Jump to content

Fap, poésie, vulgarite & miel d'acacia


jlouis

Recommended Posts

Avec mes 32h semaine, j'aurais put apprendre le programme d'histoire et de français en un mois si on n'avait laissé bosser tranquille.

 

A 14 ans t'aurais été capable de t'astreindre à ce genre de discipline ?

 

Link to comment

L'école c'est tout de même le lieu de perte de temps par excellence, dans un système libéral elle aura tôt fait d'être remplacée par des garderies et autres centre aérés, puis pour les adolescents par l'apprentissage.

 

Le seul truc utile qu'une école généraliste peut faire, c'est apprendre la lecture, l'écriture et le calcul. Et même ça, ce sont de toute façon les mères qui le font le mieux.

 

Je tiens à souligner que je soutiens la privatisation de l'éducation, sous l'influence des travaux de Némo à ce sujet notamment, c'est juste que même dans un système libéral, le fait que j'ai révélé ici ne m'aurait pas plus. Ça ne correspond pas à ma vision de l'éducation.

A mon sens, l'école, ce qui n'est pas le cas de son dérivé étatisé, est un rempart au influence extérieur de la modernité bruyante et dissipatrice. On pourrait presque parlé d'un refuge.

 

Link to comment

À 14 ans j'entrais en 1ère S. Et non, je n'aurais certainement pas passé 32h par semaine à travailler. Simplement quand je voyais la quantité de boulot qu'on abattait au vu du temps que ça prenait, je voyais bien que j'étais largement en sous-régime. Par exemple, je survolait de très loin le niveau de la classe en histoire, français, anglais, et dans une moindre mesure en svt. Le temps que j'aurais gagné la dessus je l'aurai passé à faire autre chose.

Ce qui étais infâme, c'était de voir que je passais un an à apprendre ce que j'aurais put apprendredeux fois plus vite à temps de travail égal.

Link to comment

À 14 ans j'entrais en 1ère S. Et non, je n'aurais certainement pas passé 32h par semaine à travailler. Simplement quand je voyais la quantité de boulot qu'on abattait au vu du temps que ça prenait, je voyais bien que j'étais largement en sous-régime. Par exemple, je survolait de très loin le niveau de la classe en histoire, français, anglais, et dans une moindre mesure en svt. Le temps que j'aurais gagné la dessus je l'aurai passé à faire autre chose.

Ce qui étais infâme, c'était de voir que je passais un an à apprendre ce que j'aurais put apprendredeux fois plus vite à temps de travail égal.

 

Combien de classe tu as sauté ?

 

Link to comment

Une seule, mais je suis de toute fin d'année. Mais du coup c'est pas de taffer qui me faisait peur à l'époque, surtout qu'à ce moment là j'étais carrément plus motivé à travailler que ce que je suis maintenant.

Link to comment

"en psycho"

C'est utile un psychologue, ça soigne par la parole et sans médocs. Ce que les médecins n'ont pas le temps de faire (parler avec le patient) car ils doivent travailler rapidement. Pour ce qui est de l'histoire de lard (cf. h16 égalité taxes bisous :stuart: ), je suis d'accord. (sauf peut-être ceux qui font en plus du droit et qui finissent dans les enchères, mais ce n'est pas la majorité.

Link to comment

Ouais, mais bon. Du temps perdu, mauvaise allocation des ressources (la ressource en question étant ton temps de vie) toussa, ça rends le processus délicat. D'autant plus que passé 26 ans, plein de formations deviennent impossibles ou difficile à obtenir.

Link to comment

Moi ce qui m'agace le plus c'est le niveau de réseautage nécessaire dans certaine branche. Dans des pays aux moeurs plus évoluée il y a la bonne vielle corruption, un petit bakchich, wa khalas ; mais en France si on veut espérer que quelqu'un fasse du favoritisme il faut absolument lier des relations cordiales avec cette personne. Personnellement, c'est au dessus de mes forces.

Link to comment

Une école qui apprendrait à être sage au lieu d'apprendre à être des automates.

 

Siddhartha

 

- ... voici une des pensées que j’ai trouvées : la sagesse ne se communique pas. La sagesse qu’un sage cherche à communiquer a toujours un air de folie.

— Tu veux rire ? demanda Govinda.

— Pas du tout. Je te dis ce que j’ai trouvé. Le Savoir peut se communiquer, mais pas la Sagesse. On peut la trouver, on peut en vivre, on peut s’en faire un sentier, on peut, grâce à elle, opérer des miracles, mais quant à la dire et à l’enseigner, non, cela ne se peut pas.

