Jump to content

Stéphane Geyres, Candidat Libertarien À Villeneuve-Sur-Lot


Recommended Posts

Je n'avais jamais entendu parler de cette personne alors que je suis l'activité libérale et libertarienne en France. Comme quoi, claironner qu'on est candidat ici ou là n'aide pas à ramasser beaucoup de voix, c'est le moins qu'on puisse dire.

C'est bien une des caractéristiques des partis : à peu près zéro travail régulier et de long terme.

On exhibe bruyamment un intérêt soudain pour les électeurs un peu avant l'élection ... puis pfuit, on disparait en fumée.

C'est l'un des aspects voyants de l'obsolescence de ces machins.

Link to comment

C'est bien une des caractéristiques des partis : à peu près zéro travail régulier et de long terme.

On exhibe bruyamment un intérêt soudain pour les électeurs un peu avant l'élection ... puis pfuit, on disparait en fumée

Tu n'en sais rien, M. Garrigou est peut etre un notable dans sa ville, impliqué localement, mais qui n'a pas envie de retenter l'expérience politicienne parce que ça lui a couté du blé.

Je n'en sais rien non plus hein, je pourrai chercher, mais /bored

Link to comment

Ceux qui veulent rentrer dans l'action politique devraient être les seuls concernés par ce Nième débat. A partir du moment où on ne croit pas à l'action politique, il ne sert à rien de rabâcher aux uns et aux autres que "de toute manière, ça ne marchera pas", on sait ce que vous pensez, c'est inutile d'en rajouter. Inutile aussi de nous dire : "mais là, ce que tu fais, c'est encore pire", parce que de toute manière, vous ne supportez pas le principe d'une stratégie politique. Je ne suis pas seul à le comprendre et le respecter, il est simplement inutile de le rappeler en boucle à ceux qui réfléchissent à l'élaboration... d'une stratégie politique.

 

L'intérêt de l'action dite "politique", c'est d'aller gêner ceux qui en vivent et pas seulement de promouvoir ses convictions. Pour défendre ses valeurs, il y a plein de formes militantes appropriées. L'activisme militant (conférences, médias, collages d'affiches, manifs) n'exige pas l'existence formalisée d'un parti. Une association peut très bien faire l'affaire sans se coltiner les obligations légales d'un parti politique.

 

Mais à partir du moment où on rentre dans l'arène dite politique, là on peut (et on doit) parler de stratégie. Et certainement pas en public sur un forum. Autant envoyer le plan de sa cave et de l'emplacement des bouteilles à des cambrioleurs.

Link to comment

Ceux qui veulent rentrer dans l'action politique devraient être les seuls concernés par ce Nième débat. A partir du moment où on ne croit pas à l'action politique, il ne sert à rien de rabâcher aux uns et aux autres que "de toute manière, ça ne marchera pas", on sait ce que vous pensez, c'est inutile d'en rajouter. Inutile aussi de nous dire : "mais là, ce que tu fais, c'est encore pire", parce que de toute manière, vous ne supportez pas le principe d'une stratégie politique. Je ne suis pas seul à le comprendre et le respecter, il est simplement inutile de le rappeler en boucle à ceux qui réfléchissent à l'élaboration... d'une stratégie politique.

+1

Link to comment

Ceux qui veulent rentrer dans l'action politique devraient être les seuls concernés par ce Nième débat. A partir du moment où on ne croit pas à l'action politique, il ne sert à rien de rabâcher aux uns et aux autres que "de toute manière, ça ne marchera pas", on sait ce que vous pensez, c'est inutile d'en rajouter. Inutile aussi de nous dire : "mais là, ce que tu fais, c'est encore pire", parce que de toute manière, vous ne supportez pas le principe d'une stratégie politique. Je ne suis pas seul à le comprendre et le respecter, il est simplement inutile de le rappeler en boucle à ceux qui réfléchissent à l'élaboration... d'une stratégie politique.

