Jump to content
Hayek's plosive

Les chinois, camaraderie et capitalisme

Recommended Posts

Il faut repeupler la France mathieu pour compenser les exilés fiscaux. On compte sur toi on te regarde...enfin non on vous regarde pas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui il faut faire plein de petits français mobiles qui s'en iront franchouillir le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Taxer les gens sans enfant cela revient au même que de subventionner ceux qui en ont, comme on fait en France.

Dans un système de retraite par répartition quasi exclusif, c'est cohérent, étatiste mais cohérent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le chef d’Etat chinois a annoncé des changements structurels dans l’armée chinoise, dans l’objectif de la rendre plus efficace.

Réorganiser pour mieux régner. C’est l’ambition affichée par la Chine, qui a annoncé samedi des changements de structure dans son armée. Ces changements interviennent peu après l’annonce par le président chinois Xi Jinping de diminuer les effectifs de son armée de 300.000 pour les ramener à 2 millions, et renforcer le contrôle du Parti communiste sur l’armée. Ces deux annonces représentent, selon le président Xi Jinping, « une décision stratégique majeure pour réaliser le rêve chinois d’une armée puissante », selon les médias d’Etat. Il souhaite notamment disposer d’une armée plus rapide à intervenir à l’extérieur de ses frontières.

Concrètement, trois nouvelles unités seront créées  : une unité chargée de la surveillance de l’arsenal de missiles stratégiques, un commandement général pour l’armée de terre, et une unité de soutien aux troupes de combat, selon l’agence officielle Chine nouvelle. Le ministère de la Défense a souligné que la création d’une unité consacrée au nucléaire ne signifiait pas un changement dans la politique stratégique de la Chine, mais était simplement une réorganisation.

Renforcer la puissance de combat de l’ensemble de l’armée

Cette annonce survient deux jours après que Pékin a annoncé qu’il était en train de construire un second porte-avions, à un moment où la Chine est en dispute avec ses voisins pour de nombreux îlots dans la mer de Chine. Un analyste chinois a estimé que cette réorganisation visait à renforcer la puissance de combat de l’ensemble de l’armée.

«  Pendant longtemps, la Chine n’avait pas d’intérêt à l’étranger, et la marine, les forces aériennes et les forces stratégiques étaient relativement faibles par rapport à l’armée de terre », a expliqué à l’Agence France Presse (AFP) Ni Lexiong, professeur à l’Université de Shanghai pour les Sciences politiques et le Droit. « Pour rattraper les puissances américaine et européenne (...), la Chine doit augmenter le niveau de modernisation et la puissance de combat de son armée » a-til ajouté

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Bruxelles pourrait accorder à la Chine le statut d'économie de marché. Cela interdirait toutes mesures de protection, notamment face aux pratiques de dumping. Beaucoup craignent une nouvelle déferlante de produits chinois. Les conteneurs chinois inondent déjà tous les ports européens, mais ce n'est rien par rapport à ce qui pourrait arriver l'an prochain. Aujourd'hui, l'Europe exporte pour 165 milliards d'euros de marchandises vers la Chine, contre 302 milliards importés, et pourtant, elle fait tout pour freiner la déferlante en imposant par exemple 52  taxes punitives sur des produits hyper subventionnés et vendus en dessous de leur prix de revient.

Un argument de poids

Mais cette arme sera interdite si la Chine obtient le statut d'économie de marché. Plusieurs secteurs sont menacés et avec eux l'emploi. Entre 1,7 et 3,5 millions d'emplois pourraient être supprimés en Europe, 183 000 à 370 000 rien qu'en France. Les syndicats européens sont bien décidés à peser dans le débat. Mais le gouvernement chinois à un argument de poids : ses investissements en Europe qu'il menace de réduire si l'Union européenne s'entête à ne pas lui accorder le statut d'économie de marché.

http://www.francetvinfo.fr/monde/chine/europe-la-chine-menace-les-emplois_1267453.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/021620716436-victoire-annoncee-des-separatistes-a-lelection-presidentielle-de-taiwan-1192744.php

 

Taïwan aimerait ne pas subir le même sort que Hong-Kong, et la perception des récentes disparitions de libraires là-bas vont sûrement aller dans ce sens dans l'Opinion. Cela dit, je ne pense pas que le PCC laissera les rapprochements cesser comme ça. A voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, Pékin doit voir cela d'un mauvais oeil. C'est un terrain propice pour plus d'agression médiatique (au moins dans un premier temps).

