Jump to content

Police, dérive, excès de zèle & toute-puissance étatique


Recommended Posts

45 minutes ago, Loi said:

 

Tu peux me citer mon message qui te laisse penser ça?

Le fait que tu as l'air de qualifier les manifs GJ de pacifiques et qu'il ne faut donc pas y envoyer la police.

 

 

 

 

Link to comment
il y a 34 minutes, Mathieu_D a dit :

Je sais que ça chagrine beaucoup de monde mais les sondages politiques sont globalement fiables, en particulier la présidentielle.

 

Je me souviens que pour la primaire LR on avait eu un débat, je vous demandais pourquoi vous ne considériez pas Pécresse alors qu'elle était très appréciée à la région et avait un vivier conséquent d'adhérents derrière elle.

 

Tu m'avais répondu, avec d'autres, "mais parce que Bertrand est devant dans les sondages, tout simplement".

 

3 mois après c'est elle qui remporte la primaire...

 

bref, méfiance.

 

  

il y a 3 minutes, Marlenus a dit :

Le fait que tu as l'air de qualifier les manifs GJ de pacifiques et qu'il ne faut donc pas y envoyer la police.

 

 

 

 

 

je parlais des quelques vieux qui ont brandi des drapeaux ce weekend.

Link to comment
32 minutes ago, Loi said:

3 mois après c'est elle qui remporte la primaire...

Un sondage est représentatif d'un moment donné. 3 mois, c'est beaucoup.

 

On a bien vu Pécresse avoir son moment post-primaire et une érosion depuis. Est-ce qu'elle va s'éroder jusqu'à rien ou remonter jusqu'au second tour, je n'en sais rien et ce n'est pas le sondage du jour qui répondra à cette question.

  • Yea 2
Link to comment
à l’instant, Mathieu_D a dit :

Un sondage est représentatif d'un moment donné. 3 mois, c'est beaucoup.

 

On a bien vu Pécresse avoir son moment post-primaire et une érosion depuis. Est-ce qu'elle va s'éroder jusqu'à rien ou remonter jusqu'au second tour, je n'en sais rien et ce n'est pas le sondage du jour qui répondra à cette question.

 

Donc en gros, rien est fait pour Macron à date...

 

Pécresse qui bide, Le Pen qui se retire après la trahison de la Marion et des défections en furie (au profit de...), Zemmour qui nous pète un scandale, etc.

Link to comment
Just now, Loi said:

 

Donc en gros, rien est fait pour Macron à date...

 

Rien.

Il suffit d'un scandale qui sorte et il peut se prendre un gadin.

Mais pour le coup, le problème est que je ne vois pas trop sur qui ses électeurs pourraient aller en plan B.

Link to comment
4 minutes ago, Loi said:

 

Donc en gros, rien est fait pour Macron à date...

 

Pécresse qui bide, Le Pen qui se retire après la trahison de la Marion et des défections en furie (au profit de...), Zemmour qui nous pète un scandale, etc.

Tout est possible en effet...

 

Maintenant je suis comme les bookmakers, si je parie aujourd'hui, je parie sur Macron.

Link to comment
il y a 31 minutes, Loi a dit :

 

Donc en gros, rien est fait pour Macron à date...

 

Pécresse qui bide, Le Pen qui se retire après la trahison de la Marion et des défections en furie (au profit de...), Zemmour qui nous pète un scandale, etc.

Fillon était bien parti pour être un sacré adversaire à Macron et il a suffit d'une broutille bien montée en épingle pour le planter. 

  • Yea 1
Link to comment
Le 15/02/2022 à 09:45, Airgead a dit :

Mais j'ai pas besoin de pari pour offrir ma bière, la première est pour moi ;)

Rien ne t'arrête quand tu commences, si tu savais comme j'ai envie, d'un peu de silence

Link to comment
  • 1 month later...

Tensions à Sevran (93) après la mort d'un individu poursuivi par la police :

 

 

 

Les circonstances ne sont pas encore éclaircies : selon une première version (voir plus bas), l'homme aurait foncé sur les policiers. Selon d'autres, il s'agissait d'un « simple » refus d'obtempérer et c'est une fois blessé qu'il aurait percuté des véhicules...

