Jump to content
Sign in to follow this  
Nirvana

La France Cgt

Recommended Posts

La France CGT

 

franceCGT2BD-183x300.gif

 

Voici l’introduction d’un nouveau livre qui sortira le 31 mai prochain, et qui a pour but de répondre à la France Orange Mécanique qui confond cause et conséquence, règle et exception.

 

Près d’un Français sur deux a une bonne opinion de la CGT ; les 3/4 des jeunes Français rêvent de devenir fonctionnaires ; et 1/4 des entrepreneurs français seulement estime que la France encourage l’entrepreneuriat, contre 76% en moyenne dans les autres pays membres du G20.

Depuis la chute du mur de Berlin et de l’URSS, le communisme aurait perdu la partie en Europe et notamment en France, nous dit-on. Hélas, il n’en est rien, en France du tout moins. Les régimes sont une chose, l’idéologie en est une autre. Or la France est, avec Robespierre, la créatrice du mythe de l’égalitarisme pur et parfait, que Lénine avait juste copié.

 

À part la courte et sanglante parenthèse robespierriste, le communisme n’a jamais été au pouvoir en France, donc il n’a jamais pu être renversé ni se montrer tel qu’il est réellement. À savoir destructeur de l’individu et de toutes ses libertés. Telle la grenouille dans l’eau que l’on porte progressivement à ébullition, les Français se sont laissés endormir par les communistes, résistants mais jamais collabos, pour l’égalité mais jamais contre la liberté, et bien d’autres mensonges tant répétés qu’ils en sont devenus des vérités.

 

Tout au long du 20ème siècle, le communisme n’a donc cessé de s’imposer dans notre pays, inlassablement, pour arriver au pouvoir sans jamais avoir gagné par les urnes. C’est la victoire de Gramsci, ce communiste qui expliquait que « l’hégémonie idéologique et culturelle précède la victoire politique. »

 

Aujourd’hui, en 2013, sa victoire est presque totale, avec l’arrivée au pouvoir du socialiste Hollande grâce aux voix du communiste Mélenchon, et l’on constate jour après jour que seule la faillite complète du pays permettrait peut-être au communisme d’être balayé une fois pour toute du lieu où il est né et où il a provoqué le désastre.

 

Des médias à l’Éducation Nationale, de la Sécurité sociale aux retraites par répartition,

des services publics à la justice, de la politique à l’économique, sans oublier la culture, la France CGT est partout, et surtout elle est ancrée au plus profond des cerveaux de nos compatriotes.

 

La pire des prisons est celle dont on ne voit pas les barreaux.

 

Le communisme est mort !

 

Combien de fois a-t-on entendu cela ? Mille fois sans doute. Le communisme est mort, certes, alors vive le communisme ! clament des millions de Français, parfois même sans le savoir.

Cette France CGT n’est plus la minorité de syndiqués que compte notre pays. Elle dirige le pays, parce qu’elle dirige ses points névralgiques : médias, Éducation nationale (de la primaire à l’Université), services publics, syndicats, économie, politique, culture, etc., tout y passe ou presque.

Quelques chiffres valent mieux que de longs discours. Près d’un Français sur deux a une bonne opinion de la CGT[1] ; les 3/4 des jeunes Français rêvent de devenir fonctionnaires[2] ; et un quart des entrepreneurs français seulement estime que la France encourage l’entrepreneuriat, contre 76% en moyenne dans les autres pays membres du G20[3].

 

Ces trois sondages résument l’essentiel d’un pays qui coule, doucement mais sûrement, vers l’abîme promis à tout pays qui adopte le communisme comme système principal pour gérer la vie de ses habitants.

Il y aurait encore une droite et une gauche, des communistes ultra-minoritaires face à des socialistes majoritaires, des gens modérés au pouvoir et des extrémistes dans les marges. Hélas, les extrémistes sont au pouvoir et dans les marges ; les communistes dictent leur loi aux socialistes ; et la droite suit scrupuleusement la ligne de la gauche, voire de l’extrême-gauche.

 

Comme dans tout régime communiste, les mots ont totalement perdu de leur sens. La droite et la gauche, par exemple. Chirac, Sarkozy, Giscard d’Estaing seraient de droite. Les trois présidents de la République ont pourtant augmenté la taille de l’État. Aucun des trois n’a abrogé des lois mises en place par les socialistes, ou les communistes. Chirac et Giscard ont libéralisé l’avortement, et mis en place le regroupement familial. Chirac a supprimé le service militaire obligatoire, et plié devant les syndicats en 1995 pour la réforme indispensable de la retraite (en faillite). Sarkozy a fait l’ouverture à gauche, et pris dans son gouvernement ou parmi ses conseillers des membres ou des conseillers de feu François Mitterrand. Il faisait même écrire ses discours, entre 2009 et 2012, par une femme à sensibilité de gauche, Marie de Gandt[4]. Etc. etc. etc.

Le curseur est petit à petit passé du centre à l’extrême-gauche, de telle sorte que tout ce qui apparaît à droite de ce curseur est automatiquement taxé d’ultra-libéral, de réactionnaire, d’extrême-droite, de raciste, ou de fasciste.