 

L'intérêt de l'action dite "politique", c'est d'aller gêner ceux qui en vivent et pas seulement de promouvoir ses convictions. Pour défendre ses valeurs, il y a plein de formes militantes appropriées. L'activisme militant (conférences, médias, collages d'affiches, manifs) n'exige pas l'existence formalisée d'un parti. Une association peut très bien faire l'affaire sans se coltiner les obligations légales d'un parti politique.

 

Mais à partir du moment où on rentre dans l'arène dite politique, là on peut (et on doit) parler de stratégie. Et certainement pas en public sur un forum. Autant envoyer le plan de sa cave et de l'emplacement des bouteilles à des cambrioleurs.

Pas d'accord.

1/ on pourrait très bien imaginer de nouveaux partis qui fonctionneraient sur un mode différent des anciens

2/ l'histoire de stratégie(s) qui ne supportent pas la transparence c'est ama typiquement de la partitocratie old school. 100% obsolète et ayant 100% fait les preuves de son inefficacité.

 

Mes critiques ne portent pas sur l'idée de parti elle-même. Qu'on appelle cela parti ou mouvement ou autre chose, un regroupement de gens ayant des idées proches est une chose naturelle.

Mes critiques portent sur les partis existants, leur format, leur mode de fonctionnement quasi-inchangé depuis 100 ans.

Link to comment

N'importe quel programme un tant soit peu libéral fera l'affaire. Un programme qui ne comporterait par exemple que la création du statut d'autoentrepreneur (si ça n'existait pas) serait déjà formidable. On n'est pas aux States ici, même pas en Grande-Bretagne, on est en France.

 

Un parti fut-il mélanchoniste jusqu'à la moelle serait formidable et mériterait que l'on vote pour lui, s'il proposait le droit de sécession individuelle.

Link to comment

Le cercle des libéraux est tellement restreint qu'il est forcément sur Liborg, c'est pas possible autrement.

 

Steph, ho, Steph, sors de ton trou !

 

Ben moi je connais (notamment sur Facebook) tout plein de libéraux qui ne mettent jamais les pieds sur Lib.org.

 

Link to comment

Ceux qui veulent rentrer dans l'action politique devraient être les seuls concernés par ce Nième débat. A partir du moment où on ne croit pas à l'action politique, il ne sert à rien de rabâcher aux uns et aux autres que "de toute manière, ça ne marchera pas", on sait ce que vous pensez, c'est inutile d'en rajouter. Inutile aussi de nous dire : "mais là, ce que tu fais, c'est encore pire", parce que de toute manière, vous ne supportez pas le principe d'une stratégie politique. Je ne suis pas seul à le comprendre et le respecter, il est simplement inutile de le rappeler en boucle à ceux qui réfléchissent à l'élaboration... d'une stratégie politique.

 

L'intérêt de l'action dite "politique", c'est d'aller gêner ceux qui en vivent et pas seulement de promouvoir ses convictions. Pour défendre ses valeurs, il y a plein de formes militantes appropriées. L'activisme militant (conférences, médias, collages d'affiches, manifs) n'exige pas l'existence formalisée d'un parti. Une association peut très bien faire l'affaire sans se coltiner les obligations légales d'un parti politique.

 

Mais à partir du moment où on rentre dans l'arène dite politique, là on peut (et on doit) parler de stratégie. Et certainement pas en public sur un forum. Autant envoyer le plan de sa cave et de l'emplacement des bouteilles à des cambrioleurs.

 

Pas d'accord du tout. Quand on voit des individus entrer dans l'arène publique pour fourvoyer les idées auxquelles on croit, il y a de quoi être énervé.

Secondo, je ne comprends pas cette volonté du secret. Pourquoi ne pas discuter en public? N'est-ce pas justement le moyen d'éviter de se fourvoyer, de prendre le pouls de ses futurs électeurs?

 

En outre, j'ai du mal à voir pourquoi un parti que personne ne connait, qui fait beaucoup moins de 1% aux élections doit avoir une "stratégie secrète". C'est d'un ridicule. 

 

Tertio, je ne trouve pas qu'exclure les sympathisants et/ou ses futurs électeurs du débats soit très constructif.

