Jump to content

Recommended Posts

Le coût de la repentance : le CRAN assigne la Caisse des dépôts et consignations pour crime contre l'humanité. Il exige la redistribution de ses fonds au profit des populations d'Outre-mer victimes de la colonisation. Il faut faire payer l'homme blanc et sa descendance pour son exploitation qui maintient les indigènes de la République dans la pauvreté et la discrimination.

 

Esclavage: Le Cran va assigner en justice la Caisse des dépôts et consignations

Par Philippe Triay

 Publié le 10/05/2013 | 10:41
 
Le Cran va célébrer à sa manière la Journée nationale des mémoires de la traite négrière et de l’esclavage le 10 mai en assignant en justice la Caisse des dépôts et consignations, qui a tiré selon lui profit de l’esclavage, donc d’un crime contre l’humanité.
 
C'est une information La1ere.fr. Le 10 mai, le Cran va assigner en justice la Caisse des dépôts et consignations pour avoir bénéficié, selon l'organisation, de l'esclavage, et donc d'un crime contre l'humanité. Pourquoi assigner en justice plus particulièrement cette institution financière publique ? Parce que c’est la banque d'Etat française qui a recueilli notamment la rançon imposée à Haïti pour son indépendance, précise Louis-Georges Tin, le président (d’origine martiniquaise) du Conseil représentatif des associations noires (Cran).
 
 Louis-Georges Tin se rendra donc vendredi au Palais de justice de Paris pour assigner la Caisse des dépôts au tribunal, juste après le discours du président François Hollande au Palais du Luxembourg, à l’occasion de la cérémonie  marquant la Journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions.
 
« Les réparations sont le véritable enjeu de ce 10 mai 2013 » souligne un communiqué du Cran. « Sollicité par le Cran et par une délégation associative le 8 octobre 2012, Jean-Marc Ayrault s'était engagé à mettre en place une politique de réparation, dont le contenu devait être précisé à l'occasion d'une réunion interministérielle, qui devait se tenir avant le 8 novembre 2012. »
 
Pendant que M. Hollande et M. Lurel tenteront de faire diversion pendant la cérémonie, en esquivant soigneusement la question des réparations, le CRAN remettra le sujet en pleine lumière, en rappelant que Mme Taubira elle-même avait soutenu le principe des réparations en 2001 » (Louis-Georges Tin)

 

« Malheureusement, depuis lors, Matignon a refusé tout dialogue sur ce sujet. En outre, le premier ministre a refusé de soutenir une enquête qui aurait permis de retracer les flux financiers issus de la traite négrière » déplore l’organisation.
 
« Cette assignation a évidemment pour but de faire la lumière sur un aspect très particulier de la traite négrière », explique Louis-Georges Tin. « Par ailleurs, nous tenons à rappeler les résultats du sondage inédit Ifop-le CRAN avec le soutien du Xen Fund qui montre que 63 % des Français d'Outre-mer trouvent justifiée cette démarche de réparation, notamment parmi les plus jeunes et les plus modestes ».
 
« Pendant que M. Hollande et M. Lurel (ministre des Outre-mer, ndlr) tenteront de faire diversion pendant la cérémonie, en esquivant soigneusement la question des réparations, le CRAN remettra le sujet en pleine lumière, en rappelant que Mme Taubira elle-même avait soutenu le principe des réparations en 2001 », conclut-il.

 

 

http://www.la1ere.fr/2013/05/09/esclavage-le-cran-va-assigner-en-justice-la-caisse-des-depots-et-consignations-34123.html

 

Link to post
Share on other sites

 montre que 63 % des Français d'Outre-mer trouvent justifiée cette démarche de réparation, notamment parmi les plus jeunes et les plus modestes

 

:wallbash:

Link to post
Share on other sites

:wallbash:

"Condorcet, je te propose de te filer de la thune, tu es d'accord ou pas?"

 

Seul un saint refuserait.

 

Ce qui est absolument remarquable, c'est que 37% des gens pensent le contraire, je trouve ça énorme.

Link to post
Share on other sites

Je suis tout à fait d'accord ^^

 

Ce qui m'étonne, ce n'est évidemment pas la réponse des personnes, c'est d'avoir posé la question et d'en faire un argument.

