Jump to content

Recommended Posts

On appelle ça une progression exponentielle. Extrait d'une formation au bureau.

 

image.thumb.png.6745d619d7ad145c997d54b6e115ad0a.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut prévenir Al Gore.

On ne peut pas avoir une croissance infinie des normes écologiques dans un monde fini. Si c'est vraiment exponentiel bientôt toutes nos ressources seront dédiées à produire, stocker et appliquer ces normes :crying:

Si j'étais auteur de SF ça ferait une petite nouvelle sympa.

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a que l'état pour arriver à chier une exponentielle dans un monde fini.

Mort à ce putain de ruineux Léviathan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le même esprit on pourrait aussi calculer le bilan carbone des bilans carbone.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 12/15/2019 at 3:04 PM, cedric.org said:

Ah. Je ne suis pas en capacité d’appréhender cet article. On va résumer plus simplement alors, pour ceux qui ont la comprenette difficile :

 

Donc oui, c'est très simple car il suffit de revenir à un niveau de bouseux. Litéralement

 

Sous entendu très fort (vu le "c'est très simple" plus haut) : faites des efforts et crevez.

 

Ou alors il ne sait pas s'exprimer (on ne fait pas de sarcasme sur ce genre d'articles, justement pour être compris...), mais ces deux citations sont pourtant assez limpides pour qui veut bien s'y pencher deux secondes. Ou, comme souvent avec ce genre de personnages, c'est suffisamment flou pour plaire au décroisseux. Ce n'est pas le premier dérapage (je ne poste pas les autres exemples, mais il y en a) du personnage, pour ceux qui sont en "capacité" d'avoir de la mémoire.

 

Très bien, je confirme donc que vous ne saisissez pas la différence entre un constat impliquant une crainte, et un souhait.

  • Yea 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dixit poc qui confond un forum liberal et sa salle de classe. Par ailleurs Jancovici s’exprime tres explicitement contre la concurrence dans le secteur energetique parce qu’il faut pouvoir “planifier” en avance. Mais c’est sans doute nous qui voyons le mal partout.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est bien, c'est qu'il n'y a pas besoin d'argumenter, il suffit de balayer d'un revers de la main le lien que j'ai filé et pouf, ça n'a jamais existé, on appelle à la mauvaise foi et on passe à autre chose.

 

Humour : ma crainte est que certains ici ne restent pas longtemps, mais est-ce aussi un souhait ? J'ai un doute. Du coup je pense bien ne pas faire la différence.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est dingue c'est surtout de rester aussi longtemps a déblatérer pour rien parce que la personne qui a rapporté l'article a la base a basé sa critique uniquement sur une interprétation a l'envers d'une phrase prise au pif.

 

Et plutôt que de chercher les erreurs ou conneries de l'article (genre ce qu'a relevé Vilfredo, il y en a certainement d'autres vu l'auteur) on va se disputer des heures parce qu'on a lu "il faut détruire l'humanité" là où le mec disait "la seule solution pour pas la détruire c'est le nucléaire" et que dogmatisme oblige, apparemment c'est impossible de reconnaître une bête erreur d'interprétation sans avoir la sensation de réhabiliter tout l'article et son auteur en hurlant un psaulme en l'honneur de Greta la Sainte.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je persiste et signe, on peut nommer l'auteur.

Encore une fois, va lire le lien que tout le monde se garde bien de mentionner.

 

Édit : même si j'admets que j'ai forcé le trait, le fond y reste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah oui je l'ai lu, et autant y'a évidemment des conneries de planificateur à y trouver, autant je trouve con de s'acharner a vouloir lui interpréter une volonté de revenir aux années 1700 alors qu'il dit explicitement que c'est ce qu'il veut éviter avec le nucléaire.

Et je trouve encore plus con de perdre du temps et des membres la dessus parce ça a l'air trop dur de reconnaître une bête erreur d'interprétation et passer à la suite.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Admettons que j'aie sur-interprêté suite au passif de l'individu. Passons à quelque chose d'intéressant.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

À bientôt @poc, on t'attend avec ton nouveau compte dans quelques semaines.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, cedric.org a dit :

Admettons que j'aie sur-interprêté suite au passif de l'individu. Passons à quelque chose d'intéressant.

J'interprète comme toi.

Bon l'incident est clos, le fauteur de trouble est out..

