Jump to content

Municipales Et Européennes 2014, L'ultimate Topic


Recommended Posts

Pour ma part, je sens effectivement une forte percée du FN, y compris aux municipales, notamment dans les villes moyennes, mais pas seulement.

 

Mais surtout, je crois que malgré les divisions au sein de la droite "classique", le rejet de plus en plus tangible du PS dans l'opinion, va avoir une traduction électorale, y compris dans les grandes villes. Si des bastion socialistes comme Lille, Lyon ou Nantes semblent imprenables, il n'en va pas du tout de même de villes comme Strasbourg, Toulouse, Metz et Brest où je vois la droite l'emporter. A Paris, le scrutin sera très serré, mais une victoire de NKM sur le fil est possible. A Marseille enfin, je ne crois pas le PS capable de s'imposer, malgré une probable percée du FN. Ses leaders sont beaucoup trop divisés. En outre, le PS n'a pas du tout la côté dans ce genre de régions minées par l'insécurité.  Par ailleurs, dans les villes moyennes, la droite et le FN vont effectivement faire un carnage. Sinon aux Européennes, le FN me semble également bien parti pour arriver en tête du scrutin.

 

Je sais que mes analyses contredisent largement celles de la majorité des éminents sociologues et politologues officiels et je suis prêt à faire mon mea culpa le moment venu, Mais on verra le moment venu, qui s'est le plus trompé :icon_wink: ...

 

 

Link to comment

Mais surtout, je crois que malgré les divisions au sein de la droite "classique"

C'est tout le socle idéologique de l'UMP qu'il faut revoir.

 

 

En outre, le PS n'a pas du tout la côté dans ce genre de régions minées par l'insécurité.

 

Prenons ZE ville de l'insécurité, Marseille :

L'élection présidentielle 2012 s'est déroulée les 22 avril (1er tour) et 6 mai 2012 (2ème tour) à Marseille. Au 1er tour, François Hollande (Parti socialiste) réunit 28,05% des voix devant Nicolas Sarkozy (Union pour un mouvement populaire), 28,05%. Le taux d'abstention au 1er tour à Marseille est de 21,75%. Au second tour, c'est François Hollande (Parti socialiste) qui l'emporte avec 50,87% des voix face à Nicolas Sarkozy.

 

Il a fait mieux que Sarkoko. J'appelle pas ça du désamour.

Link to comment

C'est tout le socle idéologique de l'UMP qu'il faut revoir.

 

 

 

Prenons ZE ville de l'insécurité, Marseille :

 

Il a fait mieux que Sarkoko. J'appelle pas ça du désamour.

Hollande a fait mieux que Sarkozy en 2012 et alors... Cela ne présume en rien de l'avenir. Les villes et les territoires les plus fragilisés par l'insécurité, le crise économique et autres maux de notre temps, sont aussi ceux où le vote fluctue le plus d'un scrutin à l'autre et je vois bien le PS s'y ramasser lamentablement en 2014. On verra le moment venu, si je me suis trompé, mais en attendant, je maintiens mes "pronostics"  :icon_wink: .

Link to comment

Sur Bompard, je le pense bien moins dépensié que d'autres maires, mais il le reste tout de même. Il est anti-état (car régionaliste) et a fait des baisses d'impôts, mais il reste protectionniste.

Je ne pense pas que ça le gênerait d'empiéter sur les libertés individuelles et, comme le dit Chitah, il ne s'est pas privé de se servir dans les caisses (enfin, en tout cas, il a été montré du doigt pour cela).

Puis, la Ligue du Sud, ça pue.

Link to comment

Pour ma part, je sens effectivement une forte percée du FN, y compris aux municipales, notamment dans les villes moyennes, mais pas seulement.

Quand le rejet du PS (qui fut aussi rapide qu'intense) s'ajoute au souvenir détestable qu'a laissé l'UMP (souvenir qui reste vif dans les exprits), on peut s'attendre à une sacrée tempête de merdasse au printemps prochain. On verra bien.
Link to comment

La gestion d'Orange par Bompard depuis une vingtaine d'années est exemplaire, selon des critères libéraux. De mémoire c'est une des villes les moins endettées de France, sinon la moins endettée. Et il est réélu les doigts dans le nez.

