Jump to content
Gio

Les documentaires pour ou contre le kapitalism

Recommended Posts

Histoire de souiller définitivement la règle qui veut qu'on ne trouve que des documentaires ici, voici un court métrage :

« Jeu de Société », le court-métrage poignant et immanquable de la rentrée.

Mais ça a l'air bien conscientisé tout ça !

L'article manque de mots-clés comme "ouvrir les yeux sur" et "faire évoluer les consciences". Je suis déçu.

J'adore quand l'article décrit la critique du conservatisme du court métrage : le conservatisme c'est rester ancré dans le passé sans le questionner mais attention, c'est un peu caricatural.

Nonon. C'est mensonger et factuellement vide, pas caricatural.

Leur incompréhension se voit très bien un ou deux paragraphe après, quand ils dénoncent le fait que le père change les règles à sa guise pour son bien. Là où ils voient une contradiction du Système Capitaliste Conservateur (ben oui, n'avons-nous pas établi que les conservateurs étaient contre les changements de règles ?), c'est tout à fait logique quand on prend une définition tout de suite plus sérieuse du conservatisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Appliquer le capitalisme dans à peu près la seule structure sociétale où une variante du communisme ("primitif" ?) est mis en pratique et fonctionne, pour le critiquer et pointer du doigts les comportements égoïstes qui en découleraient, malin.

C'est le court métrage qui est très conservateur au fond, en nous montrant une famille "normale" avec que des couples hétéros, le papa qui gagne tout l'argent, les femmes qui ferment leurs gueules et qui écoutent le patron

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vendredi 4 aout à 23h35 sur Arte, il ne faudra pas rater le doc de Murray Lerner "Message To Love" qui raconte comment un noyau durs de gauchistes français ont ruiné l'organisateur du festival pop de l'Ile de Wight.en aout 1970.
Ces crevures gauchistes ont incité un public de 600 000 spectateurs à tout casser pour ne pas payer l'entrée.
L'organisateur Rikki Farr s'est retrouvé en faillite car les groupes et les chanteurs (Doors, Who, Jimi Hendrix) exigeaient d'être payé cash avant de monter sur scène !
On retrouve Jimi Hendrix pour sa dernière prestation, quelques semaines avant son décès

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'autres précisions, sur les actes de malveillance perpétrés par ces pourritures .... sur le sol anglais.

The scenes where the French anarchists try to tear down the iron fence actually occured on the first night of the festival

http://www.imdb.com/title/tt0117028/trivia?ref_=tt_ql_trv_1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pu enregistrer "Message to Love".
Il faut savoir que ce doc a été "bloqué" à la diffusion pendant 25 ans, à cause de ces putains de droits d'auteur musicaux..
Le ticket d'entrée au festival Isle of Wight 1970 n'était que de 3 livres sterling, avec excusez du peu: Jimi Hendrix, les Who, les Moody Blues, Jethro Tull, Kris Kristofferson, Miles Davis, Joni Mitchell, les Doors, Donovan, Joan Baez, Emerson Lake and Palmer , Leonard Cohen.et d'autres...
A cause d'une poignée d'enculés venus de France, hurlant des slogans anti-capitalistes, et refusant de payer un ticket d'entrée, l'organisateur débordé par les anarchistes a coulé financièrement.
On y voit des trucs ahurissants comme un anar montant sur scène et interrompant le spectacle pour gueuler des aneries au micro.
Aux States, les Rolling Stones, ne faisant aucune confiance à la police, avaient recruté des Hell's Angels comme milice, pour faire taire ce genre de perturbateur gauchiste.

A l'ile de Wight, la déroute économique a fait que le festival n'a pas pu se tenir à compter de 1971 jusqu'à sa reprise en 2002.
Comme le dit l'organisateur, dans le film, prenant le micro sur scène "Thank You bastards ! "

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le bon petit facho-communiste qui n'a pas payé sa place et s'approprie le festival.

festival wight1970.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Celui là aussi il est très drôle. Il voulait casser la clôture pour entrer gratos .Il inscrit son action dans le mondialisme anti-capitaliste.
Je serai curieux de savoir ce que ce genre de type est devenu 45 ans après.
ça ne me surprendrait pas qu'il ait fait carrière comme représentant syndical dans une boite d'état.

anarchiste-festival wight1970.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est devenu artiste subventionné, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/08/2017 à 15:57, kaleidoskop a dit :

Le bon petit facho-communiste qui n'a pas payé sa place et s'approprie le festival.
 

festival wight1970.jpg

 

Je l'aime ton gars !

