Jump to content

[modéré]Hollande, le départ du comique français


Recommended Posts

ca depend justement.En l'etat, clairement non.Mais par exemple, Chavez et son successeur ont reussi a vider les supermarches sans que le pays soit completement a feu et a sang.En france je sais pas comment ca evoluerait un situation comme ca...

Link to comment

Complètement à feu et à sang non mais  c'est quand même entre 40 et 80 (jusqu'à 122 pour Caracas) mort pour 100 000 habitants. Quasiment deux fois le Mexique pour l'estimation basse. C'est un peu en dessous de 5 dans aux USA qui sont considérés souvent comme un standard de violence. 

Link to comment

 

Seuls 60.000 des 150.000 militants du Parti socialiste sont à jour de cotisation, a admis Jean-Christophe Cambadélis au micro du Grand rendez-vous Europe1-Le Monde-I-télé. Le premier secrétaire du PS a parlé de "difficultés" à faire remonter les cotisations des militants.

Si ce chiffre est avéré, il ferait passer le PS derrière le FN (qui compte 83 000 adhérents à jour de cotisations selon Marine Le Pen) et l'UMP (qui compterait 237 000 cotisants). 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/11/30/97001-20141130FILWWW00046-60000-militants-ps-a-jour-de-cotisations.php

 

Link to comment

@tout38

Soulevement, populaire, en France... Même pas en reve!

On verra. Tu ne vis plus en France .Tu ne peux donc pas mesurer à quel point la classe politique est discréditée et l'opinion exaspérée.

Seule cette machine à fabriquer des esclaves que constitue l'Etat-providence permet encore de maintenir la paix sociale en France. Mais comme celui-ci bénéficie de moins en moins aux classes moyennes, celles-ci ne vont selon moi plus tarder à sortir de leur torpeur. Je peux bien sûr me tromper, mais à la place de Flanflan et compagnie, je commencerai à me faire du souci.

Quant à la droite molle au lieu de se perdre en vaine querelles et de copier les dispositions les plus égalitaristes et l'étatisme mortifère de la gauche, elle ferait bien de se remettre en question, car en l'état actuel des choses, elle est incapable de proposer une alternative décente à la politique spoliatrice et liberticide des socialistes. Quant aux autres partis, il n'y a sans doute pas grand-chose de bon à en attendre, sauf peut-être des partis libéraux, mais ceux-ci pèsent tellement peu...

Link to comment

Understatement du mois.

Tu as conscience que tu dis des conneries en parlant de "paupérisation croissante de la classe moyenne et la prolétarisation d'une bonne partie de ses membres" ?

Dis !?

Beaucoup d'économistes et de personnalités proches des idées libérales partagent pourtant ce constat. J'aurais simplement du préciser puisque tu pinailles que cet appauvrissement croissant des dites catégories va inexorablement vider les classes moyennes d'une bonne partie de leurs membres, entraînant leur relégation de fait dans le prolétariat.

Mais si cela te fait plaisir de m'insulter, ne t'en prive surtout pas!

Link to comment

On verra. Tu ne vis plus en France .Tu ne peux donc pas mesurer à quel point la classe politique est discréditée et l'opinion exaspérée.

Ca serait possible d'arreter avec ca? On s'en fout de vivre ou pas en France, la preuve puisque tu racontes nimp sur l'etat financier des francais, notamment de la classe dite moyenne.

Ta revolution c'est un delire, un truc d'ado qui n'a pas compris comment tourne le monde. Un peu comme quand tu cries au crash economique, la realite te donne tort, heureusement d'ailleurs.

Link to comment

Ca serait possible d'arreter avec ca? On s'en fout de vivre ou pas en France, la preuve puisque tu racontes nimp sur l'etat financier des francais, notamment de la classe dite moyenne.

Ta revolution c'est un delire, un truc d'ado qui n'a pas compris comment tourne le monde. Un peu comme quand tu cries au crash economique, la realite te donne tort, heureusement d'ailleurs.

C'est un délire d'adolescent que te penser que le monde n'a jamais été aussi endetté et que cela risque de très mal se terminer... Des économistes aussi éminents que le professeur Fekete redoutent également le pire.

Mais libre à toi de penser que des Bernanke, Jellen, Abe et autre Draghi sont

de fins gestionnaires. Du reste, c'est bien connu, après plus de 20 ans de relances délirantes doublées de politiques monétaires toujours plus accommodantes, le Japon se porte comme un charme...

