Jump to content
Chitah

[modéré]Hollande, le départ du comique français

Recommended Posts

Il y a un léger frémissement, vers un léger moins pire, un embryon de mesures d'économies qui vont dans un sens dont on ne peut se plaindre, lorsqu'on est social démocrate avec une légère tendance libérale.

Pour un anarcap, c'est bof. Mais  c'est pas demain la veille, et les hommes d'état français vont pas se mettre à boucler tous les ministères àlakon, licencier  du fonctionnaire et sucrer toutes les subventions.

Le sevrage, c'est dur.

Je préfère imaginer que Valls ment, en sachant qu'il va annoncer "pire", en matière de réformes structurelles à venir.

Je partage un peu l'optimisme de Chitah, parce que bon, c'est plus gai. Mais les promesses et les plans pour dans dix ans, je reconnais qu'on peut dubiter

 

Et j'ajoute que je constate autour de moi, qui suis entourée de fonctionnaires bisounours, que le discours évolue, de plus en plus se plaignent des gaspillages et autres conneries hallucinantes, bien conscients qu'ils vivent leurs dernières heures de réunion à attendre la sonnerie

 

Tant que je traine ici :

Je suis proprement dégoutée du traitement de cette "affaire" Aquilino". Pas un journaleux pour relever la honte, l'indécence à profiter des ors du palais, se prendre pour un seigneur, et écrire les sketchs d'un président de gôche qui déteste la finance, les riches et tout leur tralala.

Mais comment ces gens là peuvent ils se regarder dans la glace ? Comment peuvent ils se penser autant dans l'impunité au point de se faire cirer ses pompes sous le nez de tout le monde ?

Putain, mais qu'on le pende avec ses tripes, pour l'exemple !

Na

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je partage un peu l'optimisme de Chitah, parce que bon, c'est plus gai.

C'est surtout que si j'ai tort, personne ne me le fera remarquer en France parce qu'on aura des soucis bien plus graves à gérer que de savoir si je suis un tocard béat d'admiration devant la gauche ou pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même si c'est encourageant (-25 milliards net, peut-être -50 si on a un peu de croissance), on est loin des enjeux : 90 milliards de déficit l'année dernière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Projet possible en Hollandie ? (Travailler six heures par jour, un nouveau projet suédois)

Dans certaines collectivités, ce serait un progrès indéniable de bosser 6 heures par jour toute l'année : http://www.midilibre.fr/2014/02/21/agents-municipaux-montpellier-en-tete-de-l-absenteisme-national-perpignan-4e,825395.php

A Perpignan on est semble-t-il assez loin du compte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si un jour quelqu'un tente de supprimer le statut de fonctionnaire je lui souhaite bien du courage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Projet possible en Hollandie ? (Travailler six heures par jour, un nouveau projet suédois)

 

En France certains ont un projet de 32h.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lisez bien cet article : http://www.courrierdesmaires.fr/34510/la-refonte-de-la-carte-des-regions-met-leurs-presidents-en-ebullition/

Les présidents de conseils régionaux (PAS PRESIDENTS DE REGIONS BORDEL DE MERDE) commencent à chier dans leur ben's. Mais bien peu contestent le principe de la réforme.

C'est bon signe.

Et attention : il s'agit d'un projet pharaonique, extrêmement risqué, et qui sera à la base coûteux. Comme pour une réorganisation d'entreprise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si un jour quelqu'un tente de supprimer le statut de fonctionnaire je lui souhaite bien du courage.

Le truc c'est que maintenant, ce ne sont plus seulement les libéraux et Madelin qui en parlent. Le progrès intellectuel est incontestable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par mois ?

 

Semaine faut pas déconner. :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le truc c'est que maintenant, ce ne sont plus seulement les libéraux et Madelin qui en parlent. Le progrès intellectuel est incontestable.

 

Ce statut c'est un totem et pour le faire sauter ça passe par des grèves monstres et un blocage du pays. En face, ce sont des champions du monde de la grève donc il faut s'attendre à un gros combat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par mois ?

Quelle vilaine celle-là. :lol:

Si ils étaient moins cons et moins idéologisés, les syndicats de fonctionnaires valoriseraient ce qu'ils font pour les français. Le mec de Pole Emploi qui écoute un demandeur d'emploi visiblement alcoolique avec des problèmes à la maison (donc TRES loin de l'emploi). Le flic qui vient pour la n-ième fois visiter un squat où une mère de famille toxico délaisse ses gosses. L'employé des impots qui voit un mec de bonne foi qui a trébuché et qui lui accorde un petit sursis. etc.

