Jump to content

Les libéraux et l'action politique


adrct

Recommended Posts


Rétrospectivement je me souviens d'un évènement qui aurait dû me mettre en garde sur mon penchant libéral. 1ère année de droit (Assas), 1er cas pratique je décide d'utiliser la DDHC pour appuyer mes dire et écarter une loi que j'estimais violer les droits et libertés de la personne du cas pratique (le tout en m'appuyant sur la hiérarchie des normes qui place la C au dessus et comme la DDHC en fait parti, cf décision du Cc sur la liberté d'association en 1971). J'ai pris une sale note. Aujourd'hui encore je reste persuader que j'ai raison, si on proclame et reconnait des droits et libertés aux individus et bien il faut les respecter et merde!


Link to comment

Merci pour le lien vers le collectif Antigone ! Je ne connaissais pas !

 

Dans la page "Accueil  Pourquoi" les points "f" jusqu'à "l" sont essentiels à mon sens ! C'est, je trouve, ce qui manque le plus au libéralisme, sans vouloir non plus verser dans le populisme. 

 

 

Link to comment

 

Rétrospectivement je me souviens d'un évènement qui aurait dû me mettre en garde sur mon penchant libéral. 1ère année de droit (Assas), 1er cas pratique je décide d'utiliser la DDHC pour appuyer mes dire et écarter une loi que j'estimais violer les droits et libertés de la personne du cas pratique (le tout en m'appuyant sur la hiérarchie des normes qui place la C au dessus et comme la DDHC en fait parti, cf décision du Cc sur la liberté d'association en 1971). J'ai pris une sale note. Aujourd'hui encore je reste persuader que j'ai raison, si on proclame et reconnait des droits et libertés aux individus et bien il faut les respecter et merde!

 

 

C'est là que le droit constitutionnel intervient pour expliquer qu'en fait, la liberté c'est l'esclavage.

Link to comment

Le PLD grandit vite, et attire même des élus locaux. Notre programme est assez clair quand on suit notre site : recentrer l'Etat sur ses missions régaliennes, défendre une fiscalité simplifiée sous forme de flat tax, libérer le foncier constructible, introduire le chèque éducation, supprimer le mille-feuille territorial, réduire le parlement à 300 députés et le sénat à 100 sénateurs, supprimer le CESE et la multitude de conseils, hautes autorités et niches de rentiers du système, ouvrir l'assurance maladie à la concurrence, autoriser les référendums d'initiative populaire, revenir à une Europe qui respecte la subsidiarité plutôt qu'une Europe bureaucratique fédérale.

 

Après, nous gagnons en notoriété et recrutons de jeunes militants au sein d'une UDI léthargique et rongée par ses dissensions internes. C'est l'occasion d'avoir des élus supplémentaires pour renforcer nos bastions, recruter encore davantage et préparer les prochains scrutins. Bref, stratégie de croissance.

 

Avis aux amateurs, la porte est ouverte pour faire connaissance.

Link to comment

Le PLD grandit vite, et attire même des élus locaux. Notre programme est assez clair quand on suit notre site : recentrer l'Etat sur ses missions régaliennes, défendre une fiscalité simplifiée sous forme de flat tax, libérer le foncier constructible, introduire le chèque éducation, supprimer le mille-feuille territorial, réduire le parlement à 300 députés et le sénat à 100 sénateurs, supprimer le CESE et la multitude de conseils, hautes autorités et niches de rentiers du système, ouvrir l'assurance maladie à la concurrence, autoriser les référendums d'initiative populaire, revenir à une Europe qui respecte la subsidiarité plutôt qu'une Europe bureaucratique fédérale.

 

Après, nous gagnons en notoriété et recrutons de jeunes militants au sein d'une UDI léthargique et rongée par ses dissensions internes. C'est l'occasion d'avoir des élus supplémentaires pour renforcer nos bastions, recruter encore davantage et préparer les prochains scrutins. Bref, stratégie de croissance.

 

Avis aux amateurs, la porte est ouverte pour faire connaissance.

Dit comme ça, c'est bien, et comme les gens doutent, vendable.

