Jump to content
Johnnieboy

Combien de langues parlez-vous ?

  

81 members have voted

  1. 1. Combien de langues parlez-vous ?

    • Une
      6
    • Deux
      33
    • Trois
      26
    • Quatre
      10
    • Cinq
      2
    • Plus
      4


Recommended Posts

La question est dans le titre. Evidemment, il serait intéressant de savoir lesquelles, comment vous les avez apprises, pourquoi, etc

Vous noterez que je n'ai pas été taquin et qu'il n'y a pas "zéro" dans les options et pourtant, l'orthographe de certains...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Français maternel

Anglais appris à l'école puis en séjours puis par les séries

Espagnol appris à l'école puis en séjour naturellement proche du patois de chez moi donc pas compliqué

Bribes de roumain (belle famille) et d'allemand (par contrainte pro)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon français est maternel.

 

J'ai appris l'anglais en bonne partie à l'école et en bonne partie parce que je regarde Friends en VO depuis que j'ai 8 ans et après le catch et après d'autres films et séries, des livres etc. C'est ce qui a vraiment fait la différence. Je parle anglais couramment désormais. Je pense que sur internet je passe beaucoup plus de temps en anglais qu'en français.

 

Je peux me débrouiller pour ce qui est simple en allemand mais je ne considère pas que je le parle. 0 finnois par contre après 6 mois là-bas, un ou deux mots pas plus.

 

J'aimerais parler plus de langue, européennes (mon échec en allemand me saoule et je n'arrive pas à le comprendre autrement que mauvais enseignement) mais pas que.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bilingue aucun. Professionnellement je discute en anglais.

Je peux être largué en Espagne et survivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux.

Le français comme langue maternelle et l'anglais couramment, pour les mêmes raisons qu'un peu tout le monde ici (scolarité,films en VO,lectures en anglais, et un peu d'utilisation professionnelle).

 

J'ai perdu une bonne partie de mon allemand qui était pourtant ma première langue étrangère, j'ai surtout conservé la compréhension écrite. Chaque année, je me dis que ce serait de faire l'effort de lire dans cette langue pour raviver mes souvenirs.

En russe, je commence à savoir dire quelques trucs (ma femme est russophone)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Français et anglais en langue maternelle. J'ai une licence anglais-italien, avec italien courant. J'ai aussi été plutôt forte en allemand à une époque et passé 6 mois à Munich, mais pas mal oublié depuis (j'en ai pas fait depuis mon retour de Munich, en 2010).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bilingue français et espagnol. Anglais maitrisé grace aux films en VO et parce qu'au boulot je le parle de plus en plus. Le catalan je le comprends intégralement mais je ne le parle pas. Le créole mauricien je le comprends au 2/3 mais je ne le parle pas. Le portugais je le comprends à moitié mais je ne le parle pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Français en langue maternelle.

 

Je lis l'anglais sans trop de problèmes même si je ne m'essayerais pas à lire un une thèse en physique nucléaire dans cette langue. Je me fait comprendre sans trop de problèmes dans cette langue, voyageant régulièrement dans des pays anglophones, j'ai jamais eu de problèmes liés à la langue. Et même si j'arrive à suivre un film de Michaël Bay en anglais, cela me gonfle rapidement.

 

Je peux comprendre un journal en corse, mais je n'essaye pas de bosser dessus et n'essayerais sûrement pas de le parler ou d'écouter un spectacle en Corse.

 

Des notions de russe, d'italien et d'espagnol. En gros pas assez pour survivre dans ces pays sans devoir passer à un moment ou à un autre par l'anglais ou le français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Techniquement, on ne peut pas dire bilingue dans une langue si un des deux parents ne parle pas ladite langue en langue maternelle (on me l'a encore rappelé en entretien).

Après lorsqu'en s'exprimant dans une langue on a un niveau de langage plus évolué que le niveau de langue de base des locuteurs de la langue, je pense qu'on peut se permettre de dire qu'on est bilingue.