 

 

 

 

Les gars du Kuomingtang (ceux voulant la réunification, qui sont minoritaires je présume) sont considérés comme des traitres néomarxistes à Taiwan ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu qu'ils ont perdus, et d'assez loin (rapport de force à environ 60% vs 30%), ils ne doivent pas être très bien perçus par les locaux. Et même si les cocos du parti du peuple sont encore + minoritaires que le KMT, le plus grand problème des résidents de Taïwan, c'est pas tant Marx qu'une Chine qui étend un peu trop sa puissance à leur goût.

Après, le parti démocrate progressiste manifeste des convictions plutôt libérales (en tout cas sur une échelle qui comprend le KMT et le PCC), et n'ont pas un grand amour pour les rouges.

Sinon, sans trop me risquer je pense qu'il doit y avoir une intense guerre de propagande sur place.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, le KMT n'est pas du tout pro-reunification, et certainement pas communiste.

La position historique du KMT est qu'ils veulent une vraie democratie dans toute la Chine, incluant Taiwan dedans.

Ils considerent que les autorites communistes en Chine sont illegitimes et sont une "force d'occupation". Un peu comme quand les nazis occupaient la France.

 

Sur le plan economique, ils sont tres anti-communistes et la plus part pensent que l'etat doit intervenir le moins possible dans l'economie. Ils sont aussi pour enlever toutes les barrieres politiques et economiques avec la chine. Par exemple, pendant leur dernier mandat,ils ont etabli les lignes d'avions directes entre la Chine et Taiwan. Avant il fallait faire un detour a Hong Kong.

 

Une des raisons majeures du decontentement des Taiwanais envers le KMT est qu'il est tres controle par quelques "familles" (au sens propre) de politiciens. Beaucoup de candidats sont les fils, neveu, cousins, etc de grands politiciens du passe. Il y a aussi pas mal d'histoires de corruption.

 

--------

 

Le parti d'opposition DDP, qui vient d'etre elu, considere que trop de temps s'est ecoule depuis la separation d'avec la Chine et que les deux constituent des pays desormais distincts. La position officielle du parti est d'essayer de se diriger vers l'independence sur le long terme.

Pour ces elections qui viennent d'avoir lieu, la candidate a dit qu'elle ne declarerait pas l'independence pendant son mandat et se satisferait pour l'instant du status quo. C'est a dire l'independence de facto, mais sans la declarer officiellement.

 

Sur le plan economique, le DDP est tres proche du KMT, ils y a rarement des desaccords sur ce volet.

Le plan economique du DDP est surtout d'essayer de negocier et de signer des accords de libre echange avec les pays voisins et les Etats Unis, ce a quoi s'oppose la Chine.

 

Le DDP veut cependant mettre des restrictions sur les echanges avec la Chine pour eviter les abus qui ont eu lieu quand le KMT a essaye d'enlever ces restrictions (par exemple la Chine achetant des chaines de TV Taiwanaises et les faisant enlever les contenus negatifs par rapport au regime communiste chinois. Chose qui n'a pas ete tres bien recue par l'opinion publique Taiwanaise).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aussi, beaucoups d'organisations font des sondages d'opinions sur l'unification chaque annee.

Les nombres varient selon les organisations, mais ne depassent pas 3% meme pour les plus "optimistes".  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais, enfin, différents membres du KMT ont quand même opérés des rapprochements avec Pékin (Ma-Jing Seou en ayant été l'un des acteurs, il me semble), dans l'hypothèse où les rapprochements continueraient, même si c'est ce noble but qui les motives, je ne pense pas que l'on nous laissera beaucoup de doute sur qui finirait par happer l'autre entre la "grande démocratie chinoise" et le "régime populaire". D'ailleurs, quand bien même ils proclament être le gouvernement légitime de l'ensemble de la Chine, qu'ils sont peut-être de jure, ils ne le sont pas du tout de facto : la durée, selon Weber en tout cas, peut largement conduire à légitimer ou non un gouvernement. Je pense qu'ils en sont conscient, et leurs adversaires, s'ils en sont, ont de toute façon la plus grosse armée.