 

Flat tax à combien d'échelons ? :mrgreen:

Link to comment

Dit comme ça, c'est bien, et comme les gens doutent, vendable.

 

Flat tax à combien d'échelons ? :mrgreen:

:lol:

Un truc vendable, une flat tax à deux étages : une pour 95% des gens, mettons 12,5% (on pourra difficilement faire mieux de notre vivant les gars), et une autre bien plus haute (mettons 100 000 euros par an) taxée à 25%. C'est le double. Ca veut rien dire le double, mais c'est le double, les gens retiendrons que les riches paient le double des impots, ce qui est un tribut à payer au sentiment anti-riche très développé en France malheureusement.

Link to comment

Tant qu'on supprime l'IS.

Le pitch pour expliquer que l'IS doit être supprimé existe et est crédible. Cependant il est difficilement vendable car compliqué. En effet, il s'agit juste de dire que la taxe sur véhicules polluants n'est pas payé par les véhicules polluants mais par les propriétaires de véhicules polluants. Idée 1 : seuls les humains paient des impôts ou des taxes. Ensuite, on explique que l'IS est un impôt dont on ne sait pas exactement dans quelle proportion il est payé par tous les acteurs : actionnaires, salariés, fournisseurs, clients notamment. Idée 2 : l'IS n'est pas un impôt sur le capitalisme et les méchants actionnaires, mais il est réparti sur plusieurs personnes, dont le consommateur de base.

Deux idées c'est trop long.

Link to comment

L'idée 1 : Cela va attirer les entreprises étrangères chez nous, créer des emplois et distribuer des salaires (+ augmenter les marges des notre, leurs investissements et les emplois/salaires) et si les actionnaires se gavent, ils se prendront l'IR sur leurs dividendes (voilà pour les socialistes).

Link to comment

L'idée 1 : Cela va attirer les entreprises étrangères chez nous, créer des emplois et distribuer des salaires (+ augmenter les marges des notre, leurs investissements et les emplois/salaires).

Tu as raison. A affiner parce que juste le coup des étrangers c'est un peu humiliant, genre on sait pas créer des boites en France. Mais ce que tu proposes est pas mal. Impact direct sur les gens. C'est ça qu'il faut chercher, en une idée.
Link to comment

:lol:

Un truc vendable, une flat tax à deux étages : une pour 95% des gens, mettons 12,5% (on pourra difficilement faire mieux de notre vivant les gars), et une autre bien plus haute (mettons 100 000 euros par an) taxée à 25%. C'est le double. Ca veut rien dire le double, mais c'est le double, les gens retiendrons que les riches paient le double des impots, ce qui est un tribut à payer au sentiment anti-riche très développé en France malheureusement.

La flat tax a déjà deux étages : peu (10 ou 15 %), et zéro (elle n'entre en action qu'au delà d'un revenu minimal).
Link to comment

La flat tax a déjà deux étages : peu (10 ou 15 %), et zéro (elle n'entre en action qu'au delà d'un revenu minimal).

Ah d'accord, finalement tu interprètes ma proposition comme une flat tax à trois étages. Je parle bien de ce qui est vendable actuellement au peuple français hein. On peut y réfléchir.
Link to comment

La TICPE (anciennement TIPP) et la redevance ne doivent pas être les plus populaires des impôts.

Bien entendu. Les taxes sur les carburants, vaste sujet. Que faut-il faire, faut-il baisser tous les impots simultanément, ou bien devrait-on suivre un certain ordre? Il y a beaucoup d'autres impots (fonciers, d'habitation, etc.).
Link to comment

Exactement, je pense qu'il faut y aller par couple impôts/dépenses.

 

Les prestations familiales par exemple : plus de ponction et plus d'alloc. C'est typiquement la prestation qui prend 100 d'un main, redonne 75 de l'autre et donne 25 à des fonctionnaires ou assimilés.

Link to comment

Il faut évidemment y aller de cette manière, mais ce serait embêtant d'oublier que l'Etat dépense (beaucoup) plus qu'il ne prélève. Et 100 Euros d'impôt en moins doivent être compensés par 120 ou 150 Euros de dépenses en moins. Bref, c'est le genre de choses où il faut jouer finement.

