Jump to content
Fadior

Pandémie, alertes sanitaires & crise de foi

Recommended Posts

Tu rigoles, mais il me semble savoir qu'on a trouvé en Afrique des prostituées qui avaient développé une résistance au SIDA.

J'avais déjà lu ça quelque part. Me semble que des analyses étaient en cours pour savoir si on pouvait en tirer quelque chose. Mais ça remonte à quelques années et j'en ai pas trop entendu parler depuis.

Faut dire que les médias la ramènent pas trop avec les avancées de la médecine à propos du sida, (j'imagine que tant qu'ils pourront pas écrire "on a un vaccin à 100% d'efficacité!", ils se feront pas chier à creuser). Or pourtant je crois qu'il y eu des avancées impressionnantes depuis ces dix dernières années. Surtout qu'on partait de loin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a une chose qui m'emmerde plus qu'autre chose, ce sont les gens qui sont malades -même un peu- mais qui viennent quand même au boulot propager leurs miasmes. Gardez votre maladie au lieu de la propager et soignez-vous bordel!

Oui! De toute façon c'est la secu qui paye, hein...

Desolé mais ca me fait chier de perdre un jour de salaire pour un rhume. Si le monde avait du arrêter de bosser au premier pet de travers, on n'aurait pas encore bouclé le chantier de la pyramide de Kheops...

Il faut aussi raison garder. Il y a un monde entre un rhume et Ebola. Ce qui n'empêche pas de prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas transmettre tes germes, qui ne slnt sommes toutes que l'application zélée des règles d'hygiène et de savoir vivre de base: éviter de taper la bise aux collègues féminines, se laver/désinfecter les mains plusieurs fois par jour, utiliser des kleenex, éviter les atmosphères confinées etc.

Mais merde, on n'est pas des chochottes quand même...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu oublies la règle numéro 1 : Par n'importe quel moyen, ne pas éternuer en mode "jet libre". Utiliser son coude, un mouchoir, ou même l'intérieur du T shirt/de la chemise s'il le faut. Les mains en dernier recours puisque après elles sont contaminées, et tu vas répandre tes germes sur toutes les poignées de portes, etc, jusqu'au prochain lavage.

 

Et malgré tout, en open space, la nuisance étant multipliée par le nombre de personnes présentes, ça vaut surement plus le coup de s'abstenir de pourrir tout le monde avec ne serait-ce que les bruits d'éternuement et de mouchage/reniflage à répétition.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui! De toute façon c'est la secu qui paye, hein...

Desolé mais ca me fait chier de perdre un jour de salaire pour un rhume. Si le monde avait du arrêter de bosser au premier pet de travers, on n'aurait pas encore bouclé le chantier de la pyramide de Kheops...

Il faut aussi raison garder. Il y a un monde entre un rhume et Ebola. Ce qui n'empêche pas de prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas transmettre tes germes, qui ne slnt sommes toutes que l'application zélée des règles d'hygiène et de savoir vivre de base: éviter de taper la bise aux collègues féminines, se laver/désinfecter les mains plusieurs fois par jour, utiliser des kleenex, éviter les atmosphères confinées etc.

Mais merde, on n'est pas des chochottes quand même...

Je fuis les gens comme toi qui ne veulent pas rater un jour de travail parce que c'est des rats.

Garde tes miasmes ou je te brûle, la sélection naturelle c'est plus fort que toi. Les gens sont des porcs, ils ne prennent pas de précautions.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce que j'entendais par "utiliser un kleenex". C'est une simple question d'éducation de toute façon. Mes parents et grands parents n'ont pas attendu le SRAS pour le "mets ta main devant ta bouche". Chez moi c'est un quasi réflexe. Ne pas le faire me semble un manquement à la plus élémentaire des courtoisie, malade ou pas... tout comme cracher par terre, roter ou péter bruyamment. Je suis régulièrement attérré par le nombre de mes congénères qui ne respectent pas ces principes de base.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais moi je parle pas d'un simple rhume, je n'ai raté un jour de travail pour un rhume.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fuis les gens comme toi qui ne veulent pas rater un jour de travail parce que c'est des rats.

Garde tes miasmes ou je te brûle, la sélection naturelle c'est plus fort que toi. Les gens sont des porcs, ils ne prennent pas de précautions.

Tafiole. Tu crois que tu respires quoi, en ce moment même, gros porc ? Tu as un système immunitaire non ? Tu devrais t'en servir, un peu...

Oui je ne veux pas foutre mes collègues dans la merde parce que j'ai une démangeaison entre les doigts de pieds. Ca s'appelle de la conscience professionnelle. Si tu quiites ton poste parce que tu te sens "un peu chose" tu feras pas long feu dans mon service.

Naturellement je ne parle pas de grippe, de gastro ou ce genre de choses. Mais te prendre un jour pour un rhume ?? Ma parole, t'es vraiment une chochotte. (Et le coup de "je ne veux pas contaminer mes collègues", c'est sans doute l'excuse la plus degoulinante de mauvaise foi qu'il m'ait été donné d'entendre.

Si tu veux glander, tu poses un jour episcétou. Pas la peine d'embrouiller le monde avec tes histoires de miasmes, humeurs et autres concepts médiévaux.