Link to post
Share on other sites

L'esclavage est un crime monstrueux, mais il se trouve que la traite des nègres se prête extrêmement mal à une action en demande de dommages-intérêts (considérations de procédure mises à part). Tout simplement parce que la plupart des descendants d'esclaves seraient bien moins riches aujourd'hui si leurs ancêtres n'avaient pas connu cette interaction avec les Occidentaux (i.e., s'ils étaient restés en Afrique).

 

Link to post
Share on other sites

Pour ma part je comprends ce procès comme une tentative d'extorsion de fonds par un groupe organisé sur la base d'une identité ethnique contre un autre groupe ethnique au moyen du clientélisme politique, prenant la forme idéologique d'un discours victimaire et culpabilisateur. Pour le coup on peut parler au sens exact de mystification idéologique.

 

Au fond c'est le même mécanisme d'extorsion que celui pratiqué par le lobby gay organisé sur la base d'une identité communautaire sexuelle. Lui aussi exige des réparations et des privilèges légaux en occupant l'espace médiatique du gémissement. Et je ne vois pas pourquoi ces groupes d'extorsion se priveraient de pratiquer ce chantage, tant que les partis au pouvoir cèderont à ce genre de clientélisme pour accaparer à leur profit la démagogie victimaire.

Link to post
Share on other sites

Difficile de réparer quand les victimes sont mortes et enterrées depuis longtemps tout comme les coupables.

Et il faudrait de toute façon exiger des réparations des Etats africains, héritiers des anciens rois et chefs africains qui vendaient les esclaves (prisonniers de guerre ou les sujets dont ils souhaitaient se débarrasser)  aux Européens.

Car c'est un point sur lequel on glisse pudiquement : les esclaves à la grande époque de la Traite n'étaient pas capturés mais achetés dans les comptoirs établis sur les côtes.

Link to post
Share on other sites

Difficile de réparer quand les victimes sont mortes et enterrées depuis longtemps tout comme les coupables.

De ce fait, comme l'a dit Hollande, ce crime ne sera jamais, jamais, jamais, réparé ni réparable. Parce qu'on n'efface pas l'Histoire!

En plus, je rappelle que toute cette initiative est due à un nombre très très limité de personnes.

En fait, c'est l'éternel débat entre free jazz et moi : il y a beaucoup trop de "faits divers" qui sont pris pour des "faits de société"

Link to post
Share on other sites

Il faudrait faire payer tout ces gens qui ont du sang d'esclavagistes pour haïti et tout les autres descendant d'esclave.

En France, les gens qui ont le plus de sang d'esclavagistes, c'est les habitants des Dom-Tom.

Donc, il faut faire payer les antillait pour les crimes de leurs ancètres. Je propose de leur supprimer les aides et les donner aux haïtiens. 

 

Mais bon, vous avez déjà vu un noir vous dire se sentir représenté par le Cran ? 

Link to post
Share on other sites

Je vais demander une compensation financière aux pays du Maghreb pour : 1) l'occupation barbare de l'Espagne 2) les innombrables esclaves chrétiens razziés ou capturé tout autour du pourtour méditerranéen (et audelà vu q'ils ont raidés jusqu'en UK). Je vais également demander réparations à la Turquie pour les pèlerins chrétiens réduits en esclavages alors qu'ils se rendaient à Jérusalemn. Je vais également demandé réparation à l'Italie en tant que descendant des gaulois dont un grand nombre ont été réduits en esclavage par César lors de la conquête des Gaules. 

Link to post
Share on other sites

Difficile de réparer quand les victimes sont mortes et enterrées depuis longtemps tout comme les coupables.

Et il faudrait de toute façon exiger des réparations des Etats africains, héritiers des anciens rois et chefs africains qui vendaient les esclaves (prisonniers de guerre ou les sujets dont ils souhaitaient se débarrasser)  aux Européens.

Car c'est un point sur lequel on glisse pudiquement : les esclaves à la grande époque de la Traite n'étaient pas capturés mais achetés dans les comptoirs établis sur les côtes.

Je suis pour la réparation, ainsi Dieudonné casquera à donf. Rejeton d'une Nantaise (dont les ancêtres ont donc probablement profité de la traite) et d'un père Camerounais Ewondo (dont les ancêtres ont selon toute probabilité permis de déporter des milliers, peut-être des millions d'autres Africains).

Nan, je déconne. Ce que les agitateurs politiques sont prêts à faire pour draguer les voix des Antillais, je vous jure...

