10% des producteurs font 90% de la production. 90% des producteurs font 10% de la production.

Devinez qui est contrôlé ?

Devinez qui n'est pas contrôlé ?

Faut savoir qu'ils n'hésitent pas à prendre un 4x4 pour contrôler un papi de 75 balais au fond de sa montagne avec 2 biquettes

... mais qu'ils font un détour autour de l'abattoir a 5 minutes de leur bureau parce que le député-maire-président du machin leur a interdit.

Et passer outre c'est finir dans un algeco sur un parking de la préfecture.

 

Je préfère 1000 fois les initiatives genre http://openfoodfacts.com

 

L'avenir est là.

Link to comment
  • 2 months later...

Mmmh, je ne serai pas si catégorique. Je n'ai pas lu Das Kapitalmse, mais le "18 brumaire" est plutôt bien.

Un X m'a un jour assuré que pour pleinement comprendre Marx il fallait lire Lenine (ce qui prouve que les X ont une compréhension originale de la notion de causalité)

T'as vu le volume des écrits de Lenine ? :suicide:

Link to comment

De Lénine, j'ai lu "Que faire?" et "Le capitalisme stade suprême de l'impérialisme". C'est assez dispensable, même si le second est intéressant pour comprendre la rhétorique victimiste, et le premier pour trouver certaines analogies avec les libertariens.  

 

D'une façon générale, j'ai lu plus d'auteurs marxistes et fascistes que libéraux. (know your enemy)

Ce qui dans des situations assez cocasses, m'a souvent conduit à réfuter texte à l'appui, des marxistes qui ne l'avaient pas lu. Mais Marx c'est comme Nietzsche, beaucoup en parlent et l'idolâtrent, peu l'ont lu.

 

Link to comment

En effet. Il faudrait plutôt lire Hegel avant, mais les dégâts sur une cervelle impressionnable peuvent être définitifs.

En ce qui me concerne je recommande surtout de lire la Sainte Famille & l'Idéologie Allemande. Le premier est vraiment excellent dans une perspective critique de l'idéologie, que ce soit la religion, l'économie politique, le droit bourgeois ou l'humanitarisme libéral. Le second indispensable pour comprendre ce qu'est une philosophie de l'histoire, et par conséquent la mentalité progressiste.

Link to comment

J'ai tenté de lire la Phénoménologie de l'esprit, ça m'est tombé des mains, je ne sais pas comment on peut lire ce truc. Au final, je ne connais pas les thèses d'Hegel, j'ignore combien de personnes il a réellement pu influencer vu son style imbuvable.

Link to comment

De Lénine, j'ai lu "Que faire?" et "Le capitalisme stade suprême de l'impérialisme". C'est assez dispensable, même si le second est intéressant pour comprendre la rhétorique victimiste, et le premier pour trouver certaines analogies avec les libertariens.  

 

D'une façon générale, j'ai lu plus d'auteurs marxistes et fascistes que libéraux. (know your enemy)

Ce qui dans des situations assez cocasses, m'a souvent conduit à réfuter texte à l'appui, des marxistes qui ne l'avaient pas lu. Mais Marx c'est comme Nietzsche, beaucoup en parlent et l'idolâtrent, peu l'ont lu.

 

Comme 80% des marxistes.

 

Je ne vois rien qui permet d'affirmer qu'il faut passer par Lénine pour comprendre Marx. C'est une connerie. 

 

Je ne vois pas non plus. En meme temps je n'ai jamais lu Lénine.

Link to comment

Je ne vois rien qui permet d'affirmer qu'il faut passer par Lénine pour comprendre Marx. C'est une connerie.

Saipa. J'ai lu Das Kapital presque jusqu'à la fin mais j'ai pas tout capté. Lenine j'ai toujours vu l'édition complète sur l'étagère du grand père, ça ma dissuadé rien qu'à la taille...

Link to comment
  • 1 month later...

En regardant les pays anglo-saxons qui sont plus libéraux que la France (voire la vieille Europe continentale), je constate que l'Etat s'est allégé et s'est focalisé sur les fonctions régaliennes: notamment  la sécurité et la capacité à frapper sa monnaie.

 

D'où deux choses m'échappent

 

 

- Pour être libéral (libertarien par extension), il faut une monnaie nationale? Les pays de l'Europe ont une monnaie collective et sont plutot interventionnistes. CQFD?