Je préfère largement qu'un de mzs gars m'appelle en me disant :" je me suis pris une caisse hier soir, j'ai trop mal aux cheveux pour bosser", que le mec qui s'invente une bonne conscience sanitaire a géométrie variable.

Des "miasmes", tu viens d'en avaler par millions en finissant ton assiette après avoir caressé ton chat.

Hygiénistes à la noix...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais moi je parle pas d'un simple rhume, je n'ai raté un jour de travail pour un rhume.

Ah bon. Donc on est d'accord. Mais c'est pas ce que t'as dit au début. .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah bon. Donc on est d'accord. Mais c'est pas ce que t'as dit au début. .

Meu non, je pensais plus a ces gens qui toussent ou qui ont un début d'angine ou de gastro, sachant que la contagion est pire au début.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

ZMapp, the experimental treatment rushed to two Americans infected with Ebola in Africa, is grown in specially modified leaves of tobacco -- a plant better known for harming health than healing.

[...] Making the serum is slow, in part, because the plants must be grown for several weeks before they are “infected” with a type of protein. “Basically the plants act like a photocopier of the proteins,” Howard says.

Once they’re infected, Howard says it takes a week for the plants to make enough of the protein to harvest and distill into a useable drug.

 

The compound used to treat Dr. Kent Brantly and Nancy Writebol was only formulated in January, according to Larry Zeitlin, PhD, president of Mapp Biopharmaceuticals, the California company that co-developed the drug.

 

[...] One of the antibodies alerts the immune system to infected cells so they can be destroyed, says Erica Ollmann Saphire, Ph.D. She's a professor of immunology at the Scripps Research Institute in La Jolla, CA. She’s been given a government grant to study the antibody cocktail.

Saphire says the other two antibodies probably prevent the virus from making more copies of itself. “We’re still trying to figure out exactly how it works,” she says. “But it seems to neutralize the virus.”

 

MAIS :

[...] other news accounts have stated that Brantly also received blood from a patient who recovered from the infection. That blood might have had protective factors in it.

[...] “If we can prove that whatever the treatment was worked, that’s fantastic,” he says. “That’s exciting. But I’m cautiously optimistic, because with this particular outbreak, almost 40 percent of patients survive without treatment. So we want to make sure that it wasn’t somebody that was going to survive anyway."

 

http://www.webmd.com/news/20140804/ebola-virus-vaccine

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

20 minutes, ça, c'est du journalisme :

"Le médecin Kent Brantly aurait été soigné grâce un sérum secret, fabriqué à base de plantes de tabac, et financé par le Pentagone, rapporte CNN."

Un sérum secret. A partir de tabac. Financé par le Pentagone.

James Bond, vite !

Bon. En fait, ce sont des plants modifiés pour produire l'antigène, lui-même pas des masses secret, provenant de l'exposition de souris à un virus ébola inactivé. Quant à la source de financement, je ne sais pas où ils ont été pécher ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quant à la source de financement, je ne sais pas où ils ont été pécher ça.

 

Je ne vois pas en quoi ce serait étonnant... le DoD doit s'inquiéter d'une utilisation de ce type de virus à des fins terroristes (cf la secte Aum)

 

(...) that's exactly what Tekmira is doing thanks to a $140 million contract with the U.S. Department of Defense. (source)

 

Voir aussi cet article de Fox News : US government, military research program helped identify experimental Ebola treatment

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ok. Mais bon, la phrase était qd même croustillante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes. Dans le genre comique, il y a aussi cet article posté par Ph11 dans un autre fil :

 

« John Ashton, qui préside une association de médecins [...] a estimé que l'absence d'un vaccin signait la faillite morale du capitalisme. »

(express.be)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'imagine le croisement à l'intérieur du moustique Ebola + Chikungunya, ADM !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'empêche, on ne compte que 800 morts de l'Ebola, la grippe fait jusqu'à 500.000 morts par an dans le monde. Je dis ça je dis rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que les taux de survie a la grippe et ceux a Ebola ont absolument rien a voir.

 

Une pandémie de grippe fait 500 000 morts, une pandémie d'Ebola ferait beaucoup, beaucoup, beaucoup plus de morts. D'ou l'exces de précaution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Parce que les taux de survie a la grippe et ceux a Ebola ont absolument rien a voir.

 

Une pandémie de grippe fait 500 000 morts, une pandémie d'Ebola ferait beaucoup, beaucoup, beaucoup plus de morts. D'ou l'exces de précaution.

D'accord mais on n'y est pas. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La courbe est quand même dangereusement exponentielle. On n'est pas non plus dans le cas d'une épidémie sous contrôle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord mais on n'y est pas.

Oui mais pas grâce à ceux qui disent ebola 500 morts, grippe 500000.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le nombre de morts est aussi à pondérer en fonction du lieu géographique des décès (et du rythme).

 

500 morts sur une zone restreinte (et spécifique), ça n'a rien à voir avec 500 morts éparpillés sur des continents variés.

 

Ceci dit sans rien préjuger de la suite.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

ZH fait un excellent travail mais ça arrive que dans les commentaires on trouve des perles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas que dans les commentaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...