 

http://uplib.fr/wiki/Siddhartha

Link to comment

Siddhartha

 

- ... voici une des pensées que j’ai trouvées : la sagesse ne se communique pas. La sagesse qu’un sage cherche à communiquer a toujours un air de folie.

— Tu veux rire ? demanda Govinda.

— Pas du tout. Je te dis ce que j’ai trouvé. Le Savoir peut se communiquer, mais pas la Sagesse. On peut la trouver, on peut en vivre, on peut s’en faire un sentier, on peut, grâce à elle, opérer des miracles, mais quant à la dire et à l’enseigner, non, cela ne se peut pas.

 

http://uplib.fr/wiki/Siddhartha

Ces paroles sont certainement très sages mais elles ne correspondent pas au problème de l'EdNat. L'EdNat ne veut plus transmettre des savoirs alors elles transmet des méthodes (qui sont du savoir...). On apprend l'Histoire de manière scientifique (étude de document etc..), les "nouvelles mathématiques" sont une catastrophe pédagogique (sans parler de la méthode globale), on veut leur parler géopolitique et le débat porte sur la théorie du genre.

On est plus pauvre du manque de gout et d'intérêt que du manque savoir, méthode comprise. Donner le gout de la lecture à un jeune, ça vaut toutes les leçons apprises par cœur (mais si vite oubliées). La Méthode, on en crève. Le pédagogisme ne trouvera pas sa solution dans la pédagogie, si l'école doit préserver l'élève de certains travers du reste de le société, ce n'est pas avec un bon Code qu'elle y arrivera, c'est avec de bons professeurs. Débattre du contenu des programmes ou du type de pédagogie à adopter me parait vain, si il y a une mesure d'ampleur à prendre, ce serait de laisser les directeurs virer les mauvais professeurs.

Quant au rap, je n'y connais pas grand chose mais j'adorais Fabe :

Link to comment

On est plus pauvre du manque de gout et d'intérêt que du manque savoir, méthode comprise. Donner le gout de la lecture à un jeune, ça vaut toutes les leçons apprises par cœur (mais si vite oubliées). La Méthode, on en crève. Le pédagogisme ne trouvera pas sa solution dans la pédagogie, si l'école doit préserver l'élève de certains travers du reste de le société, ce n'est pas avec un bon Code qu'elle y arrivera, c'est avec de bons professeurs. Débattre du contenu des programmes ou du type de pédagogie à adopter me parait vain, si il y a une mesure d'ampleur à prendre, ce serait de laisser les directeurs virer les mauvais professeurs.

Et laisser les parents "virer" les mauvais directeurs et allant ailleurs, oui.

Le probleme, c'est que les profs disent vrai, ils sont mal payés, non pas pour ce qu'ils font, mais pour ce qu'ils sont sensé faire, ceux qui travaillent vraiement, pour qui le métier est une vocation, ils fournissent une valeur ajoutée qui sur le marché serait bien plus elevée que ce qu'on les paye.

Le métier maintenant n'atire presque plus personne, les gens qui y finissent y finissent par défaut, parce que tout le systeme les pousse dans cette direction, l'université à toujours été une machine à fabriquer des enseignants, mais historiquement, elle était réservés à ceux qui en avaient les moyens et la volonté, parce que "travailler" ça voulait dire "travailler", aller bosser à l'atelier, pas "avoir un diplome de fac puis chercher un emploi..."

Link to comment

Des colonnes Jamo jusqu'à ce que finisse le chantier de customisation de ma paire d'infinity Qb.

 

colonnes T+A Elektroakustik (je n'ai plus la réf' exacte en tête) et paire de bibli' Jamo Compact 1000 chez moi

 

Colonnes non branchées pour cause de paix des ménages ("c'est quoi ce truc moche, inutile et qui prend plein de place dans le salon ?") et voisinages ("trop de basse monsieur, mon plafond tremble") ... :(

Link to comment

colonnes T+A Elektroakustik (je n'ai plus la réf' exacte en tête) et paire de bibli' Jamo Compact 1000 chez moi

 

Colonnes non branchées pour cause de paix des ménages ("c'est quoi ce truc moche, inutile et qui prend plein de place dans le salon ?") et voisinages ("trop de basse monsieur, mon plafond tremble") ... :(

 

http://www.greenhomeshop.co.uk/shop/index.php?main_page=product_info&products_id=2721

 

Bien la décote?

