Jump to content

[modéré]Hollande, le départ du comique français


Recommended Posts

Pour la référence c'est simple, dans les cas de grande pauvreté (SDF et autres) un des traits caractéristique est une bouche dans un état catastrophique (pas d'hygiène dentaire, pas de soins ,etc) donc très souvent avec des dents absentes. Idem dans les pays pauvres. Faut pas chercher plus loin c'est d'un cynisme extrême, bien pire que le casse toi pauv con qui n'était que beauf (et déjà pas glorieux).

 

En effet, cela traduit un énorme mépris pour les pauvres. En même temps, les socialistes (PS et mouvements associés) ont toujours profondément méprisé les pauvres.

 

Ce n'est aucunement un hasard si ces gens privilégient autant l'assistanat. Ils sont en effet convaincus que les pauvres sont par essence incapables de se sortir de leur triste situation par leurs efforts et leur esprit d'entreprise. Et comme ils s'en méfient terriblement, ils ont crée cet affreux système générateur d'accoutumance. Le but est que les bénéficiaires des dispositifs en question dépendent totalement et définitivement de l'Etat pour leur survie afin de les contraindre à se tenir tranquille.

Je ne suis donc pas du tout étonné que ce triste sire de Hollande ait tenu les propos odieux qu'on lui prête. Ce type qui n'a jamais travaillé, ni probablement côtoyé des individus étrangers à sa caste, est l'incarnation parfaite du profond dédain de la nomenklatura hexagonale pour le peuple français. La droite ne vaut pas pas beaucoup mieux sur ce plan là, mais elle a le mérite d'être un peu moins hypocrite.

Enfin, je ne doute certes pas que la redoutable Valérie ait profité de ce livre pour régler des comptes avec l'autre nul, mais elle n'a certainement pas tout inventé. Il faut ainsi être bien naïf pour croire ce parangon de cynisme incapable de telles bassesses. L'indulgence de certains pour ce sinistre individu, me surprend. En outre, pour tous ceux qui s'émeuvent de ce que sa vie privée soit étalée sur la place publique, je rappelle qu'un président de la République ne constitue aucunement un citoyen ordinaire. Il représente l'Etat et possède un statut quasi monarchique. Traité comme un véritable roi avec tous les avantages correspondants, il est logique que sa vie privée soit en retour moins protégée que celle des simples citoyens...

Link to comment

Que ses propos soient vrais ou pas, je trouve qu'au final, ce livre l'avilit (elle) tout autant que lui. 

 

Le mal est fait et on ne trouvera plus personne pour défendre Hollande.

Mémoire courte sur cette connasse qui prétend ne pas se mêler de politique (remember les législatives et l'absence de Royal au gvt jusqu'à son départ de l'Elysée). Je pense qu'il faut pas en mettre un pour remplacer l'autre mais ce qui est dans le vent, c'est méchant Hollande, pas méchante valoche.

En attendant, le PIB augmente, les entreprises ont le moral, les chameaux sont en rut et le chômage va être supprimé du dictionnaire. Un bon moyen de l'éliminer.

Link to comment

Pour la référence c'est simple, dans les cas de grande pauvreté (SDF et autres) un des traits caractéristique est une bouche dans un état catastrophique (pas d'hygiène dentaire, pas de soins ,etc) donc très souvent avec des dents absentes. Idem dans les pays pauvres. Faut pas chercher plus loin c'est d'un cynisme extrême, bien pire que le casse toi pauv con qui n'était que beauf (et déjà pas glorieux).

Mais ça c'est l'origine de l'expression, pas pourquoi c'est un trait d'humour. :jesaispo:
Link to comment

Il est évident qu'elle doit avoir inventé la moitié du bouquin. La vengeance d'une femme trompée et humiliée (surtout à cette échelle) est impitoyable. Elle ne désire qu'une chose : qu'il perde l'élection présidentielle.

 

Sans doute mais ce trait ressemble assez au personnage, on ne prête qu'aux riches ^^

 

Les "sans-dents", est-ce que cela ne ferait pas référence à une phrase demeurée célèbre :

(Les pauvres,) s'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche !

 

Sans doute pas (surtout que cette phrase que tu cites est fausse et apocryphe) 

Link to comment

 

Justement où est la blague ? Où est la chute ?

Hollande est un habitué des blagues pourries et de l'humour à deux balles dont seuls les journaleux de la gauche caviar se pavanent.

Ce qu'on savait moins c'est que non seulement il n'aime pas les riches mais aussi les pauvres, il n'aime que les gens normaux quoi. C'est son truc à lui François.

Link to comment

Question serieuse : Il y a eu un dementi de Hollande à propos du contenu du bouquin? Parce que ça ce fait ce genre de truc si il y a publication d'erreur ou me mensonge. Et l'important dans ce cas là c'est même pas que le dementi soit cru, mais au moins qu'il existe.

Link to comment

Question serieuse : Il y a eu un dementi de Hollande à propos du contenu du bouquin? Parce que ça ce fait ce genre de truc si il y a publication d'erreur ou me mensonge. Et l'important dans ce cas là c'est même pas que le dementi soit cru, mais au moins qu'il existe.

 

Ce serait le minimum. Sinon c'est admettre que c'est vrai. Donc démenti, dépot de plainte, etc. pour se racheter une virginité et aussi pour dissuader les autres de sortir davantage de casseroles.

Link to comment

Que ses propos soient vrais ou pas, je trouve qu'au final, ce livre l'avilit (elle) tout autant que lui. 

 

Pour moi, il l'avilit elle bien plus.

La pornographie des sentiments, le lavage de linge sale en place publique, la volonté manifeste de reprendre une place publique, un style d'écriture épouvantable d'après les extraits que j'en ai lu, ...

 

A la limite, elle me rend le François un peu plus sympa.

Link to comment

Franchement, on peut critiquer Hollande sur beaucoup de choses ; par exemple, sa politique... Mais cette attaque est vraiment débile. Je peux assurer que notre président a des amis pas du tout fortunés. Même s'il a fait cette blague (ce qui est loin d'être certain), ça montre juste qu'il peut lui arriver de se louper et d'être lourd. Il y a beaucoup de surinterprétation pour pas grand chose.

En plus, pour avoir côtoyé des SDF, ils sont loin d'être des saints. Même s'il y a des sans-dents très sympas.

 

Il s'est quand même comporté comme un sac à caca. Et il paye le prix de sa bêtise.

 

Tromper une femme mais quelle idée!

Link to comment

C'était pas sa femme. De plus, il trompait aussi Ségolène avec elle. Bordel, si j'étais une nana, je lâcherais même pas un bout de sein à un homme pris avant qu'il ne largue sa compagne. La tragédie de notre époque, c'est que toutes les femmes se considèrent comme des princesses mais aucune ne sait être reine.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...