 

Du reste, si il s'agit bien de politiciens dont on parle (en dehors de quelques enseignements confucéens, je n'ai aucune idée de comment est perçu et pratiqué le pouvoir et le gouvernement là-bas), je pense sincèrement que leurs intérêts vont primer sur leurs idéaux, quand bien même ils seraient historiques. De toutes façon les corpus idéologiques, bien définis et délimités, ne doivent plus être aussi importants qu'ils ne l'étaient sous Tchang-Kai Chek vu que toute la région accepte au moins en partie le marché.

 

En dehors de ça, je ne vois pas le gouvernement chinois laisser faire sécession, quand bien même le peuple entier irait dans ce sens (ce qui est quand même l'objectif à terme d'une partie du DPP).

 

Sinon, je pensais vraiment que le KMT était resté + ou - socialiste dans son discours économique depuis Sun-Yat Sen, mais je ne devais pas être assez renseigné.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne la reaction de la Chine, elle a officiellement annonce deux criteres d'actions:

 

1. La reconnaissance du consensus de 1992

 

La Chine a declare qu'elle est prete a collaborer pacifiquement sur le plan economique avec tout leader (DDP ou KMT) qui reconnait le consensus de 1992.

L'ancien president Ma Ying-Jiu reconnaissait ce consensus, et a pu negocier plusieurs accords de co-development en consequence.

 

La nouvelle presidente n'a pas encore annonce si elle reconnaisait ou pas ce consensus. En fait, si on regarde le site de communication officielle du parti communiste chinois, c'est plein d'articles qui discutent de ca, et qui expliquent que c'est la condition sine qua none pour toute cooperation entre les deux pays.

 

Qu'est ce que le consensus de 1992? un truc tres bizarre qui demande beaucoup de gymnastique de l'esprit pour comprendre. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Consensus_de_1992

Je recommande de lire plusieurs fois la premiere premiere phrase de l'article wikipedia pour bien comprendre que c'est completement debile.

 

 

2. La declaration d'independance

 

Si Taiwan declare officiellement son independance, la Chine entre automatiquement en guerre, d'apres la loi sur Taiwan de 2005.

La Chine a officiellement 1600 missiles diriges sur Taiwan en alerte.

 

Aussi si la Chine entre en guerre contre Taiwan, les Etats-Unis entrent automatiquement en guerre contre la Chine, d'apres le traite d'alliance militaire.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh bien, c'est compliqué tout cela:

 

- je pense que les grandes instances de Pékin sont en train de réfléchir sur l'après-communisme pour

> satisfaire aux exigences de sa classe moyenne instruite (souvent en Occident) et qui voyage beaucoup

> récupérer Taiwan en douce

 

 

 

>  http://www.books.fr/xi-jinping-lhomme-le-plus-puissant-du-monde/

où il  est dit qu'ils décortiquent du Tocqueville.

 

où Tuweiming (杜维明) discute avec Francis Fukuyama d'une éventuelle démocratie confucéenne

 

Alors, c'est un professeur d'Harvard qui voyage souvent en Chine pour essaimer sa vision confucéenne

 

 

> il passe sur CCTV, et a donc l'oreille des dirigeants (sous-titré anglais)

 

Après, est-ce que c'est juste du décorum politique pour distraire la population, un surf sur le confucius-business (pour parer aux fêtes occidentales importées trop présentes pour les dirigeants), ou bien une intention qui tâte le terrain, je ne sais trop.

 

 

En tout cas, il y a surement un jeu entre Taiwan et Chine pour savoir qui sera le plus chinois des deux. Avec une asymétrie où Taiwan devra nécessairement se différencier idéologiquement de la Chine continentale pour parer à une réunification (ne serait-ce que potentielle). Et la Chine essaiera sans trop se forcer d'être en apparence un double de Taiwan pour l'aspirer.

