Jump to content

Recommended Posts

Je tombe sur ce commentaire a propos de Juppé:

 

C'est cet Énarque visionnaire qui avait décrété en 1995 qu'il y avait trop de médecins en France et qui a alors pris 2 décisions concomitantes : d'une part, la mise en place d'un numerus clausus drastique pour limiter le nombre de place aux études de médecine, et d'autre part donner une grosse indemnité aux médecins en place pour qu'ils prennent leur retraite anticipée (sans installer de successeur derrière). Résultat des courses : 10 ans plus tard en 2005 (durée minimum des études de médecine) beaucoup moins de médecins sont arrivées sur le marché et entre temps des médecins de campagne et des spécialistes étaient partis en retraite anticipée. Sans compter la création des ARS et contraintes administratives qui vont avec dont notre Énarque est l'auteur, et nous avons aujourd'hui une France avec ses déserts médicaux, avec des délais d'attente de minimum 3 mois pour avoir un rdv avec un spécialiste, avec une médecine "administrative" et ses aberrances etc... Oui, on peut dire que Mr Juppé a été un des principaux fossoyeurs de la santé et que Mme Touraine vient parachever aujourd'hui son œuvre de destruction.... Mais pour ce qui est de réduire drastiquement le nombre d'élus, je n'y crois pas un seul instant...

 

C'est aussi récent que ca, le numerus clausus?

Link to comment

D'après Wikipedia ça date de 71 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Numerus_clausus_dans_l'admission_aux_études_médicales_françaises

Et si le numerus clausus était plus réduit dans les années 90, cette période a commencé avant l'arrivée de Juppé au poste de 1er ministre (voir graphique ci-dessous) :

970px-NC_medecine.svg.png

Link to comment

il a fallu trouver le lien vers un autre article pour avoir quatre lignes d'explication merdiques:

 

 la plupart relève d'un « dysfonctionnement organisé », insiste ce professionnel. La faute à une pratique aux effets pervers : le contingentement. Les laboratoires, qui veulent empêcher les grossistes de vendre leurs médicaments à l'étranger, limitent le nombre de boîtes mises à leur disposition. Ce qui entraîne des pénuries.

 

 

ohhhhh de la penurie organisee, quelle surprise.

Link to comment

How the NHS Is Locking Out Britain's Digital-Health Startups

 

To sell to the NHS, a vendor must first become an approved supplier by getting on one of the lists the government maintains. The lists, called frameworks, cover everything from pacemakers to office shelves to ambulances, and can expire after three to five years. Figuring out how to get on them can be baffling for startups, particularly those with technologies that don’t fit into neat categories. Once approved, a supplier must convince buyers at each of the NHS’s 209 regional units or one of dozens of other groups that control health-care spending.

“The complexity is massive,” said Mark Doorbar, chief executive officer of Safe Patient Systems Ltd., a company outside Birmingham that makes software for monitoring vital signs via mobile devices.

Link to comment

Vous souvenez-vous de l'unité d'oncologie pédiatrique de Garches, qui avait été fermée par Marisol Touraine pour des raisons obscures "de traitements qui n'ont fait l'objet d'aucune évaluation scientifique et cenépapossible" ? ... Et bien 1 an après, le formalisme et l'obstination de la ministre ont probablement tué des patients.
 

+ d'infos ici :
http://www.nicoledelepine.fr/20150814_bourdin_3_oncologie.mp3

http://www.nicoledelepine.fr/

 

En matière d'oncologie, le privé a un boulevard devant lui. L'hopital public est submergé. (J'ai pu le constater de mes propres yeux ...)

Link to comment

Elle est libre d'avoir les idées qu'elle veut, c'est pas tellement le sujet ... Reconnait que ça sent le délit de sale-gueule !

Soulignons que sur le plan des soins, il y a l'offre -ses convictions thérapeutiques- et la demande, ce qui me choque c'est que Touraine empêche leur rencontre.

Link to comment

 

Sommeil perturbé, dégradation de la rétine, les inquiétudes grandissent autour de la lumière bleue émise par nos écrans et deviennent un argument marketing pour certains moniteurs, les experts recommandant pour leur part de se protéger sans paniquer.