 

Par conséquent, pour ma part, j'ai plutôt envie de vous dire: "allez vous faire voir", ce que tu attends sans doute avec jubilation mais ne t'attends pas à ce que je m'écrase. Bien au contraire.

Link to comment

Pas d'accord du tout. Quand on voit des individus entrer dans l'arène publique pour fourvoyer les idées auxquelles on croit, il y a de quoi être énervé.

Secondo, je ne comprends pas cette volonté du secret. Pourquoi ne pas discuter en public? N'est-ce pas justement le moyen d'éviter de se fourvoyer, de prendre le pouls de ses futurs électeurs?

 

En outre, j'ai du mal à voir pourquoi un parti que personne ne connait, qui fait beaucoup moins de 1% aux élections doit avoir une "stratégie secrète". C'est d'un ridicule. 

 

Tertio, je ne trouve pas qu'exclure les sympathisants et/ou ses futurs électeurs du débats soit très constructif.

 

Par conséquent, pour ma part, j'ai plutôt envie de vous dire: "allez vous faire voir", ce que tu attends sans doute avec jubilation mais ne t'attends pas à ce que je m'écrase. Bien au contraire.

Toute personne qui s'exprime au nom du libéralisme publiquement te doit quelque chose, doit te consulter auparavant?

Link to comment

Bon c'est vrai qu'à la longue reprocher à des gens qui vont sur le terrain politique par eux-mêmes est un peu lassant. Après tout chacun fait ce qu'il veut.

 

Là où ça commence à tiquer c'est sur la stratégie.

Là encore les non-adhérents ont bien le droit de la critiquer, mais après tout elle n'engage que les adhérents, donc une fois que c'est dit ça ne sert à rien de se répéter.

Ceci dit, si cette stratégie donne à long terme une mauvaise image du libéralisme ou simplement une fausse image du libéralisme du style le MR, alors quelque part elle engage aussi ceux qui défendent les idées libérales/libertariennes au jour le jour par d'autres moyens et qui voient leurs efforts un peu anéantis. Toutes les stratégies pour promouvoir le libéralisme mises en concurrrence c'est a priori tout à fait bénéfique, mais il ne faudrait pas que l'effet soit inverse. Bon de toute manière ce n'est pas le cas actuellement puisque le PLD ne bénéficie pas encore de notoriété publique.

 

Ce serait encore bien pire si cette stratégie obligeait à faire des efforts programmatiques de modération à visée électorale (ce qui n'est pas le cas pour le moment du PLD mais si de certains candidats qu'il a présentés aux dernières législatives).

 

 

Link to comment

Vincent Andrès, un parti n’est pas une association comme les autres, ne serait-ce que par ses contraintes extrêmement strictes de financement et ses obligations légales. Ce qui peut avoir des conséquences désastreuses en cas de participation à une campagne électorale aux règles également très strictes. A moins que l’argent du parti ne serve absolument pas à soutenir des candidats, mais à quoi alors ?

Je peux ajouter que le FN, l’UMP et les Verts n’ont pas du tout le même mode de fonctionnement, et les règles ont considérablement changé au cours des dernières décennies. La différence de modèle est déjà un fait, et ce sont surtout les règles du jeu qui ont abouti à figer le jeu.

« Qu’on appelle ça parti ou autre chose » montre que tu ne t’es pas penché sur la question. Cet amateurisme innocent n’est pas grave et ne m’ennuie aucunement, mais ce n’est à mon sens pas très utile pour quelqu’un comme Patrick qui a besoin de conseils d’experts ou, tout au moins, de personnes qui ont un minimum réfléchi à la question (si possible avec de l’expérience dans le domaine).

Rocou, peux-tu m’en dire plus sur ton entreprise ? Quels clients démarches-tu, comment et pour quel chiffre d’affaire ? Quels sont tes concurrents, et comment gagnes-tu des parts de marché ? Ce serait pas mal qu’on en sache plus par souci de transparence. Je suis certain que tes concurrents détourneront le regard de tes précieuses informations pour ne pas polluer ton développement.

