Jump to content
Gio

Les documentaires pour ou contre le kapitalism

Recommended Posts

Et je trouve hilarant que Data Gueule s'offusque des émissions de soufre et de plomb en Zambie qui "explosent" avant de reprocher à Glencore... d'arrêter la production parce que l'économie zambienne a besoin de cette industrie. Mais WTF ?!

C'est pourtant simple, il faut fixer des objectifs écolos aux entreprises et mettre en place la planification dès qu'elles échouent à suivre le bien commun pour se replier sur les profits privés égoïstes. N'as-tu pas écouté le Grand Timonier Mélenchon ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Datagueule, Cash Investigation, Arte Thema :  des émission tellement subversive et dérangeantes qu'elles passent aux heures de grande écoute sur le service public…

Share this post


Link to post
Share on other sites

" Vous n'avez pas l'impression de faire du profit sur le dos des autres migrants"

 

:facepalm:

 

Les commentaires ne sont pas mieux ...

 

Sur l'une des cabanes, il y a même un extincteur pour les incendies.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Dans l'artère principale, on trouve des magasins, des restaurants et même une église ou une école qui propose des cours de français. Il y a aussi un coiffeur et des artisans."

 

Et tout ça échappe à l'État, pas de programme scolaire dicté par le rectorat, pas de TVA, pas de réglementations, etc... Il paraitrait même que certains commerces sont ouverts le Dimanche, c'est évidemment de la concurrence déloyale. Mais que fait la police !

 

Franchement, c'est vraiment impressionnant le degré d'organisation qu'ils ont atteint.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Commentaire :

 

Voilà deux tuyaux de quelques mètres de diamètre (plus le petit troisième tuyau technique) qui montre l’incompétence (qui perdure depuis des années et ne fait que s'aggraver) des autorités françaises (qui pourtant ne se privent pas de critiquer et faire la leçon à d'autres pays qui ont des problèmes beaucoup plus importants à régler).
Cet honteux bidon-ville français est le plus grand d'Europe! Ce n'est plus une partie de la France, c'est encore une nouvelle zone de non-droit.
Tous ces trafics qui s'y déroulent sont surement bien contrôlés par les services de l’État français! Tous ces commerçants et artisans sont sûrement "en règle"...

 

 

 

Ragez les connards, ragez !

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trepalium la série arte qui annonce du wtf sera diffusé le 11 et 18 février

 

 

Dans ce monde, deux espaces sont séparés par un Mur d’enceinte imprenable. D’un côté la Zone, de l’autre la Ville. Cédant à une menace terroriste, le gouvernement impose aux salariés d’employer un quota d’« Emplois Solidaires » triés sur le volet. La famille de Ruben Garcia (Pierre Deladonchamps), un ingénieur en pleine ascension, est contrainte d’embaucher la Zonarde Izia (Léonie Simaga), qui rêve d’offrir un nouveau destin à son jeune fils Noah (Némo Schiffman)…

 

 

"Trepalium est une fable dystopique, le contraire d’une utopie. Elle ne propose pas un monde idéal, mais un monde qui serait allé vers ses pires défauts : l’ultralibéralisme poussé à l’extrême, dans un univers cloisonné.

Pour moi, cela s’est associé de manière naturelle à un imaginaire qui tournait autour de la régression. L’esthétique rétro-futuriste de la série fait écho à cette régression : les décors, les costumes, les accessoires, les vieilles voitures. On a regardé comment certains architectes du passé, des années 30 aux années 80, comme Le Corbusier, Oscar Niemeyer ou Ricardo Bofill, avaient imaginé l’avenir. Je me suis rendu compte que le présent était assez éloigné des fantasmes de futur que je pouvais avoir quand j’étais enfant : finalement, pas de voitures volantes, pas de copains robots, seule la crise qui s’est installée pour rester…

Le vrai changement c’est la présence, l’omniprésence des écrans. Je tiens aussi à évoquer le Mur, aussi important sur le plan conceptuel que narratif et symbolique. Trepalium parle de ségrégation. L’Histoire nous a malheureusement donné plusieurs exemples de ce type de murs."