Oui, Bompard fait de l'excellent travail et tient ses promesses. Enfin, un dentiste (sa profession) qui ne ment pas comme un arracheur de dents :icon_wink: !

Link to comment

Le côté régionaliste, démocratie locale & poujadisme n'est pas dénué d'intérêt.

Le pire, c'est que je suis d'accord.

Après, voir les sympathisants et adhérents de la Ligue du Sud toujours distribuaient des tracts à tous ce qui m'accompagnent (des "français de souche", je précise pour ce qui ne connaissent pas ce parti), mais pas à moi, avec ce regard qui en dit long, fait que je ne le porte pas vraiment dans mon coeur.

Link to comment

A Marseille, le FN est fort dans les secteurs 5-8 soit deux de gauches et deux de droites, dans ces secteurs le rapport UMP-PS (dans un sens ou dans l'autre)  est trop fort pour que le FN ait une importance réelle sur la victoire (mais pas sur la répartition des sièges).

Par contres dans les secteurs 1 et 3 ou le FN est historiquement assez faible, un score de 17-18% rendrait incertaine l'issue du second tour. 

Concernant l'élection d'un sénateur FN il faut 12,5% des grands électeurs pour avoir un élu, mais avec le système de prime majoritaire des municipales pour avoir 12,5% des grands électeurs il faut 25% des électeurs sur l'ensemble des communes du département, et le FN galère pour avoir des listes dans toutes les communes de +10000 habitants.

 

Il y a déjà eu des triangulaires dans tous les secteurs. Ce sera certainement le cas cette fois-ci. 

Sauf que là, le FN peut gagner le 13/14, le plus gros secteur. 

En triangulaires "normales", le 4/5 en effet, mais aussi le 11/12 pourraient passer à gauche. Sauf que la gauche s'effondre. 

De plus, en 2008, le FN est présent plus dans les secteurs de gauche (donc prends déjà des sièges à l'opposition UMP) que dans les secteurs de droite (où l'opposition de gauche va devoir nettement plus partager). 

 

Les projections au cabinet de Gaudin sont bonnes. Ne pas oublier qu'en 2008 sa majorité absolue tenait à un fil, mais pas sa majorité relative, un peu plus large. 

 

Chitah a raison sur Marseille ville de droite. 1981 et 2012 sont à part. Et n'oublions pas que Defferre a certes été maire jusqu'en 1986 suivi de Vigouroux jusqu'en 1995, mais Defferre vole son élection en 1983 puisque minoritaire en voix sur l'ensemble de la ville, et Vigouroux gagne en tant que candidat "société civile" contre le PS et la droite en 1995. Et avant 1971, Defferre est élu avec la droite face aux cocos. D'où les débuts de Gaudin dans l'équipe Defferre en 1965. 

 

 

Sur les sénatoriales : le FN sera bien plus présent qu'en 2008. Certaines listes sont déjà montées. 

Votre calcul est trop simpliste, toutes les villes n'ont pas le même mode de scrutin, n'ont pas la même représentation en grands électeurs, et il y a un reste, le quotient électoral n'est pas atteint, au moins pour le dernier sénateur attribué. Gagner le 13/14 leur suffirait à obtenir un sénateur. Et ils peuvent aussi regagner Vitrolles, Gardanne, Miramas, pourquoi pas Rognac, ils auront des élus d'opposition partout... 

Link to comment

Bompard c'est un cas particulier, la gestion fn des autres villes n'a pas non plus laissé un souvenir impérissable. Bompard s'est aussi fait jeté du front parce qu'il était compétent et du coup faisait de l'ombre à la clique de cons qui était à la tête du parti.