Depuis plusieurs années déjà, les LEDs (abréviation anglaise pour "diodes électroluminescentes") se sont glissées dans smartphones, télévisions et ordinateurs. Faible consommation électrique pour une forte intensité d'éclairage, elles ont tout pour séduire les fabricants. Problème: beaucoup contiennent une part importante de lumière bleue, la partie la plus énergétique de la lumière et la plus susceptible d'avoir des effets sur la santé.

"Ce sujet existe depuis longtemps", et les études scientifiques se multiplient, résume le directeur marketing Stefan Sommer sur le stand de Philips au salon de l'électronique grand public IFA de Berlin.

Devant lui, un écran d'ordinateur équipé de la technologie "SoftBlue", vendue comme meilleure pour la rétine. Philips commercialise trois moniteurs dans cette gamme depuis février et rencontre un succès suffisant, notamment dans les pays nordiques sensibles aux questions de santé, pour "étendre la gamme", explique-t-il.

Avec ces écrans, finie "l'image tirant sur le jaune" comme le font les filtres anti-lumière bleue, montre le vendeur: les teintes restent naturelles.

"Nous changeons les fréquences de lumière bleue nocives, qui sont sous 450 nanomètres, pour les amener au-dessus de 460 nanomètres", un bleu sans danger, détaille-t-il.

D'autres marques, comme les taïwanais Asus et BenQ, ou l'américain ViewSonic, proposent des écrans d'ordinateur spécifiques.

La technologie "est un plaisir coupable: nos parents nous ont dit très jeunes que trop de temps devant la télé ou l'ordinateur était mauvais. Donc un écran +sûr+ pourrait plaire aux consommateurs", s'amuse Paul Gray, un analyste du cabinet d'expertise IHS.

Alors faut-il vraiment céder aux sirènes du principe de précaution, retourné en argument marketing ?

- 'Pas de panique' -

"On ne doit pas s'inquiéter outre mesure et mettre tous nos écrans à la poubelle", tempère Serge Picaud, chercheur à l'Institut de la Vision à Paris.

Le scientifique a réalisé une étude en 2013, en exposant des cellules de la rétine de porc - proche de celle de l'homme - à différentes longueurs d'ondes, et a ainsi montré que la lumière entre 415 et 455 nanomètres tuait des cellules. Autrement dit, la couleur bleue foncé, proche des ultra-violets, s'est avérée nocive.

Néanmoins, "il faut relativiser, car les intensités lumineuses produites par nos écrans sont quand même relativement faibles par rapport au soleil. (...) Ceux qui s'inquiètent de la toxicité de nos écrans ont-ils tous mis des lunettes cet été à la plage ?", dédramatise le scientifique.

"Il ne faut pas avoir peur des écrans, c'est surtout la surconsommation qui pose problème", renchérit Vincent Gualino, ophtalmologue à l'hôpital Lariboisière de Paris et à Montauban, dans le sud-ouest de la France.

Entre tablettes, smartphones, ordinateurs et télévisions, nous pouvons passer jusqu'à "six ou sept heures" par jour devant un écran, pointe ce spécialiste des maladies de la rétine.

Une raison suffisante pour se protéger en fonction de son utilisation, selon lui.

Et les solutions fleurissent, avec notamment des lunettes spéciales contre la lumière bleue, disponibles sans ordonnance. Ironie du sort, elles font un tabac au Japon, pays d'origine des trois prix Nobel de physique qui ont permis aux LEDs d'émettre en bleu. En France, le spécialiste de l'optique Essilor propose aussi un traitement spécifique des verres.

Les plus jeunes sont les premiers à protéger, reprend le Dr Gualino, car "les enfants ont un cristallin clair et ils vont être exposés pendant 40 ou 50 ans".

Les personnes prédisposées à une "dégénérescence maculaire liée à l'âge" (DMLA), devraient aussi s'équiper, ajoute-t-il, tout comme les gros consommateurs d'écran, même ceux qui n'ont aucun problème de vue.

D'autres études ont montré que l'énergie de la lumière bleue influençait les cycles du sommeil. Pour éviter de perturber ses nuits et continuer à utiliser ses appareils le soir, des applications comme "F.lux" permettent de régler la luminosité de l'écran et sa composition en fonction du moment de la journée.

http://www.notretemps.com/internet/faut-il-s-equiper-contre-la-lumiere,i93443

 

Sur les machines que j'utilise, je mets systématiquement flux sinon c'est horrible pour les yeux.