Link to comment

L'avantage c'est que l'État a un coût de fonctionnement énorme. On peut aussi profiter du retour de la croissance et combler en attendant avec le patrimoine de l'État (les actions EDF, GDF-Suez, des autoroutes etc... ça doit bien valoir un bon paquet de pognon) dont il faudra bien se débarrasser un jour.

Link to comment

L'idée de n'avoir que la TVA, du parti libertarien belge, est lumineuse : 1° si tu la montes trop, tu commence à voir des phénomènes d'arbitrage et 2° -l'argument indépassable- plus besoin de déclaration d'impôt et de fichâge de tous.

 

Pour la flat tax, dès que tu ajoutes un échelon, tu multiplies par 100 la complexité et par 1000 le nombre de fonctionnaires.

 

Une flat tax juste un peu pas "flat", je suis désolé, je sais que ce n'est pas bien de recourir à du langage fort, mais c'est juste le concept le plus débile mental qu'il me semble possible de produire.

 

Soit c'est un taux pour 65 milions de personnes dès le premier euro, soit l'idée verse dans le débile.

 

Pardon.

Link to comment

Assez d'accord avec Nick, maintenant on peut essayer de la jouer plus fine. Présenter ça comme une simplification des strates d’impôts et les baisser, puis les fusionner vers le bas.

Aussi je pense qu'il est important de "refondre" les impots et les fusionner pour en diminuer le nombre, et supprimer les niches fiscales au fur et a mesure, en expliquant que c'est bien pour mettre les riches au même niveau que les pauvres, parce que les riches ont des avocats fiscalistes et des comptables pour optimiser.

 

Aussi, quelques mesures pouvant servir de mesures "d'appel": baisse des taxes sur les cigarettes, dépénalisation du cannabis, posture plus souple sur la prostitution.

Link to comment

L'idée de n'avoir que la TVA, du parti libertarien belge, est lumineuse : 1° si tu la montes trop, tu commence à voir des phénomènes d'arbitrage et 2° -l'argument indépassable- plus besoin de déclaration d'impôt et de fichâge de tous.

 

Pour la flat tax, dès que tu ajoutes un échelon, tu multiplies par 100 la complexité et par 1000 le nombre de fonctionnaires.

 

Une flat tax juste un peu pas "flat", je suis désolé, je sais que ce n'est pas bien de recourir à du langage fort, mais c'est juste le concept le plus débile mental qu'il me semble possible de produire.

 

Soit c'est un taux pour 65 milions de personnes dès le premier euro, soit l'idée verse dans le débile.

 

Pardon.

 

 

Ce qui est débile, c'est que des libéraux français discutent de réformer l'impôt sur le revenu. En France, il ne représente que 3-4% du PIB, ce qui est exceptionnellement bas (On est à 11% en Belgique).

 

On ne doit donc parler de rien d'autre que de sa suppression pure et simple.

 

(Et ne me sortez pas qu'il faut augmenter l'impôt sur le revenu - avec ou sans flat tax - puis supprimer la TVA : vous finiriez tout juste avec le gros impôt sur le revenu ET la TVA).

Link to comment

L’impôt sur le revenu est un impôt ridiculement petit en volume, je plussoie, idéalement il faudrait qu'il finance toute l'économie, pour que les gens sachent combien ils payent.

 

Des tas de gens s'imaginent sincèrement ne pas payer d’impôts ou en payer très peu, évidemment que pour eux l'état c'est bon, il leur apporte visiblement bien plus qu'ils n'ont l'impression de payer !

 

Les deux problèmes majeurs, c'est la furtivité de l’impôt et la dette publique, le poids de l'état est un effet de bord qui n'est politiquement réalisable que parce que les gens ne réalisent pas le prix.

 

Les français ne sont pas du tout prêts a reverser 60% voir 70% de leurs revenus, pour de vrai, sans niches fiscales, de façon explicite (on te les prends, pas a la source, tu paye direct !), ils ne le font que parce que c'est diffus et caché, parce qu'ils ont l'impression que ce n'est pas eux qui payent.

 

 

 

 

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...