On assisterait même, contrairement à toutes les apparences, à une « droitisation » de la vie politique. Tout démontre le contraire, par exemple en 1991 Valéry Giscard d’Estaing parlait de l’immigration invasion, et aujourd’hui même Marine le Pen (classée à l’extrême-droite) n’ose plus aller sur ce terrain. Par contre celle-ci dit être d’accord avec les thèses marxistes[5]

 

Quand l’extrême-droite est marxiste, que dire du reste de l’échiquier politique ?

 

Un comparatif avec d’autres pays confirme ce sentiment : en Suisse, l’UDC (Union du Centre) est classée à l’extrême-droite ici en France. Aux États-Unis, les positions du parti démocrate (donc de gauche) correspond à des positions que l’extrême-droite française n’ose plus tenir depuis longtemps : non remboursement de l’avortement, libre port d’armes, liberté d’expression totale, peine de mort, etc. Certains ministres UMP l’ont avoué : l’UMP est à la gauche du parti démocrate.

Malgré cela, pourquoi continuer à faire croire à une France libérale et réactionnaire ? C’est simple : pour continuer à faire croire que la France CGT n’est pas au pouvoir. Celui qui parle de France CGT désigne le roi qui gouverne d’autant mieux que personne ne soupçonne qu’il est le roi.

François Hollande a désigné à la vindicte populaire le monde de la finance, et n’a pas oublié de rendre un vibrant hommage au communisme, et à son héritage[6]. Jean-Luc Mélenchon a réaffirmé sans être inquiété le moins du monde que le communisme n’avait pas de sang jusqu’aux coudes[7]. Par contre, osez dire que le racisme anti-blanc existe, comme le fit Jean-François Copé[8], et c’est l’hallali.

 

Qui peut encore croire que nous ne vivons pas dans la France CGT ?

 

http://www.enquete-debat.fr/archives/la-france-cgt-62955

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien que je n'ai pas lu la France orange mécanique, j'ai du mal à comprendre comment un livre parlant de la France CGT peut s'opposer à ce livre. La question de la liberté économique et celle de la répression de la délinquance ne se recoupent qu'à la marge, il y a des pays socialistes très répressif pénalement.

 

Pour le reste, c'est ce qu'on dénonce quotidiennement, le livre à l'air pas mal. Plus de 50% d'opinion favorable du Cancer Général du Travail, argh :jesus:

Share this post


Link to post
Share on other sites

les 3/4 des jeunes Français rêvent de devenir fonctionnaires

C'est con mais à chaque fois que je lis ce chiffre je me facepalme. Bien sûr que plein de jeunes veulent devenir fonctionnaires mais c'est pas une question de statut. Tout bêtement, des tonnes de métiers sont phagocytés par la fonction publique.

J'imagine bien ces blaireaux demander à une petite fille à la sortie d'une école : "et toi, tu veux faire quoi plus tard ?". Elle répond "je veux faire comme la maitresse" et paf, la voilà cataloguée comme une enflure proto-fonctionnaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est d'ailleurs mon cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Nirvana, l'introduction donne envie. En espérant que le contenu tienne ses promesses.

 

Ouvrage sans doute complémentaire de celui-ci, parce qu'il donne une explication (au moins partielle) de l'origine de cette France CGT : http://www.amazon.fr/France-sous-influence-Wolton-T/dp/2246484812/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1364852513&sr=1-2

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien que je n'ai pas lu la France orange mécanique, j'ai du mal à comprendre comment un livre parlant de la France CGT peut s'opposer à ce livre.

 

Bien bienpensance oblige.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a l'air très bon ce livre. Sauf sur 2 points: l'extrême gauche n'a jamais été favorable à l'avortement et la libre-immigration, elle ne l'est que depuis récemment en France, depuis qu'elle s'est boboïsée.

Soit les médias bouderont ce livre, soit à n'en pas douter ce sera le retour aux heures les plus sombres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ça part d'un bon sentiment. Mais Jean Robin est cramé et surcramé. Enquête & Débat est à la limite du complotisme (voire verse carrément dedans) et certains papiers relèvent de la psychiatrie. Du coup, même si le livre comporte des passages intéressants (ce dont je doute un peu, mais attendons de le lire), il n'aura aucune portée au delà d'un petit cercle de convaincus....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Soit les médias bouderont ce livre, soit à n'en pas douter ce sera le retour aux heures les plus sombres.

 

Motus, à n'en pas douter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ça part d'un bon sentiment. Mais Jean Robin est cramé et surcramé. Enquête & Débat est à la limite du complotisme (voire verse carrément dedans) et certains papiers relèvent de la psychiatrie. Du coup, même si le livre comporte des passages intéressants (ce dont je doute un peu, mais attendons de le lire), il n'aura aucune portée au delà d'un petit cercle de convaincus....

