Jump to content
Fadior

Pandémie, alertes sanitaires & crise de foi

Recommended Posts

Si Ebola n'était pas une menace à l'échelle mondiale.

S'il n'y avait pas de multiples exemples de l'efficacité des traitements dans les hopitaux modernes, tant en terme de survie qu'en terme de protection sanitaire.

S'il n'y avait pas de cas de personnes contaminées transportées par des compagnies aériennes régulières.

Si les gens en Afrique ne fuyaient pas les zones contaminées, emportant leurs germes avec eux et dispersant la maladie.

 

Je serais d'accord avec toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

  Franchement ça parait pas si complexe : il suffit d'une petite cuillère et d'un voyage aller retour à Monrovia. Ca laisse une grosse semaine (voire 2/3 si on a deux candidats au suicide). Après c'est open bar pour l'imagination. Dans la cantine de mon boulot ils passent plus de mille repas par jour : vu la virulence du truc j'imagine qu'avec un pulvérisateur à la con (genre pour les ficus) et trois gouttes de sueur on peut arriver à contaminer un bon paquet des petits pains servis... 

 

  Le cas de l'infirmière espagnole semble montrer que l'on n'a pas encore tout saisi des modes de transmissions de cette souche.  Il n'y avait qu'un malade, les gens le savaient et étaient entraînés pour et pourtant elle l'a chopé.

 

  Pour l'instant je n'arrive pas à imaginer de scénario avec un pandémie dans les pays avec une bonne infrastructure mais on ne sait jamais. Ce sera bingo par contre si le virus trouve refuge dans des bidonvilles d'amérique du sud ou à Calcutta... Après le blocage du système de santé sera rapide vu les précautions à prendre pour éviter la contagion et c'est surtout là que ça risque de partir en cacahuète. 

Hummm, Kassad envisage des scénarios dans lesquels ses collègues meurent par centaines dans d'atroces souffrances. Intéressant. tu veux nous parler de ton boulot Kassad? Tu peux tout nous dire, tu sais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Conclusion, pour les contaminés d'ebola, on fait comme a dit Noname. Le reste, c'est trop cher, trop risqué.

 

On peut faire pareil avec les handicapés et les cyclistes?

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Si Ebola n'était pas une menace à l'échelle mondiale.

Ben jusqu'à présent non c'était juste quelques pays africains, et dans quelques régions localisées. Maintenant que les gouvernements occidentaux ont rapatrié quelques malades dont les deux prêtres espagnols, le bouzin s'est étendu. Si les gouvernements cessaient de faire dans les rapatriements-spectacle pour montrer aux électeurs qu'ils sont compatissants, et s'ils cessaient de le faire aussi pour vanter leur système public de santé déficient, cette pandémie serait localisée à l'Afrique, pas mondiale.

S'il n'y avait pas de multiples exemples de l'efficacité des traitements dans les hopitaux modernes, tant en terme de survie qu'en terme de protection sanitaire.

Je ne fais pas une généralité mais il faut reconnaitre que si les infirmières -censées être les premières au courant du protocole de sécurité- sont contaminées c'est qu'il y a un problème flagrant.

Ma copine travaille dans une agence de Barcelone qui organise des cours à destination des médecins. Les clients sont du monde entier et les fournisseurs de locaux (les hôpitaux) du monde entier. Elle s'est déplacée à Madrid pour assister ses clients dans deux hôpitaux publics différents qui n'avaient rien à voir avec l'hôpital où travaillait l'infirmière contaminée, elle m'en a fait une description lamentable: pas de clim (il fait plus de 35 pendant plus de 3 mois à Madrid, la sueur c'est pas très hygiénique dans un hôpital), il faut se battre pour un ventilo, les ascenseurs en panne, les nombreux patients dans les couloirs à attendre, les vols de matériel très réguliers, les locaux vêtustes etc...

Ceci dit je ne connais pas la réputation de l'hôpital des deux prêtres, je te dis simplement que les fameux hôpitaux modernes dont tu me parles, même s'ils constituent une amélioration par rapport aux hôpitaux africains, c'est loin d'être la panacée.

