Jump to content
Hayek's plosive

Banque centrales, grosses bêtises & propagande

Recommended Posts

Salin est extrêmement mauvais en débat, je ne l'ai jamais vu en vrai, mais j'en parlais ailleurs hier, à la télé par exemple c'est catastrophique.
Bon, on ne peut pas demander à tous les universitaires d'être de bons Mélenchon à ce point de vue :)

 

Je suis content de voir que je suis, sans le savoir, sur la même ligne que lui sur l'Euro. L'Euro est une connerie, certes, mais sortir de l'Euro pour avoir de toute façon une banque centrale nationale dirigée par des politiciens mais sans la protection des quelques pays plus malins que nous dans l'UE, c'est une connerie double de mon point de vue.

 

MErci pour ce rapport.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, j'ai eu l'occasion de le voir et l'entendre chez Taddéi, c'était une catastrophe, idem Philippe Nemo ; c'est vraiment con pour défendre le libéralisme d'avoir de tels représentants plus ou moins visibles dans les medias

Share this post


Link to post
Share on other sites

Némo c'est encore pire, je l'ai vu deux fois, les deux fois tout ce qu'il savait faire c'était bégayer "sale gauchiste" à tous ses voisins.

 

La honte intersidérale

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, poney a dit :

"sale gauchiste" à tous ses voisins.

 

:lol: c'est assez bien résumer son argumentation

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vidéo ici :

Spoiler

 

 

Oups j'avais pas vu qu' @Elphyr l'avais déjà intégrée, désolé :icon_volatilize: 
Merci pour le résumé d’ailleurs 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Elphyr a dit :

Le bitcoin représente quoi ? Une vingtaine de milliards de dollars de transaction ? C'est négligeable.

 

"Internet, quel impact dans 20 ans ? Pas plus que le fax, voyez-vous."

Krugman, 1988

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Airas a dit :

La vidéo ici :

  Révéler le contenu masqué

 

Oups j'avais pas vu qu' @Elphyr l'avais déjà intégrée, désolé :icon_volatilize: 
Merci pour le résumé d’ailleurs 

Toutes ces vidéos de confs ont une prise de son calamiteuse. 

Après une demi heure, j'en peux plus. C'est fréquent et chiant. C'est fréquemment chiant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, h16 a dit :

 

"Internet, quel impact dans 20 ans ? Pas plus que le fax, voyez-vous."

Krugman, 1988

C'est exactement ce que j'ai pensé :D

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Cugieran a dit :

Toutes ces vidéos de confs ont une prise de son calamiteuse. 

Après une demi heure, j'en peux plus. C'est fréquent et chiant. C'est fréquemment chiant.

+1

 

Le premier conseil de tous les youtubeurs pour les nouveaux, c'est de soigner le son. La en plus, pour un conf sans projection, l'image, osef. (et à vrai dire, même avec des projections, l'intégration au montage est bien plus pro) Là ,on en vient même à douter que les micros soient branchés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Elphyr a dit :

 

 

Merci ! ;)

 

"L'objectif pour Salin est de faire pression sur les banques centrales pour qu'elles deviennent plus transparentes, plus honnêtes, qu'elles arrêtent l'inflation et s'interdisent la dévaluation."

 

Faire pression comment, vu que la BCE est une instance indépendante (certes les directeurs nationaux sont nommés par le pouvoir politique, mais de façon opaque et sans que leur action puisse être contrôlée, déterminée et évalué démocratiquement. En clair ils décident plus ou moins ce qu'ils veulent) ? ça m'a l'air d'être du wishful thinking.

 

Sinon je suis d'accord, la position de Delatte est hypocrite, mais il faut voir qu'elle est surdéterminée par des partis pris politiques, pikettystes comme tu disais (l'Europe c'est mieux que la nation, faisons du keynésianisme social au niveau européen). Piketty étant proche du PS.

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, poney said:

Némo c'est encore pire, je l'ai vu deux fois, les deux fois tout ce qu'il savait faire c'était bégayer "sale gauchiste" à tous ses voisins.

 

La honte intersidérale

Où ça ? :lol:

 

J'avais lu son Qu'est-ce que l'occident ?, c'est une thèse plutôt intéressante. Dommage qu'il soit mauvais à l'oral. Mais je demande tout de même à voir. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Jukebox a dit :

Où ça ? :lol:

Pour ma part, je l'ai vu de temps en temps chez Taddéi, la seule émission de télé un peu grand public, où à ma connaissance, il a été invité, ainsi que Salin.

Mais des bruits de couloir ont circulé sur la sympathie de Taddéi pour le libéralisme

  

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Jukebox a dit :

Où ça ? :lol:

 

J'avais lu son Qu'est-ce que l'occident ?, c'est une thèse plutôt intéressante. Dommage qu'il soit mauvais à l'oral. Mais je demande tout de même à voir. :)

 

 

 

ici par exemple, deux premières interventions, deux fois "mais ma parole vous êtes tous des gauchistes"

 

Némo est juste complètement à la masse dans ce débat, il est à l'ouest partout ou il parle.
Il est à l'ouest tout court.
On a eu les gauchistes excités et lui c'est notre droitard conservatord frapadingue.