  • Love 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne Jancovici, son argument principal pour demander la décroissance, c'est que selon lui toute croissance du PIB est accompagnée d'une croissance énergétique. C'est ce que pense également Gaël Giraud (pas franchement un libéral

)

 

Ça donne quelque chose de très systémique et très parlant. Selon Jancovici, la crise de 2008, c'est la réponse des marchés au pic de production du pétrole conventionnel. C'est séduisant comme approche, mais est-ce que c'est réellement aussi simple que ça ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Pegase a dit :

Selon Jancovici, la crise de 2008, c'est la réponse des marchés au pic de production du pétrole conventionnel. C'est séduisant comme approche, mais est-ce que c'est réellement aussi simple que ça ? 


c’est simplement totalement faux. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Pegase a dit :

Selon Jancovici, la crise de 2008, c'est la réponse des marchés au pic de production du pétrole conventionnel.

 

Quand on a un marteau tous les problèmes ressemblent à des clous.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Pegase a dit :

 la crise de 2008, c'est la réponse des marchés au pic de production du pétrole conventionnel.

Je n'ai jamais lu un truc faisant état d'une relation directe entre le pic de prod de pétrole qui entraine une crise financière puis économique. Ça ne correspond pas à la chronologie de la crise immobilière puis financière puis économique entre 2006 et 2013.

Quelques unes des causes https://en.wikipedia.org/wiki/Causes_of_the_Great_Recession

Citation

The price of oil nearly tripled from $50 to $140 from early 2007 to 2008, before plunging as the financial crisis began to take hold in late 2008.[203] Experts debate the causes, which include the flow of money from housing and other investments into commodities to speculation and monetary policy.

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Pegase a dit :

En ce qui concerne Jancovici, son argument principal pour demander la décroissance, c'est que selon lui toute croissance du PIB est accompagnée d'une croissance énergétique.

C'est une aberration, et ça a sa source dans une profonde méconception de la valeur. Le PIB, malgré un paquet de problème, est essentiellement une approximation de la création de valeur. Et la valeur n'est pas une grandeur physique. Il n'y a pas de loi de transformation de la valeur en énergie, pas de loi de conservation de la valeur, ou quoi que ce soit du genre. Quand un artiste de renom colle une banane à un mur, ça a un impact énergétique minime, mais si certains y accordent beaucoup de valeur, ça fera grossir le PIB. Alors qu'un type qui fait bruler des pneus, ou un entrepreneur qui construit une nouvelle machine mais qui ne trouvera pas d'acheteur, ceux là mobilisent beaucoup d'énergie, ont un gros impact sur l'environnement, mais presque aucun sur le pib.

Il y a sans doute eu jusqu'à récemment une assez étroite association entre la création de valeur et l'impact sur le monde, dans la mesure où nous étions plus bas sur la pyramide des besoins, et que la richesse se créaient essentiellement par les fruits des secteurs primaires et secondaires, c'est à dire, de la transformation de la matière. Mais avec les services qui prennent de plus en plus de place, ça sera sans doute de moins en moins le cas.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Pegase a dit :

 ... c'est que selon lui toute croissance du PIB est accompagnée d'une croissance énergétique.

cet énoncé est ambigu. Puisqu'on ne sait pas si ça cause d'absolu ou de ratio.

 

1/ Il est évident qu'en absolu, extirper une population de la mort, ou augmenter le nombre de vivants, entraîne une croissance énergétique. J'ai du mal à y voir un mal. D'autant que la phase de croissance débridée de la population humaine est déjà terminée.

2/ pour ce qui est des ratios, en dehors des aberrations énergétiques comme les éoliennes etc, on voit bien qu'à consommation/utilité constantes, les coûts énergétiques ne cessent de baisser. (quand on voit eg les écrans d'ordinateurs today versus hier, les portables, les téléviseurs, les transformateurs, etc, la diminution de matière consommée est spectaculaire). Il y a certes une augmentation de la consommation par individu. Mais au doigt mouillé il me semble que c'est largement absorbé par l'augmentation d'efficience (qui elle est loin d'être terminée). Comme le dit élégamment Lili des Bellons dans Le château de ma mère : "on n'a jamais qu'un trou du cul". Donc bref, ce n'est pas parce que les gens peuvent le faire qu'ils ont 20 frigidaires, 50 décapsuleurs, etc. Une fois les besoins basiques satisfaits, la plupart des êtres humains sont raisonnables.
 

Citation

 ... c'est que selon lui toute croissance du PIB est accompagnée d'une croissance énergétique.

Ce que je lis surtout, pour la millionième fois, dans cette rengaine des soit-disants écolos, c'est la haine de soi, la haine de l'espèce humaine, la haine de la vie.

La vie consomme de l'énergie, çaymal. Vite une pastille de polpot pour régler ça.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Mais avec les services qui prennent de plus en plus de place, ça sera sans doute de moins en moins le cas.