S'il n'y avait pas de cas de personnes contaminées transportées par des compagnies aériennes régulières.

Si les gens en Afrique ne fuyaient pas les zones contaminées, emportant leurs germes avec eux et dispersant la maladie.

L'expansion d'Ebola a effectivement beaucoup à voir avec les comportements et les croyances des populations locales. On peut se dire qu'en Europe l'expansion serait beaucoup moindre entre autres grace à cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Le cas de l'infirmière espagnole semble montrer que l'on n'a pas encore tout saisi des modes de transmissions de cette souche.  Il n'y avait qu'un malade, les gens le savaient et étaient entraînés pour et pourtant elle l'a chopé.

Ou que les procédures de l'hôpital où c'est arrivé sont un peu à la rue ? Faudra pas compter sur eux pour nous le dire, mais on est en droit de se poser la question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

... surtout que c'est l'explication la plus probable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Ben jusqu'à présent non c'était juste quelques pays africains, et dans quelques régions localisées

 

Je ne comprends pas comment tu peux passer par dessus le cas du porteur d'ébola importé aux USA par une compagnie aérienne. Et celui qui a été suspecté en Suisse. Et les études des spécialistes qui indiquent qu'on s'en prendra probablement un (ou plus ?) en France aussi.

 

Le cas d'une infirmière contaminé dépistée rapidement, permettant justement de corriger des éventuelles erreurs de protocole, m'inquiète beaucoup moins que l'éventualité de porteurs d'ebola prenant le metro parisien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'expansion d'Ebola a effectivement beaucoup à voir avec les comportements et les croyances des populations locales. On peut se dire qu'en Europe l'expansion serait beaucoup moindre entre autres grace à cela.

Quels comportements ? Celui de s'enfuir d'une zone contaminée ?

Tu crois que les gens en Europe auraient un comportement différent ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'expansion d'Ebola a effectivement beaucoup à voir avec les comportements et les croyances des populations locales. On peut se dire qu'en Europe l'expansion serait beaucoup moindre entre autres grace à cela.

... ben la croyance dans le dieu état/public/protocole qui voit tout et résout tout

et conduit à rapatrier n'importe comment

... c'est pas franchement beaucoup plus futé.

ah si, ça fait faire beaucoup plus de kilomètres d'un coup ! bien vu.

 

Quant au respect scrupuleux d'un protocole probablement lourdingue et sur une durée en semaines par une aide-soignante ... comment dire

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Je ne comprends pas comment tu peux passer par dessus le cas du porteur d'ébola importé aux USA par une compagnie aérienne. Et celui qui a été suspecté en Suisse.

Admettons ces cas très isolés, je ne vois pas ce que ça change à ce que je dis.

 

Et les études des spécialistes qui indiquent qu'on s'en prendra probablement un (ou plus ?) en France aussi.

Oui bon les spécialistes auto-décernés hein...Si c'est les mêmes qui tiraient la sonnette d'alarme pour gripe avaire laisse-moi rigoler. Les projections et les scenarii catastrophe il faut les prendre avec des pincettes.

 

Le cas d'une infirmière contaminé dépistée rapidement, permettant justement de corriger des éventuelles erreurs de protocole, m'inquiète beaucoup moins que l'éventualité de porteurs d'ebola prenant le metro parisien.

Et pour l'instant c'est marrant on n'entend pas de cas de ce genre depuis trois mois. Moi ce qui m'inquiète ce sont les Etats qui rapatrient aux frais du contribuable des types malades et qui contaminent ensuite le personnel d'hôpitaux publics. Tu trouves normal que lorsque l'infirmière commence à avoir les premiers symptômes on lui dit de prendre un congé et de se reposer? Si tu sais que c'est une infirmière qui a soigné le prêtre malade tu ne prends pas ce genre de décision à la légère.

 

Quels comportements ? Celui de s'enfuir d'une zone contaminée ?

Tu crois que les gens en Europe auraient un comportement différent ?

Les gens en Europe resteraient chez eux ou éviteraient les lieux trop fréquentés.