 

edit : haha, je réécoute, il se fait tellement défoncer par Eric Fassin, c'est quand meme épique quand on connait le vieux gauchiste que c'est

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai hate de voir les excuses que Draghi va trouver pour ne pas arrêter le QE :

 

http://www.bbc.com/news/business-39745203

 

Inflation in the eurozone accelerated in April, returning to the European Central Bank (ECB)'s target.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Facile. C'est porté par l'énergie mais l'inflation sous jacente bliblablou n'est pas ouf donc RAF des chiffres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

other20170110a1.jpg

20170504_tax_0.jpg

 

Malgré les taux bas et malgré l'accroissement des revenus issus de la politique monétaire, les seuls intérêts sur la dette devraient couter plus de 400 milliards au gouvernement fédéral US cette année. Pire, selon les projections à long terme du budget du gouvernement fédéral, ce montant est voué à croitre de manière exponentielle au cours des prochaines décennies.

 

Pour cette seule et unique raison, l'idée que la Fed normalise réellement sa politique monétaire apparait éminemment douteuse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est marrant comme la discrimination à l'embauche sur des critères d'origine est une prerogative de l'Etat.

 

ECB's Weidmann says should be no veto on nationality of Draghi's successor
http://uk.reuters.com/article/uk-ecb-weidmann-succession/ecbs-weidmann-says-should-be-no-veto-on-nationality-of-draghis-successor-idUKKCN1BZ0FT

Share this post


Link to post
Share on other sites

On commence à se révolter un peu contre le pouvoir tentaculaire de la BCE ?

 

EU Council says ECB does not have mandate for its bad loan measures
http://uk.reuters.com/article/uk-eurozone-banks-npls/eu-council-says-ecb-does-not-have-mandate-for-its-bad-loan-measures-idUKKBN1DR1GJ

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-11-30/bis-warns-central-banks-that-policy-caution-has-its-perils-too

Citation

 “The markets are a little bit complacent at this very moment with the present situation,” said Caruana, a former governor of the Bank of Spain. They are “too reliant on the idea that interest rates and inflation will remain low for long and therefore there is a good environment for additional risk-taking.”

Particularly concerning for the BIS chief is the build-up of leverage in the global economy. Levels of debt, he warned, are significantly higher than they were before the financial crisis.

“Balance sheets are now larger, there’s more debt, and on the asset side, the asset valuations are rich. This is a combination that I think requires some caution and vigilance,” he said. “It is true that the financial system, particularly the banking system, is now better capitalized. This is a positive element. But again, there’s more debt globally. ”

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

A voir, surtout le second auteur à propos de son livre sur MIF-2.

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-parole-aux-auteurs-jean-jouzel-et-emmanuel-de-fournoux-0612-1010909.html

Au début, c’est classique : il faut de la réglementation. Puis, passé un moment (pénible), il décrit les effets de bord. 

C’est énorme à entendre. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.zerohedge.com/news/2018-02-17/there-acute-crisis-coming-apartment-developer

 

L'économie US : des loyers qui montent en flèche partout, des promoteurs qui restent concentrés sur le secteur très haut de gamme du fait de la difficulté de rentabiliser des projets sur de l'immobilier entrée-milieu de gamme, du fait de l'inflation qui n'existe pas. Tout va bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon ya pas de topic sur les autorités bancaires donc je mets ca la:

 

https://www.ft.com/content/cad7b9b4-1667-11e8-9376-4a6390addb44

Citation


The UK’s financial watchdog faced the embarrassing revelation on Tuesday that its incoming chairman invested in a film partnership that revenue authorities have argued was a tax-avoidance scheme.

The revelation that Charles Randell, a former corporate partner at Slaughter and May, the elite City law firm, invested in the Ingenious Film Partners 2 scheme was a fresh blow to the Financial Conduct Authority.

The watchdog was already facing questions over its refusal to publish a contentious report into alleged mistreatment of thousands of small-business customers by Royal Bank of Scotland’s Global Restructuring Group after the financial crisis.

The Treasury select committee took matters into its own hands on Tuesday by publishing the full 360-page report into RBS that accused the bank of “widespread inappropriate treatment” of distressed SMEs.

Mr Randell, who takes over from John Griffith-Jones as FCA chairman in April, told the committee that scrutinising the regulator’s response around the GRG report, as well as other high-profile scandals, would be his “first priority”.

But he got off to an inauspicious start when he disclosed during his appointment hearing in front of the committee that he had invested in an Ingenious scheme in 2006, steered by his financial adviser.

At the time, Mr Randell, a board member of the Bank of England’s Prudential Regulation Authority and a former adviser to the Treasury, was a top partner at Slaughters, where that year partners took home on average more than £1m.

The Ingenious schemes — investors included a long list of Premiership footballers and City professionals — have been at the heart of a decade-long battle with HM Revenue & Customs over hundreds of millions of pounds in tax and interest charges. In 2016, the tax tribunal ruled that the scheme Mr Randell invested could claim for tax relief but at much lower rates than those promoted.