Mais ceci dit, je peux comprendre que comme beaucoup de gens tu aies besoin d'être rassuré, même si cela n'empêchera aucunement la situation financière mondiale de continuer à se dégrader. Je t'annonce d'ores et déjà la faillite du Japon dans un délai de 6 mois à cinq ans. Or la chute de la troisième économie mondiale risque de faire quelques petits dégâts...

Link to comment

Tout ça me fait penser que j'ai arrêté de suivre Béchade & co. Pour la bonne et simple raison qu'ils sont de piètres gestionnaires et que si on les écoute il ne faut absolument rien faire car de toute façon tout est foutu. Ce qui revient à miser "all-in" sur la pire des situations. Et ça, c'est juste la meilleure assurance de se planter en beauté.

Link to comment

Tout ça me fait penser que j'ai arrêté de suivre Béchade & co. Pour la bonne et simple raison qu'ils sont de piètres gestionnaires et que si on les écoute il ne faut absolument rien faire car de toute façon tout est foutu. Ce qui revient à miser "all-in" sur la pire des situations. Et ça, c'est juste la meilleure assurance de se planter en beauté.

Il convient de distinguer deux choses. Bechade, Delamarche et leurs amis, proposent de bonnes analyses sur l'économie.

En revanche, leur aversion légitime pour ces saletés de QE les a conduits à se fourvoyer dans leurs analyses des marchés, même s'ils nuancent désormais davantage leurs propos.

Les milliards gentiment distribués par les banques centrales ne peuvent que faire s'envoler les marchés financiers. Il y a donc de belles affaires à faire, à condition de savoir se retirer du jeu avant l'explosion de la bulle...

Link to comment

Il ne faut pas avoir aussi peur que ça de la dette. Une dette ça se liquide et on repasse à autre chose.

 

 

 

Je t'annonce d'ores et déjà la faillite du Japon dans un délai de 6 mois à cinq ans.

 Priceless. 

 

Tu as mis combien sur tes positions vendeuses ?

Link to comment

C'est un délire d'adolescent que te penser que le monde n'a jamais été aussi endetté et que cela risque de très mal se terminer... Des économistes aussi éminents que le professeur Fekete redoutent également le pire.

Mais libre à toi de penser que des Bernanke, Jellen, Abe et autre Draghi sont

de fins gestionnaires. Du reste, c'est bien connu, après plus de 20 ans de relances délirantes doublées de politiques monétaires toujours plus accommodantes, le Japon se porte comme un charme...

Mais ceci dit, je peux comprendre que comme beaucoup de gens tu aies besoin d'être rassuré, même si cela n'empêchera aucunement la situation financière mondiale de continuer à se dégrader. Je t'annonce d'ores et déjà la faillite du Japon dans un délai de 6 mois à cinq ans. Or la chute de la troisième économie mondiale risque de faire quelques petits dégâts...

Tu lis une serie d'economistes qui sont sur un segment marketing pour vendre leur came, rien d'autre. Je peux t'en trouver autant qui disent le contraire des theses que tu pensent etre justes, and so what?

La grande difference entre toi et moi, c'est que pendant que tu te trouves enferme dans ta salle de classe toute la journee, je me ballade dans le monde et suis en contact direct avec le business, notamment des ports commerciaux et des clients associes. Crois-moi ou pas, les portfolios de projets au niveau mondial sont solides et les financements se trouvent sans soucis.

 

Alors oui, il y a des soucis locaux d'ajustement a un monde qui vient de vivre une revolution (une vraie celle-la...), celle d'internet mais si tu crois que ca va disparaitre comme ca, tu reves.

 

Et non, je n'ai besoin d'etre rassure de rien du tout, le reel me suffit et je le prefere aux delires des pessimistes en tout genre, fussent-ils de "grands" economistes.

Link to comment

Ah non, mais moi je vends le Japon. De là à parler aujourd'hui de faillite dans 5 ans surtout que c'est pas l'impression de monnaie qui leur fait peur...

Je me suis mal exprimé en parlant de faillite. Disons plutôt que la valeur du yen risque de tendre vers zéro :icon_wink:

Link to comment

 

 

Crois-moi ou pas, les portfolios de projets au niveau mondial sont solides et les financements se trouvent sans soucis.

 

Pour être honnête, c'est comme ça que commence le boom.

Link to comment

Tu lis une serie d'economistes qui sont sur un segment marketing pour vendre leur came, rien d'autre. Je peux t'en trouver autant qui disent le contraire des theses que tu pensent etre justes, and so what?

La grande difference entre toi et moi, c'est que pendant que tu te trouves enferme dans ta salle de classe toute la journee, je me ballade dans le monde et suis en contact direct avec le business, notamment des ports commerciaux et des clients associes. Crois-moi ou pas, les portfolios de projets au niveau mondial sont solides et les financements se trouvent sans soucis.

