Jump to content
Fadior

Pandémie, alertes sanitaires & crise de foi

Recommended Posts

:)

 

Il faut voir comment ils sont capables de résumer des situations complexes à partir d'extraits de dépêches officielles ou mainstream sans réelles significations. Ils font une veille remarquable sur des sujets d'importance et avec un style innimitable (à la fois satirique et liberhalal, dès fois on serait même forcé de penser qu'il n'y a qu'une seule et même personne).

Share this post


Link to post
Share on other sites

En partenariat avec l'armée américaine, un labo privé aurait développer un antidote pour lutter contre l'ebola. Les conditions du patient américain qui aurait reçu cette substance se seraient améliorées dans l'heure, de quoi allimenter les rumeurs. L'article est très fournis. Encore un gros dossier.

 

After weeks of discouraging news of the Ebola outbreak, the first reports of patients possibly fending off the disease have arrived: Two Americans, Dr. Kent Brantly and Nancy Writebol, aid workers who were in Liberia with Samaritan's Purse, received an experimental “secret serum” and have showed progress in their conditions, reported CNN’s Dr. Sanjay Gupta.

 

 

http://www.thewire.com/global/2014/08/why-did-two-americans-get-a-secret-serum-to-fight-ebola/375517/

Share this post


Link to post
Share on other sites

En partenariat avec l'armée américaine, un labo privé aurait développer un antidote pour lutter contre l'ebola. Les conditions du patient américain qui aurait reçu cette substance se seraient améliorées dans l'heure, de quoi allimenter les rumeurs. L'article est très fournis. Encore un gros dossier.

 

 

http://www.thewire.com/global/2014/08/why-did-two-americans-get-a-secret-serum-to-fight-ebola/375517/

 

Non, soit tu ne sais pas comment se passe le processus de validation d'une molécule à usage médical, soit c'est juste du grand n'importe quoi :

 

In fact, the vaccine will start human testing in September, and if all goes well, will begin phase 1 trials in January 2015.

 

Phase 1 trials : ça veut dire que le machin peut tout aussi bien avoir des effets secondaires désastreux à plus long terme, les patients qui ont été traités avec ont signé une décharge et ont joué gros sur l'affaire. Il n'y a rien d'anormal au niveau de la procédure, rien du tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mettre un médoc sur le marché, ça peut prendre une décennie. Ce n'est pas pour rien. Ce n’est pas parce que le labo à des financements du pentagone (pour avoir des armes contre des attaque bactériologique à l'ébola, il y a eu un cas similaire en France pour une autre maladie) qu'il peut se permettre des milliers de plaintes pour mise sur le marché trop rapide d'un médoc. Ce genre de connerie peut faire faire faillite à une boite.

Si quelqu’un avait un moyen efficace et sans risque de lutter contre ébola on le saurait car tous les gouvernements se l'arracherait. Un gouvernement n’a rien n’à foutre d’une bombe dans un métro. C’est malheureux mais ça ne fait pas des gros dégâts, ce genre de truc ne cause que des dommages psychologiques sur le cours terme. Par contre ils ont la trouille d’une attaque chimique ou bactério. Pour te donner une idée, en France, s’il a une attaque de ce type à Versailles ou à disneyland, il n’y aura aucun secours envoyer, car si des terroristes peuvent faire une attaque sur ces cible, il peuvent en faire une ou plusieurs sur paris, et que dans ce cas-là, il faut réserver les secours pour paris. Donc s’il a la moindre possibilité d’avoir un traitement contre une maladie provoquant 80% décès, je te garantis qu’il se le procurera à n’importe quel prix, surtout vu les liens entre l'Afrique et la France.

On peut ne pas aimer les américain, mais ce serai bien de conserver un peu d'esprit critique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce serai bien de conserver un peu d'esprit critique.

 

Relis donc ce que j'ai écris au lieu de donner des leçons...

Je dis simplement que ça va être source de rumeurs donc pas la peine de t'emballer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord, desolé je me suis embalé. Mais les rumeurs sur un traitement miracle sans effet secondaire volontairement caché seront du même niveau que celles mettant en doute l'alunissage des américains, du délire total.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pire serait que des tarés type ISIS ou Al Quaeda se tappent un voyage en afrique de l'ouest puis prennent des billets pour... voyager. Ils ont le potentiel de mecs prêts au suicide: je pense qu'en terme d'attentats il y a moyen d'avoir le meilleur retour sur investissement de tous les temps. Plusieurs ordres de grandeur devant les attentats du 11/9.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a déjà eu des sectes qui ont obtenu des agents bactériologique ou chimique dont ébola. Il y a même eu une tentative d'attentat il y a des années dans le métro japonais avec un agent chimique je crois. Heureusement les mecs se sont foiré (apres vérification, du à la mauvaise qualité du gaz sarin utilisé) mais il y a eu des estimations du nombre de mort s'ils avaient réussi et c'était assez méchant.

Le truc c'est que l'on ne peut pas avoir des protections contre ce type d'attaque pour un cout raisonnable puisque ça peut impliquer des habitations totalement autonomes pour certains agents. C'est parmi les rares armes que les états s'interdisent mutuellement l'utilisation, la possession et la R&D tous en en ayant, en développant et en les améliorant pour préparer des contre et aussi si nécessaire pour les envoyer sur le premier qui les utilise. C’est plus ou moins l’ancêtre du nucléaire. Encore de mémoire, durant la WWII, les deux camps en avait, mais ne les utilisait pas il était admis que le premier qui les utiliserait même de façon minime serait responsable de leurs utilisation massive sur les champs de bataille, ce que personne ne voulait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

En partenariat avec l'armée américaine, un labo privé aurait développer un antidote pour lutter contre l'ebola. Les conditions du patient américain qui aurait reçu cette substance se seraient améliorées dans l'heure, de quoi allimenter les rumeurs. L'article est très fournis. Encore un gros dossier.