Quant aux comportements? Je ne crois pas qu'on assisterait aux mêmes scènes de foules prenant à partie les médecins. Je ne crois pas non plus que les européens garderaient le corps du défunt chez eux en guise de rituel. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Tu trouves normal que lorsque l'infirmière commence à avoir les premiers symptômes on lui dit de prendre un congé et de se reposer?

 

Tu as inversé (temporellement) deux évènements. Elle s'est sentie patraque pendant ses vacances. Et comme c'est elle qui a demandé a être testé pour ebola, on peut raisonnablement penser que si elle s'était sentie mal plus tôt, elle ne serait pas partie.

 

Au passage, comme prévu, les média se déchainent et ça gueule dans tous les sens. Alors que des cas de contaminations chez des soignants théoriquement protégés ont déjà été recensés en Afrique bien avant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Tu as inversé (temporellement) deux évènements. Elle s'est sentie patraque pendant ses vacances. Et comme c'est elle qui a demandé a être testé pour ebola, on peut raisonnablement penser que si elle s'était sentie mal plus tôt, elle ne serait pas partie.

Au temps pour moi. En relisant les dépêches, elle est partie en vacances puis, se sentant mal, elle a appelé l'hôpital qui a attendu une semaine avant de l'admettre.

Pour l'instant le mari est interné par précaution, mais une autre infirmière aussi aurait des problèmes, sans confirmer pour l'instant si elle a ebola.

 

Au passage, comme prévu, les média se déchainent et ça gueule dans tous les sens. Alors que des cas de contaminations chez des soignants théoriquement protégés ont déjà été recensés en Afrique bien avant.

Donc tu compares la médecine publique en Europe à celle en Afrique. You've made my point.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Donc tu compares la médecine publique en Europe à celle en Afrique. You've made my point.

 

C'te raccourci. Je dis que le cas en Europe a permis de médiatiser les doutes qu'il y a déjà eu sur le protocole de protection des soignants, même lorsqu'il est apparement appliqué à la lettre. Pas que les Espagnols sont incapables de le mettre en oeuvre. Même si l'espagne c'est loin d'être le top niveau en Europe.

 

L'infirmière française a par exemple été placée dans une chambre en sous-pression (dans un hopital militaire). Ce n'était pas le cas pour le pretre espagnol, à ma connaissance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les gens qui vont soigner les malades en Afrique (chose tout à fait respectable par ailleurs) sont responsables de leurs actes et doivent être conscients des risques qu'ils prennent, donc on ne demande pas que le reste des contribuables assume leur rapatriement. Et on s'assure de les soigner sur place, car avec les risques très élevés de contagion (on parle de l'Ebola pas d'une gripe), il est préférable d'éviter leur séjour sur le territoire national.  

 

 

C'est qui ce on ? Pourquoi il pourrait m'empêcher de rentrer chez moi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans mon anarcapie, tu as l'ebola, tu n'entres pas.

 

C'est pas toi que ça faisait rire les Hong Kongais qui mettent un masque dans les transports en commun quand ils sont malades ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans mon anarcapie, tu as l'ebola, tu n'entres pas.

 

C'est pas toi que ça faisait rire les Hong Kongais qui mettent un masque dans les transports en commun quand ils sont malades ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas toi que ça faisait rire les Hong Kongais qui mettent un masque dans les transports en commun quand ils sont malades ?

 

Oui, car avec la pollution urbaine, la gripe ou une angine tu n'as pas 60% de probabilités de mourir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est qui ce on ? Pourquoi il pourrait m'empêcher de rentrer chez moi ?

 

Car tu représentes temporairement un sérieux risque pour la santé d'autrui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors qu'en Afrique, tout le monde est en sécurité. Mais c'est qui ce "on" ?

 

 

Oui, car avec la pollution urbaine, la gripe ou une angine tu n'as pas 60% de probabilités de mourir.

 

La grippe espagnole... Le sras... On ne parle pas d'angine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors qu'en Afrique, tout le monde est en sécurité. Mais c'est qui ce "on" ?