Sinon sur un truc qui n'a rien à voir : Rocou m'a signalé vertement et il avait raison que le ministère de la culture devait être supprimé. Comme d'hab, j'ai répondu "attention, c'est dur, toussa toussa". En fait il a raison. Quand une famille n'a plus de thunes, elle coupe les sorties au resto et au cinéma, au théatre, on coupe l'achat de jouets, etc. Pour l'Etat c'est pareil : les saltimbanques et compagnie, on coupe, on n'a plus de thunes pour la gloire de la culture française chaipakoi mes couilles.

Donc Valls doit au moins proposer une diminution de 20% du budget, sinon c'est une merde. Voire une suppression mais faut pas rêver. On garde l'entretien du patrimoine, et on coupe les subventions à tous les festivals et je sais pas quoi. Ils n'auront qu'à augmenter les recettes de billeterie, trouver des sponsors privés, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce statut c'est un totem et pour le faire sauter ça passe par des grèves monstres et un blocage du pays. En face, ce sont des champions du monde de la grève donc il faut s'attendre à un gros combat.

Si Valls essaie, il sera respecté même si il rate. Juppé, avec les grèves de 95, a gardé l'image d'un mec qui tient. OK, il a pas gagné, mais au moins il a essayé. Et les français s'en souviennent, il a fait ce qu'il a pu pendant 5 ou 6 semaines.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste un détail : vous avez remarqué que depuis quelques pages, le nom propre qui se trouve dans le titre du topic n'est même plus cité?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La catégorie "saltimbanque", quand il s'agit des pouvoirs publiques, mériterait une acception suffisamment large pour couper les vivres à d'autres secteurs. Pour moins, les collectivités locales sont des saltimbanques beaucoup plus nuisibles que les comités chargés de maintenir en l'état le patrimoine par exemple (budgets qui je l'accorde sont assez minimes comparés aux investissements estampillés "culture"). 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En général quand il y a réforme celui qui l'entame à une légitimité/popularité qui permet de lancer la chose et de supporter les mécontentements inévitables. Le problème de Hollande c'est qu'il n'a ni la légitimité ni la popularité qui lui aurait permis de le faire. Ce chantier il aurait du le lancer à l'été 2012, mise en pratique aux prochaines régionales et il aurait pu se vanter d'un bilan de réformateur. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

EELV certainement pas. Duflot cherche à siphonner les voix de Mélenchon. Pour le reste je ne sais pas mais c'est plausible.

 

J'ai dit « EELV réformiste ». Duflot irait avec l'autre bloc. Il y a d'ailleurs pas mal à EELV qui critiquent la ligne de Duflot et qui plus généralement pensent qu'on peut être écolo sans être d'extrême-gauche.

Sinon je suis aussi plutôt optimiste. Pas que je fasse confiance à Valls ou Hollande [le voilà cité] pour faire les réformes [qu'ils feront car ils n'ont pas trop le choix], mais le simple fait qu'ils annoncent ces réformes est le signe d'un changement de paradigme complet. (Pour l'anecdote ce genre de modification sur Wikipédia en est l'exemple). Ça va obliger la gauche du PS à se repositionner, ainsi que les socialistes de l'UMP (qui ne proposaient pas plus que Valls jusqu'à présent).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est ce qui a rendu possibles les reformes en Suède il y a 20 ans ? C'était bien la merdasse, aussi, et pourtant...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fait que le pays soit au bord de la faillite. Pas d'autre choix que de se bouger le cul.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha la culture... La mairie de Metz s'est faite réelire avec un programme que je résume en quelques mots "nous serons la meilleure équipe d'animation".

Ouais, de meilleurs G.O.

(Monde de merde.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon bah voilà, yapuka faire pareil

Le plan sur trois ans annoncé par Valls vise justement à éviter cela et donc aussi à éviter une réforme structurelle. Si ils obtiennent les résultats qu'ils espèrent, cela leur évitera de baisser le budget du ministère de la culture (il faudra bien avoir le soutient des zartistes pour être réélu !). Je suis peut-être trop radical mais applaudir quand le socialisme fonctionne ne me parait pas aller dans le sens du libéralisme. Cela dit, il se peux que je me trompe, qu'ils aient à cœur l'intérêt général et qu'il réformeront plus profondément quand bien même le FMI ne serait-il pas à l'Elysée.

Chitah demande si il n'y a que des libéraux qui peuvent sauver ce pays, je lui répond que cette capacité est proportionnelle au libéralisme dont fera preuve le gouvernement. Et oui, j'avoue tout : je suis libéral... L'État nous vend et monopolise des services de force en nous endettant et quand pour moins nous endetter il réduit la qualité de ces services pour ne pas avoir à libéraliser, on devrait y voir du libéralisme ?! A d'autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les réformes de Valls constituent un très léger progrès. Cependant, il aurait fallu réduire beaucoup plus fortement les dépenses et engager en sus une série de réformes structurelles pour espérer obtenir des résultats significatifs. Les projets de Valls me rappellent au fond les quelques timides mesures adoptées au cours du précédent quinquennat. Le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite par exemple, allait également dans le bon sens. Mais c'était très insuffisant, comme le sont à présent les mesures annoncées par le gouvernement socialiste.