Link to comment

Le tabac coûte chaque année 120 milliards d’euros à la société française, l’alcool 120 milliards d’euros également, les drogues illicites 8,7 milliards d’euros.

Les gauchistes et leur vision purement comptable du monde.

Plus sur lemonde.

Link to comment
  • 3 weeks later...

 

La Sécurité sociale célèbre mardi ses 70 ans

 

La Sécurité sociale, créée le 4 octobre 1945, célèbre mardi son 70e anniversaire par une grande Rencontre nationale   :icon_ptdr:  clôturée par le président François Hollande et réunissant acteurs de la protection sociale, historiens, partenaires sociaux et personnalités politiques.

Ouverte par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, cette rencontre à la Maison de la Mutualité, à Paris, a pour objectif de "réfléchir sur le sens et l'avenir de la Sécurité sociale en France et à l'étranger", précisent ses organisateurs.

Pour beaucoup, Sécu rime avec maladie. Mais la Sécurité sociale gère aussi les prestations destinées aux familles, la réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles, les retraites et la solidarité en faveur des personnes âgées.

Plusieurs tables rondes autour du passé fondateur, du présent au quotidien et de l'avenir de la Sécurité sociale rythmeront la journée. Au côté de Marisol Touraine, des ministres des affaires sociales d'autres pays, dont l'Allemagne, exposeront également leur vision de la protection sociale. 

Les historiens Jean-Pierre Azéma et Bruno Valat retraceront la genèse de ce système de solidarité, socle du "modèle social français", inspiré en 1945 du Conseil national de la Résistance (CNR).

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone et celui du Sénat Gérard Larcher évoqueront pour leur part l'actualité de ces valeurs de 1945.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/10/01/97002-20151001FILWWW00148-la-securite-sociale-celebre-mardi-ses-70-ans.php

Link to comment

Passage à la pharmacie tout à l'heure, avec une ordonnance. Je m'étonne de ne pas trouver le prix du médicament sur la boîte (j'aime bien savoir combien je coûte à la sécu), et là, qu'apprends je ? Plus de vignette, nulle part, ça y est, c'est gratuit ! 

C'est magique.

Tiens, allez, 

 

:cpef:

Link to comment
  • 4 weeks later...
  • 5 weeks later...

La droite a des leaders ? Ça se saurait :lol:

Mais encore.

Est-ce qu'ils ont été clairs par rapport à cette loi et surtout ont-ils fait connaitre, sans ambiguité, leur position sur le tiers payant obligatoire; volet de cette loi qui a fait descendre les médecins dans la rue ?

Link to comment

Mais encore.

Est-ce qu'ils ont été clairs par rapport à cette loi et surtout ont-ils fait connaitre, sans ambiguité, leur position sur le tiers payant obligatoire; volet de cette loi qui a fait descendre les médecins dans la rue ?

 

Oui, ils sont clairs et d'habitudes, ils tiennent leurs promesses.

 

Link to comment

Suite au vote de la loi de Marisol Touraine qui obligera les médecins à accepter le tiers payant à partir de 2017.

Est-ce que les leaders de droite (LR) se sont engagés, auprès des professions de santé, à annuler cette loi s'ils reprennent la majorité ?

 

Je ne crois pas que la droite, à supposer qu'elle revienne au pouvoir après 2017, ne revienne sur cette décision. La gauche aura fait le sale boulot et tout ira bien.

 

 

Surcharge administrative pour les cabinets de médecins et allègement de la relation sécu/usagés pour la sécu qui va faire des économies pendant que les médecins seront obligés de se démerder. Double effet kiss cool...le tiers payant c'est la sous-traitance obligatoire et gratuite de la gestion administrative de la sécu et des relations avec les mutuelles par les médecins.

Link to comment
  • 2 weeks later...

L'Etat et la médecine :

 

http://www.ctvnews.ca/health/nobel-win-prompts-debate-over-roles-of-traditional-chinese-medicine-science-1.2688803

 

 

TCM (traditionnal Chinese medicine) is an enormous industry in China, with a total value in excess of $91 billion in 2013, a third of the total output of the country's medical industry, according to the official news agency Xinhua.