 

@Tramp : je suis tout à fait d'accord sur le fait que les langues c'est comme n'importe quelle technique c'est la méthode d'enseignement qui fait que ça marche ou pas.

Il faut pondérer par le temps disponible et le médium préféré pour apprendre (audio, visuel, lecture, smartphone, etc...) mais il y a de très bons outils.

 

Pour les langues européennes, DuoLingo sur PC et smartphone est bien.

En audiobook, la série des Michel Thomas est bien (les originaux en anglais sont plus denses, mais Thomas, qui est polyglotte, donne lui-même les cours pour toutes les langues et comme il d'origine polonaise son accent teinte quand même un peu ce qu'il dit...)

En français il a eu des éditions traduite chez Harrap's, et certaines n'existent pas chez les Thomas d'origine (notamment japonais/chinois).

Je pouvais baragouiner un peu de chinois avec une collègue grâce à cette méthode.

 

Pour les langues idéographiques (Kanji en japonais et Hanzi en chinois), c'est possible d'apprendre le parlé et la lecture de manière indépendante (d'autant plus qu'à l'âge adulte c'est plus efficace d'apprendre comme ça que de manière répétitive comme les petis de 4 ans).

La série des Remember The Kanjis est bien, mais il faut être près à avoir des Flashcards sous la main à réviser souvent. La série existe maintenant aussi pour les Hanzis (simplifié et traditionnels). Il y a même une belle édition en français pour les Kanjis : les Kanjis dans la tête, traduite par Maniette.

 

Pour les flashcards et les systèmes de répétitions intelligents (on est testé avec une certaine pattern dans le temps afin de maximiser la rétention des mots et des phrases) : Memrise sur Android.

 

Lire des comics/BD/mangas dans la langue aide aussi, et sur PC il y a maintenant certains outils qui proposent une traduction à la volée (avec un OCR) des mots pointés dans l'image. Il y a un dev de chez Google là dessus, avec le projet Naphta par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Utiliser un hobby.

 

Pour l'allemand, entre la fin de mes études (où j'étais bon en Allemand) et le jour où j'en ai eu besoin pour le boulot 20 ans plus tard, j'ai lu franchement fréquemment "Auto Motor und Sport".

 

Allez-y, rigolez.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je peux communiquer avec les formes de vie inférieure.

 

Tu sais parler aux femmes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai appris l'anglais par la force des choses pour les films les séries et les jeux vidéos, et plus récemment parce que la plupart des écrits contemporains intéressants à lire, notamment dans le domaine scientifique, sont en anglais. Je mentirais si je disais que mon anglais est parfait, mais il est suffisamment bon pour comprendre tout ce que je lis et ce que j'entend avec l'accent américain (le british j'ai encore un peu de mal).

 

Vous noterez que je n'ai pas été taquin et qu'il n'y a pas "zéro" dans les options et pourtant, l'orthographe de certains...

 

:lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Utiliser un hobby.

 

Pour l'allemand, entre la fin de mes études (où j'étais bon en Allemand) et le jour où j'en ai eu besoin pour le boulot 20 ans plus tard, j'ai lu franchement fréquemment "Auto Motor und Sport".

 

Allez-y, rigolez.

Moi l'espagnol au début c'est ce que je faisais, je lisais des journaux de sport entre autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi l'espagnol au début c'est ce que je faisais, je lisais des journaux de sport entre autres.

 

¡Mortadelo y Filemón!

What else?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je parle le turc et le russe sous la torture, l’italien avec les mains, le japonais au dojo, l’allemand tôt le matin, l’espagnol passé dix heures du soir, le français et l’anglais le reste du temps. J’évite juste l’hébreu et l’arabe, pas envie de prendre une balle perdue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. - Charles Quint.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parle en allemand aux femmes après avoir enfilé mon costume.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:lol:

 

Je pensais à une image ou BD que Gio avait posté où le type dîne avec une femme puis enfile son costume nazi et a un fouet à la main.

 

Je ne retrouve plus l'image.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha oui "Je ne me sens bien qu'en Asie - Je ne me sens bien qu'en nazi. "

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le français est ma langue maternelle.

