Jump to content

Banque centrales, grosses bêtises & propagande


Recommended Posts

il y a 41 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

si je comprends bien, ça veut dire que la banque voit plus de liquidités sortir que rentrer puisque le deposit rate est versé aux investisseurs des comptes de dépôt (préférablement long terme justement pour que la banque ait plus de liquidités).

Non, les banques rentrent $1.3tn et remboursent $1.3tn - $13bn/an donc c'est net positif pour eux. Imaginons qu'elles ne s'en servent pas pour prêter et qu'elles laissent tout à la BCE, elles paient $6.5bn p.a. d'intérêts négatifs mais empochent $13bn p.a. d'intérêts négatifs, c'est donc bien un genre de subvention comme l'écrit le FT.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Mais donc le trade off n’est pas négatif pour la BCE? 
merci pour l’explication :) 

 

Cette question n’a pas de sens en économie 

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Vilfredo Pareto a dit :

Mais donc le trade off n’est pas négatif pour la BCE? 
merci pour l’explication :) 

Dans l'absolu elle file $6.5bn p.a. nets aux banques commerciales donc si. Mais comme la BCE émet elle-même le pognon qui sert à financer les prêts et payer les intérêts, c'est complètement neutre pour elle (elle a moins d'"equity" et plus de "dettes" (dépôts) mais on s'en fout, c'est juste comptable).

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Je me permets de poster ici car j'ai découvert il y a quelques jours l' "effet Cantillon" qui semble plus que jamais d'actualité du fait de la politique des banques centrales et que je trouvais du coup très intéressant. Mais je ne suis pas sûr d'avoir tout compris et du coup j'aurais quelques questions à poser ici si des membres sont intéressés.
1) Pour être sur d'avoir bien compris... En gros, si l'État finance par création monétaire des allocations supérieures aux impôts qu'il prélève, l'inflation éclatera dans la sphère de la consommation quotidienne des ménages. Par contre, si l'état finance son déficit auprès des banques commerciales, aidées artificiellement par la banque centrale, c'est sur le marché financier que l'inflation via éclater. Dites moi si je me trompe.
2) Il me semble que cette inflation touche aussi le marché immobilier dans la situation actuelle, j'aimerais savoir pourquoi.
3) Du coup, si je comprend bien, cela invaliderait la MMT. En effet, elle se base sur le fait que la création monétaire actuelle n'est pas inflationniste mais, pour cela, elle prend en compte les mauvais marchés. Sur le marché financier, la création monétaire actuelle est bien hyperinflationniste. Du coup, si l'État faisait de l'Helicopter Money financé par création monétaire, l'inflation toucherait de ,nouveau la baguette de pain et la paire de chaussures.

4) Qu'en est-il de la situation où l'État finance l'hélicopter Money par l'intervention de la BC sur le marché secondaire, comme aux États-Unis depuis la crise COVID ? Même dans cette situation là, la création monétaire n'est quand même pas inflationniste pour le panier du consommateur type ? Du coup cela veut dire que ce qui compte, ce n'est pas la destination de la monnaie créée, mais son mode de création ? 
5) Du coup, on pourrait se dire naïvement, si l'État peut financer son déficit avec pour seul prix une inflation des titres, ce n'est pas si grave... Si la BC ne remonte jamais ses taux d'intérêts comme avant la crise de 2008, la bulle n'exploserait jamais et peut-être cette situation pourrait durer indéfiniment ? Quelles en sont les limites. Pour le marché immobilier, cela semble par contre plus embêtant. 


Merci beaucoup d'avance si des gens ont des réponses. 
 

Link to post
Share on other sites

L’inflation ne se répand pas uniformément et instantanément mais elle finit par descendre des actifs financiers vers le reste de l’économie. Et ceux qui sont en bas de la chaîne sont ceux qui la prennent de plein fouet. 
Et les bulles finissent par éclater lorsque les entreprises qui se sont endettées pour financer des projets non rentables ne trouvent pas de clients et ne peuvent plus payer leur dette et leurs actionnaires.