 

Je suis de l'avis de Rincevent. Etant donné qu'on ne peut pas rétablir le troisième reich en étant élu maire, dans la plupart des cas, il faudra gérer les villes en cas d'élection comme la droite : soit aussi mal voire plus mal qu'elle (et dans ce cas son aura s'effacera), soit mieux (et ce sera au bénéfice des électeurs, mais j'ai de très gros doutes,à la fois au regard des profils et de l'impératif du clientélisme électoral).

Link to comment

Concernant le secteur 7 (XIII-XIV) la seule possibilité de voir le FN l'emporter serait que la droite se retire au second tour car :

aux législatives sur le secteur 7 

FN : 28,34%  UMP 16,68 %

La gauche est ultra majoritaire (attention Ravier a fait 49% dans un secteur à cheval 6-7, les bureaux les plus à gauche du secteur 7 sont dans l'autre circo...)

Donc même si la gauche s'effondre disons de 15%, elle sera vers les 40%, avec une UMP qui dépassera surement les 20%, le FN sera en dessous des 40% et ne prendra pas le secteur.

En résumé je ne crois absolument pas possible une victoire du FN dans les secteurs marseillais.

 

Concernant le calcul "simpliste", la loi électorale a changé sur les seuils de taille de commune soumise à la prime majoritaire et d'autre part, les grands électeurs du 13 sont issus à 95% des communes à prime majoritaire, par conséquent il faudra que le FN soit aux alentours des 25% partout ou il se présentera pour espérer un sénateur, et je ne crois pas que le FN arrivera à être présent partout.

Link to comment

La gestion d'Orange par Bompard depuis une vingtaine d'années est exemplaire, selon des critères libéraux.

 

Tu sais qu'en face de la médiathèque municipale, au-dessus de laquelle on a construit des logements, on trouve un panneau édifié par Bompard disant :

 

Ce bâtiment d'une laideur indéniable a été conçu et édifié par la précédente municipalité socialiste en contradiction avec le Plan d'Occupation des Sols mais avec le soutien du ministre socialiste de l'époque. Première pierre posée en 1993. Coût : 19,5 millions d'euros (128 millions de Francs). Les Orangeois l'auront payé pendant plus de 15 ans. Ville d'Orange, 2007

Link to comment

Concernant le secteur 7 (XIII-XIV) la seule possibilité de voir le FN l'emporter serait que la droite se retire au second tour car :

aux législatives sur le secteur 7 

FN : 28,34%  UMP 16,68 %

La gauche est ultra majoritaire (attention Ravier a fait 49% dans un secteur à cheval 6-7, les bureaux les plus à gauche du secteur 7 sont dans l'autre circo...)

Donc même si la gauche s'effondre disons de 15%, elle sera vers les 40%, avec une UMP qui dépassera surement les 20%, le FN sera en dessous des 40% et ne prendra pas le secteur.

En résumé je ne crois absolument pas possible une victoire du FN dans les secteurs marseillais.

 

Concernant le calcul "simpliste", la loi électorale a changé sur les seuils de taille de commune soumise à la prime majoritaire et d'autre part, les grands électeurs du 13 sont issus à 95% des communes à prime majoritaire, par conséquent il faudra que le FN soit aux alentours des 25% partout ou il se présentera pour espérer un sénateur, et je ne crois pas que le FN arrivera à être présent partout.

 

Euh non, Ravier perds dans la circo la plus à gauche. La 1ère circo avait justement été prendre la meilleure partie du 13/14 pour compenser la perte de la bonne partie du 4/5, donnée à Muselier (qui a perdu malgré ce). Je ne vois pas l'UMP à 20% dans ce secteur. Si on projette les résultats du sondage d'aujourd'hui, il doit manquer 3 points maximum à Ravier. Donc ça reste envisageable. 

 

Sur les sénatoriales, je persiste, mais il y a de bonne chance que la gauche n'atteigne pas le quotient électoral pour un 4ème sénateur, du coup le FN peut prendre le second attribué à la plus forte moyenne à la barbe de l'UMP, sans aller jusqu'au quotient électoral. Et en plus ils peuvent bénéficier de la prime majoritaire sur leurs victoires (j'avais oublié Tarascon dans les villes où le FN pourrait l'emporter.) 