Link to comment

Vincent Andrès, un parti n’est pas une association comme les autres, ne serait-ce que par ses contraintes extrêmement strictes de financement et ses obligations légales.

Merci, mais j'étais au courant.

Ce que je conteste, précisément, c'est le fait pour les partis de ne pas contester leur cadre et de ne rien imaginer d'autre à la place.

(... Mais cette non contestation s'explique très bien)

 

 

A moins que l’argent du parti ne serve absolument pas à soutenir des candidats, mais à quoi alors ?

 

My God, il y n'y aurait donc aucun salut en dehors du système représentatif !

 

 

« Qu’on appelle ça parti ou autre chose » montre que tu ne t’es pas penché sur la question. Cet amateurisme innocent n’est pas grave et ne m’ennuie aucunement, mais ce n’est à mon sens pas très utile pour quelqu’un comme Patrick qui a besoin de conseils d’experts ou, tout au moins, de personnes qui ont un minimum réfléchi à la question (si possible avec de l’expérience dans le domaine).

Rocou, peux-tu m’en dire plus sur ton entreprise ? Quels clients démarches-tu, comment et pour quel chiffre d’affaire ? Quels sont tes concurrents, et comment gagnes-tu des parts de marché ? Ce serait pas mal qu’on en sache plus par souci de transparence. Je suis certain que tes concurrents détourneront le regard de tes précieuses informations pour ne pas polluer ton développement.

Pour moi, les lignes ci-dessus, montrent au contraire que ce sont les gens comme toi qui n'ont rien compris au sujet.

ça me fait penser au gus qui calcule son cap au degré près ... mais qui tient sa carte à l'envers (authentique !).

Link to comment
Pour moi, les lignes ci-dessus, montrent au contraire que ce sont les gens comme toi qui n'ont rien compris au sujet.

ça me fait penser au gus qui calcule son cap au degré près ... mais qui tient sa carte à l'envers (authentique !).

 

Il faut avoir un culot monstrueux pour dire cela à quelqu'un qui dirige un parti depuis plusieurs années.

 

Non mais n'importe nawak.

 

Ce serait pas mal que ce topic diminue un peu en arrogance.

 

Link to comment

Vincent, si l'action d'une association ne concerne pas le système représentatif, alors pourquoi parlons-nous de parti politique dont c'est l'objet essentiel ?

L'action d'un parti est une guerre de territoire dans un environnement qui devient vite hostile quand on menace des élus sur leur terrain (et je parle de terrain physique : ville, canton, circo). Faire campagne exige des ressources, de l'argent, beaucoup d'argent... Et le respect d'un code électoral exigeant (on est vite condamné en cas de non respect). Les personnes de talent ne vont pas en nombre au casse-pipe sans une stratégie qui tienne la route.

Link to comment

Il faut avoir un culot monstrueux pour dire cela à quelqu'un qui dirige un parti depuis plusieurs années.

Non mais n'importe nawak.

Ce serait pas mal que ce topic diminue un peu en arrogance.

 

François Hollande a dirigé le PS pendant plusieurs années.

Jacques Chirac a dirigé l'UMP pendant plusieurs années.

etc etc

Pardon, mais j'avais pas noté à quel point ça en avait fait des phares pour nous guider dans le bon chemin.

 

Quant aux options lumineuses du PLD ces derniers temps (Bayrou etc) ... comment dire.

Link to comment

François Hollande a dirigé le PS pendant plusieurs années.

Jacques Chirac a dirigé l'UMP pendant plusieurs années.

etc etc

Pardon, mais j'avais pas noté à quel point ça en avait fait des phares pour nous guider dans le bon chemin.

 

Quant aux options lumineuses du PLD ces derniers temps (Bayrou etc) ... comment dire.

François Hollande et Jacques Chirac sont peut-être des tocards dans ton esprit, mais ils sont entrés dans l'Histoire.

 

Tandis que toi, comment dire. Bah tu n'y es pas entré. 