 

Et quand Jean Robin enquête sur Laurent Obertone, tout le monde (y compris Contrepoints) dit "mais on s'en fout, quand bien même ce serait vrai, l'important c'est ce qui est dit dans le livre"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et quand Jean Robin enquête sur Laurent Obertone, tout le monde (y compris Contrepoints) dit "mais on s'en fout, quand bien même ce serait vrai, l'important c'est ce qui est dit dans le livre"...

 

C'est pour ça que j'achèterai le livre, et que je le jugerai sur ce qu'il raconte. Et comme il y a beaucoup à dire, j'espère le trouver intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jean Robin est cramé et surcramé. Enquête & Débat est à la limite du complotisme (voire verse carrément dedans) et certains papiers relèvent de la psychiatrie. 

 

En effet. Je ne connaissais pas l'animal mais je viens de survoler quelques articles et vidéos, ça va de pas franchement brillant à carrément délirant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La moyenne est basse, mais la variance est énorme. Le livre que Jean Robin a consacré à Finkielkraut est, paraît-il, excellent ; les autres, nettement moins brillants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien que je n'ai pas lu la France orange mécanique, j'ai du mal à comprendre comment un livre parlant de la France CGT peut s'opposer à ce livre. La question de la liberté économique et celle de la répression de la délinquance ne se recoupent qu'à la marge, il y a des pays socialistes très répressif pénalement.

 

 

C'est une forme de réponse à l'affirmation selon laquelle, l'insécurité en France serait le fait de l'immigration, l'insécurité serait plutôt un sous-produit d'une idéologie de gauche qui gangrène le pays. La différence c'est que dans le premier cas, on soutient le FN contre l'immigration, dans le second cas, on soutient une réforme du pays dans un sens libéral et contre la gauche, et le FN.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas, voir inclus un libéral comme Jean Robin – tout réactionnaire qu'il soit sur des sujets tels que l'immigration et l'islam en France – dans la liste des néo-fachos (http://fr.scribd.com/doc/106337329/Neo-Facho-Le-Nouvel-Obs-2), qui plus est dans un hebdomadaire soi-disant de gauche modérée, c'est quelque chose qui donne raison à Jean Robin quant au triomphe culturel de l'extrême gauche en France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pis c'est quand même un des rares à faire des vidéos avec Pascal Salin, Raymond Boudon, Philippe Simonnot, etc !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Héhé.

JLC n'est pas étranger à mon libéralisme par ailleurs.

En tout cas j'aime bien les invités de ED, certainement plus que les articles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas, voir inclus un libéral comme Jean Robin – tout réactionnaire qu'il soit sur des sujets tels que l'immigration et l'islam en France – dans la liste des néo-fachos (http://fr.scribd.com/doc/106337329/Neo-Facho-Le-Nouvel-Obs-2), qui plus est dans un hebdomadaire soi-disant de gauche modérée, c'est quelque chose qui donne raison à Jean Robin quant au triomphe culturel de l'extrême gauche en France.

 

J'avais pas lu ce papier de merde, mais mettre des conservateurs sur la même ligne que Stormfront, ça en dit long sur l'ingénuité totale, pour rester poli, des journaleux du Nouvel Obs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais pas lu ce papier de merde, mais mettre des conservateurs sur la même ligne que Stormfront, ça en dit long sur l'ingénuité totale, pour rester poli, des journaleux du Nouvel Obs.

 

Non mais nimp. J'ai ouvert le doc, dès que j'ai vu Stormfront j'ai eu envie de cracher sur mon écran.

 

C'est ahurissant de dire des choses pareilles. Même moi qui n'aime pas voir méprise la plupart des gens cités dans l'étude je trouve le procédé gerbant.

 

Non mais nimp.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage qu'il n'y aura jamais de grand soir libéral, j'irai bien cramer le Nouvel Obs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Edouard Martin devient célèbre, ça y est, il va parvenir à son objectif. Un livre, une émission de tévé, bientôt le cinéma

Et bientôt un compte en Suisse et une maison en Belgique

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Edouard Martin devient célèbre, ça y est, il va parvenir à son objectif. Un livre, une émission de tévé, bientôt le cinéma

Et bientôt un compte en Suisse et une maison en Belgique

 

Je n'ai pas vu son interview chez Ruquier, mais d'après mon coloc Edouard Martin a explicitement confirmé qu'il se dirige vers la politique à très brève échéance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chais plus sur quelle chaine, un journaleux disait de lui qu'il avait une gueule de cinéma, le terrain se prépare, après le flic à gueule cassé recyclé, voici l'ouvrier recyclé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chais plus sur quelle chaine, un journaleux disait de lui qu'il avait une gueule de cinéma, le terrain se prépare, après le flic à gueule cassé recyclé, voici l'ouvrier recyclé.

 

Recyclé ? S'il est délégué CGT, il a jamais dû beaucoup bosser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des profils comme celui-là, il va falloir en trouver beaucoup pour faire oublier Cahuzac et compagnie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Recyclé ? S'il est délégué CGT, il a jamais dû beaucoup bosser.

 

Reclassement professionnel ! Voilà la solution à la question que je me posais. Je sais pas si il a une décharge syndicale, en revanche

A ce sujet, le facteur, il continuait à livrer le courrier ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...