 

Trop peu, trop tard... Le PS comme l'UMP et ses alliés refusent absolument de toucher au merveilleux "système français". S'attaquer à l'Etat-providence les obligerait à renoncer à une partie de leurs pouvoirs exorbitants et cela ils ne veulent pas en entendre parler. Puisse l'aggravation probable de la crise les obliger à revoir leurs positions ou mieux à céder la place à une relève autheniquement libérale.

 

Joyeuses Pâques à tous!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon bah voilà, yapuka faire pareil

Le problème c'est que la France c'est pas la Suède, ils ont pas forcément les même conditions pour s'en tirer. D'après un commentateur masqué, si la faillite devait survenir, le pays la jouerait plutôt façon Argentine.

Et on ne parle pas des retraites qui ne seraient plus versées ou que sais-je encore.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce fil me fait penser à un programme informatique monstrueux dont on s'aperçoit que ce qu'il produit n'est pas à la hauteur de la place qu'il occupe.

La seule solution de faire mieux avec moins c'est de tout reprendre à 0, et pas de rajouter des lignes de code censées simplifier la vie des Français.

C'est tout le système d'exploitation qui est à changer, et pas seulement le "logiciel" de l'Etat. Ce sont les besoins et les utilisateurs qui doivent faire émerger les solutions.

La France a 30 ans de retard minimum en matière de réforme, pour rester dans la course, il faudrait qu'elle prenne 10 ans d'avance, et donc inventer une autre manière de gérer la chose publique.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La catégorie "saltimbanque", quand il s'agit des pouvoirs publiques, mériterait une acception suffisamment large pour couper les vivres à d'autres secteurs. Pour moins, les collectivités locales sont des saltimbanques beaucoup plus nuisibles que les comités chargés de maintenir en l'état le patrimoine par exemple (budgets qui je l'accorde sont assez minimes comparés aux investissements estampillés "culture").

Tout de même, dans les collectivités, il y a des services sociaux comme la CCAS. Sujet épineux, comment "privatiser" tout ce bordel? Pour la ville de Paris, de mémoire, 500 millions de subvention, tu imagines le nombre d'équivalents temps plein que ça fait.

Mais sur le fond tu as raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plan sur trois ans annoncé par Valls vise justement à éviter cela et donc aussi à éviter une réforme structurelle. Si ils obtiennent les résultats qu'ils espèrent, cela leur évitera de baisser le budget du ministère de la culture

C'est exactement cela : ils sauveront la Bête car ils souhaitent continuer à vivre dessus, ils ne souhaitent pas assainir ses compter pour rendre des sous aux français.

Je suis peut-être trop radical mais applaudir quand le socialisme fonctionne ne me parait pas aller dans le sens du libéralisme. Cela dit, il se peux que je me trompe, qu'ils aient à cœur l'intérêt général et qu'il réformeront plus profondément quand bien même le FMI ne serait-il pas à l'Elysée.

Je ne me fais aucune illusion, l'hôte de Matignon et de l'Elysée c'est pas Chitah, c'est François Hollande le "socialiste" (Dieu seul sait ce qu'il pense vraiment) et Manuel Valls le "social-libéral". On ne peut pas demander à un pompier de cultiver un champ de patates, un pompier ça éteint des incendies, au mieux ça sait arroser d'eau un périmètre, on pourra tout au plus lui demander d'arroser le champ de patates mais pas de le cultiver. Bah un socialiste c'est pareil, ça fait du socialisme.

Chitah demande si il n'y a que des libéraux qui peuvent sauver ce pays, je lui répond que cette capacité est proportionnelle au libéralisme dont fera preuve le gouvernement. Et oui, j'avoue tout : je suis libéral... L'État nous vend et monopolise des services de force en nous endettant et quand pour moins nous endetter il réduit la qualité de ces services pour ne pas avoir à libéraliser, on devrait y voir du libéralisme ?! A d'autres.

Le réflexe classique pour un libéral, c'est par exemple d'aimer les CD de Johhny Hallyday, et d'aimer tellement cela qu'il finit par croire que Johnny est libéral. Alors que cela n'a rien à voir.

De mon côté : j'ai dit que Valls allait dans le bon sens. Je n'ai jamais, et je mets au défi quiconque de prouver le contraire, mais alors jamais dit que Hollande ferait du libéralisme en France. Jamais. J'ai dit qu'il réformerait, je n'ai jamais, au grand jamais dit qu'il verserait dans le réformisme libéral. Peut-être ici ou là, ponctuellement, mais gloablement à 95% certainement pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...