 

Mais une économie de service ne peut jamais être déconnectée des secteurs primaires et secondaires. C'est un reproche fréquent des écolos quand on fait remarquer que les pays occidentaux ont réussi à baisser leurs émissions de CO2, ils rétorquent que la pollution a simplement été délocalisée en même temps que les usines.

 

Citation

on voit bien qu'à consommation/utilité constantes, les coûts énergétiques ne cessent de baisser.

 

Mais est-ce que ce n'est pas là précisément que l'effet rebond prend un effet important ?

Je pose ces questions en toute naïveté, je précise. Ce sont juste, il me semble, les remarques les plus courantes quand on discute avec des écologistes sur twitter ou ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Pegase a dit :

 

Mais une économie de service ne peut jamais être déconnectée des secteurs primaires et secondaires. C'est un reproche fréquent des écolos quand on fait remarquer que les pays occidentaux ont réussi à baisser leurs émissions de CO2, ils rétorquent que la pollution a simplement été délocalisée en même temps que les usines.

Bien sûr qu'il y aura toujours des secteurs primaires et secondaires, et peut-être qu'effectivement la part du primaire et du secondaire dans la richesse que l'on consomme est un peu plus grosse que ce que l'on croit. Mais croire en une proportionnalité entre la création de richesse et la consommation d'énergie reste une grosse erreur sur la nature de la valeur. Et il y a très certainement une plus grande part de service dans l'économie mondiale entière. Avant la colonisation, les africains n'allaient pas au cinéma au lieu d'aller à la mine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce normal que poc puisse toujours voter sur chaque post ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est lui qui downvote tout le monde ? Ce rageux :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce matin, un stagiaire:  "j'ai prévu de visiter toutes les capitales d'Europe cette année..."

A midi: "J'essaie de manger moins de viande pour limiter l'impact CO2"

 

Moi: "Je comprends pas , ce matin tu voulais aller en Europe"

Lui: " C'est bon , arrête :D"

Moi: " De 2 choses l'une, Ou tu milites, et tu milites jusqu'au bout , ou tu culpabilises, et dans ce cas te fais pas de mal, car t'es pas le pire".

Lui: "Je culpabilise. non mais c'est clair je sais."

 

<- On va sauver cette planète \o/

  • Yea 4
  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les incendies en Australie suscitent quelques débats, avec en tête l'inévitable réchauffement climatique anthropique. Certains évoquent également la responsabilité des écolos dans leur interventionnisme sur les brûlis maintenant fortement réglementés.

http://www.leparisien.fr/societe/incendies-en-australie-les-feux-sont-ils-dus-a-de-nouvelles-regles-environnementales-06-01-2020-8229987.php

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/feux-d-australie-la-politique-220576

 

Un article plus pondéré

https://www.20minutes.fr/planete/2686075-20200102-incendies-plus-vent-canicule-australie-paie-secheresse-hiver-dernier

 

Bref, c'est certainement une conjonction de ces deux éléments, mais aussi, une réalité banale sur ce continent, selon wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Incendies_de_végétation_en_Australie

 

Faudrait comparer en termes de surfaces incendiées.

Évidemment, le sujet est beaucoup plus traité actuellement, le réchauffement étant un sujet à la mode.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca me fait penser au débat sur l'artificialisation des sols en France...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Adrian
      cartographie
       
      Edit FabriceM : Changement de titre. (Titre original : "Plus de 90% de la population mondiale respire un air trop pollué")
    • By NoName
      Je démarre un thread parce que l'autre jour, chez la sœur de madame, j'ai appris que les services de récupération des déchets avaient refusés de prendre ses déchets sous prétexte que c'était mal trié.
       
      M'est venu alors une suite de la questions qui s'intercalent les unes les autres (en fait tellement que je ne saurais par où Commencer) 
       
      - Est ce que vous trouvez ça normal ? D'un part c'est le droit de l'entreprise privée de refuser, d'autre part obliger les gens à payer pour l'enlèvement des déchets puis rendre obligatoire le tri ça m'a l'air d'être un moyen de faire faire le taf par les usagers. 
      - ensuite, est ce que c'est acceptable sachant qu'elle paie une taxe pour le ramassage des déchets auprès de la municipalité ? Dans une société libérale oui, mais là ? 
      - est ce que c'est acceptable aussi dans la mesure où ils ont laissé du coup les déchets pourris sur le pallier alors que la maison abrite 5 gosses dont un en bas âge. 
       
      J'ai encore pas mal d'interrogation mais comme j'ai pas vraiment de moyen de les articuler, on va commencer.
       
       
      J'aimerais en particulier savoir ce que @Rocou en pense. 
       
      Hajime ! 
×
×
  • Create New...