Jump to content

Stéphane Geyres, Candidat Libertarien À Villeneuve-Sur-Lot


Recommended Posts

Et donc, tu es très bien placé, parce que tu vois les mouvements libertariens de l'intérieur, pour évaluer la quantité de boulot qui y est fait? 

Quand mon gamin me ramène un 4/20 en maths, j'ai une idée précise de la quantité de boulot engagée pour ce résultat. ... parce que moi aussi j'ai déjà eu 4/20 et je sais ce que j'ai glandé pour ce résultat.

 

> Que tu n'aimes pas les résultats je veux bien, mais que tu te permettes sans en avoir aucune idée, de dire que des gens ne bossent pas, je trouve ça gonflé et grossier.

 

Attention, je n'ai pas parlé de boulot en général.

Je suis au courant eg du bouquin "la main invisible". Excellente idée (que j'ai relayée).

Je parle de boulot relativement aux électeurs dont on cherche les suffrages. Boulot spécifique à ce projet là.

(L'année dernière, j'ai récolté 0.16% de courgettes ... c'est exactement ce que j'avais semé).

 

Et, bis repetita, pour ce qui est de gonflé et grossier, moi je trouve hyper gonflé et grossier (et prendre les lecteurs pour des super cons) de présenter 0.17% comme un résultat décent. Ne viens pas ensuite t'étonner de certaines réactions.

Link to comment

Quand mon gamin me ramène un 4/20 en maths, j'ai une idée précise de la quantité de boulot engagée pour ce résultat. ... parce que moi aussi j'ai déjà eu 4/20 et je sais ce que j'ai glandé pour ce résultat.

 

> Que tu n'aimes pas les résultats je veux bien, mais que tu te permettes sans en avoir aucune idée, de dire que des gens ne bossent pas, je trouve ça gonflé et grossier.

 

Attention, je n'ai pas parlé de boulot en général.

Je suis au courant eg du bouquin "la main invisible". Excellente idée (que j'ai relayée).

Je parle de boulot relativement aux électeurs dont on cherche les suffrages. Boulot spécifique à ce projet là.

(L'année dernière, j'ai récolté 0.16% de courgettes ... c'est exactement ce que j'avais semé).

 

Et, bis repetita, pour ce qui est de gonflé et grossier, moi je trouve hyper gonflé et grossier (et prendre les lecteurs pour des super cons) de présenter 0.17% comme un résultat décent. Ne viens pas ensuite t'étonner de certaines réactions.

Au cas où ce ne serait pas clair, je ne fais pas partie du mouvement les Libertariens, mais bien du Parti Libertarien belge.

 

Que la campagne n'ait pas été assez bossée, c'est possible. Mais tu donnais l'impression de sous-entendre qu'il n'y avait pas de boulot par ailleurs. Quand tu dis "On sent bien que même 0,00% (ou un score négatif si toutefois c'était possible) ne rebuterait pas pour avoir la joie d'un demi-article et quelques affiches. Pardon, mais on est en général infiniment plus près de gamins qui cherchent à se faire prendre en photo au coté de Zidane qu'autre chose.", tu extrapoles et laisse entendre que le seul but recherché est un gloriole de pacotille. Quod non. Si ta remarque se cantonne au résultat électoral et boulot de campagne, ça me gêne moins.

 

Après, les résultats électoraux, c'est un boulot de longue haleine, et je doute fortement qu'on puisse atteindre des seuils de 5-10-15% à une première élection, sauf à disposer de moyens dont des petits mouvements ne disposent pas. Il faut et de l'argent et beaucoup de bras pour ça. Ca ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval, et il faut du temps pour les attirer.

Link to comment

Je n'ai aucun soucis à discutter de tout ceci et il y de bons arguments contre le principe de parti politique. Ces arguments suffiraient à me convaincre si le reste n'existait pas. (forum, sites, contrepoints, etc). Un parti politique prend sa place au sein d'une nébuleuse où tout le reste existe.