In recent years the government has upped funding and support, even though most health facilities use orthodox medicine, and national healthcare guidelines released in May said every county and municipality should seek to have a dedicated TCM hospital by 2020.

"TCM should be China's solution for improving its medical care," especially as it was "relatively cheaper than Western medicine", Wang Guoqiang, director of the State Administration of TCM, told a conference last year.

"TCM is a form of heritage passed down from our ancestors that can offer an instructive approach to modern medical reform," he added.

 

 

Link to comment

La joie de la santé publique :

 

Explosion des files d'attente en Colombie-Britannique, pénuries d'infirmières et annulation d'opérations :

 

http://www.vancouversun.com/health/wait+times+medical+specialist+continue+grow/11575050/story.html

 

http://cfjctoday.com/article/501892/shortages-nurses-now-crisis

 

Dans un autre registre, les pénuries de médicaments continuent, que ce soit aux US ou en Europe :

 

 

In the US, the FDA reports that the number of new drug shortages quadrupled from approximately 60 in 2005 to more than 250 in 2011, with more than 300 shortages remaining active at the end of 2012. The FDA identified facility remediation efforts and product manufacturing issues as the two most important root causes of the shortages (35% and 31% respectively), and has put in place a strategic plan to deal with the issue, with first significant results of this plan seen in 2012. A major step was the early notification of the FDA in case of potential supply disruption. According to the agency, the downward trend started in 2012 and kept going in 2013 and 2014, as the FDA kept encouraging at least dual sourcing. Generic sterile injectable drugs were strongly affected by shortages in 2014 and 2015 as a result of poor manufacturing quality. In France, the National Medicine Safety Agency (ANSM) reported 46 shortages of medical specialties at September 2014, especially for central nervous system drugs, infectious diseases treatments, hormonal treatments and oncology. While the Agency opened 44 files on drug shortages or near-shortages in 2008, the figure stood at 213 in 2012, and there were over 300 opened files in the summer of 2015 (around 2% of drugs, including 32 critical shortages). Three-quarters of hospital pharmacists in the EU report were frequently hindered by drug shortages and that these had a negative impact on patient care. 

 

 

Link to comment
  • 1 month later...

 Marisol Touraine ouvre le débat sur la vaccination obligatoire

 

Les mesures annoncées par Marisol Touraine

Outre la tenue d’un grand débat national sur la vaccination tout au long de l’année 2016, le plan d’action présenté par la ministre de la santé ­Marisol Touraine prévoit plusieurs mesures qui pourraient être rapidement mises en œuvre.

 

Le « carnet de vaccination électronique », entièrement personnalisé, permettra d’améliorer le suivi du statut vaccinal des patients.

 

Gestion des pénuries Les industriels seront tenus de mettre en place des plans de gestion des pénuries, via la constitution de stocks.

 

Un « comité des parties prenantes » regroupant experts, médecins et usagers, il sera créé afin de « faciliter la compréhension ­mutuelle des différents acteurs et éclairer la décision publique en matière de vaccination ».

 

Coordination Par ailleurs, le comité technique des vaccinations sera rattaché à la Haute Autorité de santé, « pour renforcer son ­indépendance ».

 

 

Plus sur : http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/01/12/marisol-touraine-ouvre-le-debat-sur-la-vaccination-obligatoire_4845781_3224.html

Link to comment
  • 2 weeks later...

Méthode de pensée étatique :

« Le statu quo n’est plus possible », plaide Sandrine Hurel, dans un rapport remis, mardi 12 janvier, au premier ministre Manuel Valls. Pour l’ancienne députée socialiste, la distinction entre vaccins obligatoires et recommandés n’est plus pertinente, car elle « rend le dispositif peu lisible, y compris pour les médecins, les vaccins recommandés pouvant sembler facultatifs ». La pénurie de vaccins obligatoires a alimenté des campagnes contre le principe de l’obligation, comme celle du professeur Henri Joyeux, en 2015, ce qui avait conduit Marisol Touraine, la ministre de la santé, à clore le débat en proclamant que « la vaccination ne se discute pas ».

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...