Ce qui expliquerait que le Royaume Uni refuse de rentrer dans l'Euro car elle se socialiserait.

 

- Aux USA, port des armes à feu possible et surveillance des données Big Data (patriot act, NSA etc). De l'autre en UK il y a du Big Brother avec toutes les caméras dans chaque rue de Londres. Bref, il y a surement une alternative plus 'stimulante' que ces deux-la ? Le Far West ou 1984, il y a mieux je pense.

 

 

Link to comment

Dans le Far West il y avait des armes mais pas de surveillances de données Big Data.

 

Du coup je ne vois pas de problème avec le Far West...

 

Par ailleurs, ce que tu dis à propos de frapper monnaie est un peu rapide, il ne suffit pas de définir le pouvoir d'un état libéral comme "régalien" pour y inclure tout ce que tu entends toi par régalien, c'est le détail des fonctions qui compte.

Pourquoi, alors, penses-tu qu'un état libéral doive frapper monnaie? Il ne me semble pas du tout que ce soit nécessaire.

Link to comment

En regardant les pays anglo-saxons qui sont plus libéraux que la France (voire la vieille Europe continentale), je constate que l'Etat s'est allégé et s'est focalisé sur les fonctions régaliennes: notamment  la sécurité et la capacité à frapper sa monnaie.

 

D'où deux choses m'échappent

 

 

(1) - Pour être libéral (libertarien par extension), il faut une monnaie nationale? Les pays de l'Europe ont une monnaie collective et sont plutot interventionnistes. CQFD?

Ce qui expliquerait que le Royaume Uni refuse de rentrer dans l'Euro car elle se socialiserait.

 

- Aux USA, port des armes à feu possible et surveillance des données Big Data (patriot act, NSA etc). De l'autre en UK il y a du Big Brother avec toutes les caméras dans chaque rue de Londres. Bref, il y a surement une alternative plus 'stimulante' que ces deux-la ? Le Far West ou 1984, il y a mieux je pense.

 

klc2.jpg

 

 

(1) "Pour être libéral libertarien par extension" ne veut pas dire grand chose : il y a les libéraux classiques d'un côté, les libertariens de l'autre, eux-mêmes divisés entre les objectivistes, les minarchistes, les anarcho-capitalistes...  Sans compter les libéraux de gauche, les libéraux-conservateurs, bref, le libéralisme n'est pas "une" idée dogmatique, c'est un courant philosophique comptant plusieurs branches. À ta question sur la monnaie, il n'y a donc pas de réponse automatique libérale, mais se renseigner sur :

http://www.wikiberal.org/wiki/Monnaie_priv%C3%A9e

http://www.wikiberal.org/wiki/Monnaie

 

(2) Ces deux alternatives n'ont rien à voir avec le libéralisme. Que ce soit aux USA ou au RU, l'État abuse de son pouvoir (NSA ou CCTV). L'alternative, c'est par exemple que chacun puisse librement détenir une arme, que l'État ne soit pas autorisé à violer la vie privée sans mandat légal. 

Quant à la question de la vidéosurveillance, elle soulève un problème : l'espace public étant détenu par l'État, il est en droit (ou plutôt "la majorité") est en droit de faire ce qu'il y veut. Si les trottoirs étaient privés, ceux qui ne veulent pas être fliqués H24 par des caméras de surveillance n'iraient pas dans les rues détenues par des associations/entreprises/personnes pratiquant ce genre de surveillance.

Et non, les pays anglo-saxons ne sont pas automatiquement libéraux. Certains le sont plus ou moins (Nouvelle-Zélande notamment, même si il y a quand même de l'État derrière), mais les USA ne le sont plus depuis belle lurette, de même pour le Royaume-Uni. Ils sont souvent cités dans les milieux libéraux, je pense, parce que le mot "libéral" ou "libertarien" n'y est pas une insulte, parce que l'Habeas Corpus, la Bill of Rights et la constitution américaine, parce que les fondations idéologiques des États-Unis étaient nettement libérales, parce qu'on compte pas mal de penseurs libéraux et libertariens dans les pays anglo-saxons (ou alors anglophones), et pour plein d'autres raisons.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...