 

Le passage média est effectivement une obsession, entre autre parce que ça flatte l'égo mais pas seulement. D'abord, la fréquentation qu'il amène sur le site pour une simple citation du nom est environ 5 fois supérieur à ce que fait Contrepoint pour un article entier. (Contrepoint est plus constant dans la durée, mais c'est aussi une question de SEO. Cp est manifestement une des voies d'acces de ceux qui google "parti libertarien belgique")

 

Ensuite, et plus important, les médias traditionnels font partie de la sphère publique, de l'agora. Cp et les autres sites font partie de la sphère privée. Les gens ne sont pas dans le même état d'esprit quand ils lisent l'un et l'autre. En public, il est normal de parler de ce qu'on a lu dans le figaro ou libé, il est beaucoup plus rare de parler de ce qu'on a lu sur un blog. Cette frontière est d'autant plus forte que les gens qui discutent se connaissent mal. Donc les médias officiels sont une façon de sortir de la clandestinité et de toucher de nouveaux groupes sociaux.

 

http://www.contrepoints.org/2012/09/06/96403-libertarien-pourquoi-je-choisis-la-voie-politique

 

Là, où je suis d'accord, c'est que si c'est pour se stabiliser dans les 0,5%, c'est pas la peine.

Et présenter 0,17% comme une grande réussite devant un public aussi averti que celui de lib.org, ce n'est pas une idée marketing géniale.

Pour ce qui concerne le Plib, si on ne fait pas 1000 voix à Bruxelles, ce sera clairement un échec.

Link to comment

Oui mais donc en gros tu dis qu'il n'est ni possible ni souhaitable qu'un parti libertarien suive le cheminement politique classique ?

Il me semble que les partis ont plus largement prouvé leur obsolescence. Avec une constance dans la durée qui force l'admiration.

En France on a un duopole, solidement installé, et qui a méticuleusement fixé le prix à l'entrée de manière à ne plus permettre aucune nouvelle entrée.

ama, si on s'en sort, ce ne sera via aucun parti.

et si on reste dans le système actuel ... on ne s'en sortira pas.

 

Je suis d'accord sur l'intérêt d'explorer plusieurs pistes, mais ama la piste parti est complètement hors-sujet.

 

Les partis ne sont en rien la solution du problème. Ils en sont au contraire une composante essentielle puisque c'est bien eux qui sont le lieu de la réplication de l'oligarchie.

Il est d'ailleurs assez symptomatique de voir quasi tous les partis avoir un moulon de recommandations hautement pertinentes pour l'amélioration de la société ... et pas 0.001 gramme pour un début de commencement de réflexion quant à leur propre fonctionnement.

 

On est en 2013. Hormis la contrainte par la propagande et la violence, rien ne justifie plus l'emploi du système représentatif.

Link to comment

 

 

Les partis ne sont en rien la solution du problème. Ils en sont au contraire une composante essentielle puisque c'est bien eux qui sont le lieu de la réplication de l'oligarchie.

 

Tu ne serais pas en train de confondre le système de partis et les partis eux-mêmes ?

 

C'est pas parce que la plupart des partis politiques sont pourris qu'il faut s'interdire de créer un nouveau parti. Au contraire, c'est une excellente raison pour essayer d'en apporter un nouveau moins pourri.

 

Le Parti Libertarien belge me semble être un très bon exemple de ce qu'il faut faire. C'est sûr qu'il n'y aura pas de bouleversement libéral du jour au lendemain, mais ça permet aux idées associées de gagner progressivement en notoriété.

Link to comment

Les partis politiques libéraux, j'en suis un peu revenu, et je dois avouer que j'ai été un peu gêné aux entournures quand il a fallu faire de la langue de bois sur Stéphane Geyres vis à vis de ceux qui me demandaient si je le connaissais.

Mais si des gens veulent tenter dans ce sens, grand bien leur fasse, on n’a pas de lider maximo qui dit a chacun ou il doit dépenser son temps libre, et tant mieux.

Link to comment

Par contre, il y a une long tail sur Cp. On a encore des liens des semaines ou des mois plus tard alors que les médias classiques, ça ne dure que deux à trois jours.

 

Edit : En fait, à la réflexion, je n'en sais rien. Les médias classiques ne mettent pas de lien vers notre site donc je suis incapable de savoir d'où vient le bruit de fond de la fréquentation quotidienne. Peut-être que c'est aussi une long tail sur les articles de la presse mainstream.