L'anglais est une langue que je maîtrise bien à l'écrit comme à l'oral, entre autres parce que j'abuse de films, séries, livres, magazines et articles scientifiques dans cette langue. Mon niveau s'est grandement amélioré lorsque mes parents m'ont envoyée à 12 ans faire de la musique entourée de petits anglais de mon âge deux fois par an.

J'ai étudié l'allemand dès la sixième en tant que première langue, j'ai même été dans le temps meilleure en allemand qu'en anglais dû à mes voyages (musicaux ou sportifs) en Allemagne ou en Autriche dès le collège. Puis ma maîtrise de l'allemand s'est peu à peu dégradé, surtout à l'oral. Aujourd'hui je suis capable de comprendre un film en allemand ou de lire un roman, je vais avoir beaucoup plus de mal à lire un article d'un bon journal, et les phrases me viennent très laborieusement avec des bouts d'anglais dedans. C'est catastrophique comme on peut perdre une langue rapidement.

Ensuite j'ai démarré l'hébreu en prépa, biblique d'abord, puis moderne. J'en ai fait quatre ans en tout, dont un mois de stage à Jérusalem pour pratiquer. Malgré cela, mon niveau oral laisse encore franchement à désirer, et j'ai beaucoup perdu en ne pratiquant pas pendant deux ans. Mais je suis en train de le réactiver, et j'ai bon espoir de retrouver le niveau correct que j'avais atteint (je dirais environ le niveau qu'on a en anglais à la fin du collège).

Sinon, j'ai des notions d'italien, pas grand chose, juste assez pour me débrouiller dans un hôtel, un musée ou un bus si personne ne cause anglais, ou pour déchiffrer un guide en m'aidant du français et du latin.

J'ai fait du grec et du latin jusqu'à la terminale, mais ça ne compte pas je suppose. De toute façon, je serais sans doute capable de faire une version latine avec un bon dico, mais en grec à part lire et reconnaître vaguement la structure grammaticale, j'ai tout perdu.

Donc en résumé j'ai répondu quatre : français, anglais, allemand, hébreu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca depend de ce qu'on entend par  "parler"

Je parle couremment Français et Anglais donc j'ai répondu 2

 

maintenant j'ai tenir une conversation en neerlandais et en Italien si on me parle lentement et que je peux répondre avec des phrases courte et simple, ... je n'appel pas ça parler donc j'ai répondu 2

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parle couremment Français [...] j'ai tenir une conversation

Hmmmmm, je me demande si tu ne t’avances pas un petit peu trop au début de la phrase. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fusse ma langue maternelle celle de Molière, je ne saurais malheureusement m'enorgueillir du niveau —que l'on ne pourrait qualifier d'autre que déplorable— avec lequel je manie icelle. Et bien que censé être capable de communiquer en anglais, y compris au sein d'un environnement professionnel, ce n'est qu'au prix d'incommensurables efforts qu'il m'est possible de comprendre les phrases prononcées ou écrites en cette langue diabolique. Et redoubler de ces derniers pour tenter d'y apporter une réponse.

L'allemand, que quelque malheureux professeurs auraient tenté de m'enseigner, ne ressemble pour moi qu'à une succession d'incongrus borborygmes, et ce qu'ils sortent de ma bouche ou arrivent à mes oreilles. Mon italien, pourtant langue officielle de ces terres sacrées que sont les cuisines familiales, n'est que baragouinage inintelligibles. L'espagnol, dialecte qui fut longtemps celui de mes voisins, me reste totalement opaque malgré mes fébriles tentatives d'y entraver quoi que ce soit. Et je ne peux que me prostrer d'effroi lorsque, sortant de chez moi, mes yeux et mes oreilles se font respectivement assaillir par les caractères biscornus et les éructations gutturales de ce monstre linguistique qu'est le japonais.

Je ne parle donc qu'une demie-langue, et pas la meilleure moitié. Raison pour laquelle je m'abstiens de voter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu ne t’es pas encore assez fait torturer en fait. Sinon le turc et le russe figureraient à ton palmarès.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...