 

Je te le dis : tes critiques sont d'autant plus à l'ouest qu'elles sont énoncées sur un mode d'une arrogance assez insupportable.

Link to comment

Rocou, peux-tu m’en dire plus sur ton entreprise ? Quels clients démarches-tu, comment et pour quel chiffre d’affaire ? Quels sont tes concurrents, et comment gagnes-tu des parts de marché ? Ce serait pas mal qu’on en sache plus par souci de transparence. Je suis certain que tes concurrents détourneront le regard de tes précieuses informations pour ne pas polluer ton développement.

 

Un parti politique n'est pas une association, mais tu ne peux pas comparer non plus un parti politique à une entreprise. Il est normal que des électeurs veuillent en savoir un peu plus sur la stratégie et le programme d'un parti auquel ils sont prêts à laisser une enveloppe dans l'urne. En revanche d'une entreprise ils n'attendent que des produits ou des services en accord avec leurs besoins, rien d'autres, le reste ils s'en fichent.

 

François Hollande a dirigé le PS pendant plusieurs années.

Jacques Chirac a dirigé l'UMP pendant plusieurs années.

etc etc

Pardon, mais j'avais pas noté à quel point ça en avait fait des phares pour nous guider dans le bon chemin.

 

Ce n'est pas ce qui est dit. Si Chirac et Hollande en sont arrivés là où ils sont c'est parce qu'ils avaient parfaitement compris les rouages de la politique et le fonctionnement des partis politiques.

Link to comment

Vincent, si l'action d'une association ne concerne pas le système représentatif, alors pourquoi parlons-nous de parti politique dont c'est l'objet essentiel ?

Aurélien, tu raisonnes comme si un parti politique était une entité figée à l'objet figée.

Perso, je pense que les partis, dans leur format actuel, sont une composante du problème, et en rien une solution.

La manière dont tu n'envisages même pas qu'on puisse remettre en cause le format des partis est en soi un bon indicateur du degré de verrouillage intellectuel et de collaboration état-partis.

 

L'action d'un parti est une guerre de territoire dans un environnement qui devient vite hostile quand on menace des élus sur leur terrain (et je parle de terrain physique : ville, canton, circo). Faire campagne exige des ressources, de l'argent, beaucoup d'argent

Désolé, encore pas d'accord.

Je fais la même réponse que H16 sur un autre fil. C'est pas de fric qu'il y a le plus besoin, c'est de bras.

 

Les partis font tous la même "analyse" (qui n'en est plus une puisque c'est du copié/collé).

Il y a une corrélation quasi parfaite entre l'arrosage au pognon/publicité et les résultats électoraux,

donc objectif = arrosons et on aura des résultats.

(Pour rigoler, au parti pirate, avec 300 adhérents, certains "caadres dirigeants" veulent lever 500.000 euros pour les européennes).

C'est la charrue avant les boeufs.

Pas ou très peu d'adhérents .... mais on voudrait gagner des élecs avec de la propagande.

C'est tout simplement illégitime (entre autres).

 

Je t'ai demandé l'autre jour, sur CP, le nb d'adhérents du PLD. Sans réponse de ta part à ce jour.

Tu peux répondre ou pas, je m'en fous.

Tu crois que l'opacité est un outil aujourd'hui. Ok, je respecte ton point de vue.

Mais je pense que vous vous fourvoyez complètement.

De manière générale, vous enfourchez le véhicule "parti" alors que celui-ci est un outil en fin de course.

 

Faut surtout pas prendre cette discussion comme une discussion personae/personae.

C'est pour moi une discussion générale sur les partis. Et les petits partis (derniers arrivés) en sont hélas une magnifique illustration.

Et Hollande et Sarko ne répondent pas à mes mails !

Link to comment

En effet, et les électeurs qui ont soutenu nos candidats l'ont bien fait en connaissance de cause : en partie pour la personnalité du candidat, en partie pour l'étiquette (donc la ligne et le positionnement). Les prises de risque, les coups de force, les grandes manœuvres et les campagnes concernent le petit cercle des responsables et représentants des membres.