Link to comment

Et laisser les parents "virer" les mauvais directeurs et allant ailleurs, oui.

Le probleme, c'est que les profs disent vrai, ils sont mal payés, non pas pour ce qu'ils font, mais pour ce qu'ils sont sensé faire, ceux qui travaillent vraiement, pour qui le métier est une vocation, ils fournissent une valeur ajoutée qui sur le marché serait bien plus elevée que ce qu'on les paye.

Le métier maintenant n'atire presque plus personne, les gens qui y finissent y finissent par défaut, parce que tout le systeme les pousse dans cette direction, l'université à toujours été une machine à fabriquer des enseignants, mais historiquement, elle était réservés à ceux qui en avaient les moyens et la volonté, parce que "travailler" ça voulait dire "travailler", aller bosser à l'atelier, pas "avoir un diplome de fac puis chercher un emploi..."

 

Quand j'étais en licence de sociologie (oui, je sais, c'est une horreur) mes proches me demandaient tous si c'était pour finir dans l'enseignement. Je leur disais à chaque fois que non car le métier est ingrat, comme tu le dis, que les contraintes d’exercice me rendraient marteau (La pédagagagogie institutionnalisée, le sacrosainte programme, ...) et le fait que ce choix se fait par vocation et pas par défaut.

 

Et je remercie Vincent de me faire découvrir Hermann Hesse.

Link to comment

 

Je n'ai aucune idée du prix neuf, mais bon, c'est plus ou moins 300€ du Jamo en neuf, moyen de gamme en bibli.

 

Je les ai achetée sur ebay.de, la livraison plus cher que le prix d'achat ;)

 

Elles sont vachement bien...peut-être pas au niveau d'un truc haut de gamme moderne, mais pour le prix d'un plat de penne-bolo, je vais surement pas m'en plaindre. Qualité indestructible : elles ont subit deux déménagements, une chute de 2m (chat con), ... RAS.

Link to comment

colonnes T+A Elektroakustik (je n'ai plus la réf' exacte en tête) et paire de bibli' Jamo Compact 1000 chez moi

 

Colonnes non branchées pour cause de paix des ménages ("c'est quoi ce truc moche, inutile et qui prend plein de place dans le salon ?") et voisinages ("trop de basse monsieur, mon plafond tremble") ... :(

 

Ha mes Jamo c'est des E 350 btw.

Link to comment

Ca à l'air cool. J'ai regardé pour mes T+A, elles ressemblent à des triton mais je ne peux pas jurer qu'il s'agit de celle-là. C'est mon père qui me les a offerte, aussi d'occaz', je ne sais pas trop de quand elles datent (mais bien des 80/90's vu le look).

Link to comment

L'école apprend précisément à avoir des automatismes. Et c'est très bien.

 

Si l'on reste dans le cadre du "apprendre par coeur-restitution", j'ai des doutes qu'en à la fertilité des résultats escomptés. De mon point de vue, l'expérience scolaire était et est un mal nécessaire. Le caractère procédural des évaluations ne demandant qu'une restitution stricte du contenu d'enseignement, qui de plus est rarement intéressant et porteur pour notre vie future, m'a toujours profondément ennuyé et me semble à la fois source de paresse et de dégoût pour le savoir. (à croire que c'est voulu...)

 

Les élèves sont tellement conditionnés à fonctionner selon ce schéma d'apprentissage puis d'évaluation qu'ils ne développent jamais ou rarement leur esprit par leur propre moyen, via la dévalorisation du savoir soutenu par l'école et l'influence des loisirs omniprésents, et défendre leurs opinions. Bref, ils n'ont pas d'indépendance d'esprit, ce qui se voient très nettement dans l'apprentissage des langues par exemple puisque celui ci requière un travail personnel sans assistance en dehors des cours ne représentant que 2h/semaine. Ils sont intégrés dans un processus de conditionnement moutonnier.

 

D'où mon profond mépris à l'égard d'une institution qui est, comme dirait l'autre, une fabrique de crétins irréformables, à l'image du pays, et qui refusera à jamais toute initiative de gain de liberté, donc d'indépendance, pour les établissements, ce qui stimulerait la création de méthodes d'enseignement originales et qui seront sans aucun doute plus pertinentes que celles employées aujourd'hui dans l'école de masse nationalo-plouquiste.

 

Les élèves n'attendent plus rien du savoir, c'est effrayant !

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...