Le mec qui a développé cette rumeur a trop regardé "i'm legend"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Flanby va nommer Vaseline Bachelot comme minustre de la santé, C'est une kador.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Balkany a parlé de plusieurs cas débola sur le territoire récemment. Le ministère aurait répondu que le virus avait été arrêté à la frontière...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai crû comprendre que les fièvres hémoragiques sont moins dangereuses sous nos contrées, en particulier car c'est plus simple de réhydrater les gens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas seulement. C'est plus facile aussi de les nettoyer, de les vitaminer, de les perfuser. Le taux de mortalité passe de 80% à 20%.

 

Mais bon. 20%, hein.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Balkany a parlé de plusieurs cas débola sur le territoire récemment. Le ministère aurait répondu que le virus avait été arrêté à la frontière...

Balkany s'est simplement regardé dans une glace.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au Liberia, le pays le plus touché, le Dr Abraham Borbor, un médecin contaminé par le virus et traité avec le sérum expérimental ZMapp, est mort dans la nuit de dimanche à lundi. C'est ce même sérum qui avait donné des résultats sur deux patients américains, déclarés guéris la semaine dernière.

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/08/25/ebola-un-medecin-traite-au-serum-experimental-zmapp-meurt_4476341_3244.html

 

863113Screenshotfrom20140827111350.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai le sentiment qu'on arrivera à peine à 100.000 à cette date.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas encore de quoi s'affoler, mais de quoi suciter l'attention. D'autant plus que l'hiver est traditionnelement la saison des épidémies, non pas directement à cause du froid mais du fait de la plus grande promiscuité qu'il génère (dans les bâtiments chauffés de toute sorte).

 

M'enfin, si ebola est resté, jusque là confiné en Afrique, il doit bien y avoir une raison. La survie du virus en externe doit être fortement affectée par l'humidité extérieure. Et pour le coup, un bâtiment chauffé et ventilé, c'est à dire un bâtiment confortable moderne en hiver a un taux d'humidité relative faible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis comme il ne fait pas froid en Afrique en hiver sauf en haute altitude, alors tout va bien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans certains endroits d'Afrique les condamnés passeraient leur derniers jours dans la famille, tellement les centres sont submergés. Il y aurait aussi entre 100 et 200 soignants morts ou sur le point de l'être et on nous rabâche les oreilles que le virus est faiblement pathogène.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dans quelles conditions ces "soignants" ont attrapé le virus? Au-dela du fait qu'ils ont a la base tres peu de moyens, il y a fort a parier que la compréhension des principes de base d'une propagation d'une pandémie sont au mieux approximatives, au pire parfaitement inexistantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
We know that airborne transmission of Ebola occurs from pigs to monkeys in experimental settings. We also know that healthcare workers like Dr. Kent Brantly are contracting Ebola in West Africa despite CDC-level barrier protection measures against physical contact with the bodies and body fluids of Ebola victims, so it only makes sense to conclude that some -- possibly many -- of these doctors, nurses, and ancillary healthcare workers are being infected via airborne transmission. It makes perfect sense that sick humans, as they vomit, have diarrhea, cough, and expectorate sputum, and as medical procedures are performed on them, have the ability to shed infectious Ebola particles into the air at a similar or higher level compared to Sus scrofa (wild boar) in the pig-to-monkey study.

 

 

De ce que j'ai entendu le personnel infecté respectait scrupuleusement les règles d'hygiène et de sécurité. Ces contagions lèvent un doute sérieux sur la dangerosité du virus tel qu'elle est décrite par les médias.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heureusement, y a radio vérité pour démonter ce complot.

Share this post


Link to post
Share on other sites
“Once this disease consumes every third world country, as surely it will, because they lack the same basic infrastructure as Sierra Leone and Liberia, at that point, we will be importing clusters of Ebola on a daily basis,” Mobley predicted. “That will overwhelm any advanced country’s ability to contain the clusters in isolation and quarantine. That spells bad news.”

 

 

Le monsieur est microbiologiste.

 

U.S. Ebola patient initially sent home with pills. Two days later he returned in an ambulance

 

 

http://www.zerohedge.com/news/2014-10-02/doctor-boards-atlanta-flight-hazmat-suit-protest-lying-cdc

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Le monsieur est microbiologiste.

 

Vu comme il est sur de lui, j'espère qu'il a mis de l'argent dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

M'enfin, si ebola est resté, jusque là confiné en Afrique, il doit bien y avoir une raison. La survie du virus en externe doit être fortement affectée par l'humidité extérieure. Et pour le coup, un bâtiment chauffé et ventilé, c'est à dire un bâtiment confortable moderne en hiver a un taux d'humidité relative faible.

Il doit bien y avoir une raison, mais elle n'est pas forcément climatique, peut etre que le virus est particulièrement vulnérable aux radiations ionisantes et que le voyage en avion à un effet thérapeutique, peut etre que les noirs y sont particulierement vulnérable et que sur d'autres populations il ne "prends pas", peut etre que toutes les souches précédentes ont touché des villages isolés, que c'est une première et que seule la paranoia de l'industrie du transport aérien fait qu'il n'y a pas eu d'extension aérienne (y compris en afrique d'ailleurs, l'évolution géographique de l'épidémie ressemble à une propagation au sol, pas par transport aérien), etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...