Mr Randell disclosed his investment to the Treasury before his FCA appointment. He has repaid HMRC £114,000 plus interest, pulled his investment and stopped using his financial adviser. He told the select committee that relying on his adviser’s assurance that the scheme had the support of HMRC was an “error of judgment”.

He said: “It’s clear to me now that far from taking any comfort from that [assurance], I should have seen it as a warning signal.”

Mr Randell is joining the FCA as its reputation faces sustained attack over its approach to the GRG debacle, and as Brexit presents the watchdog with one of its biggest operational challenges.

The FCA declined to comment on Mr Randell’s investment. Tom Scholar, the Treasury’s permanent secretary, confirmed that the appointment panel for the role “was content that Mr Randell had taken appropriate action, and concluded that this should not prevent him from being appointed to the roles”, according to a letter published by the select committee.

The committee argued that publication of the RBS report was in the public interest, given various leaked versions were in circulation and widely reported, including by the Financial Times.

The report was commissioned by the FCA four years ago as a preliminary investigative step.

Promontory Financial, the consultancy that undertook the so-called Section 166 review at the FCA’s behest, found that some mistreatment of SMEs was “systematic”, with inappropriate treatment by the taxpayer-controlled bank causing material financial distress to one in six companies.

“Fundamental conflicts” were rife at the GRG unit, which aimed to be a profit centre for the bank yet pledged to turn around customers in distress. GRG, now defunct, contributed £1.2bn to RBS’s bottom line in 2011, the report reveals.

Nicky Morgan, chair of the select committee, said: “The findings in the report are disgraceful. The overarching priority at all levels of GRG was not the health and strength of customers, but the generation of income for RBS, through made-up fees, high interest rates, and the acquisition of equity and property.”

RBS said in a statement that it was “deeply sorry” and has overhauled its culture and structure.

“Although the most serious allegation — that we deliberately targeted otherwise viable businesses in order to distress and asset-strip them for the bank’s profit — has been shown to be without foundation, we know that the bank got a lot wrong in how it treated some customers in GRG during the financial crisis,” it said.

The FCA is continuing to investigate the allegations, and what senior management knew or ought to have known. The regulator has argued that it cannot publish the Section 166 review until its probe is complete and it has the consent of those identified. It is technically a criminal offence to publish a Section 166 report.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Escondido a dit :

Easy and reliable, le spread entre les 10y et 1y US treasury yields a prédit toutes les recessions depuis 1955:

https://www.frbsf.org/economic-research/publications/economic-letter/2018/march/economic-forecasts-with-yield-curve/

 

Pas mal. La conclusion : 

 

Citation

As of February 2018, the estimated recession probability is 11%, which is elevated but comfortably below the critical threshold given that the term spread is not yet close to zero.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, h16 said:

 

Pas mal. La conclusion : 

 

 

On peut même construire son propre indicateur sur le site de la Fed Saint-Louis (fred.stlouisfed.org), ce que j'ai fait :

fredgraph.png?g=iSog


Effectivement il y a de la marge, mais la tendance est à la baisse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les gens, j'aimerais enfoncer le clou sur la loi de 73, mais je voudrais pas dire une connerie donc je suis venu demander des avis. J'ai trouvé l'explication officielle

 

http://www.senat.fr/rap/r16-566/r16-5664.html

 

image.png

 

 Bon comme on le voit, la dette n'a jamais été composé uniquement de prêts ou d'avances de la Banque de France.

Mais j'aimerais être sûr d'une chose, toute la partie "dette long terme" et "titres de maturité inférieure", on est d'accord que c'est de la dette "avec intérêts" ? Première question. 

 

 Bon la "dette perpétuelle", c'est les emprunts de guerre auprès de la population si j'ai bien compris. 

 

Les engagements divers, je sais pas trop donc si quelqu'un sait... 

 

 Bon après, je sais qu'à l'époque du circuit du Trèsor, les banques étaient obligés de s'endetter auprès de l'Etat à un taux fixé par lui-même (système qui génère de l'inflation) le lien l'explique. Donc j'imagine que c'était des prêts perdants pour les banques non ? Deuxième question. 

 

 Autre question, même concernant les concours de la Banque de France, il y avait pas des intérêts dessus ? J'ai un doute. Surtout que j'imagine que le truc était encadré par le parlement et le Trésor par des conventions. Il y avait des limites en quantités ou en types de dépenses ? 

 

 Bon je sais pas si certains se touchent sur ce sujet. Mais dans le doute, j'aurai demander. @Tramp, @Rincevent, @Neomatix, @xara, @F. mas, et d'autres qui s'y connaissent un peu en économie mais que j'ai pas en tête là :p 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Nigel a dit :

 

 Bon la "dette perpétuelle", c'est les emprunts de guerre auprès de la population si j'ai bien compris

 

Les bons à 3% que tous les petits bourgeois achètent dans Zola et Balzac. La rente quoi. Ils ont été essorés par l’inflation.

 

Pour les définitions précises je pense que tu es dans le bons sens ; essaie de retourner aux docs Insee à la source ; leurs documentations et définitions sont assez claires normalement.

Surtout que les engagements divers doivent recouvrir différentes choses selon les périodes .

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...