Aller au contenu
Mobius

Suicide & Nanarcapisme

Messages recommandés

Il y a 2 heures, Raffarin2012 a dit :

Nimp. La médecine ne dit pas ça du tout. 

 

Il y a en effet des TS qui sont des appels au secours, mais ça concerne certaines TS seulement et toujours des nanas, comme une proche il y a peu avec une tentative complètement foireuse. Il y a plein de mecs qui veulent vraiment mourir.

 

Oui et ils ont le courage de le faire eux-mêmes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Tramp a dit :

C’est un fait qu’il y a toujours une porte de sortie depuis que la prison pour dette n’existe plus.

Il n'y a pas de porte de sortie pour la donation (sauf clause de retour prévue dans l'acte) ou la majeure partie des contrats de vente (hors délai de rétractation) : une fois que tu as consenti, signé, c'est tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

 

@NoName: tu me dis que mon exemple est inintéressant car ultra-anecdotique, mais ce n'est qu'une illustration du phénomène général qui consiste à abréger les souffrances des mourants (en général alliés) durant les guerres. Vu le temps depuis lequel homo sapiens fait des guerres, ce n'est pas anecdotique (on peut même dire que tout soldat est virtuellement concerné par cette éventualité). Mon point étant que si j'ai le droit d'achever les souffrances d'un agonisant sur le champ de bataille, je ne vois pas ce qui me priverait de ce droit en dehors du champ de bataille. Tout au plus je pourrais admettre une procédure juridique (vérification du consentement des parties par un notaire, par exemple), pour éviter les ambiguïtés "réputationnelles" d'une situation pareille (c.a.d ne pas être accusé d'assassinat). Mais ça n'a pas a être interdit.

 

S'ils sont capables de demander à mourir, ils sont probablement capables de se tuer eux-même.

Si vraiment ils n'en sont pas capables (plus de bras) et qu'ils le demandent, alors dans un contexte de guerre et de moyens limités, on peut effectivement pas faire venir de pompe à morphine spécial tétraplégiques, alors là, peut-être qu'on peut l'envisager.

Et si tu veux abréger les souffrances de quelqu'un, alors fais le mais  ne demandes pas un laisser passer ou une excuse.  Fais le et assumes si quelqu'un vient t'arrêter un jour.

 

 

Il y a 16 heures, Tramp a dit :

Il n’y a pas le droit de le faire. On le fait en douce et on ne le dit pas à ceux qui sont en mesure de lancer des poursuites pénales. C’est différent. 

C'est important de le souligner

 

Il y a 15 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

Je dis qu'il est légitime d'abréger les souffrances d'agonisants qui le demandent, dans la mesure où l'on sympathise avec eux et que le faire nous libère également d'une part de souffrance (ce qui nous rapproche de notre propre accomplissement moral en tant qu'individus).

 

s'ils le demandent ils sont probablement en capacité de le faire.

Surtout s'ils sont dans un hopital, on leur donne une pompe à morphine et on les laisse tripoter le bouton + jusqu'à arriver à la dose létale.

S'ils sont tétraplégiques, on en revient au truc de Marlenus: on peut écrire un livre en clignant de l'oeil, on peut donc très bien fournir des pompes à morphine qui peuvent afficher "voulez vous vous suicider ? oui/non".

S'ils sont pas capables d'exprimer leur volonté de mourir, dans ce cas là tu fais rien parce que tu peux pas savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, PABerryer a dit :

 

Relis mon post, j'ai bien écris qu'il pouvait y avoir differentes causes au suicide.

Moui... Dans ton premier post tu as effectivement évoqué deux cas dans lesquels "le désir d'en finir peut arriver". (D'ailleurs je trouve qu'il manque des cas, comme la souffrance physique par exemple). 

 

Puis plus loin tu t'es contredit en écrivant que "la médecine a depuis longtemps établie que les tentatives de suicides étaient des appels au secours". C'est tout sauf ambigu comme déclaration. 

 

Puis encore plus loin tu réponds "oui" à Raffarin2012 qui te dit que c'est pas forcément un appel au secours. 

 

Bref, tu dis tout et son contraire. Pas étonnant que quand on cite un des tes posts tu en trouves aussitôt un autre pour prétendre que tu n'as pas dit ce que tu as dit. :jesaispo:

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 58 minutes, Neomatix a dit :

Il n'y a pas de porte de sortie pour la donation (sauf clause de retour prévue dans l'acte) ou la majeure partie des contrats de vente (hors délai de rétractation) : une fois que tu as consenti, signé, c'est tout.

 

Mais parce que les contrats de vente tu as quelque chose en échange qui t’offre une compensation immédiate et que tu peux revendre pour récupérer tes fonds (ou tu peux utiliser les fonds pour acheter à nouveau).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, NoName a dit :

1): Et si tu veux abréger les souffrances de quelqu'un, alors fais le mais ne demandes pas un laisser passer ou une excuse.  Fais le et assumes si quelqu'un vient t'arrêter un jour.