 

 

Ensuite, il sera intéressant de voir la trajectoire du nouveau programme politique taiwanais (posture anti-chinoise fondée sur des peurs ou pro-taiwanaise fondée sur un projet allant de l'avant), quel tournant ils vont prendre après le règne du KMT (en supposant que le KMT n'ait pas d'influence sur l'application active de la nouvelle politique)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh bien, c'est compliqué tout cela:

 

- je pense que les grandes instances de Pékin sont en train de réfléchir sur l'après-communisme

Je suis très circonspect quand à la volonté de Pékin d'abandonner leur pouvoir. Ils iront probablement au clash quand le fil au bout duquel tient le régime cédera sous le poids de la jeunesse chinoise éduquée.

La réunification chinoise me paraît donc improbable sans un effondrement du régime continental.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pékin est soupçonné d'enlever des Hong Kongais :

Le Monde.fr - Un libraire hongkongais a été conduit « contre son gré » en Chine

Londres a déclaré que Lee Po, 65 ans, titulaire d’un passeport britannique et qui serait détenu par la Chine, avait été « conduit contre son gré sur le continent ».

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/02/12/un-des-libraires-hongkongais-a-ete-conduit-contre-son-gre-en-chine_4864359_3216.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sa librairie manquait de livres d'extrême gauche. En France il aurait fait faillite depuis longtemps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sa librairie manquait de livres d'extrême gauche. En France il aurait fait faillite depuis longtemps.

Ça m'étonnerait qu'on puisse encore se faire déporter pour manque d'engagement dans la révolution prolétarienne, là bas. Je crois que ce délire leur est passé depuis les quatres modernisations. Àmha c'est plus un problème de susceptibilité du gouvernement. À vrai dire, Pékin préfère éviter la diffusion de la moindre critique à son égard, et il me semble que certaines de ses couvertures s'avéraient problématiques.

http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/hong-kong-les-cinq-personnes-disparues-ont-elles-ete-enlevees-par-pekin

Voilà, bon après, ça fait un moment que ça se sait. Le coup du "1 pays, 2 systèmes", ce n'est plus vraiment une réalité. Comme pour Taïwan : ce qui compte, maintenant, c'est la volonté de la Chine. La réalité, en Chine, c'est que Xi Jiping guide le peuple et comme pour tous les guides, il faut faire attention à ne pas y toucher.

En soi c'est pas vraiment étonnant, c'est le comportement de tous les politiques qui se donnent - et se sont donnés - une carrure autoritaire. Plus particulierement quand ils sont à la tête d'une puissance plus grande que celle de leurs freres. Ça ressemble un peu aux relations Russo-Ukrainiennes par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout va bien. Les sprinklers à pognon fonctionnent à plein régime en Chine.

 

Sur les deux premiers mois de l'année, 1 trillion de $ de nouveaux crédit après un mois de décembre record.

 

http://www.zerohedge.com/print/524177

 

(Note : N'ayez pas peur de cliquer, ça ne déclenche pas d'impression, c'est juste une version sans pub et plus lisible de l'article qu'en lien normal.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Le pire ! C'est qu'on accusera l'ouverture au capitalisme quand la bulle pêtera !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Préambule : Ce serait cool si le titre était un peu arrangé et rendu un peu plus "research-friendly"

 

http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-04-11/chinese-debtors-have-never-faced-such-hard-times-paying-interest-imw6qo91

 

Via bloomberg, un graphique en rapport avec la capacité des entreprises chinoisises à servir leur dette. Saurez vous trouver le gros, gros problème, avec ce graphique (Je ne parle pas de sa forme, mais de ce qu'il indique, de ce qu'il montre).

 

-1x-1.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je lis bien ça veut dire que le résultat d'exploitation ne suffit qu'à couvrir 25% du service de la dette dans le cas des pétrolières par exemple (donc déficit de 75% du Rexp hors résultat exceptionnel) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Préambule : Ce serait cool si le titre était un peu arrangé et rendu un peu plus "research-friendly"

 

Tiens... tu critiquerais quand même pas la modération... ?

 

tumblr_o30lprLpio1url7zxo1_500.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...