Les ONG par exemple, ou toi qui es si généreux

La grippe espagnole... Le sras...

Il y a beaucoup de cas de grippe espagnole et de sras à Hong Kong en ce moment ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Il y a beaucoup de cas de grippe espagnole et de sras à Hong Kong en ce moment ? 

 

Tu connais le principe de la prévention ? C'est comme ça qu'on évite les épidémies.

 

 

 

Les ONG par exemple, ou toi qui es si généreux 

 

Je vois mal une ONG m'empêcher de rentrer chez moi, me faire soigner dans l'hôpital pour lequel je paie alors qu'en plus j'ai des assurances.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu connais le principe de la prévention ? C'est comme ça qu'on évite les épidémies.

Et pour prévenir une attaque des chats roses de l'espace on va mettre des armes nucléaires en orbite au cas où. Que je sache il n'y a pas de grippe espagnole ni de sras en ce moment donc je ne comprends pas ton argument. A quoi ça sert de prévenir un truc du domaine du quasi-impossible en te mettant un masque à la con tous les jours? (sachant qu'ils le font aussi parfois quand ils sont en visite en Europe).

 

Je vois mal une ONG m'empêcher de rentrer chez moi, me faire soigner dans l'hôpital pour lequel je paie alors qu'en plus j'ai des assurances.

Ta question était de savoir qui les soignerait, pas de savoir qui les empêcherait de rentrer sur le territoire.

Et ce que tu dis n'a rien à voir avec les faits. Le prêtre en question n'était plus en phase d'incubation, son cas était déclaré et avéré, dans son état il était peut-être mieux de le soigner sur place. Comment veux-tu arrêter à la frontière toutes les personnes ayant vaguement des symptômes d'un truc encore mal défini?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que la grippe normale tue des gens tout les ans. D'ou les masques. Les SRAS ou la grippe espagnole apparaissent en plus comme de simples grippes au début. D'ou le masque préventif (en plus que la grippe normale tue des gens tout les ans).

 

 

 

Ta question était de savoir qui les soignerait, pas de savoir qui les empêcherait de rentrer sur le territoire.

 

 

C'est qui ce on ? Pourquoi il pourrait m'empêcher de rentrer chez moi ?

 

 

 

dans son état il était peut-être mieux de le soigner sur place.

 

Peut-être, peut-être pas. Je ne suis pas médecin.

 

 

 

 Comment veux-tu arrêter à la frontière toutes les personnes ayant vaguement des symptômes d'un truc encore mal défini?

 

Ah bah c'est pas moi qui veut empêcher les gens d'aller en Espagne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Parce que la grippe normale tue des gens tout les ans. D'ou les masques. Les SRAS ou la grippe espagnole apparaissent en plus comme de simples grippes au début. D'ou le masque préventif (en plus que la grippe normale tue des gens tout les ans).

 C'est vrai, la grippe tue tous les ans. La probabilité d'attraper actuellement la grippe dans le monde est supérieure à l'ébola, mais une fois que tu l'as chopé la probabibilité d'en mourir est clairement inférieure.

C'est qui ce on ? Pourquoi il pourrait m'empêcher de rentrer chez moi ?

Ok j'ai cru qu'il y avait deux questions distinctes. Donc pour te répondre: je dirais la police des frontières dans un Etat minimum au hasard, une agence de sécurité privée en anarcapie. Et je ne parle que des cas avérés, pour le reste on ne peut rien faire et on ne devrait rien faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne faut pas rêver, il pourra y avoir des quarantaines autoritaires même dans une anarcapie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais 75% c'était si le trafic devait revenir à la normale soudainement, or il est toujours contrôlé non? Je crois que l'article des chercheurs (italiens?) qui ont produit cette simulation avait été mal lu, je crois avoir entendu cette rectification presque partout aujourd'hui.

 

Edit :

 

correction : chercheurs américains (mais nom Italien).

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/10/06/un-risque-sur-cinq-que-la-france-soit-touchee-par-le-virus-ebola_4501043_3244.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...