 

 

Sur Bompard : je n'ai pas fait l'analyse de sa gestion, mais prendre (l'absence) d'endettement comme indicateur d'une bonne gestion n'a pas de sens. D'autant qu'une gestion municipale c'est avant tout la gestion de l'urbanisme. 

Link to comment

La circo la plus à gauche c'est la 7 (ou celle de Menucci), et elle contient bon nombre de bureaux du XIVe :

 

Le secteur 7 est partagé entre les circonscriptions 3 et 7 :

La partie du secteur  7 dans la circonscription 3

FN Ravier : 30,9%

UMP : 18,4 %

Second tour : FN  48,09 / PS 51,91

 

La partie du secteur  7 dans la circonscription 7

FN Marandat  : 20,99%

UMP : 7,3 %

Second tour : FN  32,78 / PS 67,22

 

Les bureaux les plus à gauche du secteur 7 sont bien dans l'autre circonscription.

Link to comment

Mon pronostic pour les municipales:

Relatif statu quo dans les grandes villes.

Je serais étonné que beaucoup de grandes villes basculent: Paris ça m'étonnerait malgré une candidate de droite très centriste [je pense cependant que NKM tombera avec les honneurs cad une défaite inférieure à 4 points], Collomb gardera Lyon, Aubry Lille, le successeur d'Ayrault Nantes, Rebsamen Dijon, Toulouse la gauche est très forte. Juppé va garder Bordeaux et Gaudin gardera Marseille s'il repart au combat - les sondages actuels donnent la gauche capable de profiter d'une triangulaire mais je n'y crois guère.

Pour le reste je pense que la gauche va subir un revival de 2001 où on a assisté à la première grande manifestation de ce fameux basculement sociologique où la progression de la gauche chez les CSP+ - parfois appelé boboïsation - a fait gagner les grandes villes au PS mais son érosion chez les classes intermédiaires et populaires lui ont fait perdre beaucoup de villes moyennes type préfectures, sous-préfectures et 10.000hab+ - et le beaucoup avait coûté très cher à Jospin l'année suivante.

Hollande, lui, a pu construire sa victoire de 2012 grâce à des succès aux élections locales et notamment les municipales de 2008 où 95 villes de 10.000hab+ sont passées de droite à gauche (c'est un solde net, 120 gagnées par la gauche et 25 pour la droite environ). Ces 95 villes ont peu ou prou inversé le rapport de force en terme du nombre de villes détenues (dans cette catégorie 10000 hab+).

Bien sûr on n'a pas de sondages municipales 2014 pour toutes ces villes moyennes, mais il filtre de partout que ça fait de l'huile très sévèrement chez les élus locaux PS du terroir et il faut s'attendre à un très lourd retour de balancier...

En résumé: victoire de la gauche sur les villes de 100.000hab + actuellement la gauche en détient 28 sur 40 et ce rapport de force évoluera peu, la gauche peut même espérer reprendre l'une ou l'autre et devrait en conserver une solide majorité, je dirais entre 23 et 27.

Sur les villes moyennes 10.000 hab+ là, victoire de la droite prévisible, mais les signaux qui s'accumulent me laissent penser qu'on s'achemine vers une bérézina pour la gauche, surtout à l'est de la France. Je pense que la gauche va perdre plus que ce qu'elle a gagné en 2008, c'est à dire au moins 100 villes.

Si je ne me trompe pas, le PS paiera rapidement un tribut à la stratégie "Terra Nova" http://www.tnova.fr/essai/gauche-quelle-majorit-lectorale-pour-2012

Link to comment

Sur les villes moyennes 10.000 hab+ là, victoire de la droite prévisible, mais les signaux qui s'accumulent me laissent penser qu'on s'achemine vers une bérézina pour la gauche, surtout à l'est de la France. Je pense que la gauche va perdre plus que ce qu'elle a gagné en 2008, c'est à dire au moins 100 villes.