Exemple : un projet qui commençait à être assez détaillé a purement a été purement et simplement piraté par l'UMP qui, avec ses moyens, n'a pas eu de mal à reproduire notre plan, récupérer nos contacts en y ajoutant quelques stars suppl. Dans la guerre qu'est l'action politique, l'information est cruciale et peut vraiment faire la différence.

Link to comment
Ce n'est pas ce qui est dit. Si Chirac et Hollande en sont arrivés là où ils sont c'est parce qu'ils avaient parfaitement compris les rouages de la politique et le fonctionnement des partis politiques.

Ben oui

... mais encore une fois, faut pas confondre fin et moyens.

un parti, c'est pas une fin en soi. C'est pas un machin sacré.

C'est juste un outil (parmi plein d'autres) pour faire progresser le pays.

 

J'attends qu'on me montre en quoi l'UMP ou le PS, et ses dirigeants entrés dans l'histoire (ah ah ah !!! ce qu'il faut pas lire !)

ont fait progresser la France ces 40 dernières années

Link to comment

Ne me dis pas que c'est des gens qui militent pour le vélo en ville ?

 

Pire, ils se définissent comme objecteurs de croissance

Link to comment

Aurélien, tu raisonnes comme si un parti politique était une entité figée à l'objet figée.

Perso, je pense que les partis, dans leur format actuel, sont une composante du problème, et en rien une solution.

La manière dont tu n'envisages même pas qu'on puisse remettre en cause le format des partis est en soi un bon indicateur du degré de verrouillage intellectuel et de collaboration état-partis.

Je vais t'expliquer un truc simple, avec lequel tu seras d'accord.

 

La forme des partis actuelle est due au système politique : scrutins uninominaux à deux tours pour les législatives, etc.

 

Pour changer cela, il faut réunir le Congrès de Versailles et changer la constitution.

 

Et pour cela, il faut avoir été élu dans le système.

 

Et donc avoir fait un parti politique selon le format actuel que tu dénonces.

 

Fin de la discussion.

Link to comment

Exemple : un projet qui commençait à être assez détaillé a purement a été purement et simplement piraté par l'UMP qui, avec ses moyens, n'a pas eu de mal à reproduire notre plan, récupérer nos contacts en y ajoutant quelques stars suppl. Dans la guerre qu'est l'action politique, l'information est cruciale et peut vraiment faire la différence.

Je suis un affreux naïf.

Quand j'ai une idée qui me semble bonne pour tous ... je me fous de savoir si, appliquée, j'en serais (ou mon groupe de travail) crédité ou pas.

L'essentiel est que l'idée soit appliquée.

 

Comme tous les dirigeants et cadres de parti, à force d'avoir la tête dans ton bébé, tu finis par avoir un attachement avec la chose. C'est bien normal.

Mais le véhicule parti devient une fin en soi, et c'est bien pourquoi il mne va pas au-delà de lui-même. Pas de démultiplication dans la population.

 

Encore une fois, cela est la généralité et en rien propre au PLD.

Link to comment
J'attends qu'on me montre en quoi l'UMP ou le PS, et ses dirigeants entrés dans l'histoire (ah ah ah !!! ce qu'il faut pas lire !)

ont fait progresser la France ces 40 dernières années

 

Je sais pas pour Hollande mais, objectivement, Chirac est présent dans les livres d'Histoire et est une figure reconnue hors de France (notamment en Afrique et au proche-Orient).

 

Après d'accord, tous les présidents de parti n'atteignent pas des sommets et c'est une relation faussée de causalité ; néanmoins, être chef de parti aide beaucoup (ou a beaucoup aidé), c'est indéniable.

 

Et je suis d'accord avec Chitah ('fin je suppose), si tu veux battre l'UMPS et les autres partis, il faut les battre sur leur terrain, écraser leurs partis et l'idée qu'ils sont les seuls légitimes.

(C'est ce qu'a très bien fait Le Pen.)

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...