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Tramp a dit :

L’inflation ne se répand pas uniformément et instantanément mais elle finit par descendre des actifs financiers vers le reste de l’économie. Et ceux qui sont en bas de la chaîne sont ceux qui la prennent de plein fouet. 

Donc on peut prévoir une inflation forte dans l'OCDE dans les années à venir ?

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, BinkAcerAmer a dit :

Donc on peut prévoir une inflation forte dans l'OCDE dans les années à venir ?


Aujourd’hui, les politiques monétaires ne sont plus restreintes à un endroit géographique. Quand les liquidités arrivent sur les marchés financiers, on peut s’en servir pour acheter des actifs n’importe où dans le monde, les entreprises peuvent s’en servir pour effectuer des projets n’importe où et les consommateurs pour importer. Du coup ça répand l’inflation sur l’ensemble de la planète. Plus le fait que les banques gardent des liquidités à la banque centrale. Plus l’extrême difficulté de mesurer l’inflation.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Tramp a dit :

L’inflation ne se répand pas uniformément et instantanément mais elle finit par descendre des actifs financiers vers le reste de l’économie. Et ceux qui sont en bas de la chaîne sont ceux qui la prennent de plein fouet. 

Plus précisément, l'effet Cantillon, c'est le fait que le pouvoir d'achat engendré par la création monétaire percole depuis les plus endettés vers les moins endettés. Du coup les premiers en bénéficient avant que les prix n'augmentent, tandis que les derniers voient les prix augmenter avant de voir la couleur du fric. En d'autres termes, la création monétaire a un effet "redistributeur" des épargnants vets les endettés. 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Rincevent said:

depuis les plus endettés vers les moins endettés. Du coup les premiers en bénéficient avant que les prix n'augmentent, tandis que les derniers voient les prix augmenter avant de voir la couleur du fric

Ça veut dire qu'il faut s'endetter dès qu'on voit hélicoptère arriver?

Prêt immobilier ou achat sur marge ?

Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Jensen a dit :

Ça veut dire qu'il faut s'endetter dès qu'on voit hélicoptère arriver?

Bah ça fait douze ans qu'il fallait s'endetter. Là, c'est un peu tard...

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Jensen a dit :

Ça veut dire qu'il faut s'endetter dès qu'on voit hélicoptère arriver?

Prêt immobilier ou achat sur marge ?

Ironiquement, il faut prêter car la grande majorité des emprunts se font à taux fixe.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Jensen a dit :

Ça veut dire qu'il faut s'endetter dès qu'on voit hélicoptère arriver?

 

On en sait foutre rien. On a jamais vu ça dans l'histoire économique. Aujourd'hui, on a l'impression que le truc, c'est d'être le plus exposé possible aux equity world parce que ça ne fait que monter sous l'effet de l'hélico.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Remarque : en tout temps, la meilleure stratégie c’est d’etre exposé aux equities world. 

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Bézoukhov a dit :

Disons que ce que je sous-entendais, c'est qu'il n'y a même plus besoin d'avoir un gestionnaire de fonds.

 

C’est aussi ce que conseille la théorie, surtout depuis l’avenement des ETF

Link to post
Share on other sites

Une action a des sous-jacents et des multiples dans le monde réel où on produit des vrais trucs. Sinon c'est mettre toute l'analyse financière à la poubelle.

 

(et puis dans quelle mesure les théories financières sont autoréalisatrices, c'est une question amusante)

Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Bézoukhov a dit :

Une action a des sous-jacents et des multiples dans le monde réel où on produit des vrais trucs. Sinon c'est mettre toute l'analyse financière à la poubelle.

 

Le fait qu’il y ait besoin d’analystes financiers ne veut pas dire qu’il est rentable pour tout le monde d’en avoir. Les petits porteurs peuvent tout à fait free rider sur les banques, les firmes de private equity, les hedges funds, etc qui eux ont intérêt à faire de l’analyse financière approfondie en vue des montants jeu. Pour un petit porteur suffisamment diversifié, il n’a pas besoin d’autre information que « la banque a fait un crédit » 

Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas mettre l'analyse financière à la poubelle que de dire qu'il est efficient d'acheter des ETF World equities. Au contraire, c'est la conclusion de théories financières valides : il n'y a rien à faire, "finance is, like, done" comme dit Jeff Uben. Pour ce qui est des marchés cotés, du moins.