 

Les précédentes élections étaient exceptionnelles aussi. (Metz élisait son premier maire de gauche depuis l'instauration de ce suffrage...)

Link to comment

Quant à la percée possible du FN aux municipales, citons ici un article du Monde basée sur une étude de l'IFOP

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/10/05/radiographie-des-territoires-ou-le-fn-prend-racine_1771053_823448.html

Résumé:

Au deuxième tour des législatives de 2012, le FN a dépassé la barre des 40% dans 77 communes (bien lire communes, pas circonscriptions) et même la barre des 50% dans 17 communes [villes 4000+ hab uniquement]

Cela permet d'extrapoler les chances du FN pour les municipales.

Link to comment

Bompard c'est un cas particulier, la gestion fn des autres villes n'a pas non plus laissé un souvenir impérissable. Bompard s'est aussi fait jeté du front parce qu'il était compétent et du coup faisait de l'ombre à la clique de cons qui était à la tête du parti.

Je suis de l'avis de Rincevent. Etant donné qu'on ne peut pas rétablir le troisième reich en étant élu maire, dans la plupart des cas, il faudra gérer les villes en cas d'élection comme la droite : soit aussi mal voire plus mal qu'elle (et dans ce cas son aura s'effacera), soit mieux (et ce sera au bénéfice des électeurs, mais j'ai de très gros doutes, à la fois au regard des profils et de l'impératif du clientélisme électoral).

Il y a deux ans, j'ai beaucoup travaillé avec d'anciens du FN.

Au-delà de la faiblesse de leurs cadres dans les municipales, ils donnent aussi une autre explication quand aux échecs de leur gestion des villes. Leurs élus ont voulu appliquer une politique nationale sur des mandats locaux sous la coordination de St-Cloud. Forcément, à un moment, ça bloque.

Link to comment
  • 1 month later...

Municipales : le mariage Modem/UDI sera célébré «la semaine prochaine»

 

Les bans étaient publiés depuis plusieurs semaines, mais la date de la cérémonie n'était toujours pas connue. Acté depuis la rentrée, le mariage entre les deux mouvements centristes, l'UDI de Jean-Louis Borloo et le Modem de François Bayrou, n'a cessé d'être reporté sine die. Mais cette fois, ça y est, le moment des festivités est enfin fixé.

 

 

Ce sera  «la semaine prochaine», ont affirmé chacun de leur côté Jean-Louis Borloo et Marielle de Sarnez, cette dernière précisant que ce serait «au début de la semaine prochaine».

 

Comme le patron de l'UDI souhaite que l'officialisation se fasse «avec tous les parlementaires», tout porte à croire que la date sera le mardi 5 novembre. « Il y a un an, j'ai fait un pari : réunir toutes les familles centristes et indépendantes. Nous sommes au bout du chemin», s'est félicité ce dernier sur Europe 1 lundi matin.

 

[...]

 

Encore faut-il s'accorder sur les sujets... Le contrat de mariage n'est pas encore signé que déjà les première divergences apparaissent. Interrogée sur la taxer à 75% et la gronde des clubs de foot français, la numéro 2 du Modem a jugé que cette impôt exceptionnel était «une très mauvaise idée, une idée complètement démago. Le monde du football a raison de proposer une journée de championnat blanche.Ce sont les seuls du monde du sport, du spectacle qui vont être taxés parce que les chanteurs, artistes, comme ils n'ont pas de petites entreprises comme les clubs de foot, ceux-là ne vont pas être taxés.» Un avis que n'a pas partagé du tout Jean-Louis Borloo vingt minutes plus tard : «Les supporteurs ne comprennent pas la position des présidents de clubs de foot. Il ne faut pas céder sur cette affaire.»

 

 

http://www.leparisien.fr/municipales-2014/municipales-le-mariage-modem-udi-sera-celebre-la-semaine-prochaine-28-10-2013-3265457.php

 

 

Il mange à tous les râteliers le Borloo.

Link to comment
  • 3 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...