 

2): S'ils sont pas capables d'exprimer leur volonté de mourir, dans ce cas là tu fais rien parce que tu peux pas savoir.

 

1): J'argumente pour dire pourquoi ça ne devrait pas être interdit. Je comprends très bien que ce soit une idée choquante, mais la drogue ou la prostitution aussi peuvent être jugées choquantes, ce n'est pas un argument suffisant pour légitimer l'interdiction de quelque chose.

 

2): Bien entendu, je n'ai pas prétendu le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

1): J'argumente pour dire pourquoi ça ne devrait pas être interdit. Je comprends très bien que ce soit une idée choquante, mais la drogue ou la prostitution aussi peuvent être jugées choquantes, ce n'est pas un argument suffisant pour légitimer l'interdiction de quelque chose.

 

2): Bien entendu, je n'ai pas prétendu le contraire.

 

Le meurtre est non seulement choquant mais également une atteinte au droit à la vie. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Tramp a dit :

Mais parce que les contrats de vente tu as quelque chose en échange qui t’offre une compensation immédiate et que tu peux revendre pour récupérer tes fonds (ou tu peux utiliser les fonds pour acheter à nouveau).

Tu ne peux pas nécessairement racheter l'objet que tu viens de revendre, même pour plus cher.

Dans le cadre d'une prestation de service l'absence de porte de sortie est quasi systématique : une prostituée qui vend 1h n'a pas de "porte de sortie" une fois que c'est fini.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, PABerryer a dit :

Le meurtre est non seulement choquant mais également une atteinte au droit à la vie. 

 

Et du coup, tu es contre la peine de mort ?

 

Ou bien comme @Tramp, tu rejettes la notion de guerre juste ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Et du coup, tu es contre la peine de mort ?

 

Ou bien comme @Tramp, tu rejettes la notion de guerre juste ?

 

Contre l'IVG, la peine de mort, l'euthanasie ou le suicide assisté.

 

La guerre juste relevant de la légitime défense je peux l'admettre. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, PABerryer a dit :

La guerre juste relevant de la légitime défense je peux l'admettre. 

 

ça prouve bien qu'il y a des cas où tuer peut être légitime, aussi regrettable et non-idéal que cela soit.

 

A partir de là tu ne peux pas dire que toutes les autres situations que tu mentionnes consiste une atteinte illégitime aux droits de l'individu UNIQUEMENT en faisant remarquer que X tue Y.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Johnathan R. Razorback a dit :

 

ça prouve bien qu'il y a des cas où tuer peut être légitime, aussi regrettable et non-idéal que cela soit.

 

A partir de là tu ne peux pas dire que toutes les autres situations que tu mentionnes consiste une atteinte illégitime aux droits de l'individu UNIQUEMENT en faisant remarquer que X tue Y.

 

Le fait qu'il existe un cas spécifique n'entraîne pas la nullité de la règle principal. Ex, j'admet l'IVG si la vie de la mère est en danger. Cela ne contredit pas mon opposition de principe à l'IVG 

A te suivre aucune règle n'est légitime à moins d'être absolue et sans exception possible. Cela fonctionne dans un système juridique totalitaire, pas dans un système libéral. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, Neomatix a dit :

Tu ne peux pas nécessairement racheter l'objet que tu viens de revendre, même pour plus cher.

Dans le cadre d'une prestation de service l'absence de porte de sortie est quasi systématique : une prostituée qui vend 1h n'a pas de "porte de sortie" une fois que c'est fini.

 

La porte de sortie c’est qu’une fois que tu as fini de baiser, tu n’es plus en train de baiser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Et du coup, tu es contre la peine de mort ?

 

Ou bien comme @Tramp, tu rejettes la notion de guerre juste ?

 

Je reviens sur ma question : est-ce que tu penses qu’il y a une présomption de crime quand tu tues quelqu’un ? Pourquoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Tramp a dit :

La porte de sortie c’est qu’une fois que tu as fini de baiser, tu n’es plus en train de baiser.

 Une fois que tu as fini de mourir tu n'es plus en train de mourir ¯\_(ツ)_/¯

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Neomatix a dit :

 Une fois que tu as fini de mourir tu n'es plus en train de mourir ¯\_(ツ)_/¯

 

Tu restes mort. Y a rien de plus définitif. 

 

Si tu prends le cas de la prostituée, si elle décide d’arrêter au milieu de l’acte, forcer l’éxecution du contrat ce serait un viol. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

1): J'argumente pour dire pourquoi ça ne devrait pas être interdit. Je comprends très bien que ce soit une idée choquante, mais la drogue ou la prostitution aussi peuvent être jugées choquantes, ce n'est pas un argument suffisant pour légitimer l'interdiction de quelque chose.

 

Rien à voir. Je penses que ça doit rester interdit parce que dans les circonstances que j'ai décrite c'est un meurtre. Pas forcément un mauvais meurtre, mais un meurtre quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×