 

Sevran : un chauffard au volant d'un fourgon volé meurt après le tir d'un policier

 

Citation

es faits se sont déroulés, samedi 26 mars, aux alentours de 13h, d'abord sur la commune d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Les policiers de la BAC ont tenté d'intercepter un homme, au volant d'un fourgon Volkswagen Transporter blanc, signalé volé, pour vérifier son identité. L'individu a refusé d'obtempérer, accélérant à vive allure et prenant la fuite, en direction de la commune voisine de Sevran. 

 

Dans sa cavale, le chauffard a percuté plusieurs véhicules, stationnés ou non, avant de finir sa course au sein de la cité des Beaudottes, au nord de Sevran, en s'encastrant dans une voiture qui était parquée, selon des sources concordantes à TF1info. Le conducteur aurait, d'après des témoins, foncé sur les fonctionnaires, qui avaient dégainé leurs armes de service. 

 

Selon nos informations, au moins un policier de la brigade anticriminalité a tiré. Le suspect, né en 1988 et très défavorablement connu des services de police-justice, a été grièvement blessé par balle au niveau du thorax. Transporté à l'hôpital dans un état critique à la mi-journée, l'homme est décédé à la suite de ses blessures, a indiqué le parquet de Bobigny. 

 

Des renforts ont été demandés pour permettre de procéder aux constatations d'usage. La Compagnie de sécurisation et d'intervention du 93 (CSI) a été envoyée sur place. Les circonstances de l'usage de l'arme administrative du policier restent encore à déterminer. L'IGPN a été saisie de l'enquête. Le policier, auteur du tir mortel, a été hospitalisé en état de choc. Il n'a pas pu être entendu samedi. Les auditions de ses collègues étaient elles en cours dans la soirée.

 

Sevran : un homme décède après le tir d’un policier

 

Citation

Un homme de 32 ans est mort ce samedi après avoir été touché par une balle tirée par un policier à Sevran (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris en fin d’après-midi de sources concordantes. Ce drame est survenu alors que les fonctionnaires procédaient au contrôle de ce conducteur, connu de leurs services, qui se trouvait au volant d’un véhicule volé un peu plus tôt. Le parquet de Bobigny a saisi l’Inspection générale des services pour déterminer les circonstances exactes de décès.

 

Tout commence aux alentours de 12h30, dans le secteur de la gare Sevran-Beaudottes, par le vol de cet utilitaire rempli de colis. La victime du vol appelle aussitôt le 17. Un message est passé sur les ondes de la police. Le véhicule est aperçu très peu de temps après au niveau du rond-point Robert-Schuman, dans le quartier du Gros-Saule, à Aulnay-sous-Bois.

 

Près d’un feu rouge, l’un des fonctionnaires, au moins, descend à la hauteur du conducteur pour procéder à un contrôle. Que se passe-t-il juste après ? C’est ce moment précis que tentent de reconstituer les enquêteurs de l’IGPN. En tout cas, l’un des policiers fait feu a priori une seule fois. Le père de famille de 32 ans, grièvement blessé, aurait roulé ensuite quelques centaines de mètres jusqu’à ce que la camionnette qu’il conduisait heurte une voiture en stationnement, près d’un parc où jouaient des enfants.

 

Les pompiers ont prodigué les premiers soins à la victime qui était inconsciente. Vu son état de santé alarmant, la décision a été prise de l’héliporter. On ne sait pas combien de temps après l’homme est décédé.

 

La version du fonctionnaire qui a tiré n’a pas pu, pour l’heure, être donnée. « Très choqué, il est actuellement hospitalisé, indique le parquet de Bobigny. Il n’a pas encore pu être entendu. » « De toute façon, la vidéosurveillance de la ville devrait permettre de savoir ce qu’il s’est passé », confie une source proche de l’enquête.

 

« Mes premières pensées vont vers la famille de la victime, a fait savoir le maire (DVG) Stéphane Blanchet. La douleur est grande, les habitants du quartier sont sous le choc. J’ai tout de suite convoqué une cellule de crise en mairie. Le préfet m’a assuré que tout serait fait pour déterminer les circonstances exactes de ce drame. Dans l’attente et pour la sécurité de tous, il est important que nous gardions notre calme ».

 

Par craintes de violences urbaines, de nombreux renforts de police et des gendarmes mobiles ont été dépêchés sur place. Plusieurs compagnies de sécurisation quadrillent le quartier.