 

Alors oui, il y a des soucis locaux d'ajustement a un monde qui vient de vivre une revolution (une vraie celle-la...), celle d'internet mais si tu crois que ca va disparaitre comme ca, tu reves.

 

Et non, je n'ai besoin d'etre rassure de rien du tout, le reel me suffit et je le prefere aux delires des pessimistes en tout genre, fussent-ils de "grands" economistes.

J'entends bien tes objections, mais je constate que tu ne dis pas un mot de la situation critique, pour ne pas dire désespérée du Japon. Tu as raison car il n'y a effectivement plus grand-chose à en dire. Il suffit juste d'ouvrir les yeux pour constater les dégâts. Seuls quelques keynésiens délirants (pléonasme) ou néolibéraux guère plus inspirés, persistent à affirmer le contraire. 

 

Mais désolé, cher Alex 6, je ne suis peut-être qu'un "petit prof enfermé" dans sa salle de classe, même si mon emploi du temps d'enseignant me laisse du temps pour m'adonner à d'autres activités et fréquenter toutes sortes de gens, dont pas mal issues du très respectable monde de l'entreprise. Par ailleurs, je me suis toujours passionné pour l'économie, même si contrairement à certaines personnalités de ce forum, je ne suis pas un expert de ces questions. 

Aussi, sans vouloir chercher absolument à te contrarier, je puis t'affirmer que le fait de trouver facilement des financements, ne prouve strictement rien. Dans un monde où l'argent coule à flots grâce aux politiques monétaires accommodantes, c'est même la moindre des choses... Quant aux projets, je ne doute pas de leur solidité. En revanche, le jour où par exemple, le yen ne vaudra plus rien, malgré la qualité de ses infrastructures et et de son industrie, le Japon risque quand même de connaître des moments difficiles.

Cela ne signifie pas qu'il ne pourra pas renaître ensuite de ses cendres, mais sur le moment, cela sera très douloureux et mondialisation oblige, la secousse se fera naturellement sentir bien au-delà de ses frontières... 

Pour le reste, je laisse à l'avenir le soin de nous départager. Sur ce bonne soirée ou bonne nuit (vu la région où tu vis, la formule est sans doute plus appropriée!)

Link to comment

C'est bien ce qu'on disait : tes propose relèvent du bullshit non fondé. Juste de la geignardise autistique.

Je te l'ai déjà dit. Si cela te fait plaisir de m'insulter, cela ne me dérange pas. En revanche, je doute que cela puisse me convaincre de changer ma vision des choses. Cordialement

Link to comment

Je suis certainement un imbécile, surtout comparé à toi cher Lucilio. Mais pour avoir étudié un peu l'économie et l'histoire, il me semble me souvenir que le développement des classes moyennes a été permis par la forte croissance de l'ère industrielle. 

En revanche, dans les périodes de stagnation ou pire de régression, lesdites catégories tendent à subir, du moins une partie notable d'entre elles, un véritable déclassement. Elles basculent ainsi malgré elles vers les couches inférieures. Or aujourd'hui, toutes les conditions sont réunies pour qu'un tel phénomène se reproduise dans des pays comme la France (et pas mal d'autres également). Du reste, il commence déjà à produire ses effets, mais je le concède, il faudra laisser passer mal d'année pour donne sa pleine mesure.

 

Si l'actuelle crise s'arrête bientôt, on, peut toujours croire aux miracles, le risque sera conjuré. En revanche, si la situation économique continue à se dégrader, je ne vois pas comment, on pourrait y échapper...  

Link to comment

C'est très agaçant toute cette gentillesse mal placée.

Si tu me connaissais, tu saurais que ladite gentillesse n'est pas feinte. 

J'ai beaucoup de défauts et il peut m'arriver d'être de mauvaise foi ou de me montrer trop agressif.

Mais les années m'ont appris à cultiver une certaine bienveillance envers autrui. 

 

Link to comment

...il me semble me souvenir que le développement des classes moyennes a été permis par la forte croissance de l'ère industrielle.

 

C'est ça mon vieux. Continue à t'enfoncer.

Mais j'observe un rétropédalage dans tes pleurnicheries : on est passé d'une France victime d'une "paupérisation croissante de la classe moyenne et la prolétarisation d'une bonne partie de ses membres" à "les conditions sont réunies pour qu'un tel phénomène se reproduise dans des pays comme la France".

 

Alors ta "politesse", tu te la carres dans le cul et fais preuve d'un minimum d'honnêteté intellectuelle.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...