 

Par contre c'est vrai que les BC ont fortement augmenté la résilience des marchés actions. La volatilité est toujours là (mars 2020, fin 2018, etc.) mais on retrouve des niveaux records sous 6 mois, vs. des années pour 2008. 

Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Tramp a dit :

en vue des montants jeu

 

Les montants en jeu sont les plans de retraite des dits petit porteurs. Ca tourne en rond.

 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Bézoukhov a dit :

 

Les montants en jeu sont les plans de retraite des dits petit porteurs. Ca tourne en rond.

 

 

 

Justement : quand tu dois mettre de côté pour ta retraite, tu n’as pas intérêt à lâcher 5% dans un gars qui va te faire ensuite encore perdre de l’argent avec ses mauvaises analyses (qui sont 90% du temps une compilation d’analyse d’autres gérants, faut être réaliste).

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Rincevent said:

Bah ça fait douze ans qu'il fallait s'endetter. Là, c'est un peu tard...

La seule chose que j'aurais pu avoir il y a douze ans, c'était un prêt étudiant :(

 

1 hour ago, Neomatix said:

Ironiquement, il faut prêter car la grande majorité des emprunts se font à taux fixe.

Je ne comprends pas. Les taux sont fixes, mais tellement bas...

Prêter (ou acheter des bonds) avant l'effondrement des taux aurait eu du sens, mais maintenant c'est trop tard. Pour l'equity on peut profiter du temps que le ruissellement prend?

 

32 minutes ago, Tramp said:

Les petits porteurs peuvent tout à fait free rider sur les banques, les firmes de private equity, les hedges funds, etc qui eux ont intérêt à faire de l’analyse financière approfondie en vue des montants jeu.

Oui, voilà, c'est exactement ce que je fais avec un index large. Coter des actions, ça n'est pas mon métier, et j'ai exactement 0 chances de faire un meilleur job que l’agrégat des analystes qui y passent leur vie. Trouver un analyste/gérant de fond qui me permettrait de sur-performer le marché est à peu près aussi difficile que de sur-performer le marché lui-même, surtout après ses frais.

À part peut-être sur les machins victimes de mode/mouvement de foule genre tesla, mais "le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" (et il reste une proba faible mais non nulle que tesla ne s’effondre pas).

 

PS: ma question est une expérience de pensée, je ne vais rien changer, parce que:

- j'ai déjà un prêt immobilier, que je ne n'ai pas l'intention de rembourser de toute façon (du moins tant que les taux sont aussi bas)

- l'achat sur marge, j'y pense vaguement, mais ça introduit la possibilité de tout perdre, alors que cette possibilité est exactement 0 sans. Ça refroidit, quelle que soit l'improbabilité d'un scénario où on perd tout

Link to post
Share on other sites
Le 08/08/2020 à 12:17, BinkAcerAmer a dit :

2) Il me semble que cette inflation touche aussi le marché immobilier dans la situation actuelle, j'aimerais savoir pourquoi.

Parce que la plus grosse partie de la monnaie est créée par les prêts des banques commerciales, et que ceux-ci servent en grande partie à acheter de l'immobilier.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

La fed se donne désormais des objectifs suffisamment vague pour pouvoir faire n’importe quoi, n’importe quand et donner l’impression qu’elle pilote quand même l’economie :

 

What is the Fed's new policy framework, and why does it matter? https://reut.rs/2Qv8pMx

  • Yea 1
  • Sad 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Tramp a dit :

La fed se donne désormais des objectifs suffisamment vague pour pouvoir faire n’importe quoi, n’importe quand et donner l’impression qu’elle pilote quand même l’economie :

 

What is the Fed's new policy framework, and why does it matter? https://reut.rs/2Qv8pMx

Peut-on s'attendre à des mesures similaires de la part de la BCE dans les mois à venir ?

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...