 

Sanstitre23Sanstitre2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arte vient de publier sur YouTube sa fameuse longue série documentaire intitulée Capitalisme et destinée à livrer les"clefs de compréhension du système capitaliste".

Bien entendu, grâce à ce travail de déconstruction citoyenne"nombre de mythes s’évanouissent"  et l'on s'aperçoit que"des concepts considérés comme naturels […] reposent en effet sur de pures hypothèses ou des interprétations fausses".

Pour Adam Smith, par exemple, la fameuse main invisible n'était en réalité qu'une manière élégante de se gratter les couilles. C'est le "néolibéralisme sauvage de Milton Friedman" qui a travesti son idée originale.

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 C'est surtout qu'on fasse de Polanyi l'économiste final qui aurait tout compris qu'il est agaçant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est horrible, mon fil d'actu est pollué par la promotion du doc. Il faut vraiment que quelqu'un d'ici, avec les compétences qu'il faut, en fasse une critique pour envoyer les gens dessus.

 

Et la promotion de Polanyi est d'un comique, surtout vu la place que lui accorde l'économie aujourd'hui... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, RayRhacer a dit :

avec les compétences qu'il faut, en fasse une critique pour envoyer les gens dessus.

 

=> http://www.institutcoppet.org/2011/03/25/mises-le-socialisme-etude-economique-et-sociologique-1922

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas à proprement parler un documentaire pro-capitaliste mais j'ai découvert l'existence de ce documentaire datant de 2014 sur les Etats-Unis qui souhaite rétablir une image autre que celle que l'on se fait habituellement avec la propagande "chomskyenne" anti-américaine et son impérialisme mortifère, ainsi que les sophismes sur son Histoire qui l'entourent. Un sujet intéressant qui a été assez bien exploré chez les libéraux comme Guy Sorman ou Jean-François Revel.

 

Le documentaire a été réalisé par Dinesh D'Souza, un politologue né en Inde, sous le régime des castes. Il s'inspire aussi de son expérience d'immigré. Arrivé à l'âge quasi-adulte aux USA, il a considéré que contrairement aux castes hindoues fondées sur les croyances philosophiques et la loi du karma, il avait le pouvoir changer sa destiné dans cette vie, par ses décisions et ses efforts. Ce cheminement l'a amené à s'engager politiquement en tant qu'étudiant dans la rédaction d'un journal universitaire et dans l'organisation de débats politiques, avant de devenir un des conseillers politiques auprès de l'administration Reagan. 

 

Malheureusement il est difficilement trouvable sous-titré en français.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien, faudra que je regade ça ce WE.
 

Je suis justement en train de lire son "philosophie critique de l'histoire", c'est vraiment très bien. Typiquement aronien dans son approche vulgarisatrice : il présente 5 grands auteurs, avec finesse mais simplicité, fini par dire que Weber à raison.

 

:D

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, poney a dit :

Bien, faudra que je regade ça ce WE.

 

 Ce qui est drôle, c'est qu'en matant le docu, on ne se dit pas spécialement qu'Aron est brillant, mais surtout que la bande des intellectuels de gauche (Sartre et autres) était complètement tarée. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Nigel a dit :

 

 Ce qui est drôle, c'est qu'en matant le docu, on ne se dit pas spécialement qu'Aron est brillant, mais surtout que la bande des intellectuels de gauche (Sartre et autres) était complètement tarée. 

 

Oui, mais je pense qu'Aron était brillant, en témoigne son extraordinaire bibliographie qui est assez pointue : ses deux bouquins sur Marx, faut se les farcir et le boulot en amont est immense, même si les "18 leçon sur le siècle de l'industrie" (ou quelque chose dans ce gout ,j'ai oublié le titre exact) est un cours oral retranscrit ; le dyptique "la sociologie allemande" et "intro à la philosophie", c'est du lourd. "Essais sur la liberté", "démocratie je ne sais plus quoi", et ce "philosophie de l'histoire", ... sans oublier "les étapes de la pensée sociologique".
Rien de très original encore une fois : Aron est un passeur, un vulgarisateur, il fait la synthèse de beaucoup de courants et propose de rassembler les idées des autres plutôt que d'en proposer des nouvelles. C'est un intellectuel plus qu'un universitaire (et il ne faut pas oublier que c'est lui qui importe des néokantiens comme Weber et autres). Mais brillant quand même.