Link to comment

Tu ne serais pas en train de confondre le système de partis et les partis eux-mêmes ?

Un parti, c'est une entité avec des statuts très précis et un environnement légal très précis.

(ah les fameux 5% !)

 

> Le Parti Libertarien belge me semble être un très bon exemple de ce qu'il faut faire. C'est sûr qu'il n'y aura pas de bouleversement libéral du jour au lendemain, mais ça permet aux idées associées de gagner progressivement en notoriété.

 

Qui amène ce plus de notoriété ?

Le vecteur parti, ou les individus qui ont choisi ce vecteur ?

(question de l'efficacité du vecteur ?).

 

Pour ce qui est de la notoriété des idées libérales, aucun vecteur n'a été plus efficace que contrepoints ces dernières années.

C'est une superbe leçon dont nous pouvons continuer à tirer du jus sur d'autres axes !

 

(Après, comme dit ailleurs, chacun fait évidemment comme il veut.)

Link to comment

A terme, avoir un parti c'est toujours utile ; et même nécessaire. Il faut bien regrouper les gens sous une bannière commune, le parti est fait pour ça. Il ne fait pas d'ombre à d'autres initiatives comme Contrepoint (bien au contraire).

Je comprends pas trop pourquoi y faudrait être contre l'initiative du parti :P

Link to comment

 

Qui amène ce plus de notoriété ?

Le vecteur parti, ou les individus qui ont choisi ce vecteur ?

(question de l'efficacité du vecteur ?).

 

As-tu une idée de comment évaluer le poids respectifs de ces deux facteurs ?

Tu comprendras que j'ai un intérêt direct à pouvoir faire la différence entre les deux....

Link to comment

As-tu une idée de comment évaluer le poids respectifs de ces deux facteurs ?

Tu comprendras que j'ai un intérêt direct à pouvoir faire la différence entre les deux....

C'est pas évident parce qu'il y a forcément de la subjectivité (et des non-dits) qui entrent en jeu.

Notre (grande) question à tous est : quels sont nos objectifs ? (objectifs affichés ... et objectifs réels).

C'est notre cahier des charges.

Relativement aux objectifs, au bout de quelques mois dans une structure (vecteur) quelconque, on voit bien si la structure permet de démultiplier ses efforts individuels ou si au contraire elle les ralentit (because ses propres frais de fonctionnement, frottements, stratifs, hors-sujets, etc).

 

[Le parti politique est un outil créé il y a plus de 200 ans.

Il a atteint l'asymptote de son dévoiement depuis belle lurette. Le dévoiement est désormais dans son ADN (statuts).

Non seulement le parti politique n'est pas un outil moderne, mais les comportements qu'on y observe sont désormais plutôt une régression vers le moyen-âge et avant.

ama il est bien plus pertinent de définir et construire de nouveaux outils que de tenter de faire quoi que ce soit avec un outil aussi antédiluvien.]

 

De mes observations dans plusieurs partis, la majorité des adhérents permanents sont peu nombreux et leurs objectifs réels (ego/prestige/pouvoir perso) n'ont strictement aucun rapport avec leurs objectifs affichés. L'outil parti a beau leur permettre 0 avancée sur les objectifs affichés, cela est sans importance puisque justement leurs objectifs réels ne sont pas ceux-là.

(à rapprocher du % de psychopathes dans le personnel politique versus population globale dans un autre fil).

 

Mais bon, je présume que toute cette discussion a déjà eu lieu ici.

Je ne voulais pas intervenir dans ce fil. Mais au 3° qui est venu vanter les louanges du score de Dimanche ... j'ai empoigné mon clavier.

Link to comment

A terme, avoir un parti c'est toujours utile ; et même nécessaire. Il faut bien regrouper les gens sous une bannière commune

L'hypothèse implicite dans ce "Il faut bien regrouper les gens" est celle du système représentatif + majorité.

 

Or le syst représentatif + majorité n'est qu'une solution technique parmi d'autres plus pertinentes.

Link to comment

Comme lesquelles ?