Link to post
Share on other sites

Je vais demander une compensation financière aux pays du Maghreb pour : 1) l'occupation barbare de l'Espagne 2) les innombrables esclaves chrétiens razziés ou capturé tout autour du pourtour méditerranéen (et audelà vu q'ils ont raidés jusqu'en UK). Je vais également demander réparations à la Turquie pour les pèlerins chrétiens réduits en esclavages alors qu'ils se rendaient à Jérusalemn. Je vais également demandé réparation à l'Italie en tant que descendant des gaulois dont un grand nombre ont été réduits en esclavage par César lors de la conquête des Gaules. 

+10

 

Je suis pour la réparation, ainsi Dieudonné casquera à donf. Rejeton d'une Nantaise (dont les ancêtres ont donc probablement profité de la traite) et d'un père Camerounais Ewondo (dont les ancêtres ont selon toute probabilité permis de déporter des milliers, peut-être des millions d'autres Africains).

Nan, je déconne. Ce que les agitateurs politiques sont prêts à faire pour draguer les voix des Antillais, je vous jure...

 

EXCELLENT !!!   :icon_ptdr:

Difficile de réparer quand les victimes sont mortes et enterrées depuis longtemps tout comme les coupables.

Et il faudrait de toute façon exiger des réparations des Etats africains, héritiers des anciens rois et chefs africains qui vendaient les esclaves (prisonniers de guerre ou les sujets dont ils souhaitaient se débarrasser)  aux Européens.

Car c'est un point sur lequel on glisse pudiquement : les esclaves à la grande époque de la Traite n'étaient pas capturés mais achetés dans les comptoirs établis sur les côtes.

+10

Link to post
Share on other sites

Comment peut-on prendre au sérieux une organisation pareille?

 

http://www.liberation.fr/societe/2013/05/07/le-cran-a-l-arret-et-a-couteaux-tires_901626

 

Le titre est Libé compatible : "Le Cran à l’arrêt et à couteaux tirés" ; l'auteur de l'article aussi : "WILLY LE DEVIN" (ou Dr Oscar Le Voyant, répare les motos russes, etc...)

Link to post
Share on other sites

Donc on va faire de la redistribution de terre à la socialiste sur des îles où y en pas? Bon je vous paries que l'on saisira les terres privées (pas celles des collectivités faut pas déconner) et que les descendants qui votent bien recevront qq chose et les autres rien...

Link to post
Share on other sites

Je ne me prononcerais pas sur le bien fondé de cette action en justice mais je constate :

-les arguments évoqués sont à côté de la plaque

-les intervenants feignent d'ignorer le précédent de la shoah et de la réparation exigée à l'Allemagne qui me semble déterminant

Link to post
Share on other sites

Voilà. Quand on peut retracer directement une victime, vivante, avec un responsable, vivant, c'est souhaitable et faisable. Quand la victime est encore vivante mais pas le responsable, ça se discute mais ça reste souhaitable. Quand la victime est décédée et les responsables disparus, ... on entre dans la prescription "naturelle".

Link to post
Share on other sites

L'argument "c'était il y a trop longtemps" me paraît pertinent. Il y a encore des contemporains de la Shoah.

 

Plus, surtout, le fait que la Shoah était une politique 100% étatique et donc l'État allemand peut être considéré comme responsable et devant réparer. Chose qui n'est absolument pas le cas avec la pratique de l'esclavage.

Link to post
Share on other sites

Non, l'argument n'est pas suffisant.

Il s'agit ici d'une réparation portant sur un tribut demandé par l'Etat français à Haïti en compensation de l'abolition de l'esclavage, et de la perte des terres par les colons.

C'est la Caisse des depots et consignations qui est assignée et non les colons qui ont en partie bénéficié de ce tribut, et de la même manière, c'est une réparation pour l'Etat d'Haïti qui est demandée.

Bref, personne n'a visiblement lu correctement le contenu de l'article, ce qui explique les commentaires.

 

 

Link to post
Share on other sites

Il s'agit ici d'une réparation portant sur un tribut demandé par l'Etat français à Haïti en compensation de l'abolition de l'esclavage, et de la perte des terres par les colons.

 

Je m'interroge. Si le tribut a été accepté par le gouvernement haïtien légal de l'époque, où est le problème ?

 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...