Jump to content

Ces phrases qui vous ont fait littéralement hérisser le poil 2


Mathieu_D

Recommended Posts

il y a 14 minutes, DiabloSwing a dit :

Paternalisme libertarien c’est quoi ce truc, même la politique de Macron nous sera reprochée ?

 

https://www.franceinter.fr/comment-le-nudge-a-conquis-la-macronie

C’est le nudge le truc qui consiste à mettre des petites mouches dans les pissotieres pour que les mecs pas doués n’arrosent pas toute la pièce, et ce concept déjà peu libéral dans certaines applications gouvernementales (lis les livres de Thaler) est improprement appliqué aux NPIs et au pass sanitaire alors que “to nudge” c’est l’idée de donner un petit coup de coude pour aider les gens à faire les “bons” choix (pisser droit, épargner plus) pas un énorme coup de pied dans la gueule

Link to comment
Le 10/08/2021 à 13:35, NoName a dit :

Avec des libéraux comme ça pas besoin de communistes

 

 

 

C'est bien connu que les supermarchés ont le pouvoir d'envoyer la police ou des organisations pouvant utiliser la force si nos habitudes ne leur conviennent pas...

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to comment

Ça c’est la mentalité start up nation qui fait de la France le premier pays au CES : les start up c’est cool, c’est hype, c’est dynamique, ça passe bien à la TV du coup ça peut régler tous les problèmes du monde. Même le fait de subventionner le gaspillage de l’eau par l’Etat fédéral pour planter dans le désert. 

  • Yea 5
  • Ancap 1
Link to comment
Il y a 3 heures, Tramp a dit :

Ça c’est la mentalité start up nation qui fait de la France le premier pays au CES : les start up c’est cool, c’est hype, c’est dynamique, ça passe bien à la TV du coup ça peut régler tous les problèmes du monde. Même le fait de subventionner le gaspillage de l’eau par l’Etat fédéral pour planter dans le désert. 

Tout à fait. Les institutions, c'est tellement ringard.

Link to comment
On 8/10/2021 at 7:35 AM, NoName said:

Avec des libéraux comme ça pas besoin de communistes

 

 

J’ai vu des libéraux que j’aimais beaucoup partir en vrille. Peut-être dans la sphère francophone mais surtout dans la sphère hispanophone, avec un manque total de critique sur le confinement, le couvre-feu etc…On dira qu’ils éprouvaient de l’indifférence.

Il n’y a que les anglophones qui sont restés droits dans leurs baskets.

L’Excuse de cas personnels ne me va pas.


Sur chaque sujet on a des libéraux qui partent en vrille. La dernière fois c’était lors de l’ élection de Trump. On a vu qui était libertarien et qui au fond n’aimait pas les méchanzimmigrrrréS

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 15 heures, Tremendo a dit :

J’ai vu des libéraux que j’aimais beaucoup partir en vrille. Peut-être dans la sphère francophone mais surtout dans la sphère hispanophone,

 

Des sud-americains ou des ibériques européens?

Link to comment
 
Des sud-americains ou des ibériques européens?


Un peu de tout, mais surtout espagnol.
Daniel Lacalle et Juan Ramon Rallo par exemple ont critiqué les ouvertures trop rapides en Espagne à l’été 2020, puis n’ont rien dit sur l’exemple madrilène qui avait ouvert un peu tout avant tout le monde.
Je me souviens de chroniques sur YouTube où Rallo critiquait le manque de mesures d’envergure au début de la crise de la part du gouvernement espagnol. On ne les entend plus sur le sujet, alors que la dérive depuis est évidente.

Sur le sujet tu as des libéraux sud-américains comme Axel Kaiser ou Gloria Alvarez qui timidement ont fait des critiques mais tard et pas très bruyamment. On dirait que le populisme d’extrême gauche retient beaucoup plus leur attention
  • Yea 2
Link to comment
il y a 5 minutes, Hayek's plosive a dit :

 

Sam Bowman et d'autres de l'Adam Smith Institute sont complètement partis en vrille. 

 

Tu as des publications où ils partent en vrille?

Apparemment, Sam Bowman travaille aussi et surtout pour des organisations pour l'entreprenariat. Donc même problème que les libéraux pro-business en France.

 

Link to comment
il y a 10 minutes, G7H+ a dit :

Bowman est parti en vrille depuis très longtemps avec son néolibéralisme. 

 

Tout a fait. Quand il est parti la dedans, je me demandais si il avait un long game dans une strategie qui m'echappe, mais en fait non, il est juste con ou essaye de se creer sa petite carriere politique merdique. Un bouffon en somme.

Link to comment

Pareil. Je me suis dit au début que c’était un move tactique et j’ai trouvé ça malin. Tout le spectre politique est contre le néolibéralisme et fait donc la pub de ce terme ; il peut être intéressant que quelques libéraux testent se réclamer de ce terme pour bénéficier de cette pub ; on voit si ça prend ou pas.

 

Mais en fait non, il est juste utilitariste et pédant.

  • Nay 1
Link to comment

Hérissage de poil c’est exagéré mais cet article est bien mauvais. c’est du cherry picking de citations de JJ sans mise en contexte avec des petits commentaires du style “l’histoire dit l’inverse” ou “il se contredit lol”.

https://www.contrepoints.org/2021/08/18/403385-la-liberte-selon-rousseau

Link to comment
il y a 33 minutes, BirdyNamNam a dit :

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-tourisme-spatial-les-nouveaux-predateurs-1339686

Fallait bien que ca arrive.