 

Je suis curieux. Je comprends tout à fait les problème d'un parti (entretien lourd, guerre de chefs, etc...), et je vois pas de système qui serait, à grande échelle, moins contraignant (ou également contraignant).

Link to comment

Comme lesquelles ?

Je suis curieux. Je comprends tout à fait les problème d'un parti (entretien lourd, guerre de chefs, etc...), et je vois pas de système qui serait, à grande échelle, moins contraignant (ou également contraignant).

1/ Le plus gros problème des partis est la professionnalisation de la vie politique au moyen d'une complexité bidon et taillée sur mesure, d'où s'ensuit corruption massive et oligopolisation de tous les secteurs possibles au profit d'un petit nombre et au détriment de la population. Les illustrations sont quotidiennes.

 

2/ Il y a un très bon article historique qui fait une petite review des systèmes politiques possibles.

On y voit entre autres que le système représentatif, n'a rien de la solution unique et "naturelle" et que dès l'origine, il est précisément introduit pour justement permettre l'accaparement.

... je suis en train d'essayer de remettre la main dessus.

 

3/ Rapidos, il y a au moins les systèmes avec tirage au sort. (pratiqué eg pour les jury d'assises)

 

4/ Comme plein de gens, je signe plusieurs pétitions toutes les semaines (certaines ont de l'influence ... d'autres pas). Je trouverais tout à fait normal que tous les citoyens soient consultés tous les 1° lundis de chaque mois sur tous les sujets importants (importants = eg seuil financier à fixer).

Bref il s'agit de remplacer LE vote singulier/rare/sacralisé, pour une PERSONNE; par DES votes pluriels/réguliers/banalisés pour les DECISIONS.

ça ressemble à ce que pratiquent nos voisins suisses (votations).

La corruption est totalement consubstantielle d'un petit nombre de décideurs. C'est parce qu'ils sont peu nombreux qu'ils sont facilement corruptibles.

Point très important : en votant souvent/beaucoup pour de petites décisions, plutôt que de voter rarement/peu pour des décisions importantes (un prez pour 5 ans), les soucis de fiabilité du vote électronique sont rendus moins aigus.

 

5/ il y a encore plein d'autres alternatives. Dès que je retrouve la doc je la balance ici.

 

 

http://uplib.fr/wiki/Vote

 

edit : http://uplib.fr/wiki/OpenGov

 

Link to comment

Il y a plein de systèmes possibles, mais, pour l'action, tu dois commencer dans le système tel qu'il existe. Il n'y a aucune raison que l'oligarchie en place lâche son pouvoir pour instaurer, par exemple, la stochocratie. Il va falloir aller chercher les réformes au corps à corps et, comme le système est prévu pour renforcer le pouvoir des partis politiques, l'utilisation d'un parti politique ne me semble pas totalement absurde.

 

En tout cas, une chose est certaine à ce stade, c'est que la notion de parti oblige les gens à se positionner. Je ne compte plus le nombre de connaissances qui, parfois depuis 20 ans, m'entendent débiter mes arguments sans y prêter attention et qui, en moins de 6 mois, on été lire des trucs sur le libertarianisme parce que le mot "parti" est arrivé sur la table. Tout d'un coup, c'était devenu un truc sérieux qui pourrait avoir une influence sur leur vie et par rapport auquel ils devaient se positionner.

Link to comment

Il y a plein de systèmes possibles, mais, pour l'action, tu dois commencer dans le système tel qu'il existe. Il n'y a aucune raison que l'oligarchie en place lâche son pouvoir pour instaurer, par exemple, la stochocratie. Il va falloir aller chercher les réformes au corps à corps et, comme le système est prévu pour renforcer le pouvoir des partis politiques, l'utilisation d'un parti politique ne me semble pas totalement absurde.

(Mes critiques contre le système des partis sont acerbes, mais svp ne pas les prendre pour des critiques ad hominem de ceux qui veulent explorer cette voie.)

Il me semble également assez naturel d'envisager cette voie, principalement car c'est la voie traditionnelle, donc effectivement c'est pas absurde.