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si t'enleve le passage sur le bieberalisme, ça n'a rien d'insultant.

Bon, ok, d'accord, je regarderais pour commenter. J'ai survécu à Silex & the City (et j'ai perdu beaucoup de neurones), je survivrais à Trepalium.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Cédant à une menace terroriste, le gouvernement impose aux salariés d’employer un quota d’« Emplois Solidaires » triés sur le volet."

Il y a un parallèle douteux avec l'actualité ou c'est qu'à moi que ça le fait ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a "Merci Patron!" qui sort cette semaine et qui a l'air bien gaucho

Lordon en fait une critique laudative dans le Monde Diplo...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai peut-être oublié de préciser que ce topic concerne les films documentaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et qui êtes vous, monsieur pour décréter cela? :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Celui qui a lancé ce topic (en pensant naïvement que les gens comprendraient implicitement le sujet).

Share this post


Link to post
Share on other sites

pff pas dispo en France bien sûr...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour la liste. J'en ai vu pas mal ; j'adore L'île aux fleurs .

Je me souviens d'un passage dans Les nouveaux chiens de garde où un des journalistes chialaient devant l'objectif parce qu'il n'a pas envie de choisir entre plusieurs entreprises pour avoir son électricité ou son eau : il veut des services publics qui marchent, c'est tout (il explique pas plus de ça comment faire mais on a compris qu'il veut que ça marche).

 

 

Tu peux rajouter La Société du spectacle de Guy Debord à la liste, si il y en a un à voir, c'est celui-là (lien youtube, malgré le nombre de vues marqué, je vous assure il est très connu, son bouquin date de quelques mois avant mai 68).

 

                                                                                                                                                                                                                                                                 

 

Et vous si vous faites un documentaire sur le capitalisme ou libéralisme, par quel angle attaquerez-vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour la liste. J'en ai vu pas mal ; j'adore L'île aux fleurs .

Je me souviens d'un passage dans Les nouveaux chiens de garde où un des journalistes chialaient devant l'objectif parce qu'il n'a pas envie de choisir entre plusieurs entreprises pour avoir son électricité ou son eau : il veut des services publics qui marchent, c'est tout (il explique pas plus de ça comment faire mais on a compris qu'il veut que ça marche).

 

 

Tu peux rajouter La Société du spectacle de Guy Debord à la liste, si il y en a un à voir, c'est celui-là (lien youtube, malgré le nombre de vues marqué, je vous assure il est très connu, son bouquin date de quelques mois avant mai 68).

 

                                                                                                                                                                                                                                                                 

 

Et vous si vous faites un documentaire sur le capitalisme ou libéralisme, par quel angle attaquerez-vous ?

 

la société du spectacle de guy debord c'est pas du bullshit ? j'hésite à le voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

la société du spectacle de guy debord c'est pas du bullshit ? j'hésite à le voir.

 

Pour avoir lu ses livres + tous ses films, franchement ça a changé ma vision du cinéma / les médias / la société.. Ses films ne sont pas vraiment des films, il essaye de te mettre mal à l'aise et te dégouter du cinéma traditionnel, on a l'impression que la voix (monotone) vient de loin, les images sont chiantes. Selon moi il fait des attaques mal placées sur le capitalisme ; son propos porte plutôt sur ce que l'on en fait du capitalisme et sur les médias à son époque (son propos doit d'ailleurs être actualisé avec internet).

Si tu as la flemme de t'y mettre regarde juste celui-là pour te faire une opinion :  Réfutation de tous les jugements,tant élogieux qu'hostiles,qui ont été portés sur le film la société du spectacle 1976

 

Avec des petites pépites "les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent", "je préfère rester dans l’ombre avec ces foules, plutôt que de consentir à les haranguer dans l’éclairage artificiel que manipulent leurs hypnotiseurs"

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok je vais voir ça merci :icon_wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...