 

Peu après 19 heures, après des jets de mortiers d’artifice, trois hommes à bord d’une Renault Clio ont été interpellés rue Dumont d’Urville à Sevran. Ils ont été conduits au commissariat. Le conducteur est suspecté d’avoir lancé des projectiles sur policiers et les deux passagers ont été arrêtés pour rébellion.

 

Link to comment

Sevran : le policier qui a tiré placé en garde à vue pour violences volontaires ayant entraîné la mort

 

Citation

Les premiers éléments de l’enquête sur le décès de Jean-Paul, à la suite de son interpellation par la police, le 26 mars, à Aulnay-sous-Bois, mettent à mal la thèse de la légitime défense des forces de l’ordre. Le policier auteur du tir mortel a été placé en garde à vue, le 30 mars, pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner », selon une information de Mediapart. La famille de la victime ainsi que sa conjointe ont porté plainte contre les policiers.

 

Link to comment
  • 3 weeks later...

Pour une fois qu'on bichonne nos flics, les gens sont toujours pas contents.

 

Citation

Les agents se seraient vus remettre des récompenses sous la forme de coffrets gourmands en échange de l'évacuation des marginaux du centre-ville.

 

«Si plus aucun [SDF] devant Monoprix au 30 avril, pour chaque agent : un sachet de meringues maison, un repas cohésion offert, un bon cadeau le Point Gourmand, un coffret gourmand personnalisé» : telle aurait été la récompense offerte aux policiers municipaux de la ville d'Auxerre (89) s'ils étaient parvenus à déloger les marginaux d'une partie de la commune.

 

Véritable challenge ou mauvaise blague, toujours est-il que le message était bel et bien inscrit sur un tableau présent dans les locaux de la police municipale. Un «challenge marginaux» révélé le 15 avril par un conseiller municipal d'opposition à travers une plainte déposée et deux photographies dudit tableau envoyées au procureur de la République d'Auxerre ainsi qu'au préfet de l'Yonne. 

 

https://www.lefigaro.fr/faits-divers/suspicions-de-defis-anti-sdf-la-police-municipale-d-auxerre-visee-par-une-enquete-de-la-mairie-20220420

  • Haha 1
Link to comment

Morts sur le Pont Neuf: le policier auteur des tirs mis en examen pour «homicide volontaire»

 

N4DIRPKJ35CFDM2CKPG4BVTAIE.jpg

 

Citation

Le policier qui a fait feu sur un véhicule qui a tenté d’échapper à un contrôle des forces de l’ordre dans la nuit de dimanche à lundi, en plein centre de Paris, a été mis en examen mercredi 27 avril.

 

Le policier qui a tué deux personnes et blessé gravement une autre dimanche sur le Pont Neuf à Paris a été mis en examen, mercredi 27 avril, pour «homicide volontaire». Plus tôt dans la journée, le procureur de la République avait ouvert une information judiciaire pour «violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner» et déferré l’agent à l’issue d’une garde à vue de quarante-huit heures. Les magistrats instructeurs ont donc retenu une qualification juridique des faits plus grave que celle requise par le parquet.

 

Les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés peu avant minuit, dans le Ier arrondissement parisien. Alors que cinq policiers de la compagnie de sécurisation de la Cité tentaient de contrôler une voiture arrêtée sur la chaussée, celle-ci a démarré, selon le compte rendu des policiers. L’un des agents a alors fait usage de son fusil d’assaut HKG36, tuant le conducteur et le passager avant, deux frères de 25 et 31 ans, et blessant le passager assis à l’arrière. L’homme de 42 ans a été transporté à l’hôpital, «sans que son pronostic vital ait été engagé», selon le parquet de Paris.

 

Selon nos informations, les enquêteurs de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) ont commencé à reconstituer le déroulé des faits en s’appuyant sur une série de témoignages : celui des agents présents sur place, des passagers d’un bus et d’un taxi. Ainsi que sur les premiers éléments des relevés balistiques. «Les tirs sont de face et de côté», détaille à Libération une source proche de l’enquête. Mais aucune image des faits n’a pour l’instant été retrouvée. Le positionnement précis de la voiture et des agents devront être déterminés par d’autres recherches et expertises.