 

Sartre, dans son genre, était brillant aussi en fait. Lire ses pièces ou ses romans, c'est vraiment superbe. Je n'ai pas lu sa philosophie, je n'ai aucune idée de ce qu'il y a dedans. Par contre le personnage publique était dégueulasse, et je pèse mes mots.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, poney a dit :

1): je pense qu'Aron était brillant, en témoigne son extraordinaire bibliographie qui est assez pointue : ses deux bouquins sur Marx, faut se les farcir et le boulot en amont est immense, même si les "18 leçon sur le siècle de l'industrie" (ou quelque chose dans ce gout ,j'ai oublié le titre exact) est un cours oral retranscrit ; le dyptique "la sociologie allemande" et "intro à la philosophie", c'est du lourd. "Essais sur la liberté", "démocratie je ne sais plus quoi", et ce "philosophie de l'histoire", ... sans oublier "les étapes de la pensée sociologique".

Rien de très original encore une fois : Aron est un passeur, un vulgarisateur, il fait la synthèse de beaucoup de courant et propose de rassembler les idées des autres plutôt que d'en proposer des nouvelles. C'est un intellectuel plus qu'un universitaire (et il ne faut pas oublier que c'est lui qui importe des néokantiens comme Weber et autres). Mais brillant quand même.

 

2): Je n'ai pas lu sa philosophie, je n'ai aucune idée de ce qu'il y a dedans.

 

1): Sans oublier les sciences dures: « À mon avis, on n’a pas jusqu’à présent accordé l’importance qu’il mérite au fait que R. Aron ait abandonné à cette époque son projet de thèse complémentaire sur la biologie mendélienne. Dans la lettre à Bertaux du 19 novembre 1930, déjà citée, il indique le sujet de ce travail : Le mendélisme. Essai d’épistémologie et de critique. Retenons que, dans cette même lettre, il avoue trouver incompatibles l’inquiétude philosophique et la discipline universitaire. On retrouve le mendélisme et la génétique à la Section I de l’Introduction à la philosophie de l’histoire, dans l’analyse discriminatoire de l’histoire naturelle et de l’histoire humaine. Nous le retrouvons dans les Mémoires où l’hostilité des biologistes universitaires parisiens aux travaux des premiers généticiens est fort bien exposée (p. 51-52). Très subtilement, R. Aron a relevé un événement propre à l’histoire des sciences en France. Une conception de l’évolution des êtres vivants, présentée comme une succession historique, soit par les lamarckiens, soit par les darwiniens, interdit d’admettre un événement de rupture dans l’histoire des sciences de la vie, la découverte des lois de l’hérédité. Mais le mendélisme, dans son rapport à notre question, revient dans un autre ouvrage d’Aron, en 1976, celui qu’il n’est pas interdit de considérer comme son chef-d’œuvre, Clausewitz. À la fin du tome II, L’âge planétaire, on lit (p. 285) : « Ce qui manque à un biologiste mathématicien, à un honnête professeur, c’est le sens de l’histoire et du tragique. » Le biologiste mathématicien c’est le mendélien qui analyse les relations d’hérédité discontinue selon des modèles statistiques. L’honnête professeur c’est, pour reprendre les termes de la lettre à Bertaux, l’homme à qui la discipline universitaire interdit l’inquiétude philosophique. » -Georges Canguilhem, « Raymond Aron et la philosophie critique de l’histoire », Enquête [En ligne], 7 | 1992, mis en ligne le 09 juillet 2013, consulté le 03 janvier 2018.

(Bon après il était keynésien... Nul n'est parfait.)

 

2): C'est de la phénoménologie post-heideggérienne, avec de la terminologie hégélienne pour être sûr d'être indigeste. Je n'ai lu que la partie non-imbitable, et c'est nul: https://lesopinionsdesphilosophes.wordpress.com/2017/03/03/lexistentialisme-nest-quun-humanisme/

 

D'ailleurs j'ai essayé de lire Histoire et dialectique de la violence d'Aron (qui est un commentaire de la Critique de la raison dialectique de Sartre), comme par hasard c'était la première fois que je ne comprenais à peu près rien à un livre d'Aron.

Le seul bon côté de la Critique de Sartre est son refus de penser les processus du monde naturel comme régis par des lois dialectiques (ce qui est l'idée -débile- d'Engels, reproduite en encore plus subtile par Staline) -on trouve encore des staliniens français pour en voir à Sartre d'avoir dévié de l' "orthodoxie" marxiste là-dessus :icon_rolleyes:...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...