Il y en a qui manifestement se font suer en vacances.

Citation

 

Gilles Bellec (ingénieur général des Mines)

 

Tiens, quelqu'un qui se présente comme "ingénieur des Mines" ça sent le bouh-meurt qui n'a que son diplôme passé 50 ans plus tôt comme CV a montrer

 

- Google Gilles Bellec

- né en 1949

 

 

Bingo

  • Yea 2
Link to comment
Citation

On comprend bien que le tourisme spatial n'est pas généralisable. S'il existait un tribunal du développement durable, ce comportement serait qualifié de crime contre la nature.

 

Les voyages spatiaux scientifiques ne tombent pas sous le feu de cette critique. Ils sont réalisés pour l'intérêt de tous et leur utilité publique est incontestable. 

"On comprend bien"

"C'est incontestable"

 

Mais quel tocard...

  • Yea 1
Link to comment

Ces quelques citations d'auteurs qui auraient mieux fait de s'abstenir...

 

Citation

« il y a des hommes naturellement esclaves, c’est-à-dire nés pour la servitude, de même, il y a des peuples dont le naturel est de savoir mieux obéir que gouverner »

Hugo Grotius in Le Droit de la guerre et de la paix

 

Citation

« Si, tous les enfants âgés de plus de trois ans étaient retirés des mains de leurs parents [pauvres], il n’y aurait pas besoin d’allocations pour eux »

John Locke in Draft of a representation containing a scheme of method for the employment of the Poor

 

Citation

« Pour rendre la société heureuse, il faut qu’un grand nombre de ses membres soient ignorants, aussi bien que pauvres »

Bernard de Mandeville, in Essai sur la charité et les écoles de charité

 

Citation

« Il faut obliger les pauvres et leurs enfants à aller à l’Église le matin et le soir puisqu’ils n’ont pas d’autres temps pour vaquer à ces sacrés devoirs. […] Si cependant la contrainte que je propose paraissait trop violente et impraticable, il faudra tout au moins pour ces jours-là, interdire sous de rigoureuses peines tous les divertissements, et empêcher que les pauvres n’aillent prendre dehors des plaisirs qui pourraient les séduire […] . »

Le même Mandeville, in Défense de la fable des abeilles

 

Citation

« La moitié des vies que vous sauvez ne sont pas dignes d’être sauvées car elles sont inutiles »

Benjamin Franklin, in Writings, lettre à J. Fothergill de 1764

 

Citation

« [Doit être mis en place] le pouvoir d’appréhender toute personne, qu’elle soit en bonne santé physique ou non, ne disposant d’aucun bien et ne pouvant subvenir à ses besoins de manière honnête, et de la détenir et l’employer jusqu’à ce que quelqu’un lui propose un emploi »

Jeremy Bentham, in Pauper management improved

 

Citation

« S[i] [les individus] ne sont vraiment pas capables de se suffire à eux-mêmes, ils meurent et il est juste qu’ils meurent »

Herbert Spencer, in Social Statics

 

Citation

« le commandement « si quelqu'un ne veut pas travailler, il ne doit pas manger »,est simplement l'énoncé chrétien de cette loi de la nature, […] d'après laquelle une créature qui n'est pas assez énergique pour se suffire, doit périr; la seule différence étant que la loi qui, dans un cas, doit être imposée par la force est, dans l'autre cas, une nécessité naturelle.

Le même Spencer, in L’Individu contre l’État

 

Citation

« Dans la société libertarienne, où toutes les rues seraient privées, le conflit se résorberait sans atteinte aux Droits de propriété de qui que ce soit : ce sont les propriétaires des rues qui auraient le Droit de choisir qui y aura accès et ils pourraient par conséquent empêcher à leur gré la venue des “ indésirables”. »

Murray Rothbard, in L'Ethique de la Liberté

  • Nay 1
Link to comment
il y a 19 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Liborg be like

CnzdixHXgAAp-_Q.jpg

En moins étatiste tout de même, s'il te plaît.

 

Sinon, le coté "celui qui ne travaille pas ne mange pas" n'est pas spécifique au libéralisme, la plupart des théoriciens du socialismes (qui se voulaient avocats des travailleurs, et non des pauvres per se) étaient d'accord avec ça aussi. Même le communiste libertaire Kropotkine, grand partisan du "à chaque selon ses besoins, de chacun selon ses moyens" aussi vite que possible, estimait que l'accès illimité aux produits de la société (sauf le luxe) devait être conditionné au fait de fournir soi même une quantité raisonnable de travail. S'il refusait d'associer la quantité de produit reçu à la quantité de travail fourni, c'est qu'il croyait, un peu bêtement, que les utilités des biens et des services étant qualitatifs (et non quantitatifs) et donc incommensurables, seule une autorité coercitive et illégitime pouvait leur fixer un "prix" (même en terme d'heure de travail, comme beaucoup des socialistes précédents, dont grosso modo Proudhon, Marx et Bakounine, le voulaient). 

Que ce soit chez les libéraux ou les socialistes, je crois que ce qu'il faut en comprendre n'est pas une injonction à laisser mourir de faim chaque infirme, mais surtout, un refus d'une société structurellement construite sur l'assistance, qui ne peut être qu'un déguisement pour société basé sur une exploitation.

 

Aussi, les routes publiques, c'est fascistes. 

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...