 

Un point d'accord avec toi : Il va falloir aller chercher les réformes au corps à corps

 

... ça implique entre autres qu'il faudra bien faire qq chose pour que la violence cesse d'être le monopole de l'état.

Qu'il faudra se dresser pour dire qu'on ne veut plus subir.

Et pour être entendus, faire preuve de la même violence que l'état à notre égard.

Quand on voit les pigeons, pioupiou et autres bisounourseries, il est clair que nous sommes certainement peu nombreux à être préparés à cela (et peu et mal préparés).

Link to comment

Quand on voit les pigeons, pioupiou et autres bisounourseries, il est clair que nous sommes certainement peu nombreux à être préparés à cela (et peu et mal préparés).

Ou tout simplement que les gens préparés ne cherchent en aucun cas le conflit frontal, des gens préparés, il y en a plein en france, on apelle généralement ça des criminels.

Link to comment

Ou tout simplement que les gens préparés ne cherchent en aucun cas le conflit frontal

Il vient toujours une heure dans l'histoire où celui qui ose dire que deux et deux font quatre est puni de mort. - Camus (La peste)

 

à un moment donné, le refus de la sodomie, qu'on le veuille ou pas, c'est bel et bien un conflit frontal.

 

 

> des gens préparés, il y en a plein en france, on apelle généralement ça des criminels.

 

"Corruptissima republica plurimae leges". plus l'état est corrompu, plus il y a de lois. - Tacite

 

c'est quoi un criminel relativement à des lois criminelles ?

 

 

http://uplib.fr/wiki/Camus

http://uplib.fr/wiki/Lois

 

edit : Pour la 54e fois, un préfet est sanctionné http://dlvr.it/3NvJ4y alors QUI dans ce pays ne respecte les lois ? L'état, au tout 1° rang

 

 

Link to comment

A un moment donné, le refus de la sodomie, qu'on le veuille ou pas, c'est bel et bien un conflit frontal.

Non, du tout, il y a tout un tas de gens en france comme ailleurs qui ne se font pas sodomiser sans pour autant etre en guerre totale contre l'état, c'est ce que je veux dire par "criminel", rien de plus, rien de moins, on peut ne pas respecter la loi sans en faire un combat.

Link to comment

"La politique se ressourcera non pas en créant de grands systèmes inapplicables, mais en fabriquant de petits dispositifs redoutables comme un grain de sable dans le rouage d'une machine perfectionnée. Fin de l'histoire immodeste, avènement de l'histoire modeste, mais efficace."

Michel Onfray

Link to comment

(Mes critiques contre le système des partis sont acerbes, mais svp ne pas les prendre pour des critiques ad hominem de ceux qui veulent explorer cette voie.)

Je ne le prends certainement pas comme ça et je trouve tes arguments intéressants.

La pire chose pour n'importe quel groupe, c'est de confondre les critiques des alliés naturels et les attaques des ennemis. Je ne tomberai pas là-dedans.

Link to comment

[gros sabots]

Finalement, quelle était la meilleure stratégie politique pour le citoyen URSSien ?

(Selon moi, la grève, version randienne)

[/gros sabots]

Faut quand même rajouter quelques critères.

Si c'est, "à tout prix et sans foi ni loi", alors devenir un kapo du système est bien sûr une option.

(aussi l'option que choisissent les inconscients).

Si c'est dans une optique refuznik, alors tope là pour la grève randienne.

 

Link to comment

Pour ce qui concerne le Plib, si on ne fait pas 1000 voix à Bruxelles, ce sera clairement un échec.

 

Sachant que Velorution ou le RWF avaient fait plus de 1000 voix à Bruxelles en 2009, faire moins, ce serait plus qu'un échec.

Link to comment

Rappelons que Daniel Garrigou avait atiiré 256 voix sur la même circo en 2007.

Je n'avais jamais entendu parler de cette personne alors que je suis l'activité libérale et libertarienne en France. Comme quoi, claironner qu'on est candidat ici ou là n'aide pas à ramasser beaucoup de voix, c'est le moins qu'on puisse dire.

 

Bravo à M.Garrigou, c'est dommage qu'il ne se soit pas présenté cette fois, qui sait, il aurait pu améliorer son score.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...