 

Toujours selon nos informations, à l’issue de ces premiers jours d’investigations, les enquêteurs de l’IGPN estimaient que les tirs répondaient effectivement à une menace, mais ils n’ont pas été suivis par le parquet et les juges d’instruction. «De nombreuses investigations portant sur ces faits pour partie de nature criminelle sont encore nécessaires notamment sur la légitime défense», rappelle malgré tout le procureur de la République de Paris.

 

Pourquoi le conducteur a-t-il tenté d’échapper au contrôle de police ? Les premiers témoignages des agents avaient avancé l’hypothèse d’une «cession de produits stupéfiants». Cette hypothèse s’est confirmée lors des premiers jours d’investigations : une source proche de l’enquête assure aujourd’hui à Libération que les trois personnes dans le véhicule visé par les tirs étaient effectivement «deux dealers et un client».

 

Les juges d’instruction ont également décidé de placer le policier sous contrôle judiciaire avec notamment une interdiction de porter une arme, d’exercer une fonction en contact avec le public, et d’entrer en contact avec le service auquel il appartient.

 

Link to comment

Ca pourrait entrainer une polémique sur la dotation de la police en fusil d'assaut. (pour info, la version police permet un tir automatique mais limité à des rafales de 2 coups)

Il y a effectivement des arguments contre (ne serait-ce que parce que l'entrainement prévu avec est insuffisant)

 

Link to comment
il y a 2 minutes, ttoinou a dit :

Pourquoi il vise pas les pneus

 

Compliqué.

 

Soir de l'election, deux kékés probablement pas très attirants qui te foncent dessus dans une voie en sens interdit (confirmé par un témoin), t'es le seul avec une arme pouvant véritablement les immobiliser...

 

Je pense que dans ton cerveau tu arrives très vite à la conclusion = ils veulent notre peau

Link to comment
1 minute ago, ttoinou said:

Pourquoi il vise pas les pneus

Essaye de viser les pneus d'une voiture qui fonce sur quelqu'un et tu me diras si c'est efficace (indice: cela ne l'est pas sauf si tu t'appelles Ryo Saeba).

 

Link to comment

Y'a pas un peu de journalisme foireux dans l'article ?

"Le policier qui a fait feu sur un véhicule qui a tenté d’échapper à un contrôle"
Un peu plus loin : "les premiers éléments des relevés bbalistiques."Les tirs sont de face et de côté""

 

Le véhicule fuyait vers les policiers ?

Edit:j'ai mal lu l'article.

Link to comment
21 minutes ago, ttoinou said:

Pourquoi il vise pas les pneus

Viser les pneus, c'est pas facile, faudrait que je retrouve la source mais j'avais lu que la distance d'usage moyenne d'une arme à feu dans une fusillade (hors conflit armé) était genre inférieure à 5m.

De ma compréhension, l'entrainement au tir, c'est viser le centre de masse; pas de jouer à Golgo13.

En plus avec une arme canon long, tu perds en maniabilité (d'où le succès des PDW qui sont censé combiné l'avantage des 2). On ajoute l'obscurité et le stress...

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 5 heures, Marlenus a dit :

Essaye de viser les pneus d'une voiture qui fonce sur quelqu'un et tu me diras si c'est efficace (indice: cela ne l'est pas sauf si tu t'appelles Ryo Saeba).

 

la solution:

 

 

tromblon.png

Link to comment
Just now, ttoinou said:

Pourquoi on ne vise pas les jambes ?

 

Meilleur trade-off et combinaison entre l'impact que les tirs ont (le centre de masse ou plus généralement, la poitrine+ventre contient assez d'organes vitaux, veines/artères et nerfs pour assurer un choc et une neutralisation...) et la "facilité" d'atteindre cette zone (par opposition par exemple a essayer de toucher la tête ou les jambes).

  • Yea 1
Link to comment
8 minutes ago, ttoinou said:

Pourquoi on ne vise pas les jambes ?

Tirer sur les jambes peut être aussi mortel que de tirer dans le torse.

C'est aussi beaucoup plus compliqué.

Si tu es vraiment dans une situation d'urgence, tu vas tirer là où c'est facile et efficace : le torse.

Si tu n'est pas dans une situation d'urgence, tu ne tire pas du tout.

  • Yea 3
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...